Global Statistics

All countries
228,944,788
Confirmed
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
203,814,786
Recovered
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 4:09 am

Les traitements possibles face à la maladie de Crohn 

Suite à la confirmation d’un cas de maladie de Crohn, il est désormais temps de se consacrer aux traitements. À l’heure actuelle, aucun traitement curatif ne peut être appliqué à la maladie de Crohn. Les remèdes et approches proposés permettent notamment de mieux vivre avec cette pathologie. Ils vous aident également à lutter contre les épisodes de crises et préviennent les cas de rechutes. Découvrez à travers ce texte les différentes solutions qui s’offrent à tous ceux qui souffrent de la maladie de Crohn.

Un traitement médicamenteux pour contrôler la maladie

Même s’il n’est pas tout à fait possible de guérir définitivement de la maladie de Crohn, certains médicaments peuvent vous aider à vivre durablement avec cette pathologie.

Les médicaments anti-inflammatoires ou immunomodulateur

Les gastroentérologues, spécialistes de la maladie de Crohn utilisent les dérivés salicylés pour soulager les symptômes de cette pathologie. Il faut savoir que ces médicaments sont les plus utilisés en cas de MICI ou Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Ces produits contiennent effectivement de l’acide 5 aminosalicylique ou mésalazanine ou 5 -ASA. L’action de ce dernier est locale et ne passe pas à travers le sang. Dans ce cas, certains médicaments comme le Pentasa, le Fivasa, ou le Rowasa sont les plus utilisés en raison de leur action au niveau du côlon et de l’intestin grêle.

Ainsi, le Pentasa®, composé de microgranules renfermées dans une pellicule d’éthylcellulose se présente soit en comprimés soit en sachet de granulés. L’efficacité de ce médicament ne dépend ni du PH, ni de la flore colique, ni du transit intestinal. Le Pentasa® est un produit à délitement chrono-dépendant. Ce produit pharmaceutique libère alors 80 % du 5 -ASA dans l’intestin et le reste est envoyé dans le côlon.

À part cela, le Fivasa®, et le Rowasa® sont tous deux des médicaments enrobés d’eudragit. Le Fivasa® quant à lui est renforcé par un copolymère d’acide métacrylique. Ces composants permettent d’ailleurs au Fivasa® de devenir gastro-résistant. Il favorise ainsi un délitement au niveau du côlon et de l’iléon distal tandis que le Rowasa® est à délitement Ph-dépendant.

Les corticoïdes à action topique et à action systémique

Les corticoïdes, dérivés de la cortisone peuvent être administrés par voies orales ou en guise de lavement. Ils servent alors à traiter les poussées, mais aussi à prévenir les rechutes. Parmi eux, la Prednisone, la Prednisolone et la Méthylprednisolone sont des corticoïdes à action systémique. Le budésonide quant à lui est à action topique.

Le traitement à travers les médicaments corticoïdes est efficace pour soulager les crises de la maladie de Crohn. À part cela, il offre un taux de rémission plus élevé grâce à une posologie de 1 mg/kg/jour.

Pour certaines formes modérées localisées dans l’iléale terminale ou l’iléocolique droite de la maladie de Crohn, un traitement par budésonide est recommandé. Pour cela, il faut respecter une posologie de 9 mg/jr. Néanmoins, cette approche est moins efficace par rapport à la corticothérapie classique.  

Il faut noter que dans des cas spécifiques, les malades deviennent résistants aux corticoïdes. Ils ne répondent donc plus à ce type de traitement. Dans ce cas, des rechutes sont observées au moment où les doses de corticoïdes sont réduites. Certains patients présentent même des rechutes au bout de 30 jours après l’arrêt du traitement.

Les immunosuppresseurs

Ces produits ainsi que les anti-TNF servent notamment dans le traitement précoce de la maladie de Crohn. Le but étant d’empêcher les formes graves et de ralentir l’évolution de la maladie. Les immunosuppresseurs évitent également le recours à la chirurgie. Néanmoins, une surveillance régulière de l’avancement de la maladie est donc de mise. Cela permet également d’ajuster le traitement en fonction de l’état de chaque patient.

Le traitement chirurgical

La chirurgie reste une option pour les personnes atteintes par la maladie de Crohn. Elle est surtout proposée lorsque les traitements médicamenteux n’apportent pas de résultats satisfaisants. Il faut noter cependant que la chirurgie ne permet pas non plus d’éliminer la maladie de Crohn de manière définitive.

Généralement, le traitement chirurgical consiste à retirer les parties du tube digestif qui sont à l’origine des complications. Il est aussi appliqué pour drainer les abcès. Une stomie peut aussi être réalisée avec ce type de chirurgie. Elle consiste à ouvrir temporairement l’abdomen afin de laisser les parties opérées cicatriser.

Conseils pour mieux vivre avec la maladie de Crohn

Un suivi médical est toujours nécessaire pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Tout comme cela, des examens réguliers doivent aussi être effectués. Ces deniers ont pour objectifs de mesurer l’efficacité des différents traitements appliqués.

Il faut savoir qu’afin de limiter les risques de poussées de la maladie de Crohn, il est conseillé d’arrêter de fumer. Il est aussi important de suivre un régime équilibré et de faire attention aux aliments riches en fibres durant les crises. Cela a pour but de ne pas aggraver les symptômes de la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles