Global Statistics

All countries
674,537,961
Confirmed
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
627,712,291
Recovered
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
6,756,820
Deaths
Updated on January 28, 2023 4:28 am

Les tumeurs au cerveau : causes, symptômes et traitements

Les tumeurs au cerveau sont des cancers qui peuvent être dangereux pour la santé quel que soit leur emplacement dans le cerveau. Elles se déclinent sous deux formes : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes. Il faut savoir que les tumeurs bénignes sont considérées comme non dangereuses et se multiplient lentement au niveau du tissu cérébral. De plus, elles ne touchent pas les autres parties du cerveau. En revanche, les tumeurs malignes se multiplient plus rapidement et envahissent le tissu cérébral normal. Par ailleurs, les tumeurs au cerveau se manifestent souvent par des maux de tête ou des vomissements. Pour faire face à ces cancers, il est important de se faire consulter chez un spécialiste en oncologie. Que savoir sur les tumeurs au cerveau ? Quelles sont leurs facteurs à risques, leurs symptômes et leurs traitements ?

Que savoir sur les tumeurs au cerveau ?

Les tumeurs cérébrales – Crédit : informationhospitaliere.com
Les tumeurs cérébrales – Crédit : informationhospitaliere.com

La tumeur au cerveau est une accumulation de cellules qui se développent dans le cerveau de manière incontrôlée. Il existe deux grands types de tumeurs au cerveau : les tumeurs malignes et les tumeurs bénignes.

Les tumeurs bénignes

Ce type de tumeurs se développe très lentement et reste le plus souvent en dehors des tissus cérébraux. Elles ne touchent à aucunes autres parties du cerveau ni à d’autres organes. Ls tumeurs bénignes sont souvent prises en charge par une opération chirurgicale. Cependant il existe certaines tumeurs non dangereuses qui ne peuvent pas disparaître complètement en raison de leur emplacement.

Les tumeurs malignes

Ce type de tumeur est difficile à reconnaître des tissus cérébraux. Ainsi, il est compliqué de l’extraire entièrement sans toucher ces tissus. Par ailleurs, certains examens pouvent permettre de mieux extraire ces tumeurs, notamment l’imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. Le médecin peut également faire recours à une biopsie qui consiste à prélever et analyser un fragment du tissu cérébral pour identifier la nature du cancer.

Par ailleurs, les tumeurs au cerveau se distinguent en tenant compte de leur taille.

Les tumeurs au cerveau primaire

Les tumeurs au cerveau primaire sont celles qui ont pris naissance dans le cerveau. Elles peuvent être dangereuses ou non pour la santé. Les plus nocives sont :

  • Les tumeurs gliales : Ces tumeurs proviennent du tissu de soutien neuronal qui intervient comme structure de soutien des neurones. Elles apparaissent à tout âge et sont plus fréquentes chez les adultes ;
  • Les médulloblastomes : Ce type de tumeur prend naissance dans la moelle épinière et est courant chez les enfants.

Parmi les tumeurs non dangereuses, il y a les méningiomes. Les méningiomes se multiplient grâce aux méninges. De plus, elles apparaissent également à tout âge et touchent particulièrement les individus ayant entre la quarantaine et la soixantaine.

Les tumeurs au cerveau secondaire

Les tumeurs secondaires sont dangereuses et proviennent des zones dans lesquelles existe un cancer dont les cellules tumorales se multiplient dans le cerveau. Il faut savoir que ces cellules tumorales sont déplacées par le sang. De plus, elles se multiplient le plus souvent entre la liaison de la substance grise et blanche du cerveau. Par ailleurs, les tumeurs secondaires sont plus courantes que les tumeurs primaires.

Les causes des tumeurs au cerveau

Il faut savoir que les tumeurs au cerveau surviennent en général chez les personnes de peau blanche. Par ailleurs, les tumeurs non dangereuses comme les méningiomes sont souvent présentes chez les individus de peau noire. De nombreuses causes sont à la base de cette maladie.

L’âge

Comme vous le savez, les tumeurs au cerveau peuvent survenir à tout âge. Cependant, plus vous grandissez et plus vous courrez le risque de le développer. En effet, la majorité des tumeurs sont diagnostiquées chez les personnes ayant plus de la quarantaine. Cependant, il existe certaines tumeurs dont les médulloblastomes qui affectent généralement les enfants.

Exposition à la radiothérapie

Les personnes ayant suivi un traitement à base de rayons ionisants sont plus exposées aux tumeurs du cerveau.

Exposition à des produits chimiques

D’après de nombreuses recherches par les médecins, l’exposition aux produits chimiques comme les pesticides constitue un facteur à risque pour les tumeurs au cerveau.

Antécédents familiaux

Si l’un des parents est confronté à ses différentes tumeurs, alors il existe un grand risque que la descendance le développe également.

Les symptômes des tumeurs au cerveau

Les signes les plus courants des tumeurs au cerveau sont :

  • Des maux intenses fréquents et inhabituels ;
  • Des nausées et vomissements ;
  • Une fatigue générale, l’état de dépression, de faiblesse ;
  • Une perte partielle ou totale de la mémoire ;
  • Des pertes d’équilibre et des troubles de coordination ;
  • Des troubles de vision, vision floue, perte de vision, perte de conscience ;
  • Des changements d’humeur ou de personnalité ;
  • Des étourdissements ;
  • Des crises convulsives.

En dehors de toutes ces manifestations, il y a également une perte d’appétit suivie de l’amaigrissement. Les tumeurs au cerveau peuvent se manifester par l’absence de menstruations et des secrétions de lait hors de la période de grossesse chez la femme. Chez l’homme, elles peuvent se manifester par un dérèglement des hormones sexuelles ou l’augmentation des glandes mammaires.

En plus de cela, il y a les engourdissements, les vertiges et les paralysies qui font partie des symptômes des tumeurs au cerveau. L’individu qui présente ces différents signes cliniques doit impérativement consulter un médecin. Ces symptômes ne présagent pas forcément de la présence d’une tumeur au cerveau, mais il faut quand même consulter un médecin.

Outre ces aspects, le symptôme spécifique des tumeurs au cerveau est la crise d’épilepsie chez un individu qui n’est pas à la base épileptique.

Les traitements des tumeurs au cerveau

Plusieurs types de traitements peuvent être déployés pour en venir à bout des tumeurs au cerveau. On distingue :

Le traitement médical

La prise en charge d’une tumeur varie en fonction de sa taille et de sa localisation. Il faut savoir que les tumeurs dangereuses sont souvent traitées par une chirurgie à laquelle est associée la chimiothérapie ou la radiothérapie. Ainsi, après la localisation de la tumeur et pour le choix du traitement, le médecin peut mettre en place unebiopsie. En effet, cette dernière permet de savoir la nature de la tumeur et son caractère dangereux ou non. Pour cela, le chirurgien perce un trou dans l’os du crâne tout en mettant le patient sous anesthésie locale.

Par ailleurs, les approches complémentaires telles que l’acupuncture, la massothérapie et le yoga sont très importantes suites au traitement médical. 

La chirurgie

Si le chirurgien constate que la tumeur est accessible, sa toute première action est de l’extraire du cerveau. En effet, c’est la meilleure méthode pour prendre en charge les tumeurs au cerveau. La chirurgie permet en plus de confirmer les résultats de la biopsie, car il existe des cellules tumorales qui se dispersent partout dans le cerveau. Il existe des cas où ces cellules tumorales se détachent simplement de ces tissus. Ainsi, cela permet au chirurgien de l’extraire en entier.

Cependant, si la tumeur se localise dans une zone très sensible telle qu’à proximité du nerf optique, l’intervention chirurgicale pourrait porter une atteinte à la vision. Généralement, le chirurgien fait le nécessaire pour extraire une grosse partie de la tumeur, si elle se situe non loin des tissus cérébraux. Après l’extraction, le chirurgien peut décider d’insérer un implant dans le cerveau du patient avant de refermer le crâne. Composé des plaquettes imbibées d’un agent de chimiothérapie, cet implant remplace la tumeur extraite. Lorsque l’implant se dilate, les plaquettes libèrent le médicament permettant d’éliminer les cellules tumorales restantes.

Par ailleurs, la chirurgie peut avoir différents effets secondaires. Il y a les complications liées à l’anesthésie telles que la fatigue ainsi que des difficultés de respiration. D’autres effets secondaires de la chirurgie comprennent le gonflement du cerveau et l’infection de la partie opérée qui se traite par la prise d’un antibiotique.

La radiochirurgie

La radiochirurgie est une technique dans laquelle le médecin fait recours à des rayons de faisceaux très focalisés afin d’éliminer la tumeur. Il faut savoir que ce traitement ne nécessite aucune incision, car ce n’est pas une opération chirurgicale. En effet, la radiochirurgie est réalisée avec un Gamma Knife ou un accélérateur de proton.

  • En passant par le Gamma Knife, le médecin applique sur le sujet un cadre. Ensuite, le sujet est couché sur un lit et un grand casque troué est placé sur la grille. Le médecin approche insère le chevet du lit dans une caisson qui contient du cobalt radioactif. Pour finir, les rayons sont envoyés directement sur la tumeur à travers la grille.
  • Dans le cas d’un accélérateur de proton, le patient reste immobile sur une table et il glisse sa tête dans l’ouverture de la machine. L’accélérateur de proton cible à présent la tumeur et envoie des rayons sur la tumeur dans plusieurs angles.

Généralement la radiochirurgie est conseillée pour les patients confrontés au minimum à trois tumeurs et à ceux atteints de métastases cérébrales.

La radiothérapie

La radiothérapie consiste à envoyer des rayons directement vers la tumeur. En effet, cette technique est utilisée pour éliminer l’ensemble des cellules tumorales restantes suite à une intervention chirurgicale. Elle est aussi envisageable lorsque le chirurgien constate qu’il y a de nombreuses tumeurs dans le cerveau qui ne peuvent pas être extraites.

Cependant, la radiographie présente de nombreux effets secondaires comme la fatigue, le gonflement du cerveau, des nausées, les maux de tête et la chute des cheveux. Par ailleurs, ces complications peuvent se présenter avant ou après la radiothérapie. Leur prise en charge nécessite la prise des antalgiques ou des anti-inflammatoires.

La chimiothérapie

Il est important de savoir que la chimiothérapie permet de mieux contrôler les tumeurs au cerveau. Les produits utilisés lors de ce traitement sont administrés par injection ou par voie orale. Cependant, dans certains cas, le médecin peut décider d’injecter les agents chimiothérapeutes directement dans la moelle épinière. Cela permet d’éliminer les cellules cancéreuses logées dans le système nerveux.

En outre, la durée d’une chimiothérapie est très variable, elle peut durer entre 8 à 12 mois. Ce traitement présente également certains effets secondaires.

  • L’anémie : La chimiothérapie peut réduire le nombre de globules rouges contenus dans le sang. Ceci provoque une grande fatigue. Si le médecin constate que l’anémie est importante, une transfusion sanguine ou la prise de certaines hormones est nécessaire ;
  • Une hémorragie : La chimiothérapie est également responsable de la réduction du nombre de plaquettes. Ceci entraîne la coagulation du sang ;
  • Les douleurs : Certains produits chimiothérapeutes peuvent engendrer des douleurs. Dans ce cas, il est conseillé de le signaler à votre médecin.

Tumeurs au cerveau: quel suivi?

Il est très compliqué d’éliminer toutes les cellules tumorales contenues dans le cerveau. La tumeur peut donc refaire surface, si toutes ces cellules n’ont pas été éliminées. Pour cela, un suivi et une surveillance régulière sont importantes.

Autres traitements

La technique stéréotaxique est une méthode permettant de localiser les tumeurs.  Sa mise en œuvre nécessite un ordinateur afin de créer une image en trois dimensions. En effet, le médecin applique sur le crâne un cadre métallique léger comprenant une rangée de bâtonnets. Ensuite, il réalise une anesthésie pour insensibiliser la partie et les broches sont placées à la tête. Un scanner montre les bâtonnets sous formes de points sur l’écran de l’ordinateur afin de localiser la tumeur.

Cette technique peut aussi être utilisée pour voir l’emplacement d’une tumeur lors de la chirurgie. Elle permet également de déterminer les zones où insérer un laser pour l’élimination des cellules tumorales.

 

 

Vous aimerez aussi :

Related Articles