Global Statistics

All countries
551,948,730
Confirmed
Updated on June 30, 2022 1:26 pm
All countries
524,787,754
Recovered
Updated on June 30, 2022 1:26 pm
All countries
6,356,627
Deaths
Updated on June 30, 2022 1:26 pm

Les douleurs au cœur : quelles en sont les causes ?

Avec des origines variées dont notamment le stress et les complications, les douleurs au cœur peuvent aussi évoluer vers des complications. Cependant, il faut préciser que ces douleurs du cœur peuvent cacher de nombreuses affections dont la gravité varie. Quelles sont donc les plus fréquentes causes des douleurs au cœur et comment les reconnaître ? Quels sont les faits médicaux ou maladies responsables de ces douleurs ? Que faire en cas de douleur au cœur ?

Comment définir les douleurs au cœur ?

Pour la majorité des personnes, les douleurs au cœur font immédiatement penser à une crise cardiaque.  Mais, il n’en est pas toujours ainsi.

De façon basique, on peut définir les douleurs au cœur comme des palpitations dans la poitrine, plus précisément au niveau du sein gauche. Ces palpitations dont l’intensité est variable, sont aiguës et persistantes. On parle par ailleurs de douleurs diffuses ou localisées, si d’autres parties du corps sont atteintes.

Si la définition des douleurs au cœur semble désormais claire, il se pose toujours le problème de la manière de reconnaître ces douleurs. Généralement, les douleurs au cœur se manifestent avec une intense sensation de pointe au cœur. Cette pointe peut se présenter de différentes façons dont les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Un pincement profond dans le cœur ;
  • Un essoufflement intense ;
  • Des palpitations intensifiées ;
  • Des sensations de pointe d’aiguilles ou de fléchettes dans le cœur ;
  • Une sensation de picotement dans le cœur ;
  • Une douleur thoracique.

En dehors de ces faits marquants, les douleurs au cœur peuvent aussi se présenter sous la forme d’oppression ou d’un effet de serrement au niveau de la poitrine.

Les principales causes des douleurs au cœur

Les douleurs au cœur peuvent être causées par de nombreux faits ou maladies. Ces causes varient d’un sujet à un autre et leurs impacts sur la santé générale également. Tour d’horizon de ces causes.

Un angor

L’angor correspond à une douleur thoracique très intense, qui se localise généralement au niveau du sternum. Il est aussi appelé angine de poitrine, et son apparition fait suite à des situations d’efforts physiques intenses ou de sensation d’émotions fortes. L’angor est également considéré comme une manifestation des maladies coronariennes. Les spécialistes associent ce phénomène médical à une difficulté dans la circulation sanguine, et donc à un défaut d’irrigation du cœur.

L’angor peut conduire à certaines complications telles que les difficultés respiratoires et les transpirations accrues. Pour en venir en bout, il est conseillé de consulter un médecin pour bénéficier du traitement médicamenteux le plus adapté.

Le RGO

RGO – © Crédit : informationhospitaliere.com
RGO – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le RGO (Reflux Gastroœsophagien) se définit comme un trouble digestif, responsable des douleurs au niveau du cœur et parfois même de l’estomac. Il n’est pas très difficile à diagnostiquer et une correction, voire un changement des habitudes alimentaires suffit généralement pour s’en débarrasser. Il faut toutefois préciser qu’au-delà d’un simple reflux gastrique, il peut s’agir d’une hernie hiatale qui se déguise. Dans ces cas, le médecin vous donnera certainement la marche à suivre.

La douleur intercostale

Une douleur intercostale est une sorte de douleur thoracique. La seule différence ici, c’est que ces douleurs n’apparaissent que si l’on appuie l’endroit où on les ressent. Les atteintes musculaires ou les étirements des nerfs entre les côtes sont les causes de ces douleurs. Par ailleurs, le stress, l’anxiété et le reflux gastro-œsophagien peuvent aussi contribuer à l’apparition de ces douleurs.

Dans la plupart des cas, ces douleurs disparaissent au bout de quelques minutes. Si elles durent plus longtemps ou apparaissent en cas d’accomplissement d’effort physique, il est préférable de consulter un médecin pour en savoir plus.

La péricardite

La péricardite est une sorte d’inflammation accrue, qui atteint une partie du cœur appelée péricarde. Le péricarde est en effet un tissu qui enveloppe le cœur.

La péricardite – © Crédit : informationhospitaliere.com
La péricardite – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les manifestations habituelles de la péricardite se résument entre autres, à des douleurs poignantes au cœur, qui ont la capacité de migrer vers les épaules et les mâchoires. L’intensité de la douleur peut varier d’un sujet à un autre, et sa durée peut aller de quelques heures à de nombreux jours. Ses impacts sur le corps sont notamment relatifs à l’inspiration qui augmente dans les positions allongées, et qui diminue lorsqu’on s’assied ou qu’on se penche vers l’avant.

Face à la péricardite, il est prioritaire de suivre un traitement antiinflammatoire puisque cette affection est d’origine virale et souvent bénigne. La péricardite disparaît généralement si le traitement a bien été suivi, mais peut évoluer vers des complications comme l’apparition d’épanchement.

L’embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire – © Crédit : informationhospitaliere.com
L’embolie pulmonaire – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’embolie pulmonaire se définit comme un caillot de sang, encore appelé thrombus. Le thrombus se forme au niveau des veines des membres inférieurs, plus précisément au niveau de la circulation artérielle pulmonaire. Ce caillot de sang est à l’origine de nombreux problèmes au niveau du poumon.

En effet, la partie du poumon qui est touchée se retrouve dans l’incapacité de fournir de l’oxygène à l’organisme. Par ailleurs, l’embolie pulmonaire est considérée comme une des causes les plus fréquentes de décès derrière les cancers et les maladies cardiovasculaires.

L’embolie pulmonaire peut être reconnue grâce à l’apparition de nombreux signes dont les plus importants sont :

  • Des difficultés à respirer ;
  • Des fièvres et des malaises ;
  • Les douleurs thoraciques ;
  • Les accélérations de rythme cardiaque (tachycardie) ;
  • Les angoisses et le stress inexpliqués ;
  • Les toux et des crachats qui contiennent du sang.

D’un sujet à un autre, ces symptômes peuvent varier et doivent faire l’objet d’une prise en charge immédiate, afin d’éviter les risques de complications. Il est également important de savoir que les voyages de longue durée en position assise et les troubles de la coagulation du sang représentent des facteurs de risque de l’embolie pulmonaire. Il faut donc éviter de rester trop immobile pendant de longues durées.

L’infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde – © Crédit : informationhospitaliere.com
Infarctus du myocarde – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’infarctus du myocarde correspond à un défaut de fonctionnement au niveau du myocarde, l’organe se chargeant de pomper le cœur et de faire circuler le sang dans l‘organisme. En effet, ce défaut de fonctionnement commence avec l’obstruction d’une artère coronaire par des dépôts de cholestérol. Ainsi, les cellules du cœur ne sont plus approvisionnées en sang oxygéné et commencent donc à mourir.

Les douleurs intenses au niveau du thorax constituent la caractéristique fondamentale de l’infarctus du myocarde. Ces douleurs induisent de fortes sensations d’angoisse qui peuvent apparaître de façon isolée ou en vagues. Si le mal n’est pas rapidement pris en charge, les douleurs peuvent s’intensifier et évoluer vers la gorge, les épaules et les mâchoires. Parallèlement à ces douleurs, le sujet atteint d’infarctus du myocarde ressent aussi des fatigues intenses et transpire fortement. On peut également détecter d’autres symptômes tels que :

  • Les essoufflements et les palpitations ;
  • La pâleur ;
  • Les nausées et les vomissements ;
  • Les malaises et les sensations de mort imminente.

L’apparition de ces symptômes ne doit toutefois pas être directement associée à l’infarctus. Chez les femmes par exemple, il peut simplement s’agir d’une fatigue de routine.

L’infarctus du myocarde est une urgence médicale qu’il ne faut pas prendre à la légère. Quand les premiers signes apparaissent, il faut rapidement consulter un médecin.

Le pneumothorax

Pneumothorax – © Crédit : informationhospitaliere.com
Pneumothorax – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le pneumothorax est une des causes les plus fréquentes de douleurs au cœur.  Il correspond à la présence d’air dans la plèvre, l’enveloppe englobant le poumon et le thorax. La plèvre qui ne contient normalement pas d’air peut commencer à en recevoir, si une brèche se produit au niveau de la membrane de cette enveloppe.

Cette affection se manifeste par des douleurs thoraciques et quelques difficultés à respirer. Comme pour l’infarctus du myocarde, il faut se référer à un médecin lorsqu’on en ressent les premiers signes.

La dissection aortique

Dissection aortique – © Crédit : informationhospitaliere.com
Dissection aortique – © Crédit : informationhospitaliere.com

Cette cause des douleurs au cœur est une des plus rares, mais dont le niveau de gravité est très élevé. On la décrit comme une rupture de la paroi interne de l’aorte. La conséquence directe est une hémorragie interne qui peut être très importante. La dissection aortique se retrouve le plus souvent, chez les personnes qui souffrent de maladies génétiques ou d’hypertension artérielle. À l’image des autres causes de douleurs au cœur, elle se manifeste aussi par des douleurs thoraciques qui peuvent s’étendre aux bras et à la mâchoire.

Que faire en cas de douleurs au cœur ?

Le cœur étant un organe vital, les douleurs qu’on y ressent ne doivent pas être prises à la légère. Aussitôt que la douleur se ressent, il faut rapidement prendre un rendez-vous avec un médecin afin que celui-ci vous fasse passer un examen.

Dans certains cas, le simple examen clinique peut suffire pour identifier le mal en question et décider d’un traitement à suivre. Dans des cas plus complexes par contre, des examens complémentaires seront requis, chez un cardiologue notamment, pour identifier la cause réelle des douleurs.

Quel que soit le type de douleur cardiaque, le traitement consiste presque toujours à en identifier la cause et à la traiter. Si les douleurs sont liées à des irrégularités du rythme cardiaque, le médecin peut prescrire au patient certains médicaments pour y remédier.

Par ailleurs, il existe quelques astuces à mettre en place pour prévenir la survenue de ces douleurs cardiaques. Ces astuces permettent notamment de limiter les facteurs de risque. Par exemple, il faut prendre le soin d’avoir une alimentation saine et équilibrée, pratiquer de façon régulière une activité physique, limiter les situations de stress et ne pas consommer les produits qui produisent des effets excitants.

Vous aimerez aussi :

Related Articles