Global Statistics

All countries
329,445,040
Confirmed
Updated on January 17, 2022 5:25 pm
All countries
265,938,015
Recovered
Updated on January 17, 2022 5:25 pm
All countries
5,559,918
Deaths
Updated on January 17, 2022 5:25 pm

Leucémie : Comment traiter le cancer du sang ?

Touchant entre 9 000 et 10 000 personnes tous les ans en France, la leucémie regroupe plusieurs formes de cancers du sang. Les statistiques concernant les leucémies sont inquiétantes. En effet, si l’âge moyen pour être diagnostiqué diffère selon la forme de leucémies, celles-ci sont plus fréquentes chez les sujets adultes. Les enfants, quant à eux, sont généralement atteints par les leucémies de type aigu et lymphoblastique. Selon certaines études, les leucémies représentent environ 29 % des cas de tumeurs, diagnostiqués chez les ados de moins de 15 ans. Elles représentent 14 % des cas de tumeurs qui se développent à partir de l’adolescence. Ces chiffres publiés par l’Institut National du Cancer ne suffisent pourtant pas pour mieux comprendre ce que représentent ces cancers. Focus sur la leucémie.

Leucémies : de quoi s’agit-il ?

Les leucémies sont des tumeurs du sang, touchant les cellules de la moelle osseuse. Ces cellules sont connues pour être la source des globules blancs. Pour rappel, les globules blancs sont des cellules ayant pour rôle principal, la protection de l’organisme humain contre les corps étrangers. La moelle osseuse étant dans le centre des os, elle est à l’origine de toutes les cellules du sang (globules rouges et blancs et les plaquettes).

Elle renferme des cellules souches appelées hématopoïétiques. Ces dernières peuvent se multiplier et se transformer ensuite en cellules sanguines matures. Pendant la maturation des hématopoïétiques en globules blancs, certaines altérations génétiques peuvent faire leur apparition entraînant la formation de globules blancs dits immatures.

Ces dernières prolifèrent de manière incontrôlée, puisqu’elles ne sont pas capables d’assurer leurs propres fonctions. Ce sont ces cellules qui vont devenir cancéreuses et vont s’accumuler au sein de la moelle osseuse. Ceci va perturber la formation proprement dite des cellules sanguines et va ensuite, conduire à la baisse considérable des cellules sanguines : on parle alors de leucémie.

Quels sont les différents types de leucémies ?

Les types de cellules étant à l’origine des globules blancs altérés et le stade d’évolution de la maladie, permettent de distinguer plusieurs formes de leucémies. Ainsi, la forme aiguë de leucémie survient brutalement et progresse aussi vite que possible, alors que les leucémies chroniques sont plus ou moins lentes dans leur évolution.

En considérant le type de cellules altéré, on peut distinguer :

  • les lymphoblastiques ou leucémies lymphoïdes, qui impliquent les cellules à l’origine des lymphocytes ;
  • les myéloblastiques encore appelés les leucémies myéloïdes, qui touchent généralement les cellules souches à l’origine des polynucléaires.

De façon globale, on distingue quatre différents types de leucémies et chacun demande une thérapie différente. Les formes myéloïdes chroniques atteignent beaucoup plus les jeunes adultes et les formes lymphoïdes chroniques sont beaucoup plus remarquées, chez les seniors.

Leucémie aiguë

Les leucémies aiguës ont une évolution rapide et peuvent vite devenir dangereuses, lorsque des complications surviennent. Ce type de leucémies est considéré comme une urgence médicale. Dans ce cas, le patient doit vite être hospitalisé, pour une prise en charge rapide.

Leucémie chronique

En dehors de la forme aiguë de leucémie, il existe aussi la forme chronique. La forme chronique de leucémies est rencontrée uniquement chez les sujets adultes. Ici, les cellules malignes sont distinguées et les signaux d’alerte surviennent un peu tardivement et de manière moins bruyante.

Leucémies myéloïdes

Les types de leucémies dites myéloïdes constituent une maladie cancéreuse de la moelle osseuse et du sang. Elles peuvent être chroniques ou aiguës et, touchent généralement les globules blancs. Avec les évolutions cliniques, environ 90 % des patients atteints peuvent vivre au quotidien sans souci majeur, grâce aux différents traitements.

Elles sont caractérisées par une prolifération incontrôlée au niveau de la moelle osseuse des hématopoïétiques, cellules souches à l’origine des globules blancs. Cette prolifération en nombre incontrôlé, engendre une augmentation (anormale) des globules blancs. Ces derniers n’étant pas fonctionnels au niveau de la moelle osseuse, ne parviennent pas à la maturité. Ceci va contribuer à affaiblir le système immunitaire.

Leucémies lymphoïdes

En France, chaque année, plus de 2 000 nouveaux cas de ce type de leucémies (chronique) sont diagnostiqués. Il s’agit d’un type de leucémies beaucoup plus fréquent chez les adultes et représente environ le quart des cas de leucémies diagnostiquées sur le plan national. Elle touche généralement les cellules sanguines nommées lymphocytes B qui ont un rôle important dans le système immunitaire. Les lymphocytes B assurent principalement la défense de l’organisme contre les corps étrangers.

Cette forme de cancer engendre l’accumulation et la multiplication des cellules lymphoïdes anormales, au niveau du sang. En termes de prévalence, les leucémies lymphoïdes chroniques touchent environ 47 Français par millions d’habitants. Elles touchent doublement les hommes que les femmes et, peuvent être déclenchées à partir de 50 ans, mais parfois précocement.

Jusqu’à présent, aucun facteur de risque de cette maladie n’a été identifié formellement. Toutefois, il est possible d’avoir des prédispositions familiales à la maladie.

Leucémie chez les enfants

Il ne s’agit pas ici d’une forme de cancer sanguin. Toutefois, il est à rappeler qu’environ une sur trois formes de tumeurs diagnostiquées chez les enfants est une leucémie. Chez les enfants, on rencontre le plus fréquemment la forme de leucémies aiguës avec une évolution rapide. En termes de pourcentage, les leucémies aiguës lymphoïdes représentent environ 80 % de cette forme de cancer chez les enfants. Les 20 % restants sont représentés par les leucémies aiguës myéloblastiques.

Les personnes à risque

N’importe qui peut développer une leucémie. Cependant, les sujets les plus exposés sont généralement les patients atteints de désordres génétiques. En effet, certaines anomalies génétiques seraient favorables au développement de la leucémie. Il s’agit, par exemple, des personnes atteintes par le syndrome de Down.

En dehors des sujets atteints de maladie génétique, ceux touchés par les problèmes sanguins comme les syndromes myélodysplasiques, sont aussi exposés. Par-dessus tout, les personnes ayant des antécédents de leucémies dans leurs familles, sont exposées aux différentes formes de leucémies.

Les causes possibles des leucémies

Les leucémies ont principalement deux causes : les causes génétiques et les causes environnementales. En effet, les leucémies sont souvent dues aux anomalies génétiques, qui bouleversent les cellules de la moelle osseuse. Ces cellules appelées cellules souches, sont normalement à l’origine des cellules du sang, qui remplissent les fonctions importantes telles que le transport de l’oxygène, etc.

Ces désordres génétiques empêchent les cellules souches d’atteindre leur maturité, afin d’engendrer des cellules sanguines matures. Toutefois, il est important de rappeler que ces anomalies, quand bien même génétiques, ne sont pas forcément liées à l’hérédité. Il s’agit d’anomalies accumulées au cours de la vie. Par contre, certaines affections génétiques constitutionnelles comme la trisomie 21 ou encore la maladie de Fanconi, peuvent être le facteur d’une leucémie aiguë.

Chez les adultes, une leucémie peut être favorisée par des expositions professionnelles à certaines substances chimiques comme, le benzène. Cette substance se retrouve dans les colles, les solvants et les peintures. Dans certains cas, la chimiothérapie pour un autre cancer peut engendrer des années plus tard, une leucémie.

Quels sont les symptômes d’une leucémie ?

Les symptômes des leucémies découlent de l’accumulation de la majorité des cellules cancéreuses, au niveau de la moelle osseuse. Toutefois, les manifestations cliniques peuvent varier en fonction du type de leucémie.

En général, les leucémies s’accompagnent dans leur première phase :

  • de fatigue ;
  • de fièvre ;
  • de perte de poids ;
  • d’infection à répétition, etc.

Les patients peuvent aussi développer des ecchymoses, des saignements anormaux ou des coagulations de sang. Ils peuvent également présenter des ganglions, une atteinte cérébrale et même cutanée.

Comment diagnostiquer une leucémie ?

L’examen clinique de référence pour diagnostiquer les leucémies reste l’analyse sanguine. Cet examen médical permet d’avoir les premières impressions sur le type de leucémie dont il est question. En cas de suspicion, le médecin traitant va faire recours à un test de moelle osseuse : le myélogramme.

Le prélèvement sera effectué par un hématologue, praticien spécialiste du sang, sous anesthésie locale. En complément, certaines analyses génétiques peuvent être réalisées, pour donner une précision sur la forme de la maladie afin d’établir le traitement.

Comment traiter une leucémie ?

En ce qui concerne le traitement, il varie en fonction du type et de la forme de la maladie, ainsi que des spécificités du patient. Ainsi après un diagnostic positif, le patient doit immédiatement être admis dans un hôpital, dans le service spécialisé des maladies sanguines. L’hospitalisation va se faire dans un secteur stérile, pour éviter tout risque d’infections, dans l’attente du retour des globules blancs normaux après le traitement, qui prend deux formes.

La chimiothérapie (voie intraveineuse)

Une fois que le patient est mis dans les meilleures conditions pouvant favoriser son traitement, une chimiothérapie peut être administrée par voie intraveineuse. Ce traitement a pour objectif principal, la destruction des cellules malades et jeunes, qui prolifèrent au niveau de la moelle osseuse et dans le sang.

Après l’administration, le patient va attendre quelques semaines (4 à 6 semaines), afin que des cellules saines se reproduisent. Cependant, pendant la période d’attente, le patient est fragilisé puisqu’il ne dispose pas assez de cellules sanguines normales. Il sera mis sous surveillance, afin de détecter au plus vite, des infections nécessitant des antibiotiques.

La greffe de moelle osseuse

La greffe de moelle osseuse constitue aussi, un traitement des leucémies. Elle peut venir en complément de la chimiothérapie. En général, le donneur est un membre de la famille : une sœur, un frère, ou tout donneur compatible, inscrit sur la liste des donneurs de moelle.

En plus de la chimiothérapie et de la greffe de moelle osseuse, il existe d’autres traitements curatifs des leucémies. Il s’agit entre autres des thérapies ciblées ou de la radiothérapie. La radiothérapie vise un récepteur en particulier, trouvable au niveau des cellules atteintes. Avec les avancées cliniques, de nouveaux traitements sont en cours d’élaboration, pour traiter la leucémie sous toutes ses formes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles