Global Statistics

All countries
551,422,934
Confirmed
Updated on June 29, 2022 10:23 pm
All countries
523,618,449
Recovered
Updated on June 29, 2022 10:23 pm
All countries
6,355,111
Deaths
Updated on June 29, 2022 10:23 pm

Le hoquet chez le bébé : causes, traitements et prévention

Plusieurs raisons telles que mâcher du chewing-gum, manger trop vite, prendre des boissons gazeuses, sont à la base du hoquet chez les adultes. Le hoquet est un réflexe souvent involontaire. Il est associé au système nerveux autonome, qui a pour rôle de réguler les activités corporelles incontrôlables.

En effet, le hoquet est autant normal chez les bébés que chez les adultes. Il n’est donc pas une surprise que votre bébé ait des hoquets quelques fois. Mais attention, un hoquet trop fréquent chez le bébé, surtout après ses 1 an, peut être le signe d’autres problèmes de santé.

Quelles sont les causes du hoquet chez le bébé, comment le traiter et comment le prévenir.

Les causes du hoquet chez le bébé

Bien qu’il semble y avoir plus d’une cause du hoquet, les experts en pédiatrie ne semblent pas entièrement d’accord sur les réelles causes de ces soubresauts. Pour certains d’entre eux, le hoquet est un réflexe à l’image des éternuements, des toux, des rots, etc. 

Chez un adulte, le hoquet peut être causé par : l’indigestion, le stress émotionnel, les boissons gazeuses, les changements de pression atmosphérique etc. Les causes du hoquet chez les bébés, bien qu’ils ne consomment pas les mêmes aliments que les adultes, sont similaires. 

Voici répertoriées les causes les plus fréquentes du hoquet chez les bébés.

Reflux gastro-œsophagien 

Le hoquet, à l’image du rot peut être le signe de reflux gastro-œsophagien. Ce reflux est un syndrome courant mais traitable chez les bébés. Le système digestif chez le bébé n’étant pas aussi développé au début, cela peut donc l’amener à régurgiter de l’acide gastrique. Cette régurgitation de l’acide gastrique peut déclencher le hoquet ou une éructation.

Avaler de l’air

La déglutition d’un excès d’air peut causer le hoquet chez bébé. Cela peut se produire par exemple, lorsque le bébé suce une tétine de biberon qui ne contient pas de lait.

Manger trop vite

Manger trop vite peut être la cause du hoquet chez le bébé. Bien vrai, nous ne parlons pas d’aliments dans ce contexte mais du lait. En effet, le hoquet peut se produire chez votre bébé, si vous utilisez pour le biberon une tétine à débit rapide. Cela peut également arriver au cours d’un lâcher brutal de lait pendant l’allaitement

Lors de la diversification alimentaire, c’est-à-dire quand vous commencez à donner des aliments solides à votre bébé, il peut aussi faire face au hoquet. Votre bébé peut par ailleurs avoir le hoquet, si vous lui donnez des repas trop copieux pour son système digestif

Suralimentation

Le fait de trop manger d’un coup peut causer le hoquet et d’autres complications chez les bébés, comme chez les adultes. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est recommandé de donner aux nouveau-nés de petites portions de lait. Même s’il n’est pas rassasié au premier coup, il faut d’abord prendre une pause, le tenir en position verticale afin qu’il digère, avant de recommencer avec le reste du biberon par exemple.

Réactions allergiques

Si une réaction allergique liée au tube alimentaire survient, cela peut entraîner son inflammation. Le diaphragme réagira naturellement à cela et va se contracter, ce qui peut provoquer le hoquet chez bébé.

Présence d’irritants dans l’atmosphère 

Les bébés ont une trachée assez délicate ; de ce fait un excès de produits chimiques dans l’atmosphère comme les gaz d’échappement des voitures, les odeurs concentrées, la poussière, peuvent déclencher une toux chez eux. Si cette toux perdure, la pression exercée sur le diaphragme peut entraîner d’autres contractions et causer par la suite le hoquet.

Changements de température

De subits changements de température dans la région de l’estomac du bébé peuvent provoquer des contractions des muscles du diaphragme. Ces contractions répétées peuvent à leur tour causer le hoquet chez bébé. Donner par exemple un aliment chaud au bébé, suivi immédiatement du lait est connu pour déclencher le hoquet.

L’asthme

Des complications de l’asthme chez le bébé peuvent déclencher le hoquet. En effet, lors de l’asthme, les bronches des poumons peuvent gonfler s’il y a survenance d’une inflammation. Une telle condition pourrait réduire l’afflux d’air dans les poumons et entraîner une respiration sifflante chez le bébé. Cette dernière peut créer des spasmes du diaphragme, d’où le risque de hoquet.

Comment arrêter le hoquet chez le bébé ?

Si le bébé semble avoir un « hoquet heureux », c’est-à-dire qui ne le met pas mal à l’aise ni en détresse, il n’y a pas à s’en faire. Le hoquet est normal chez les tout-petits et diminue définitivement la plupart du temps, après les premiers mois ou la première année de vie.

Cependant, si lors du hoquet, le bébé semble en détresse et mal à l’aise ou que le hoquet est accompagné d’éructations ou de pleurs,  alors vous pouvez essayer quelques remèdes.

Il existe plus d’une façon pour arrêter le hoquet chez les petits enfants. Voici quelques stratégies qui aideront à stopper le hoquet chez les bébés :

Le nourrir d’eau gripe

L’eau gripe est un mélange d’eau et d’herbes. Elle est généralement utilisée pour traiter les coliques infantiles et d’autres problèmes d’estomac. Cette eau est faite habituellement à base d’herbes comme la camomille, le gingembre, la cannelle, le fenouil. L’eau gripe aidera à faire cesser le hoquet, si les problèmes d’estomac en sont les véritables causes.

Marquer une pause pour faire roter le bébé

Quand l’estomac est rempli d’air (chez les adultes comme chez les bébés), il peut exercer une force sur le diaphragme, et provoquer des spasmes conduisant au hoquet. Faire une petite pause dans l’alimentation du bébé pour lui faire faire un rot, peut considérablement réduire la quantité d’air contenu dans son estomac et cesser le hoquet. 

Chaque fois que les bébés consomment 2 à 3 onces de biberon, il est conseillé de les aider à faire un rot. Si le bébé est nourri au sein, il est aussi recommandé de lui faire faire un rot, quand il change de sein. 

Le rot consiste à appliquer une douce pression sur l’abdomen du bébé, accompagnée d’un léger frottement du dos. 

Une autre technique pour lui faire faire un rot consiste à le mettre sur votre épaule avec son ventre contre vous. Il faut ensuite tapoter légèrement son dos, afin de faire sortir le rot.

L’allonger aussi sur le dos et faire du vélo sur ses jambes pendant quelques secondes ou minutes, peut l’aider à avoir un rot.

Frotter le dos du bébé

Frotter délicatement le dos du bébé en le berçant d’avant en arrière, peut l’aider à se détendre. Cela peut aussi aider à arrêter les spasmes qui provoquent le hoquet.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire 

Certains des remèdes bien connus pour stopper le hoquet chez les adultes peuvent ne pas marcher chez les nourrissons. L’organisme des bébés n’est pas aussi développé, pour supporter certaines conditions. N’essayez surtout pas d’appliquer ces remèdes sur votre bébé :

  • Tirer sa langue ;
  • Lui faire boire de l’eau à l’envers ;
  • L’effrayer.

C’est une mauvaise idée d’essayer ces remèdes sur un bébé. Ils peuvent le perturber et peuvent même être dangereux pour eux.

Prévenir le hoquet chez les bébés

Il n’existe pas de formule magique pour empêcher le hoquet chez les bébés. Néanmoins, ces stratégies peuvent les empêcher d’avoir trop d’air dans le ventre.

  • Nourrir aussitôt le bébé dès qu’il présente des signes de faim. Si le bébé ne mange pas au moment de la faim, il y a de fortes chances qu’il avale plus d’air pendant que vous le nourrissez ; 
  • Le faire roter durant les tétées ;
  • Utiliser une tétine de bonne taille (ni trop grande, ni trop petite). Si la tétine est trop grande, le lait peut s’écouler trop rapidement. Si elle est aussi trop petite, votre bébé risque d’avaler de l’air parce que le lait ne vient pas assez ;
  • S’assurer que le bébé ait une bonne prise du sein, (n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec une consultante en lactation) ;
  • Ne pas suralimenter le bébé.

Doit-on s’inquiéter du hoquet chez le bébé ?

Généralement, les cas de hoquet chez les bébés sont inoffensifs, et disparaissent dans les minutes qui suivent ; vous n’avez donc rien à craindre. Le hoquet est la résultante d’une activité involontaire normale du corps. Le hoquet chez le bébé ne signifie pas directement une présence de problèmes de santé graves. Vous pouvez alors vous occuper du hoquet seul(e), sans avoir besoin de consulter un médecin.

Cependant, un cas fréquent de hoquet chez le bébé peut être un signe de reflux gastro-œsophagien. Un hoquet qui dure inhabituellement longtemps peut être le signe d’autres conditions médicales sous-jacentes graves. N’hésitez surtout pas à contacter votre médecin si votre bébé :

  • Hoquette plus fréquemment ;
  • Tousse ;
  • Semble grincheux ;
  • Crache beaucoup ;
  • Hoquette fréquemment même après l’âge de 1 an.

Bien que le hoquet ne constitue pas un danger pour votre bébé, on peut néanmoins se demander s’il se passe quelque chose d’anormal, si le hoquet se produit de manière fréquente ou pendant de longues périodes. Il est donc recommandé d’adopter une approche attentiste, car habituellement, les hoquets disparaissent d’eux-mêmes. Dans d’autres cas, il faut adopter une approche proactive si le hoquet chez le bébé s’accompagne d’autres désagréments. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles