Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Le coït : bienfaits et risques pour la santé

Du latin « coitus », le terme coït désigne l’accouplement du mâle avec la femelle. Il est donc invariablement utilisé, aussi bien pour les êtres humains que pour les animaux. Par extension et avec l’évolution de la langue, ce mot indique désormais une relation sexuelle entre deux êtres, qu’ils soient humains ou animaux. Étant donné que le mot coït était autrefois utilisé pour parler uniquement des rapports qui aboutissaient à la procréation, il est important de préciser que son usage actuel se fait sans qu’il y ait forcément un rapport avec la reproduction. Quoiqu’il en soit, la question qui se pose ici est de savoir si, pratiquer le coït a des bienfaits ou des inconvénients sur la santé. Voici quelques éléments de réponse.

Les bienfaits du coït pour la santé

Pratiquer le coït peut effectivement entraîner des effets positifs sur la santé. Ces derniers sont liés à la libération hormonale au moment du coït. Celle-ciagit comme un antidouleur naturel. Le coït permet au corps de libérer un ensemble d’hormones du bien-être. Il s’agit de :

  • L’ocytocine ;
  • La dopamine ;
  • L’endorphine.

Ces hormones et en particulier l’ocytocine, sont pratiquement les mêmes que celles qui sont secrétées par le corps de la femme juste après l’accouchement. Elles entrainent une béatitude qui fait oublier les douleurs de l’enfantement.

Les bienfaits du coït sur la santé physique

Le coïtpeut aider à stimuler le système immunitaire. En effet, le sexe est une forme d’exercice qui augmente le niveau d’endorphines dans le corps. L’amélioration de l’humeur par les endorphines contribue à renforcer le système immunitaire et la santé en général. Les rapports sexuels peuvent par ailleurs aider à réduire le risque de maladies cardiaques.

Le coïtpeut aussi :

  • Réduire le risque d’hypertension artérielle,
  • Diminuer la fréquence cardiaque,
  • Augmenter la circulation sanguine, etc.  

Le sexe est également bon pour les os, puisqu’il réduit le risque de fractures.

Les bienfaits du coït sur la femme et l’homme

Le coït est réputé pour son effet sur les femmes. En effet, il semble qu’il est particulièrement bon pour la santé de ces dernières. Ainsi, les femmes qui ont des rapports sexuels réguliers ont une meilleure santé globale que celles qui n’en ont pas. Elles bénéficient notamment d’une meilleure circulation sanguine, d’une plus grande immunité, et d’un meilleur bien-être en général. Elles sont enfin d’une humeur plus joyeuse que les autres qui ont peu de rapports sexuels.

Chez les hommes, les effets du coït sont plus nombreux. Certains d’entre eux sont d’ailleurs étayés par des études scientifiques. Ainsi, il est prouvé que le coït stimule la production de testostérone (l’hormone masculine). Cela permet d’améliorer la libido ainsi que la qualité des spermatozoïdes. De même, des rapports sexuels réguliers permettent d’entretenir la masse musculaire et d’améliorer la flexibilité et l’endurance.

Un accent particulier doit être mis sur le fait que l’éjaculation réduit le risque de cancer de la prostate. Cette affirmation découle d’une étude menée sur près de 32 000 Américains, sur une période de 18 ans. Les résultats de l’étude sont d’ailleurs parus dans « Journal of the American Medical Association ». Selon ces mêmes résultats, il semble que les hommes qui avaient plus de 21 orgasmes par mois avaient 33 % de chances de moins de développer un cancer de la prostate que ceux qui en avaient moins de sept. Les experts en ont donc conclu que les hommes qui ont eu des rapports sexuels plus fréquents avec une femme avaient un risque réduit de 52 %, de développer un cancer de la prostate.

Les bienfaits du coït sur la peau

Le coït est bon pour la peau. La nouvelle n’est pas si anodine. Selon une étude publiée dans « The Journal of Sex & Marital Therapy », une personne ayant une vie sexuelle épanouie parait plus belle. Ainsi, les femmes ayant une vie sexuelle épanouie auraient une peau beaucoup plus fine et un teint éclatant, tandis que les hommes auraient une peau plus élastique. Cette action sur la peau contribuerait aussi à raffermir la peau. De plus, la sudation engendrée par le coït participe à l’élimination des saletés par les pores.

L’étude effectuée sur 96 sujets âgés de 18 à 55 ans a donc montré des différences nettes entre les personnes ayant fréquemment des rapports sexuels satisfaisants et celles qui en ont moins ou pas du tout.

Il parait important de préciser que le coït dont les effets sont énumérés ici est celui pratiqué par des adultes consentants qui en tirent du plaisir.

Les risques du coït pour la santé

À l’instar des médailles qui ont toutes leurs revers, le coït n’a pas que des bienfaits.

Les risques de MST et autres maladies

Le coït comporte des risques, surtout pour les femmes. Celles-ci sont en effet plus sensibles aux infections ou autres maladies, qui sont les principales conséquences négatives des rapports sexuels.

L’apparition de maladies sexuellement transmissibles (syphilis, gonococcie, infections urinaires, VIH-SIDA, etc.) est généralement due à la multiplication des rapports non protégés avec des partenaires multiples. Il est donc essentiel de limiter le nombre de partenaires avec lequel vous pratiquez le coït, ou de veiller à vous protéger.

À ce propos, il a été constaté que de plus en plus de jeunes utilisent les préservatifs, jusqu’au moment où ils décident de se fixer avec une personne. Dans ce cas, les deux partenaires procèdent de commun accord à des analyses sanguines, prouvant qu’ils ne sont pas porteurs de MST, avant de pratiquer le coït non protégé.

Parmi les symptômes des MST, il y a notamment des irritations et douleurs dans la zone génitale. Celles-ci peuvent s’étendre dans toute la région pelvienne. Ces maladies sexuellement transmissibles lorsqu’elles ne sont pas rapidement et correctement prises en charge ont également pour conséquence : des

  • Douleurs dans l’abdomen et le bas du dos ;
  • Douleurs à la poitrine ;
  • Somnolence et fatigue ;
  • Nausées ;
  • Maux de tête, etc.

Les cas les plus graves peuvent conduire à des déformations des articulations ou à la destruction des systèmes nerveux central, nerveux périphérique et immunitaire.

Enfin, chez l’homme comme chez la femme, la stérilité demeure la complication ultime des MST. Le préservatif qui est également un moyen de contraception est le moyen le plus efficace pour se prémunir des MST.

Les risques liés aux boosters de libido

L’utilisation de substances pour renforcer les performances sexuelles est à éviter. Cela peut entrainer des accidents vasculaires cérébraux ou des crises cardiaques. Ceci s’adresse en particulier aux hommes. Il est préférable de consulter un médecin si vous avez des problèmes d’érection, d’éjaculation précoce ou de performance.

Parmi les produits à éviter, il y a les gélules à base de testostérone, les gélules à base de stéroïdes, les gels ou substances à ingérer à base de stéroïdes ou de testostérone. Certains produits considérés comme naturels sont aussi à éviter, surtout s’il n’est pas évident d’identifier les substances qu’ils contiennent.

Les conséquences sur le psychisme

Le coït est un acte qui peut avoir des conséquences néfastes sur la santé mentale de ceux qui le pratiquent. Ceci arrive notamment lorsqu’il n’y a pas de consentement mutuel pour l’acte. Il a été observé des dépendances et autres comportements déviants, surtout chez les jeunes ayant été victime d’abus, ou encore chez ceux qui ont connu très tôt le sexe.

Enfin, la sexualité peut être une source d’addiction lorsqu’elle est mal contrôlée ou dysfonctionnelle. C’est le cas chez les nymphomanes.  

Il faut donc retenir que le coït est bénéfique pour la santé lorsqu’il est réalisé dans de bonnes conditions et vécu dans le cadre de relations consenties. Toutefois, il peut entraîner certaines complications lorsque ce n’est pas le cas.

Vous aimerez aussi :

Related Articles