Global Statistics

All countries
643,319,372
Confirmed
Updated on November 22, 2022 12:59 am
All countries
621,057,829
Recovered
Updated on November 22, 2022 12:59 am
All countries
6,627,353
Deaths
Updated on November 22, 2022 12:59 am

Les types de fromages et leurs effets sur la santé

Connus pour être délicieux dans la bouche, les fromages sont des aliments impliqués dans la composition de nombreuses recettes. Outre son onctuosité, cet aliment, fait à base de lait de vache, regorge d’un grand nombre de nutriments. Ainsi, il a un impact sur la santé de l’homme. Zoom sur tous les types de fromages, ainsi que leurs effets sur l’organisme.

Généralités sur les fromages

Fabriqué à partir du lait coagulé, le fromage est aussi composé d’autres produits laitiers tels que la crème ou le petit lait. Outre la vache, qui fournit principalement le lait, il y a également d’autres animaux dont le liquide est utilisé dans la conception des fromages. Il s’agit de :

  • La brebis ;
  • La chèvre ;
  • La bufflonne ;
  • La jument.

Parfois, ce sont les rennes ou les élans qui sont traits pour la préparation du fromage. À ce propos, la méthode de fabrication se fait en plusieurs étapes. La première phase est la coagulation provoquée par la présure. Il s’agit d’une enzyme dont l’action entraîne le caillage du lait. La fermentation est aussi une autre facette de cette phase. En effet, le lactose est transformé en acide lactique par des bactéries lactiques.

Toutefois, il est possible que ces deux méthodes se combinent au cours du processus. Ensuite, vient la deuxième étape dénommée l’égouttage. Elle consiste au chauffage du lait coagulé ou fermenté et à son acidification directe. L’application de cette technique offre comme résultat le lactosérum et le caillé.

Après, le moulage est effectué suivi de l’affinage. Cette troisième étape sert au traitement du caillé. Ce dernier est salé et affiné. De ce fait, deux types de fromages sont obtenus à savoir : fromage affiné et fromage à pâte fraîche. Il faut préciser que la seconde forme du fromage n’est pas épurée. Aussi, lors de cette procédure, certains fromages développent des moisissures.

Elles se situent à l’intérieur ou sur la croûte de l’aliment. Par conséquent, des transformations biologiques assez complexes sont observées. Le fromage acquiert ainsi des arômes et une texture particulière. Bien évidemment, le goût ainsi que la teneur en nutriments essentiels n’en sont pas affectés.

Quels sont les éléments nutritionnels présents dans les fromages ?

Le fromage contient des oligo-éléments vitaux au métabolisme de l’être humain. D’abord, les protéines y sont fortement concentrées. Ensuite, il y a le calcium et le phosphore, dont les présences régulent un certain nombre de fonctions organiques. Les matières grasses, bien  évidemment, figurent aussi sur la liste.

Vu qu’elles sont en grand nombre, elles n’ont pas la même teneur. Autrement dit, leur taux varie en fonction de leur conséquence sur la santé. Il est judicieux de notifier qu’elles octroient un effet barrière, lequel est présent dans la flore intrinsèque.

Certaines substances nutritives sont aussi apportées par le fromage. Il s’agit des sucres, des vitamines (A et B) et des acides aminés. Les sels minéraux, outre le calcium, sont aussi présents. Quant aux lipides, ils sont en grande quantité. Ce faisant, ils font de cet aliment l’un des plus complets.

Par ailleurs, la durée de conservation est le facteur principal de la qualité des fromages. Elle est aussi un élément de distinction entre les différentes sortes de fromages. Toutefois, sa détermination est faite grâce à la méthode de production utilisée (traditionnelle ou moderne).

Quels sont les types de fromages ?

Les fromages existent en grand nombre. Ils se distinguent par leur forme, leurs saveurs et leurs textures. Toutes ces variétés sont réparties en huit groupes à savoir : les fromages à pâte fraîche, les fromages à pâte molle et croûte fleurie, les fromages à pâte molle et croûte lavée, les fromages à pâte pressée cuite, les fromages à pâte pressée non cuite, les fromages à pâte persillée, les fromages au lait de chèvre, les fromages fondus.

Fromages à pâte fraîche

Ce type de fromage n’est pas affiné. Le lait recueilli devient de la caille après avoir passé la première étape de transformation. Une fois égoutté, le petit-lait obtenu est utilisé pour façonner l’aliment. Son trait caractéristique est son taux d’humidité supérieur à 60%. Pour profiter de leurs bienfaits, il est impératif de les consommer quelques heures après leur fabrication. Ils sont fondants et onctueux.

Fromages à pâte molle et croûte fleurie

Sous cette forme, les fromages sont crémeux. Ils ont aussi une texture moelleuse et fondante. La spécificité des fromages à pâte molle et croûte fleurie se trouve dans la méthode de fabrication. En effet, ces fromages sont préparés à base du lait caillé qui se moule d’abord avant d’être égoutté. Dès qu’il est démoulé, du sel y est mis avant qu’il ne soit séché.

Ensuite, un champion est utilisé pour ensemencer la surface extérieure de l’aliment. La plupart du temps, c’est le Penicillium Candidum qui est recommandé pour cet usage. La fleur se forme lors de l’affinage. Elle est remarquable par une croûte blanche et une duveteuse. La fraîcheur du fromage se trouve dans l’intervalle de 50 à 60%.

Fromage à pâte molle et croûte lavée

Doté de la même procédure de fabrication que le fromage précédent, cet aliment est lavé et brossé après l’affinage. Ce procédé de nettoyage est fait avec de l’eau salée. Parfois, il est intéressant d’y ajouter de l’alcool. Ainsi, ils ont une forte odeur et une croûte humide. À cela s’ajoute la couleur orangée. D’ailleurs, sa grande réputation a été bâtie autour de ces indicateurs.

Fromages à pâte pressée cuite

Encore appelés « pâtes dures », ces fromages possèdent une longue durée de vie. En effet, ils sont fabriqués pour une consommation sur le long terme. Pour cette raison, ils sont chauffés et pressés. La période adéquate pour leur préparation est l’été. Durant cette saison, le lait est en abondance et assez riche.

Avec leur texture ferme, ils se présentent sous la forme de grosses meules. Grâce à cette lente et longue maturation, ils ont un goût fruité et une couleur jaune. D’ailleurs, cette particularité leur accorde le privilège d’être excellemment riche en protéines et en calcium.

Fromages à pâte pressée non cuite

Ce fromage obtient toute sa saveur et son arôme de sa croûte. Le lait, en tant qu’ingrédient principal, impose aussi son goût, peu importe sa provenance animale. Le taux d’humidité offert oscille entre 45 et 50%. Quant à l’épaisseur, elle se détermine par la durée de l’affinage. À ce propos, la pression est exercée sur le lait caillé de façon mécanique. Ainsi, le lactosérum est extrait dans sa forme pure.

Fromages à pâte persillée

Communément appelés les « bleus », ce type de fromage se différencie grâce des points bleus. Quelquefois, ces tâches sont de couleurs vertes. Le moulage se fait par l’ensemencement du caillé par un champion pour faciliter l’apparition des moisissures dans la pâte. À cet effet, l’affinage se fait pendant de longs mois.

Cette étape est réalisée dans un environnement humide. Il faut aussi notifier que les fromages sont piqués avec de longues aiguilles. Cette technique facilite la circulation de l’air dans l’aliment. L’agrandissement des moisissures est ainsi stimulé.

Fromages au lait de chèvre

Cette catégorie de fromages offre aux consommateurs des goûts exceptionnels et des textures spéciales. Bien que les fromages au lait cru soient retrouvés dans tous les groupes, ils demeurent uniques. Cette singularité est la source de sa popularité. En plus, ils peuvent prendre de multiples formes.

Fromages fondus

Ce type de fromage provient de l’assemblage d’une diversité de fromages. Ces fromages sont fondus afin d’être utilisés dans la conception de cette forme de l’aliment. D’autres ingrédients sont ajoutés lors de la fabrication du fromage. Il s’agit en l’occurrence :

  • Des crèmes ;
  • Des aromates ;
  • Des épices.

D’autres produits laitiers, comme les fromages à tartiner ou les fromages d’apéritif, sont également utiles. Il faut ajouter qu’ils proviennent d’une fabrication industrielle. De ce fait, ils portent le nom d’une marque déposée par une firme.

Consommation de Fromages : avantages et inconvénients pour la santé

Les qualités du fromage, sur le plan médical, sont vraiment nombreuses. Pour commencer, les fromages sont de véritables sources de vitamine B2. De ce fait, ils redonnent de l’énergie aux cellules. Ils réparent les tissus endommagés et stimulent la production d’hormones. Ils favorisent aussi la formation des globules rouges.

Grâce à l’apport de vitamine A, cet aliment protège les consommateurs contre les infections. En outre, la croissance des dents et des os est assurée. La santé de l’épiderme est également maintenue et les diverses imperfections sont éliminées. Les fromages ont aussi une fonction d’antioxydant, favorisant ainsi une bonne vision.

Grâce au zinc contenu dans le fromage, le matériel génétique reste en forme. Les hormones thyroïdiennes et sexuelles sont produites en quantité suffisante. L’insuline est libérée et mise en réserve. Aussi, les fromages interagissent dans la synthèse de cette même substance dans le pancréas. Ils permettent également la cicatrisation rapide des plaies. Par ailleurs, la consommation du fromage par une femme enceinte favorise le bon développement du fœtus.

À tous ces avantages, il faut ajouter la prévention contre certains cancers comme celui colorectal. Il y a également d’autres tuméfactions qui peuvent être évitées avec la consommation du fromage. Il s’agit du :

  • Cancer du poumon ;
  • Cancer du côlon ;
  • Cancer du sein.

D’autres cancers peuvent être aussi évités grâce à l’absorption des fromages. Cependant, il est important de souligner que l’excès de fromage augmente la tension artérielle. Les calculs rénaux peuvent également faire leur apparition. Le risque d’obésité est aussi un inconvénient lié à une consommation exagérée des fromages.

En somme, les fromages sont à la fois bons et mauvais pour la santé. À ce propos, ils accroissent le risque des cancers des testicules et de la prostate. Avec toutes les données ci-dessus, il en ressort que pour profiter des bienfaits des fromages, il faut en manger modérément. Autrement dit, vous devez en prendre de façon équilibrée.

Vous aimerez aussi :

Related Articles