Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

L’endométriose : ses causes, symptômes et traitements

Maladie très fréquente chez les femmes en âge de procréer, l’endométriose a longtemps été ignorée. Désormais, les informations concernant la maladie sont de plus en plus complètes. Voici alors tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie : les causes, les symptômes et les traitements éventuels. Découvrez cette maladie gynécologique à travers ce texte.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie complexe classée comme étant une affection gynécologique. Elle atteint entre 10 à 15 % des femmes en âge de procréer. L’endométriose peut non seulement être gênante, mais risque effectivement de laisser des séquelles psychologiques. Il faut souligner néanmoins que cette maladie peut selon certains cas être sans douleur chez les personnes atteintes. Elle peut également très invalidante chez d’autres femmes. Toutefois, 40 % des femmes atteintes se plaignent de douleurs dans le ventre.

Endométriose
L’endométriose – © Crédit : informationhospitaliere.com

Ces douleurs gynécologiques peuvent d’ailleurs être chroniques ou ponctuelles. L’endométriose entraîne l’infertilité chez la femme si elle n’est pas prise en charge assez tôt. Malheureusement, les retards de diagnostics sont très fréquents. En effet, 10 ans peuvent s’écouler entre les premiers symptômes et la confirmation du diagnostic.

L’endométriose est une maladie évolutive. Elle se caractérise par le fait que des ilots de muqueuse utérine ou endomètre s’installent en dehors de l’utérus. Généralement, ces derniers se fixent sur le bas du ventre et dans des cas assez rares sur la plèvre ou le diaphragme. Les foyers d’endométriose, tout comme la muqueuse utérine va également saigner à chaque cycle menstruel.

Les types d’endométriose

Les scientifiques affirment que l’endométriose se manifeste différemment d’une femme à une autre. Désormais, au lieu de classer cette maladie en différents stades, les scientifiques ont établi 3 types d’endométrioses.

L’endométriose superficielle

Appelée aussi endométriose péritonéale, cette maladie se caractérise par la présence d’ilots d’endomètres ectopiques. Ces derniers sont localisés à la surface du péritoine.

L’endométriose ovarienne

Ce type d’endométriose est un kyste de l’ovaire composé d’un contenu liquidien de couleur brunâtre identique à celle du chocolat.

L’endométriose pelvienne

Aussi appelée endométriose sous-péritonéale, ce type d’endométriose est caractérisée par des lésions qui s’infiltrent sous la surface du péritoine. Il peut alors toucher le cul-de-sac de douglas, les ligaments utérosacrés, l’intestin. Il se manifeste également dans la partie antérieure du rectum, les uretères, la vessie et même le colon.

Causes et facteurs de risques de l’endométriose

Causes de l'endométriose
Les causes de l’endométriose – © Crédit : informationhospitaliere.com

Différents facteurs peuvent favoriser la formation d’une endométriose. Il s’agit soit des facteurs hormonaux, environnementaux ou même génétiques. À part cela, les personnes qui ont des membres de la famille ayant vécu un cas d’endométriose risquent aussi de développer cette maladie.

À l’heure actuelle, seules des hypothèses ont été établies pour expliquer l’apparition de l’endométriose. Certains professionnels estiment que cette maladie a pour cause une faiblesse du système immunitaire. À part cela, une autre hypothèse soutient que le sang qui coule durant les menstruations n’est pas entièrement expulsé vers l’extérieur. Ainsi, certaines couches superficielles de l’endomètre se sont dirigées vers la cavité pelvienne à travers les trompes de Fallope.

Symptômes de l’endométriose

Ressentir des douleurs au bas du ventre peut être l’un des symptômes de l’endométriose. Cela peut même persister jusque dans le bas du dos. Il faut noter cependant que ces douleurs sont assez difficiles à distinguer des crampes menstruelles.

Ils sont néanmoins plus persistants à chaque menstruation et aussi au moment d’uriner et durant les relations sexuelles. Ces douleurs s’intensifient aussi durant la période d’ovulation. Certaines personnes peuvent même ressentir des douleurs intenses qui vont entraîner jusqu’à la perte de connaissance. Pour cela, des calmants sont recommandés.

L’endométriose se manifeste également à travers le fait d’avoir des difficultés de devenir enceinte. À part cela, la femme présente de grandes fatigues, de la dépression et montre de l’irritabilité. La présence de pertes brunâtres avant les menstruations ou celle de sang dans l’urine peuvent aussi être des symptômes de l’endométriose.

Traitements de l’endométriose

Différents traitements peuvent être adoptés pour soulager les symptômes liés aux douleurs provoquées par l’endométriose. Il est conseillé d’en discuter avec votre gynécologue afin de trouver le meilleur traitement qui correspond.

La chirurgie

Cette méthode est conseillée pour traiter une lésion d’endométriose. Elle est aussi recommandée pour les symptômes récidivants à la suite d’un traitement hormonal ou pour une infertilité. Cette intervention a pour objectif d’enlever le tissu endométrial. Cette chirurgie s’effectue à ventre fermé par laparoscopie ou par laparotomie à ventre ouvert.

Le traitement médicamenteux

Des anti-inflammatoires et analgésiques sont utilisés afin de traiter les symptômes de l’endométriose. Néanmoins, ces médicaments ne permettent pas d’éliminer complètement la maladie.

Des médicaments hormonaux quant à eux sont utilisés afin d’éviter les douleurs entraînées par l’endométriose. La pilule contraceptive est aussi préconisée pour bloquer les menstruations et éviter le saignement des lésions d’endométriose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles