Accueil Hôpitaux Les moyens de transport adaptés aux personnes handicapées

Les moyens de transport adaptés aux personnes handicapées

0
Les moyens de transport adaptés aux personnes handicapées
Moyen de déplacement pour personnes handicapées

Les personnes en situation de handicap éprouvent de réelles difficultés à se déplacer dans les rues. Cela est dû aux divers obstacles qu’elles rencontrent, notamment les trottoirs et le manque de rampes d’accès. En conséquence, cette situation limite leur autonomie ainsi que leur participation à la vie sociale. Heureusement, il existe plusieurs moyens de transport adaptés aux handicapés. Découvrez quelques-uns de ces moyens ici.

Les transports en commun

Selon info handicap, les transports en commun figurent parmi les moyens de transport les plus recommandés aux personnes en situation de handicap. Très répandus dans les villes, ils disposent dorénavant d’aménagements spécifiques pour les personnes handicapées. Cela favorise non seulement leur accessibilité, mais aussi leur confort.

Le métro et le tramway

Les transports en commun comprennent le métro et le tramway. Pour favoriser l’accueil des personnes handicapées, ceux-ci sont souvent dotés de certains équipements. Par exemple, on assiste au rehaussement des quais pour être au même niveau que les planchers des véhicules. Cela permet de réduire la distance entre le véhicule et le quai pour favoriser la montée et la descente.

En outre, dans les rames, certains espaces ont été prévus pour faciliter la circulation et le stationnement des fauteuils. Ils sont conçus de manière à ne pas créer aucune gêne aux autres passagers. De plus, dans le métro et le tramway, des affichages lumineux et des annonces sonores ont été mis en place. Ces dispositifs sont utilisés pour informer les voyageurs sur les arrêts, ce qui favorise les déplacements des personnes en situation de handicap.

Les bus et les cars

Dans leur flotte, de nombreuses compagnies de bus ajoutent des véhicules spécialement équipés pour permettre l’accès aux personnes en fauteuil roulant. En effet, ces véhicules possèdent des dispositifs tels que des rampes d’accès ou des évaluateurs pour faciliter la montée et la descente de passagers concernés.

Il faut noter que certaines compagnies de bus adaptent leurs véhicules pour les personnes handicapées en y installant une suspension spéciale. Celle-ci abaisse l’arrière du bus afin de faciliter l’accès. Ce n’est pas tout ! Une fois à l’intérieur, ces personnes ont des emplacements spécifiques, ce qui leur garantit un voyage confortable et sécurisé.

Le transport ferroviaire

À l’instar du métro, du tramway, des bus et des cars, les voies ferroviaires figurent également parmi les transports en commun. Ainsi, dans plusieurs gares, des équipements spéciaux sont installés pour aider les personnes malvoyantes à se repérer. Il s’agit notamment :

  • Des bandes podotactiles ;
  • Des plans en relief ;
  • Des balises sonores.

En effet, les bandes podotactiles sont des revêtements en relief qui permettent aux personnes malvoyantes de se diriger en utilisant leur sens du toucher et de l’orientation. Elles servent à indiquer les cheminements sécurisés notamment dans les gares.

Les balises sonores quant à elles, émettent des sons pour aider ces personnes à se repérer dans leur environnement. Elles sont également utilisées pour indiquer les directions. En ce qui concerne les plans en relief, ce sont en réalité des représentations cartographiques conçues de manière à permettre aux personnes malvoyantes de se faire une idée de l’organisation spatiale du lieu.

Par ailleurs, les trains possèdent également d’espaces réservés aux passagers en fauteuil roulant. Pour accéder à ces places, il est parfois recommandé de faire une réservation. Enfin, dans certains pays, les gares proposent un service d’assistance aux personnes en situation de handicap pour faciliter leurs déplacements, notamment la montée et la descente du train.

Les transports spécialisés

En plus des transports en commun ordinaires, certains services spéciaux sont proposés pour aider les personnes en situation de handicap à se déplacer plus facilement. Ceux-ci prennent en compte les préoccupations personnelles de chaque individu, garantissant ainsi un accompagnement personnalisé.

Les transports à la demande

Les transports à la demande sont des services de navettes. En effet, ils se chargent de chercher les passagers à leur domicile pour les emmener à leur destination. Il faut noter que ces services ne sont disponibles que dans certaines villes. Aussi, pour en bénéficier, il faut généralement s’inscrire à l’avance et réserver sa place au moins 24 heures avant le trajet. En termes de coût, les transports à la demande sont souvent comparables aux transports en commun.

Les taxis et le VTC

Pour accueillir des personnes en situation de handicap, en particulier ceux en fauteuil roulant, certains Véhicules de Transport avec Chauffeur et taxis sont souvent équipés. Leur particularité réside dans le fait qu’ils offrent à leur clientèle des services personnalisés incluant par exemple une prise en charge à domicile. Cependant, il faut reconnaître que cette option pour le transport peut être plus coûteuse que les transports en commun et les transports à la demande. Heureusement, il existe des aides et des organismes qui s’engagent à rembourser partiellement les frais engendrés.

Les moyens de transport personnels

À défaut des moyens de transport susévoqués, les personnes en situation de handicap peuvent opter pour l’utilisation de leurs propres moyens de déplacement. Cela peut leur offrir une certaine autonomie, améliorer leur qualité de vie durant les déplacements et garantir une flexibilité dans les horaires. Parmi ces moyens personnels, on retrouve les scooters électriques, les fauteuils roulants et les véhicules aménagés.

Les scooters électriques

Les scooters électriques offrent aux personnes en situation de handicap une meilleure alternative aux fauteuils roulants. En effet, ces moyens sont simples d’usage. Ils ne requièrent pas l’obtention d’un permis de conduire, ce qui les rend accessibles à un plus grand nombre de personnes.

De plus, en raison de leur maniabilité et leur capacité à parcourir de longues distances, ils peuvent être privilégiés pour les déplacements en milieu urbain. Toutefois, l’utilisation de ces moyens sur les trottoirs est souvent réduite. Cela est lié au fait qu’ils peuvent gêner la circulation des piétons. Par conséquent, il est recommandé de veiller à la vitesse des piétons et privilégier les espaces dédiés aux véhicules motorisés lorsque cela est possible.

Les véhicules aménagés

Les véhicules aménagés sont conçus de manière à permettre aux personnes à mobilité réduite de conduire ou d’être conduites dans de meilleures conditions. Pour la plupart, ils sont équipés d’aménagements spécifiques comme la disposition de commandes au niveau du volant et l’installation d’un système automatisé pour la conduite.

Néanmoins, au regard de la loi, ces véhicules doivent être considérés comme tels à condition qu’ils soient habitables et possèdent des équipements non démontables. Leur carte grise doit donc comporter l’homologation VASP.  Par ailleurs, pour acquérir un véhicule aménagé, il est préférable de se rendre dans les organismes dédiés pour obtenir d’amples informations.

Les fauteuils roulants motorisés

Les fauteuils roulants électriques ou motorisés sont des moyens de transport personnels que peuvent utiliser les personnes en situation de handicap. Ils sont conçus pour leur permettre de se déplacer en ville sans avoir à fournir d’effort physique. En effet, ils sont équipés d’un moteur électrique, ce qui exclut le maniement des roues qui paraît épuisant sur de longues distances.

En plus de faciliter les déplacements, ces fauteuils garantissent une liberté de mouvement. Ils peuvent être utilisés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, ce qui facilite les déplacements dans différents environnements. Certains modèles sont plus compacts pour un usage en intérieur. En revanche, d’autres sont plus robustes et peuvent être utilisés sur des terrains plus difficiles.

Enfin, ces fauteuils sont parfois dotés d’options avancées telles que l’élévation du siège, qui permet à l’utilisateur de s’élever à la hauteur désirée pour atteindre des objets en hauteur. Ces options améliorent la fonctionnalité et l’autonomie des fauteuils. Par ailleurs, il faut préciser que ces moyens sont disponibles en différentes tailles et puissances. Ce sont autant de critères qui doivent être pris en compte lors d’un achat.

Les voitures personnelles

Pour se déplacer, certaines personnes à mobilité réduite choisissent d’acheter un véhicule spécialement conçu pour leur situation. Ces véhicules sont équipés de dispositifs spéciaux tels que des rampes d’accès, des sièges pivotants et des commandes au volant. Cela facilite l’accès et la conduite pour les usagers.

Mais qu’ils soient neufs ou coûteux à l’achat, ces véhicules peuvent être coûteux à l’achat en raison des modifications et des équipements spéciaux dont ils sont dotés. Toujours est-il qu’ils offrent une solution de transport adaptée aux personnes en situation de handicap. Parmi les plus utilisés, on retrouve :

  • Le Skoda Yeti ;
  • Le Jeep Renegade ;
  • Le Peugeot Rifter horizon.

Toutefois, une alternative moins coûteuse consiste à adapter son propre véhicule en ajoutant des équipements spécifiques. Quoi qu’il en soit, le choix entre cette option et l’achat d’un véhicule pour personne à mobilité dépend des besoins et des préférences individuelles.