Accueil Lexique médical Le stérilet réduirait-il le risque des cancers chez la femme ?

Le stérilet réduirait-il le risque des cancers chez la femme ?

0
Le stérilet réduirait-il le risque des cancers chez la femme ?
Deus stérilets sur fond bleu

Portez-vous un stérilet ? Si oui, savez-vous qu’il est possible que ce dispositif vous protège contre les cancers ? Sinon, retrouvez les détails sur ce deuxième atout du dispositif intra-utérin !

Stérilet : une protection contre quels cancers ?

Originellement, le stérilet est un moyen de prévention contre les grossesses non désirées. À cause de son design moderne, son efficacité et sa facilité d’utilisation, il est devenu le contraceptif favori des dames.

Depuis sa création, les recherches sur ce type de contraceptif ont continué. Selon des rapports d’expériences scientifiques, le stérilet est également un élément important de régression ou d’élimination de cellules cancérigènes chez certaines femmes.

De manière plus précise, le stérilet permet de réduire le cancer du sein et le cancer du col de l’utérus. Il est aussi utile contre le cancer de l’endomètre.

Réduction et élimination des agents cancérogènes : les preuves scientifiques

En France, le stérilet est le mode de contraception le plus utilisé après la pilule contraceptive. Encore appelé dispositif intra-utérin (DIU), il est généralement composé de polyéthylène et de cuivre. Il se place facilement dans la cavité de l’utérus pour empêcher un œuf de s’y loger.

Outre son efficacité contraceptive, le dispositif intra-utérin aurait la capacité de réduire le risque de certains cancers féminins. Nombreuses sont les études qui ont permis d’étayer cette hypothèse. En effet, il a été démontré que le stérilet diminue énormément le risque de cancer de l’endomètre. Il s’agit d’une tumeur qui se trouve au niveau de la paroi interne de l’utérus.

En revanche, pour ce qui est du cancer du col de l’utérus, les résultats sont très controversés. Cependant, une récente analyse pourrait mettre fin aux incertitudes à ce sujet. Cette étude permet d’étudier la relation entre :

  • l’utilisation d’un stérilet ou DIU ;
  • l’infection par le papillomavirus humain ;
  • le cancer du col de l’utérus.

Les scientifiques-chercheurs ont utilisé les données issues de deux grands travaux internationaux. Le premier travail porte sur le cancer du col et le second travail porte sur l’infection par le HPV chez les femmes en général.

 Pour la première étude, il y a eu la participation de 2.205 femmes ayant un cancer du col et 2.214 femmes sans cancer du col. Quant à la seconde étude, il y a eu 15.272 participantes. Au terme de ses expériences, le stérilet gagne des points de popularité grâce à sa nouvelle fonction.

Les résultats sont nettement en faveur d’une protection du col de l’utérus par le stérilet. En effet, une réduction de moitié du risque de cancer du col est remarquable. Cet atout est observé dès la première année d’utilisation du DIU. Il persiste après dix ans d’utilisation en continu. 

Les auteurs des rapports avancent plusieurs explications sur ce nouvel avantage du stérilet. Pour commencer, l’inflammation provoquée par le stérilet est en mesure d’enrayer la formation de lésions cancéreuses. Le DIU est surtout efficace contre les lésions induites par l’infection par le HPV.

Pour finir, les femmes portant un stérilet sont contraintes à des visites gynécologiques régulières. Ce faisant, elles sont à même de se faire rapidement dépister en cas de cancer du col. Autrement dit, le stérilet contribue à l’amélioration du dépistage du cancer du col.

Bien que quasiment prouvé, le deuxième avantage du stérilet demeure un mystère. Pour éclairer le flou autour du sujet, d’autres études sont nécessaires pour confirmer toutes les conclusions déjà obtenues.

Bon à savoir : Il faut préciser que le papillomavirus humain HPV est la cause du cancer du col de l’utérus.

Réduction de risque des cancers et DIU : les recherches continuent

Après 16 études effectuées avec plusieurs milliers de femmes à travers le monde, des doutes persistent toujours. En effet, il n’a pas pu être établi avec certitude les raisons pour lesquelles le dispositif intra-utérin réduit autant le risque de tumeur.

Toutefois, les scientifiques privilégient une hypothèse. Selon eux, ce moyen de contraception peut stimuler une réponse du système immunitaire. Cette dernière aiderait à combattre les infections responsables du cancer du col de l’utérus.

Néanmoins, les scientifiques poursuivent leurs recherches pour mieux comprendre le mécanisme biologique de cette protection. À cause de cette continuité des analyses, les experts scientifiques restent réservés sur la thèse de la réduction du risque des cancers chez la femme par un dispositif intra-utérin.

À la question de savoir si le stérilet pourrait réduire le risque des cancers chez la femme, la réponse est « c’est possible ». Une multitude d’examens scientifiques abondent dans ce sens. Cependant, il faut encore du temps pour une confirmation complète et sans ambiguïté de cette thèse.