Global Statistics

All countries
260,986,180
Confirmed
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
234,051,491
Recovered
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
5,209,038
Deaths
Updated on November 27, 2021 9:20 am

L’élongation musculaire : Causes, symptômes et traitements

Les mouvements du quotidien, des plus insignifiants aux plus vigoureux, nous exposent à des blessures. Parmi les différentes parties du corps, les muscles sont les plus exposés aux blessures dues à un mauvais mouvement. L’élongation est l’une des fractures susceptible de causer de graves dommages si elle n’est pas diagnostiquée et traitée à temps. Ses causes sont de divers ordres et elle se manifeste par plusieurs signes. Pour en arriver à bout, il existe des traitements qu’il importe de connaître. Retrouve ici tout ce que vous devez savoir sur l’élongation musculaire.

Élongation musculaire : définition

Comme le nom l’indique, l’élongation musculaire est une blessure au niveau de la musculature. C’est une sorte d’étirement abusif du muscle concerné. Il arrive même que l’élongation aille jusqu’à une déchirure de quelques petites fibres au niveau du muscle. Cette blessure peut toucher n’importe quelle partie du corps comportant des muscles. Les plus courants sont: les bras, les mollets, les biceps, les ischiojambiers, l’épaule, les triceps, etc.

On parlera de déchirure ou de claquage musculaire lorsque la blessure concerne un groupe de muscles. Plusieurs facteurs peuvent favoriser une élongation musculaire.

Les causes de l’élongation musculaire

Les causes de l’élongation musculaire sont diverses et variées. Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle survient lorsqu’on étire le muscle au-delà de ses capacités.

Les possibles origines d’un tel étirement sont nombreuses. Le plus souvent, il s’agit d’un effort physique trop poussé. Une élongation musculaire peut arriver au début, pendant ou carrément à la fin d’une activité sportive trop intense pour vos muscles.

On peut aussi en être victime dans le cas d’un effort prolongé, un mouvement brusque, un déséquilibre ou une fatigue générale. Les spécialistes déclarent qu’une entorse musculaire peut survenir lorsqu’on manque d’échauffement ou d’hydratation. Ils citent aussi le manque de matériel ou d’entraînement adéquats.

Les symptômes de l’élongation musculaire

Disons qu’une élongation musculaire cause une très forte douleur. Cette douleur apparaît au moment précis de la blessure, c’est dire au moment de l’effort physique qui l’a provoqué. C’est une atroce douleur qui devient encore plus vive lors de la palpation et lors de la contraction dudit muscle. Mais elle finit par s’estomper avec du repos.

Cette douleur, aussi vive soit-elle, paraît avec une raideur qui vient aggraver le mal. Elle affecte sa victime au point de provoquer une incapacité fonctionnelle. Généralement, plus la blessure est grave, plus ces symptômes sont prononcés.

Cependant, ce mal comporte un piège. Il ne présente aucun signe visible à l’extérieur. Pas de gonflement, d’entorse ou d’ecchymose à traiter. Ce piège amène la victime à ne pas prendre le mal au sérieux.

Comment établir le diagnostic de l’élongation musculaire ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’élongation musculaire ne présente pas de signe extérieur. C’est pourquoi le diagnostic clinique est le seul moyen pour la reconnaître. Dès que vous sentez un malaise similaire, prenez rendez-vous chez un médecin ou particulièrement chez un orthopédiste. Ce dernier saura faire les examens qu’il faut pour déterminer si vous avez une élongation musculaire et si elle est grave.

Grâce à une palpation calculée comme avec le syndrome de Maigne, il pourrait vérifier s’il n’y a pas eu un claquage ou si votre mal ne s’associe pas à des lésions de types tendinite ou entorse. Si nécessaire, votre médecin aura recours à une échographie pour détecter un éventuel hématome intramusculaire.

Quand doit-on consulter un médecin ?

L’absence des signes extérieurs trompe la majorité des patients. Cependant, sachez que vous devez consulter un médecin en cas d’apparition d’une douleur musculaire brutale pendant une activité physique. Si vous remarquez un des cas suspects cités plus haut, prenez rendez-vous pour une consultation avec votre médecin traitant ou rendez-vous dans les services d’urgence traumatologiques.

Les traitements possibles de l’élongation musculaire

L’élongation musculaire est un mal sans grave danger. Mais il peut causer beaucoup de douleurs au patient. C’est pourquoi il doit être pris en charge dans l’immédiat.

Si vous ressentez une douleur vive et brutale lors d’une activité sportive intense, il est conseillé de l’arrêter immédiatement. Ensuite, pensez à appliquer du froid dans la zone concernée. Pour ce faire, vous pouvez mettre de la glace dans un sachet et le passer sur la partie douloureuse pendant au moins 30 minutes. Cela vous aidera à atténuer le mal. Vous pouvez aussi prendre un antalgique comme le paracétamol toujours pour calmer la douleur. Après quoi, il est impératif de consulter un médecin pour déterminer le mal que vous avez. Vous devez aussi observer une période d’une ou deux semaines de repos, exempte de toute activité sportive.

Dans le cas d’une élongation musculaire, vous aurez recours à la cryothérapie (qui utilise le froid) et un drainage lymphatique manuel chez le kinésithérapeute. Par la suite, ces techniques laisseront place à la thermothérapie (qui utilise la chaleur) et à l’électrostimulation antalgique. Ces traitements peuvent être accompagnés d’étirements et de renforcement musculaires.

Vous pouvez aussi envisager un recours à l’ostéopathie. Sa mission est de garantir la bonne mobilité de l’ensemble des structures de votre corps. Elle agit principalement au niveau des articulations tout en ayant des effets sur le système vasculo-nerveux situé autour de l’élongation. Ainsi, elle facilitera la cicatrisation des tissus blessés et préviendra les cas de rechute.

Notez bien que la reprise de l’activité sportive ne doit pas se faire de façon brutale. Elle doit être graduelle afin d’éviter une récidive du mal.

Comment prévenir l’élongation musculaire ?

Il vaut mieux prévenir que guérir, dit-on. Si vous voulez éviter une entorse musculaire, vous devez prendre un certain nombre de précautions. Les spécialistes conseillent de bien vous échauffer avant la pratique de toute activité physique intense. Ils conseillent aussi une bonne hydratation avant, pendant et après vos séances.

D’un autre côté, vous devez vous assurer de pratiquer un sport qui convienne à vos conditions physiques ou de suivre un entraînement adapté. Il serait aussi mieux de le faire avec un équipement ou un matériel adapté. Par ailleurs, il serait avisé d’éviter toute activité physique intense lorsque vous êtes fatigués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles