Global Statistics

All countries
266,581,784
Confirmed
Updated on December 6, 2021 10:46 pm
All countries
238,376,609
Recovered
Updated on December 6, 2021 10:46 pm
All countries
5,275,854
Deaths
Updated on December 6, 2021 10:46 pm

Le syndrome bébé secoué : quels sont les symptômes et les conséquences ?

Issu d’un geste très dangereux, le syndrome du bébé secoué peut avoir des conséquences permanentes et graves sur un nourrisson. Afin de connaître un peu plus sur le sujet, découvrez les différents symptômes et conséquences de cet acte sur la santé de bébé. Le syndrome du bébé secoué peut effectivement passer inaperçu. Il est donc important de prendre les précautions nécessaires afin de l’éviter.

Le syndrome du bébé secoué : un sujet qui interpelle !

Ce syndrome du bébé secoué ou SBS survient lorsqu’un bébé ou un tout petit est agité violemment. Pour cela, ce dernier sera tenu soit par les épaules, le tronc ou les extrémités. Cela va alors entraîner un traumatisme crânien non accidentel engendrant des lésions au niveau du cerveau.

Il est important de souligner que le SBS est tout à fait différent du jeu ou d’une simple chute. Il peut alors être issu de gestes violents répétés. Des mouvements de secousses prolongés peuvent aussi être à l’origine du syndrome du bébé secoué.

En effet, lorsque le bébé est secoué, sa tête s’agite dans tous les sens. Le poids de ce dernier est effectivement plus important que celui du reste du corps. En plus, les muscles du cou ne sont pas encore assez forts pour soutenir sa tête.

Cela va alors entraîner le saignement ainsi que l’augmentation de volume de son cerveau. Les vaisseaux sanguins du cerveau vont effectivement se déchirer à la suite d’une secousse. Cela va alors endommager certaines cellules cérébrales. Ces dernières ne vont d’ailleurs jamais guérir.

D’une manière générale, les bébés victimes du SBS présentent des lésions sur certaines parties du corps. En plus de cela, des ecchymoses peuvent apparaître sur certaines parties du corps. Des fractures peuvent aussi être observées au niveau du crâne, le long des extrémités des os longs et des côtes.

Selon les statistiques, un bébé sur cinq décède à la suite du SBS. Les cas les plus fréquents surviennent notamment chez les bébés de moins de six mois. Les enfants de moins d’un an sont aussi souvent victimes de ce syndrome. Ces derniers sont d’ailleurs issus de toutes les cultures ainsi que tous les groupes socio-économiques.

Les symptômes qui alertent

Reconnaître les symptômes du syndrome du bébé secoué est très important. En effet, ces derniers ne sont pas nécessairement remarquables aux premiers abords. Ils sont observés quelques heures après les agissements. En plus, certains d’entre ces symptômes sont internes. Néanmoins, les signes suivants peuvent vous alerter :

  • Léthargie
  • Somnolence
  • Vomissements
  • Pâleur
  • Irritabilité
  • Tremblements
  • Convulsions
  • Plafonnement du regard
  • Difficulté ou arrêt respiratoire
  • Troubles de la conscience ou même coma

D’autres signes plus alarmants doivent néanmoins vous inciter à contacter en urgence un centre hospitalier. Cela concerne l’état irritable de bébé, le fait qu’il vomisse ou ait des difficultés à respirer. Bébé peut également trembler ou faire des convulsions.

À part cela, certains symptômes peuvent passer inaperçus en raison du fait que le syndrome du bébé secoué atteint principalement le cerveau. Il est donc assez difficile de diagnostiquer le SBS. Ces manifestations cliniques peuvent en plus être confondues avec celles d’autres troubles comme la régurgitation ou l’irritabilité de bébé.

L’idéal est donc de rester vigilant face aux différentes manifestations du syndrome bébé secoué. Pour ce faire, il est recommandé d’appeler les urgences à la moindre apparition des symptômes cités précédemment.

D’autres symptômes du SBS

À part les signes qui alertent, certains changements au niveau des habitudes de bébé peuvent aussi laisser penser à un cas de SBS. Ces derniers concernent :

  • Un refus de manger ou un manque d’appétit
  • Une perte d’intérêt pour tout ce qui l’entoure
  • Une absence des babillages habituels
  • Des pleurs inhabituels
  • Des mouvements oculaires anormaux

Ces signes peuvent laisser penser à une atteinte neurologique de bébé. Dans ce cas, l’intervention d’urgence d’un professionnel de santé est toujours indispensable. Ainsi, l’enfant pourra alors bénéficier de différents examens cliniques destinés à découvrir la présence d’éventuelles lésions.

Des conséquences irréversibles et dangereuses pour bébé

Le syndrome du bébé secoué fait naître des conséquences neurologiques diverses chez les touts petits. À part cela, étant considéré comme une forme de maltraitance envers les enfants, le SBS impacte également sur la vie de la famille ainsi que sur celle de celui qui a réalisé les secousses envers bébé.

Chez le bébé secoué

La gravité des conséquences dépend bien évidemment de la force de la secousse ainsi que de la taille de l’enfant. Certains bébés peuvent effectivement avoir une tête plus lourde que d’autres.

Par ailleurs, les garçons sont plus à même à subir le syndrome du bébé secoué. En effet, ces derniers disposent de plus d’espace entre le cerveau et la boîte crânienne. Dans tous les cas, le SBS peut entraîner des dommages suivants :

  • Des hémorragies à l’intérieur de la tête, mais aussi autour du cerveau
  • Des saignements à l’intérieur de l’œil
  • Un œdème cérébral ainsi que des séquelles au niveau des cellules du cerveau

Dans sa forme la plus grave, le syndrome d’impact des secousses peut causer la mort du bébé. Selon les statistiques, 1 enfant sur 5 décède du SBS. À part cela, 2 enfants sur 3 vivront avec des séquelles permanentes de cet acte.

D’autres impacts sur le développement psychologique et physique du bébé surviennent également. Ainsi, certains bébés grandissent avec des handicaps ou même de la paralysie. Ils peuvent également présenter différentes difficultés comme :

  • Des troubles cognitifs
  • Des difficultés d’apprentissage
  • Des problèmes de comportements
  • Des difficultés de dictions
  • Une perte de la vue ou de l’ouïe
  • De l’épilepsie
  • Des troubles de l’alimentation

En plus de cela, d’autres traumatismes sont souvent associés au SBS. Ils s’observent notamment au niveau du corps. Cela concerne la présence de différents types de fractures des os longs ou du crâne. Des ecchymoses peuvent aussi apparaître sur le corps ou au niveau de la tête.

Les effets sur la vie de famille

Le sentiment de culpabilité naît généralement chez la personne responsable des secousses de bébé. À part cela, le partenaire peut aussi avoir du mal à accepter les circonstances, car il ou elle ne comprend pas ce qui peut être à l’origine de cet acte.

Dans le cas où le bébé est laissé à une tierce personne, les parents peuvent aussi ressentir un sentiment de culpabilité. Ils s’en veulent d’avoir laissé leur bébé sous la garde de cette personne. À part cela, des sanctions juridiques peuvent aussi être appliquées aux individus responsables du SBS.

Conseils pour prévenir le syndrome du bébé secoué

Les pleurs incessants et persistants de bébé constituent en général la principale raison qui pousse une personne à secouer un enfant dont il s’occupe. En effet, cette dernière, ne sachant pas gérer cela passe par différents types d’émotions. Elle sera alors agacée, impatiente, voire même frustrée de ne pas savoir faire cesser les pleurs de bébé. Cela peut alors l’amener à secouer l’enfant.

Ainsi, afin d’éviter cela, vous devez d’abord garder à l’esprit que les pleurs constituent les seuls moyens de communication de bébé. Ces derniers sont plus abondants avant 4 mois et diminuent avec l’âge. Il est donc important de savoir réagir face à ces pleurs, mais aussi de les décrypter.

Voici quelques gestes qui vous aideront à mieux calmer les pleurs intenses de bébés :

  • Le garder dans les bras
  • Lui faire des câlins
  • Aller le promener
  • Donner un bain
  • Faire des massages
  • Chantonner des berceuses

Vous devez aussi être en mesure de déterminer si bébé ne pleure pas par inconfort ou parce qu’il a faim.

Dans l’éventualité où vous vous sentez à bout, et ne pouvez plus supporter les cris de bébés. Vous pouvez également appliquer les bonnes habitudes suivantes :

  • Posez bébé dans son berceau ou dans un lieu sûr
  • Sortez de la pièce et attendez de vous être calmé avant de le reprendre dans vos bras
  • N’hésitez pas à demander de l’aide à quelqu’un d’autre
  • Utilisez différentes techniques de respiration ou de relaxation pour retrouver votre calme.

Il est aussi possible de faire garder votre bébé de temps en temps afin d’avoir régulièrement du temps pour vous reposer. N’hésitez pas à pratiquer certains loisirs et de lâcher prise afin d’être au meilleur de votre forme au moment de garder bébé.    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles