Global Statistics

All countries
590,441,420
Confirmed
Updated on August 9, 2022 10:23 am
All countries
560,430,148
Recovered
Updated on August 9, 2022 10:23 am
All countries
6,439,045
Deaths
Updated on August 9, 2022 10:23 am

Les enquêtes continuent à propos de la variole du singe

La variole du singe est une maladie qui prend plus d’ampleur avec très peu de cas de contagion aux États-Unis. Un homme atteint de variole du singe suscite l’attention au Massachusetts. Ce cas fait l’objet d’enquête par les autorités compétentes. Quelle est cette affection et comment s’en prémunir ?

Rapport de l’enquête sur le cas de variole du singe ou monkeypox

Un cas de variole du singe préoccupe les responsables de la santé du Massachusetts. Avec la collaboration des centres de contrôles et de préventions des maladies des États-Unis, des investigations sont en train d’être menées. Celles-ci ont pour but de localiser l’origine exacte de la maladie et comment elle se transmet.

À l’heure actuelle, il faut retenir que la santé publique n’est pas menacée, mais que les populations doivent être sensibilisées sur l’existence de ce mal. Des cas ont aussi été recensés au Royaume-Uni, en Europe et en Espagne, mais ils ne sont pas alarmants.

Qu’en est-il du patient ?

Le patient a été hospitalisé au Massachusetts General Hospital, et son état est actuellement stable. Il a été contaminé de la souche ouest-africaine du virus, réputé moins grave. Il est sous surveillance dans une chambre spécialisée, mais se porte bien actuellement. D’après la Dr Erica Shenoy du Centre de traitement des agents pathogènes émergents et spéciaux de la région 1, le cas est maitrisé. 

Quelle est la conduite à tenir pour éviter la contamination ?

La variole du singe est transmise par un petit mammifère ou un rongeur. D’une personne à l’autre, le virus se transmet par contact avec des liquides organiques ou des gouttelettes respiratoires. La maladie se manifeste par des éruptions et des lésions cutanées, le gonflement des ganglions lymphatiques ou une forme de grippe. Il faut donc se protéger et améliorer son hygiène pour ne pas être exposé à de tels facteurs de contagions dans son environnement.

La variole du singe est une maladie très dangereuse, mais rare. Elle se manifeste essentiellement par des lésions et éruptions cutanées. Le récent cas du Massachusetts a attisé l’attention des responsables de la santé, mais il n’y a pas de raison d’avoir peur pour le moment. Le cas déclaré va actuellement bien et l’enquête suit son cours. En cas d’éruption cutanée et lésions inhabituelles sur le corps, il est donc préconisé de consulter votre médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles