Global Statistics

All countries
552,125,566
Confirmed
Updated on June 30, 2022 8:34 pm
All countries
524,860,045
Recovered
Updated on June 30, 2022 8:34 pm
All countries
6,356,941
Deaths
Updated on June 30, 2022 8:34 pm

Le psoriasis génital : Symptômes, Traitements et Préventions

Le psoriasis génital fait référence à une maladie inflammatoire de la peau, notamment des parties génitales. Souvent inavouée en raison des complexes du patient, cette maladie représente 30 à 40 % des cas de psoriasis cutané. Pourtant, le fait d’en parler permettrait de trouver les meilleurs traitements. Qu’est-ce que le psoriasis génital ? Quelles en sont les causes ? Comment se manifeste-t-il ? Retrouvez des réponses dans cet article.

Définition du psoriasis

Le psoriasis est une pathologie inflammatoire chronique de la peau. Elle survient généralement chez les sujets génétiquement prédisposés et est favorisée par certains facteurs. Ce mal se caractérise par des plaques rouges enveloppées de squames très épaisses. Les lésions apparaissent le plus souvent sur le cuir chevelu, les genoux, les coudes, mais aussi sur les parties génitales.

Qu’est-ce que le psoriasis génital ?

On parle de psoriasis génital lorsque les lésions se développent non seulement sur les parties génitales, mais aussi sur leurs alentours. Le psoriasis génital est très remarqué chez les patients psoriasiques avec la moitié des cas chez les hommes et 1/3 des cas chez les femmes. Cette fréquence est surtout observée lorsque la zone atteinte concerne les racines des cuisses, le pli fessier et les aisselles.

Par ailleurs, il faut préciser que les lésions du psoriasis génital présentent une nette différence face aux plaques rouges des autres régions du corps. Or, certaines personnes ont tendance à les confondre avec d’autres atteintes génitales comme la mycose, l’irritation, les infections sexuellement transmissibles ou l’eczéma. Pour ne pas se tromper sur le traitement adapté, il est recommandé de s’adresser à un médecin.

Avec le psoriasis génital, les lésions peuvent s’aggraver à cause des contacts avec l’urine, des grattages, l’utilisation de produits intimes inadaptés ou à la suite des rapports sexuels. C’est une maladie qui ne fait pas exception malgré le caractère bénigne du psoriasis lui-même.

Quelles sont les causes du psoriasis génital ?

Les causes du psoriasis génital ne sont pas réellement spécifiées, car cette maladie est confondue à d’autres pathologies. Néanmoins, les recherches des experts ont permis de relever quelques informations importantes. Ainsi, selon ces derniers, les causes du psoriasis génital sont immunologiques et génétiques. En effet, cette maladie intervient en raison de l’augmentation de la vitesse des « kératinocytes »qui représentent une grande partie des cellules de l’épiderme.

En outre, d’autres facteurs peuvent également déclencher les poussées du psoriasis génital. Il peut s’agir d’un choc émotionnel, d’un stress important ou d’une infection. À noter que les lésions génitales ne sont pas toutes liées au psoriasis. De ce fait, une consultation permettra de déterminer avec précision les causes d’une personne atteinte de psoriasis génital. Le patient doit cependant exposer tous ses problèmes sans aucune hésitation.

Quelles sont les personnes concernées par le psoriasis génital ?

Les hommes comme les femmes peuvent être concernés par cette pathologie, même si la gente masculine souffrant de psoriasis, a plus de risque d’avoir des lésions au niveau des parties génitales. Cela dit, les personnes qui souffrent d’une forme grave de psoriasis (plaques étendues à plusieurs parties du corps), ou qui ont connu des poussées de psoriasis jeunes sont plus à risque d’en développer. Il en est de même pour ceux qui ont des atteintes articulaires dues au psoriasis ou des lésions au niveau du cuir chevelu et des ongles.

Le psoriasis génital est-il contagieux et combien de temps dure-t-il ?

Contrairement à d’autres maladies, le psoriasis génital n’est pas contagieux. Il ne se transmet donc pas lors d’une activité sexuelle. Néanmoins, il peut affecter les rapports intimes surtout s’il suscite des complexes.

Pour ce qui est de la durée du psoriasis génital chez un malade, il faut retenir que cette pathologie évolue par poussées. Ce qui signifie qu’elle peut varier d’une personne à l’autre. Dans certains cas, la phase de rémission peut prendre des mois, voire plusieurs années.

Quelles sont les manifestations du psoriasis génital ?

De nombreuses informations relatives aux symptômes du psoriasis génital ont été recueillies au cours des expériences. En réalité, cette maladie est généralement accompagnée de douleurs, de sensations de brûlure, de prurit ou de démangeaisons. Il peut même arriver des moments où le patient développe de petites plaies, caractérisées par des érosions et des fissures. Cette situation peut complexer les relations sexuelles et les rendre douloureuses.

Habituellement, le psoriasis est caractérisé par des plaques rouges associées à des squames blanches. Ce qui n’est pas le cas avec le psoriasis génital. Dans une situation de psoriasis génital, les plaques rouges restent présentes, mais compte tenu de l’humidité de la zone où elles apparaissent, les taches blanchâtres sont souvent absentes.

Chez les femmes, on remarque ces plaques rouges sur les grandes lèvres et le pubis. Par contre, lesdites plaques apparaissent sur la peau et sur le gland chez les hommes. Que ce soit un individu de sexe masculin ou féminin, il est très fréquent de voir les lésions apparaître sur l’inter-fessier. On parle alors de psoriasis ano génital.

Comment le diagnostiquer ?

En matière d’atteintes génitales, le diagnostic du psoriasis peut s’avérer complexe, car les risques de les confondre avec d’autres pathologies génitales sont énormes. Cependant, la présence d’antécédents familiaux peut mettre le médecin sur la bonne piste. Pour alors confirmer le diagnostic, ce dernier peut pratiquer une biopsie des lésions génitales.

Mais ne vous inquiétez pas. Le prélèvement n’est pas douloureux et est toujours effectué sous anesthésie locale.

Quels traitements pour le psoriasis génital ?

Le traitement de cette maladie repose surtout sur des traitements locaux comme l’usage des lotions, crèmes et pommades. Attention à ne pas utiliser des lotions alcooliques et des formes trop grasses de pommade. Elles sont très déconseillées parce qu’elles irritent la peau et les muqueuses.

Pour traiter le psoriasis génital, les produits locaux à base de corticoïdes sont les plus utilisés. Au début, il est conseillé de les appliquer tous les jours sur la zone concernée. Quelques temps après, l’idéal est de faire l’application une à deux fois par semaine. Il y a également les dérivés de la vitamine D3 qui peuvent aboutir à un bon résultat. Ces derniers sont surtout utilisés avec les corticoïdes.

En dehors de ces traitements locaux, le patient malade peut prendre des comprimés tels que :

Le méthotrexate

Il s’agit aujourd’hui de l’un des meilleurs traitements du psoriasis génital. Les médecins le prescrivent à dose anti-inflammatoire. Ainsi, ce médicament se prend soit par voie injectable, une fois par semaine, soit en comprimé. Par mesure de précaution, les patients ont l’obligation d’être suivis sur le plan biologique par des prises de sang régulières. Cette méthode permet de vérifier qu’ils ne développent pas d’effets secondaires en particulier au niveau du foie. Lorsque le méthotrexate reste sans effet au bout de trois à quatre mois, il faudra alors changer de traitement.

La ciclosporine

La ciclosporine, connue comme immunosuppresseur après une greffe d’organe, est également active pendant le psoriasis génital. Une prise régulière suivant les doses du médecin permet d’obtenir un blanchiment de la peau. Autrement dit, les plaques disparaissent. Il faut noter que ce médicament n’est prescrit qu’en situation d’urgence pour faire face à une forte poussée de psoriasis.

Là encore, il faut surveiller l’apparition d’éventuels effets secondaires. Parmi ces effets secondaires, les plus reconnus sont l’insuffisance rénale et l’hypertension artérielle. Afin d’éviter ces risques, un dosage sanguin de la créatine et une mesure de la pression artérielle doivent être effectués tous les mois. Sachez aussi que la ciclosporine ne doit pas être prescrite plus de deux ans en continu.

L’acitrétine

Ce médicament est aussi d’une grande efficacité dans le traitement d’un cas de psoriasis génital. Il permet d’éradiquer rapidement les plaques. Et il n’est pas sans effets secondaires. Le mieux serait donc de l’utiliser avec précaution.

Tous ces médicaments sont connus pour leur efficacité sur les lésions du psoriasis génital. Cependant, à défaut d’utiliser des médicaments, des injections sont à votre disposition.

Comment prévenir le psoriasis génital ?

Prévenir les poussées de psoriasis génital n’est pas possible, mais certains bons gestes peuvent limiter l’étendue des lésions. Le meilleur réflexe est de bien pratiquer l’hydratation de la peau. Cela va sans doute vous paraître étrange. Pourtant, il s’agit d’une astuce très efficace. À cet effet, il est recommandé d’hydrater la peau, au moins une fois par jour. Cette méthode permet d’éviter les microtraumatismes contre le frottement des vêtements et les grattages.

De plus, porter des sous-vêtements amples en coton permet aussi de limiter les frictions qui peuvent aggraver le psoriasis génital. Enfin, une bonne hygiène corporelle vous aidera à limiter les dégâts de la maladie.

Une bonne hygiène associée au respect des conseils de votre médecin traitant vous permettra de limiter convenablement l’étendue des lésions du psoriasis génital. Dans tous les cas, si vous sentez des malaises, n’hésitez pas à vous rendre au centre de santé pour signaler votre situation. Une prise en charge plus tôt est beaucoup plus avantageuse.

Vous aimerez aussi :

Related Articles