Global Statistics

All countries
266,599,105
Confirmed
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
238,390,478
Recovered
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
5,276,361
Deaths
Updated on December 6, 2021 11:48 pm

Le syndrome du biberon : Comment traiter les caries des dents de lait?

Les caries dentaires ne touchent pas simplement les adultes ou les enfants dont les dents sont déjà prononcées. Les bébés aussi peuvent souffrir d’une forme de carie dentaire, issue de la consommation de boissons sucrées qui leur sont souvent proposées. Cette forme de carie est nommée syndrome du biberon et elle cause des caries sur les dents de lait. Qu’est-ce que le syndrome du biberon ? Quels en sont les causes et les traitements appropriés ? Voici l’essentiel à connaître sur le syndrome du biberon chez les tout petits.

Qu’est-ce que c’est que le syndrome du biberon ?

Le syndrome du biberon, encore appelé carie du biberon est une pathologie, qui se caractérise par un nombre important de caries chez les jeunes enfants. Ce ne sont pas de simples caries, car elles peuvent détruire toute l’intégralité de la denture chez l’enfant. Ces caries graves sont caractérisées de « précoces », car elles surviennent chez le jeune enfant, en moyenne, dès  l’âge de 3 ou 4 ans.

Les caries apparaissent donc dès que les dents de lait jaillissent. C’est une maladie qui fait encore ravage car elle est encore très peu reconnue par les nourrices.  Elle trouve son origine dans des gestes simples des parents, notamment une utilisation immodérée du biberon. Il faut aussi savoir que c’est une pathologie sévère et très courante.

Quelles sont les causes du syndrome du biberon ?

L’origine du syndrome du biberon est une utilisation du biberon avec un contenu sucré, de manière prolongée sur les enfants de très bas âge. Le biberon n’est pas réellement le facteur qui cause le syndrome du biberon mais plutôt son contenu sucré ou riche en glucides. En effet, les biberons tendus aux bébés contenant un jus de fruit, un sirop ou même simplement du lait sont des dangers pour les dents de lait.

Ces différentes boissons sont à l’origine de la production d’acide par la plaque dentaire, qui est très cariogène. Le véritable danger, c’est la fréquence et le moment de prise  de ces boissons dans un biberon par les enfants. Lors des temps de repos, le mécanisme de la salivation très réduit, ne peut assumer son rôle anti-carie, comme pendant la période d’éveil. Les glucides contenus dans les différentes boissons sucrées favorisent alors la production des acides cariogènes.

Les sucettes données aux enfants ou les biberons tendus aux enfants pour les calmer sont aussi des phénomènes à la base du syndrome du biberon. Appelé dans le jargon populaire le « Biberon doudou », ce phénomène qui veut que les tout petits aient dans la bouche en permanence une boisson sucrée, facilite l’implantation et l’intensité des caries.

Une plongée prolongée des dents dans un milieu favorable aux attaques d’acides à la base de la déminéralisation de l’émail, ne permet pas à la salive d’accomplir son action compensatrice. Ainsi le pH de la plaque dentaire connaît une chute, qui entraîne l’apparition des dents dans un cercle vicieux à la base du syndrome du biberon.

Comment se diagnostique le syndrome du biberon et qui sont les personnes concernées ?

Le diagnostic

Le diagnostic du syndrome du biberon est clinique mais il peut aussi être réalisé selon une simple observation. Le médecin dentiste prend souvent dans ce cas connaissance des facteurs de risques, en interrogeant principalement les parents. Ensuite, le médecin doit procéder à un soigneux examen buccal. Pour avoir plus de précision par rapport à l’étendue et les proportions des caries, une radiographie dentaire est souvent réalisée.

En cas de précocité du syndrome du biberon, seul un chirurgien-dentiste peut détecter la pathologie. Dans le cas du syndrome du biberon, les dents cariées tombent vites. Ce signe doit alerter les parents qui doivent rapidement emmener les enfants voir un médecin spécialiste.

Les personnes concernées

Le syndrome du biberon est une carie qui touche essentiellement les enfants. Cette forme de carie touche uniquement les dents temporaires et elle est très courante. Les enfants dont l’âge est compris entre 2 et 4 ans sont les principales personnes concernées par cette maladie. En France par exemple, 20 à 30% des enfants dont l’âge est compris entre 4 et 5 ans présenteraient une carie.

Le syndrome du biberon est la forme sévère de carie qui peut toucher les enfants. Toujours en France, 11% des enfants dont l’âge est compris entre 2 et 4 ans développent cette forme assez grave de carie. Les populations pauvres et vivantes dans des conditions précaires sont les plus exposées à cette pathologie.

Les facteurs de risque

Le diagnostic du syndrome du biberon prend en compte aussi les facteurs de risque. Un mauvais usage du biberon c’est-à-dire de manière fréquente ou au coucher par les enfants, laisse la place à cette maladie pour s’installer. Une mauvaise hygiène buccodentaire ainsi qu’une carence en fluor, favorisent aussi l’apparition du syndrome du biberon.

Le syndrome du biberon a aussi pour facteur de risque l’hérédité. Les enfants moins chanceux peuvent naître avec un émail de mauvaise qualité par rapport à d’autres. Ils ont généralement des dents plus fragiles.

Quels sont les symptômes du syndrome du biberon ?

Les symptômes du syndrome du biberon sont de deux ordres. Les caries et les douleurs.

Les caries

Pour remarquer le syndrome du biberon, il faut tout d’abord faire attention aux caries chez les tout petits. Les canines sont les premières dents touchées. Il faut remarquer sur ces dents cariées, des tâches visibles à l’œil nues. Au fur et à mesure que la carie évolue, ces tâches creuses les dents et peuvent même s’attaquer au collet.

La coloration des dents change et elles deviennent généralement brunes puis ensuite noirâtre avec le temps. Elles se cassent très facilement parce que l’émail subit une déminéralisation. La dentine les a rendus plus fragiles donc, elles finissent par se transformer en moignon si un traitement efficace et rapide n’est pas subi par l’enfant malade.

Dans les cas sévères de caries, il est parfois observé des abcès et des inflammations de la gencive. Quand ces symptômes sont observés il faut savoir que les futures dents de l’enfant sont en danger. Il faut rapidement faire recours à un spécialiste du domaine qui n’est rien d’autre qu’un dentiste praticien.

Les douleurs

A l’apparition du syndrome du biberon chez les enfants, les symptômes de douleurs sont quasiment absents pour commencer. Mais avec l’évolution des caries qui infectent la dentine, les douleurs s’intensifient et deviennent presque toujours fréquentes. L’enfant passe son temps à se plaindre quand il mange un repas chaud ou froid car les dents sont devenues très sensibles. Quand le nerf est touché par les caries, cela cause des douleurs chroniques.

Quelles sont les conséquences possibles du syndrome du biberon ?

Les conséquences du syndrome du biberon sont nombreuses et variables. Par rapport aux caries, un enfant atteint par le syndrome du biberon risque de souffrir de :

  • Infections ;
  • Douleurs ;
  • Sommeil perturbé ;
  • Maux de tête ;
  • Une persistance de la succion et de la déglutition à un âge où normalement la mastication devrait prendre le relais ;
  • Troubles osseux et orthodontiques ;
  • Abcès.

Les autres formes de conséquences peuvent être délétères. La sphère oro-faciale peut subir ses conséquences en provoquant ainsi, des troubles de l’occlusion dentaire mais aussi de l’acquisition du langage. Ces conséquences ont des répercussions sur le développement de l’enfant.

L’enfant atteint par la maladie est incapable d’avoir une alimentation normale. En effet, étant donné qu’il est incapable de mastiquer convenablement, la mâchoire de l’enfant ne se développe pas normalement. Cela peut avoir des conséquences définitives sur sa dentition. Sa croissance est aussi touchée car à la longue, les enfants refusent de s’alimenter.

Enfin, les enfants atteints par le syndrome du biberon développent des déficits esthétiques dans la mastication. Ce qui est capable de perturber sa socialisation avec les pairs, ainsi que son équilibre psychologique.

Comment prévenir et soigner le syndrome du biberon ?

La prévention

Prévenir le syndrome du biberon chez les enfants nécessite surtout de les habituer aux bonnes habitudes dès qu’ils commencent par accepter le biberon. Voici quelques points essentiels à retenir dans ce sciage :

  • Habituer l’enfant à boire de l’eau : Contrairement aux autres boissons qui ont une forte teneur en glucide, ce n’est pas le cas de l’eau. Cette boisson naturelle permet aussi à la bouche d’être débarrassée de son acidité. Ainsi, il est recommandé d’habituer les enfants à prendre fréquemment de l’eau pour leur bien-être ;
  • Éviter d’utiliser les boissons sucrées pour calmer les caprices : Beaucoup de parents commettent cette erreur qui consiste à céder aux caprices de leurs enfants, en leur proposant des boissons sucrées pour les calmer. A force de s’y habituer, ils ne pourront peut-être plus s’en départir et parfois même quand ils dorment. Le sucre avec son taux élevé en glucide est responsable de la formation des acides qui sont à la base des caries ;
  • Le biberon n’est pas un doudou : Le biberon contenant de l’eau seul peut être laissé indéfiniment aux enfants car ils ne risquent pas grande chose même si de manière prolongée, cela n’est pas forcément bien. Si le biberon contient une autre boisson que de l’eau, il faut éviter de le laisser au bébé pendant la sieste ou la nuit. Même le lait avec le lactose est sucré naturellement. Il faut juste ne pas laisser l’enfant trop s’habituer à ces habitudes, pour qu’il n’en devienne pas dépendant ;
  • Procéder rapidement au passage aux aliments solides : Les enfants acceptent souvent manger ce qu’on leur propose fréquemment. Il faut avec tactique, remplacer peu à peu les boissons sucrées, par les aliments solides pour éviter aux enfants de développer le syndrome du biberon. A partir de l’âge de 12 mois, le remplacement progressif des boissons par les aliments solides est requis ;
  • L’hygiène dentaire : Il faut habituer les tout petits à la propreté bucco-dentaire. Avant l’âge de 2 ans, du coton imbibé d’eau peut suffire pour nettoyer la bouche des enfants. Mais à partir de l’âge de 2 ans, il faut les habituer à se servir d’une brosse à dent, ainsi qu’un dentifrice adapté à leur âge. S’il est parfois difficile de leur laver la bouche après chaque repas, deux ou trois brossages des dents par jour suffisent pour garder cette hygiène ;
  • Suivi dentaire : Ce point est négligé par plusieurs parents alors qu’il s’agit d’un point essentiel pour éloigner les enfants des maladies dentaires comme le syndrome du biberon. Selon la fréquence dont vous êtes capable en une année, il est important d’aller voir un dentiste avec vos enfants à partir de l’âge de 3 ans. Cela permettra aussi à l’enfant de ne pas avoir la phobie de ce médecin praticien.

Le traitement

Le traitement du syndrome du biberon est souvent très coûteux. C’est pour cela qu’il vaut mieux l’éviter au maximum, pour que les enfants n’aient pas à subir plusieurs interventions médicales.

  • Les soins dentaires

L’extraction des dents est souvent nécessaire car les soins dans un cabinet ne suffisent pas pour permettre aux enfants de pouvoir réellement guérir de ce syndrome. La propagation carieuse dans le cas du syndrome du biberon est très rapide. Parfois, une intervention chirurgicale est de mise pour traiter totalement le patient.

Pour soigner le syndrome du biberon, le dentiste a recours à une intervention chirurgicale qui peut même nécessiter une anesthésie générale selon le nombre de dents touché chez le tout petit. Cette phase concerne essentiellement les soins dentaires. Elle se clôture souvent par la pose de petites couronnes pédiatriques ou de petits appareillages, pour éviter la propagation carieuse.

Les soins dentaires sont à renouveler le plus souvent possible afin de pouvoir suivre l’évolution de la maladie ainsi que la croissance de l’enfant.

  • Le traitement de fond

Le traitement de fond est indissociable aux soins dentaires. Ce traitement consiste à prescrire aux enfants, des comprimés de fluors pour arrêter l’évolution de cellules carieuses. Le traitement de fond puise aussi quelques idées dans la prévention du syndrome du biberon. Il promeut la mise en place des mesures hygiéniques et diététiques, pour permettre à l’enfant de grandir normalement.

L’objectif principal du traitement de fond, est de donner les conseils nécessaires aux parents pour que le syndrome du biberon puisse ne plus subvenir dans leurs alentours. L’apprentissage du brossage des dents, la modification du comportement alimentaire et tous les conseils de bien-être bucco-dentaire sont donnés aux parents pour un meilleur suivi de leur enfant.

Pour finir, le syndrome du biberon peut être héréditaire mais il se transmet aussi facilement par les adultes à leur enfant. A cet effet, il est conseillé aux adultes d’éviter de laper les cuillères des enfants après leur usage, pour ne pas y laisser des bactéries pouvant causer le syndrome du biberon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles