Global Statistics

All countries
329,209,880
Confirmed
Updated on January 17, 2022 3:25 pm
All countries
265,681,043
Recovered
Updated on January 17, 2022 3:25 pm
All countries
5,559,352
Deaths
Updated on January 17, 2022 3:25 pm

Les angiomes : quel traitement pour un bébé ?

Les angiomes sont un terme utilisé pour désigner des malformations d’origine vasculaire. Selon leur nature et leur forme, ils peuvent toucher aussi bien l’enfant que l’adulte. Ils se présentent généralement comme des taches rouges ou violacées plus ou moins étendues. Bien que ce soient des affections qui sont généralement sans gravité, ils peuvent avoir un impact physique et/ou psychologique en fonction de leur localisation. Cet article vous permettra d’avoir plus de détails sur cette maladie et son impact sur les nourrissons.

Qu’est-ce qu’un angiome ?

L’angiome est une anomalie localisée des vaisseaux. Il s’agit d’un terme peu précis qui regroupe des entités très différentes. C’est d’ailleurs pour cela que l’on préfère généralement parler d’anomalies vasculaires superficielles, que l’on scinde en deux groupes distincts.

Dans un premier temps, vous avez les anomalies caractérisées par des tumeurs vasculaires bénignes où l’on observe une multiplication plus ou moins rapide de vaisseaux. Ensuite, vous avez un second groupe d’anomalie, où les vaisseaux ne se multiplient pas, mais sont anormaux.

La plupart du temps, le nourrisson souffre d’hémangiomes. C’est une forme d’angiomes appartenant au premier groupe et qui est très fréquente chez les bébés. En ce qui concerne les autres malformations, elles sont beaucoup plus rares et posent des problèmes surtout après la puberté.

Les différents types d’angiomes pour bébé et leurs causes

En général, les angiomes sont des affections qui sont dues à des anomalies vasculaires tumorales ou à des malformations bénignes. Étant donné qu’il s’agit d’un terme utilisé pour désigner plusieurs maux, il en existe de multiples formes.

Avant même de penser à un éventuel traitement, vous vous devez d’abord de connaître le type d’angiome dont peut souffrir votre bébé. Chez les nourrissons, on distingue principalement deux types d’angiomes : l’hémangiome infantile et l’angiome plan.

L’hémangiome infantile est la forme d’angiome qui se manifeste le plus fréquemment chez les enfants. Selon les analyses, environ 10 % des bébés développent cette maladie dans les 3 premiers mois après la naissance. La plupart du temps, il prend l’aspect d’une tache rouge, rappelant la forme d’une fraise écrasée.

Si la cause de l’hémangiome infantile reste encore inconnue, il existe certains facteurs de risque qui jouent un rôle certain dans son apparition. Au nombre de ces facteurs, vous avez une grossesse tardive, multiple ou difficile (hypertension, pré-éclampsie…). Dans la majorité des cas, les hémangiomes infantiles régressent puis disparaissent naturellement au bout de quelques années.

Il arrive cependant qu’ils soient parfois responsables de complications fonctionnelles. Certains bébés se sont même retrouvés avec une cicatrice disgracieuse après leur disparition. Pour pallier ces possibles dangers, un traitement peut être proposé précocement, à partir de la 5e semaine de vie.

L’angiome plan (encore connu sous le nom de tache de vin) est la deuxième forme d’angiome pouvant toucher un bébé. Bien différente de la première, elle ne disparait pas avec le temps. Il s’agit d’une forme d’angiome très rare (touchant moins d’un bébé sur 1 000) existant sous plusieurs types qui varient selon la taille, la couleur, la forme…

Il est primordial que l’on ne confonde pas l’angiome plan avec le nævus flammeus ou simplex. Cette dernière étant une tache rosée médio-faciale très fréquente à la naissance qui disparaît dans les premiers mois de la vie.

Quels sont les symptômes des angiomes chez le bébé ?

La plupart des angiomes se manifestent sous forme de taches, souvent indolores. Cependant, lorsqu’ils sont périorificiels (nasaux, buccaux ou périorbitaires), il arrive que le patient ressente des douleurs. Certaines formes d’angiome peuvent également conduire à un saignement, notamment en cas de traumatisme.

Notez toutefois que les manifestations des malformations vasculaires sont différentes selon le type et la forme. Ainsi, l’on distingue trois types d’hémangiomes chez le nourrisson. Pour commencer, vous avez les hémangiomes superficiels, qui se manifestent par une tache de couleur rouge vive, bien limitée.

Ensuite vous avez les hémangiomes sous-cutanés caractérisés par des tuméfactions saillantes bleutées avec une consistance ferme et élastique. Enfin, vous avez les hémangiomes à formes mixtes, avec une lésion superficielle en regard d’un hémangiome sous-cutané.

Pour ce qui est de l’angiome plan, il s’agit d’une nappe généralement de couleur rouge-violacée. C’est cette forme qui lui a d’ailleurs valu le surnom de « tache de vin ». Bien plus fréquente sur le visage, il peut aussi apparaitre sur n’importe quelle partie du corps. Il est présent dès la naissance de l’enfant et s’étend progressivement lors de sa croissance.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Angiomes bébé

La plupart du temps, les angiomes sont des maladies bénignes qui ne représentent pas un danger pour la santé des enfants. Cependant, il existe certaines circonstances où l’avis d’un spécialiste est primordial. Il est donc conseillé que vous consultiez un médecin dès lors que l’angiome de votre enfant mesure plus de 2 centimètres et surtout si ce dernier se trouve sur le visage.

Dans certains cas, les hémangiomes apparaissent dans la région près des yeux ou de l’appareil respiratoire. Vous devez alors demander un traitement le plus rapidement possible. En effet, ces hémangiomes peuvent entraîner la fermeture d’un œil ou même empêcher la victime de respirer.

Cela pourrait exposer votre bébé à un risque vital et si les angiomes sont particulièrement gros, il existe un risque d’insuffisance cardiaque.

Comment traiter les angiomes chez un nourrisson ?

Le traitement d’un angiome varie en fonction de sa nature et de sa forme. Lorsqu’il s’agit d’un cas d’hémangiome infantile, le Propranolol est le médicament qui est généralement prescrit en première intention. Il doit être administré à l’enfant sur une période de 6 mois. Si vous voulez éviter les risques de récidive, vous pouvez poursuivre le traitement jusqu’à l’âge d’un an.

C’est un traitement très efficace qui présente toutefois une contre-indication pour les enfants asthmatiques. De plus, selon les cas, une ou quelques séances de laser pourront être envisagées en complément. Le laser est le traitement le plus indiqué pour soigner les autres types d’angiomes. En effet, il est préconisé dans le traitement des angiomes depuis une quarantaine d’années déjà.

Ce domaine a donc eu le temps d’être perfectionné et il existe aujourd’hui plusieurs types de lasers répondant à des longueurs d’onde différentes. Vous avez entre autres le laser à colorant pulsé, le laser KTP et plus accessoirement le ND-Yag qui s’utilise sur des cas très spécifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles