Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Les troubles du sommeil chez les séniors

A 50 ans, les cycles du sommeil sont fortement altérés. Cette altération est due à de nombreux troubles dont la fréquence de survenue est très importante chez les personnes âgées. De la maladie d’Alzheimer à l’apnée du sommeil, ces troubles ont des conséquences négatives sur le mode de vie des personnes âgées qui sont exposées à toutes sortes de complications. Quelles sont les causes principales des troubles du sommeil chez les personnes âgées ? Quels sont les traitements les plus efficaces pour traiter ces troubles ?

Les raisons pour lesquelles les séniors n’arrivent pas à bien dormir

A leur naissance, les bébés dorment presque à tous les moments de la journée. Le sommeil augmente progressivement jusqu’à atteindre l’âge adulte. Mais, au début de la vieillesse, on remarque une grande réduction du sommeil, conséquente à divers problèmes et pouvant engendrer certaines complications.

Chez les personnes âgées, les troubles du sommeil sont essentiellement causés par des anomalies du cycle du sommeil. Ces anomalies deviennent plus importantes à partir de la cinquantaine. En plus, les séniors ont de plus en plus de mal à entrer dans un sommeil profond et ont une certaine facilité à se réveiller.

Par ailleurs, les troubles du sommeil chez les séniors ne concernent pas uniquement ceux qui présentent certaines maladies. Une personne âgée en parfaite santé peut être exposée à ces troubles. Au-delà de 60 ans, de nombreux séniors se réveillent un nombre incalculable de fois chaque nuit.

Les troubles du sommeil chez les séniors peuvent être normaux comme ils peuvent cacher un réel problème de santé.

Par exemple, ces troubles peuvent être le symptôme d’un déclin cognitif. Dans ce cas, les troubles du sommeil s’accompagnent généralement de pertes de mémoire, de démence et d’autres pathologies du cerveau. Il est recommandé de consulter un médecin pour connaître le vrai problème à l’origine de ces troubles du sommeil.

Pour les séniors qui présentent la maladie d’Alzheimer, le risque de survenue des troubles du sommeil est encore plus important.

On distingue aussi d’autres causes des troubles du sommeil chez les séniors dont :

  • La maladie de Parkinson ;
  • Le diabète ;
  • Les anomalies cérébrales ;
  • L’irrégularité ou le manque des activités physiques ;
  • L’utilisation de certains médicaments nuisibles au sommeil ;
  • Le tabagisme et la consommation d’alcool ;
  • Les incontinences urinaires ;
  • Les situations de stress et de dépression ;
  • Les maladies de la prostate ;
  • Les maladies cardiaques et rénales ;
  • Les maladies rhumatismales.

À ces causes, on peut ajouter la consommation des boissons qui contiennent de la caféine. Ces boissons empêchent le sommeil, surtout lorsqu’elles sont prises à des heures tardives.

L’évolution des troubles du sommeil avec l’âge

La soixantaine est la période de la vie à laquelle les troubles du sommeil débutent généralement.  En effet, c’est à cet âge qu’ils prennent leur retraite. Leur quotidien et leur routine changent. Cela provoque une modification du rythme du sommeil. La majorité des personnes âgées modifient leur rythme de sommeil en fonction de leur nouvelle situation. Par exemple, certains (environ 31% selon certaines études) commencent à faire la sieste puisqu’ils n’ont plus à respecter des horaires professionnels. Non seulement, ils se couchent à des heures tardives, mais ils dorment plus longtemps.

C’est à partir de 80 ans que les vraies difficultés liées au sommeil commencent à se manifester. Ici, la plupart des séniors mettent un peu plus de temps (entre 20 et 25 minutes) avant de trouver le sommeil. Pour anticiper, ils commencent alors à se coucher tôt. Ensuite, le nombre d’éveils par nuit commence aussi à augmenter (2 ou 3). Une fois qu’il se réveille pendant la nuit, le sénior peut rester en éveil pendant au moins 20 minutes avant de pouvoir se rendormir. Il faut préciser que les difficultés d’endormissement du soir sont principalement dues au fait que les séniors fassent des siestes (beaucoup trop longues) pendant la journée.

Après 80 ans, les troubles du sommeil ne font que s’enchaîner et s’aggraver.

Les troubles courants du sommeil chez les séniors

Les troubles du sommeil existent en plusieurs formes chez les personnes âgées. Chacun de ces types se manifeste d’une manière particulière.

L’insomnie

L’insomnie regroupe plusieurs troubles du sommeil. Son action impacte autant la quantité que la qualité du sommeil et elle est très fréquente chez les séniors. Les personnes âgées qui sont atteintes d’insomnie sont permanemment exposées à une fatigue chronique. Elles ressentent des coups de fatigue sans le moindre effort et au réveil. Cette fatigue s’accompagne des multiples éveils pendant la nuit.

Les séniors affectés par une insomnie, ont tendance à se coucher assez tôt et à se réveiller le plus rapidement possible. Généralement, c’est la dépression ou la prise de certains médicaments qui provoque cette mauvaise habitude du sommeil.

Par ailleurs, la mise en place de certains rituels du sommeil, le suivi d’une thérapie, peuvent permettre de résoudre en partie ce problème.

Le syndrome des jambes sans repos

Les personnes âgées atteintes de cette pathologie ressentent de façon très fréquente, un besoin de bouger leurs jambes. Puisqu’elles sont pratiquement tout le temps assises ou couchées, les personnes âgées sont les plus exposées à ce syndrome. Ce dernier perturbe non seulement le sommeil, mais provoque des nuisances à la qualité de vie.

Généralement, ce sont le stress et la fatigue qui provoquent le syndrome des jambes sans repos. Il peut également être provoqué par l’anxiété, le tabagisme, l’alcoolisme et la consommation régulière de caféine.

Pour traiter le syndrome des jambes sans repos, la première étape consiste à stopper l’utilisation des produits en cause. Ensuite, la dopamine et certains compléments alimentaires pourront être utilisés. 

L’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est définie comme un trouble respiratoire du sommeil. Elle constitue l’une des anomalies les plus graves du sommeil ; caractérisée par un arrêt et une reprise, incontrôlés de la respiration. L’augmentation de l’âge et l’obésité sont généralement en cause.

Dans une apnée du sommeil, les voies nasales sont obstruées et le pharynx dilaté. La taille des amygdales augmente considérablement et le sujet ronfle énormément pendant la nuit.

Un enregistrement du sommeil suffit généralement pour diagnostiquer une apnée du sommeil. Pour le traitement, une perte de poids, la pratique régulière d’une activité physique ou encore l’utilisation d’un appareil de ventilation, sont recommandés. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire si le cas est grave.

L’hypersomnie

Il s’agit d’un endormissement répété ou d’un allongement important de la durée de sommeil. Les séniors atteints de ce trouble ressentent permanemment qu’ils sont en manque de sommeil. Pour ces cas, il faut rapidement consulter un médecin puisque l’hypersomnie peut cacher un problème de démence.

Les causes connues de l’hypersomnie sont notamment l’épuisement physique ou le manque de sommeil, la consommation abusive de sédatifs.

L’hypersomnie est un trouble particulièrement difficile à traiter, surtout si elle est causée par un diabète ou une maladie psychiatrique.

Les troubles du sommeil chez les personnes âgées : comment les traiter ?

Avant tout propos, il est important de préciser que les anomalies du sommeil chez les séniors sont tout à fait normales. On peut s’en inquiéter lorsqu’elles deviennent importantes et que leur impact sur le style de vie de la personne âgée est mortel.

Pour envisager un traitement de ces troubles, la première étape consiste à déterminer les éventuelles pathologies sous-jacentes qui provoquent ces troubles. Le traitement commencera alors par une prise en charge de cette pathologie. Par ailleurs, le sénior doit prendre des dispositions pour avoir une vie saine et active et adopter des habitudes idéales de sommeil.

Il existe par ailleurs quelques astuces à mettre en place pour bien préparer le sommeil d’une personne âgée. Pour commencer, cette dernière doit impérativement respecter les cycles du sommeil. Dès que les signes tels que les bâillements et les picotements des yeux apparaissent, le sénior ne doit pas résister. Il faut également que la literie soit bien aménagée pour que le sommeil soit paisible.

Les éléments extérieurs tels que les bruits et les sources de lumière qui peuvent empêcher le sommeil doivent aussi être supprimés pour faciliter l’endormissement du sénior.

Article précédent
Les soins dentaires sous anesthésie générale chez les patients phobiques
Article suivant
Maladie de Verneuil : causes, symptômes, prise en charge

Vous aimerez aussi :

Related Articles