Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Le pervers narcissique : quel traitement pour ce trouble de la personnalité ?

Apparaissant comme un trouble rare de la personnalité (entre 2 et 3% de la population), la perversité narcissique est une forme de pathologie consistant à manipuler l’autre. Désormais reconnu comme une entité clinique, ce trouble peut nuire à l’entourage de la personne atteinte, qu’on appelle pervers narcissique. Cependant, la perversité narcissique est rarement diagnostiquée, et le traitement repose sur un suivi psychothérapique. Quels sont les causes et symptômes de la perversité narcissique ? Comment se déroule la prise en charge du pervers narcissique ?

Pervers narcissique : Définition

Encore appelé personne manipulatrice, le pervers narcissique est une personne qui se voit dévalorisée, mais qui se valorise en rabaissant les personnes qu’elle côtoie. Celle-ci se donne une image d’un être au-dessus des autres, et ressent un besoin intense de se faire considérer. Le pervers narcissique manipule les personnes de son entourage, et ne se culpabilise pas lorsqu’il porte atteinte aux autres.

En effet, le pervers narcissique combine deux troubles de la personnalité qui sont : la perversion (goût pour le mal) et le narcissisme (un goût démesuré pour l’amour du soi). Ce trouble de la personnalité peut dégrader les relations existantes entre la personne atteinte et son conjoint, ses enfants, ses parents, ses amis ou encore, ses collègues de travail.

La plupart des personnes atteintes de la perversion narcissique sont des adultes, mais les premiers signes de ce trouble surviennent dès l’enfance. Les hommes sont généralement plus affectés que les femmes. Plusieurs études ont rapporté que la perversité narcissique peut toucher tout individu, quels que soient son enfance, son milieu social et son éducation.

Quelles sont les causes de la perversité narcissique ?

Les réelles origines du trouble de la personnalité narcissique restent inconnues.

Toutefois, l’une des causes probables est une enfance dysfonctionnelle. Un enfant surprotégé, abusé, négligé ou sur qui on a des attentes élevées, peut devenir un pervers narcissique. Outre cela, une anomalie neurobiologique ou génétique peut être à l’origine de la perversité génétique, mais cela reste à prouver.  

Perversité narcissique : facteurs de risque et personnes à risques

Malgré que les causes exactes de la perversion narcissique ne soient pas connues, plusieurs études estiment que des attitudes parentales excessives comme les attentes excessives et la négligence peuvent en être à l’origine. À titre illustratif, on peut noter :

  • La manipulation de l’enfant par les parents ;
  • La négligence ou l’abus émotif tout au long de l’enfance ;
  • Le manque de reconnaissance et d’affection pendant l’enfance ;
  • Les attentes démesurées ou la pression excessive au regard de l’enfant ;
  • Les peurs manifestées durant l’enfance et le mépris parental des besoins. 

Cependant, les personnes à risques de devenir des pervers narcissiques sont des personnes en situation de dépendance affective ou ayant une faible estime d’elles-mêmes.

Quels sont les signes caractéristiques d’un pervers narcissique ?

En général, une personne souffrant de la perversité narcissique est : sympathique, séduisante et réservée. De par son côté charmeur et flatteur, elle a tendance à plaire.

Dans une relation avec une personne manipulatrice, des discordances s’installent très rapidement. Autrement dit, le pervers narcissique :

  • Raconte des mensonges ;
  • Est continuellement à la recherche de succès ou de reconnaissance ;
  • Entretient une communication floue ;
  • N’est pas en mesure d’assumer la responsabilité des actes qu’il pose ou de reconnaitre ses torts ;
  • Affiche dans certains cas plusieurs visages, il peut passer par exemple de la colère à une profonde tristesse en cas de contrariété ;
  • Change son opinion de manière fréquente ;
  • N’est pas capable de reconnaitre les sentiments ou les besoins qu’éprouvent l’autre ;
  • Est jalouse ;
  • N’est en aucun cas conscient du mal qu’il engendre. Il mesure néanmoins l’influence qu’il exerce sur l’autre.

Cependant, celui qui est victime de la perversité narcissique :

  • Ne se sent pas valorisé ;
  • Ressent de la culpabilité ;
  • Reçoit d’énormes critiques ;
  • Etc.

La personne victime peut aussi se dire qu’elle doit faire attention aux mots qui sortent de sa bouche et ce qu’elle doit faire, dans l’optique de ne pas contrarier l’autre.

Comment diagnostiquer le trouble de la personnalité narcissique ?

La perversité narcissique est difficile à diagnostiquer, puisque le pervers narcissique peut montrer différentes facettes. Cette pathologie n’a été reconnue comme entité clinique que très récemment, ce qui est à la base du manque d’examens diagnostics reconnus aujourd’hui.

Autrefois, le diagnostic était posé à partir des éléments caractéristiques du pervers narcissique (c’est-à-dire les symptômes énumérés plus haut). Ce diagnostic est maintenant posé, après la suppression des autres troubles psychiatriques et psychologiques associés à la perversion morale. Il s’agit notamment de la kleptomanie, de l’imposture, du harcèlement moral, de la prédation, de la mythomanie, de la pyrophilie, du sadomasochisme moral et du jeu pathologique.  

Pervers narcissique : comment le traiter ?

Le traitement de la perversité narcissique n’est pas du tout facile, d’autant plus que le manipulateur ne se rend pas compte qu’il est atteint. C’est généralement l’entourage qui s’aperçoit que le pervers narcissique a besoin d’une prise en charge. L’intéressé a souvent une vie de couple non stable et des rapports familiaux ou sociaux conflictuels.

Il existe différentes solutions psychothérapeutiques, susceptibles d’aider le pervers narcissique à ressortir la cause sous-jacente de ce type de personnalité.

Thérapie familiale

Elle regroupe la famille du pervers narcissique et se déroule sur plusieurs séances de discussions. Le but de la thérapie familiale est d’explorer les conflits ainsi que les problèmes de communication existants, dans l’optique de se confronter aux problèmes relationnels.

Thérapie individuelle

La thérapie individuelle consiste à apprendre au pervers narcissique à mener de meilleures relations avec les personnes de son entourage, des relations satisfaisantes, plus agréables et plus intimes. Pour constater les résultats, cette prise en charge peut prendre plusieurs années. Le but de la thérapie sur le long terme est de restructurer la personnalité du manipulateur, afin qu’il crée une image réaliste et positive de lui-même.

Thérapie de groupe

Cette thérapie consiste à participer à des séances regroupant les personnes qui ont le même trouble, et qui souhaitent améliorer également leur relation avec autrui. Pendant les différentes sessions de la thérapie de groupe, la personne affectée par le trouble de la personnalité narcissique apprend à rester attentif aux témoignages des autres et à devenir sensible à leurs émotions.

Perversité narcissique : complications possibles ?

En cas de non-prise en charge de ce trouble de la personnalité, le pervers narcissique peut :

  • Devenir addictif aux drogues et à l’alcool ;
  • Avoir des attitudes et pensées suicidaires ;
  • Être atteint de la dépression ;
  • Avoir des difficultés à l’école ou au travail.

Il peut également développer des difficultés relationnelles et rester solitaire et célibataire toute sa vie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles