Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

Leucocytes bas: quelles explications possibles?

Les leucocytes, plus connues sous le nom de globules blancs, représentent une partie vitale du système immunitaire. Pour tout dire, ils combattent les différentes infections. Avoir des leucocytes bas (faible taux de globules blancs), c’est s’exposer à plusieurs maladies notamment les infections, les cancers ou encore à des problèmes de cicatrisation. Certaines conditions telles que la maladie de la moelle osseuse, les problèmes de rate,…peuvent exposer aux leucocytes bas. 

Quand parle-t-on de faible niveau de globules blancs ?

Quand on parle de faible niveau de leucocytes, on parle de diminution des cellules qui permettent de lutter contre les infections.

La définition du faible niveau de globules blancs ou leucocytes, varie d’un cabinet médical à un autre. Mais en général chez les adultes, lorsque le nombre de globules blancs est inférieur à 4000 par microlitre, on conclut que le corps sera dans l’incapacité de combattre les infections comme il le devrait.  Chez les enfants, ce seuil varie en fonction de l’âge.

IL existe essentiellement cinq (5) types de globules blancs qui sont :

  • Monocytes ;
  • Basophiles ;
  • Neutrophiles ;
  • Eosinophiles ;
  • Lymphocytes.

Chacun de ces types de globules blancs, a une fonction différente dans la protection de l’organisme contre les infections ou substances nocives.

Lorsque le sang d’un sujet est faible en neutrophiles par exemple, il souffrira d’un type de leucopénie (carence en leucocytes) connu sous le nom de neutropénie. Les neutrophiles sont des globules blancs qui protègent le corps contre de nombreuses infections, notamment celles qui impliquent des bactéries ou des champignons.

Les neutrophiles à elles seules, représentent 55 à 70% du nombre total de globules blancs. On peut donc en déduire que généralement, la leucopénie est causée par la diminution des neutrophiles. Certaines personnes, pour parler d’un faible taux de globules blancs dans le sang, utilisent les deux termes « neutropénie » et « leucopénie » de manière interchangeable.

Un autre type de leucopénie aussi connu est la lymphocytopénie. En d’autres termes, on dira que les lymphocytes présents dans le corps d’un individu sont en faible nombre. Les lymphocytes sont des globules blancs qui protègent de plusieurs infections, mais aussi des cellules cancéreuses.

Les causes du faible niveau de leucocytes

Les leucocytes ou globules blancs sont produits dans la moelle osseuse. Chez un individu malade, la production de ces globules blancs est accélérée, en guise de contre-mesure. Les conditions susceptibles de causer un taux faible de leucocytes, sont celles qui tuent les globules blancs, plus rapidement qu’ils ne peuvent être produits. Tout autre condition pouvant interférer avec la moelle osseuse peut aussi rendre vulnérable aux leucocytes bas. Ces conditions comprennent : 

Les infections virales 

Certains virus peuvent entraîner une carence de leucocytes, en tuant les globules blancs ou en ralentissant la fonction de la moelle osseuse. C’est le cas par exemple du VIH et du Sida, qui peuvent détruire les globules blancs si on les laisse agir. Bien évidemment, tous les virus ne peuvent pas agir de la sorte, mais la plupart des virus ayant une influence sur la moelle osseuse le peuvent. 

Les maladies auto-immunes

Dans cette situation, le corps attaque lui-même ses propres globules blancs. Les maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde et le lupus, peuvent amener le corps à combattre les leucocytes. 

Les problèmes de moelle osseuse

La plupart du temps, le nombre bas des leucocytes est lié à des problèmes de moelle osseuse. Être en contact ou être proche des produits chimiques tels que les pesticides et le benzène, peut nuire à la moelle osseuse et l’empêcher de fabriquer les globules blancs comme cela se doit.

Des types de cancer et certains traitements de cancer  y compris la radiothérapie et la chimiothérapie, peuvent également exposer au même risque. En effet, la radiothérapie et la chimiothérapie ont pour rôle de tuer les cellules à croissance rapide. Les leucocytes peuvent malheureusement être pris en travers dans la foulée.

Les problèmes de rate

En dehors de la moelle osseuse, la rate produit aussi les globules blancs. Les caillots de sang ou d’autres infections peuvent la faire gonfler et l’amener donc à ne plus fonctionner comme cela se doit. La conséquence est naturellement un niveau faible de leucocytes.

Certains médicaments

Les antibiotiques ou les diurétiques peuvent réduire le taux des globules blancs dans le corps, même si c’est de manière temporaire. 

Malnutrition ou carence en vitamine

Pour produire normalement les globules blancs, la moelle osseuse a besoin de nutriments et d’oxygène. Si la moelle osseuse manque l’un de ces éléments, la production des leucocytes en souffrira. Pire, cette carence peut même entraîner la mort des globules blancs restants.

Hypersplénisme

L’hypersplénisme est une maladie potentiellement grave, où la rate devient un peu plus agressive et commence à détruire les cellules sanguines. Une telle condition peut entraîner un faible  niveau de globules blancs.

Les symptômes d’un faible niveau de globules blancs

En fonction de la cause de la leucopénie, les symptômes peuvent varier. Néanmoins, il existe des effets communs que le corps éprouvera, lorsque le taux de globules blancs est bas. Voici donc quelques symptômes auxquelles faire attention :

Septicémie

L’une des conséquences les plus graves du faible taux de globules blancs est la possibilité qu’un agent pathogène pénètre dans la circulation sanguine. Cette condition peut entraîner une septicémie, qui est une inflammation de tout le corps. Elle peut déclencher une défaillance des organes, des chutes drastiques de la pression sanguine et même la mort.

Anémie

Un niveau faible de globules rouges peut se produire en parallèle à la leucopénie. En effet, cela est possible car l’organisme commence à perdre des globules rouges sans avoir suffisamment de globules blancs pour le protéger. Cela s’explique par la fatigue, les vertiges, l’insomnie, l’essoufflement, les crampes dans les jambes, etc…

Règles anormales

Pour les femmes qui ont des leucocytes bas, elles peuvent avoir des saignements menstruels plus longs ou plus abondants. Elles peuvent également être victimes de la métrorragie, un saignement de l’utérus qui ne résulte pas des menstruations.

Ulcères

Les ulcères de l’estomac sont provoqués par la bactérie H. pylori. Lorsqu’un individu souffre de leucopénie, cette bactérie peut être plus active et créer des plaies le long de la paroi intestinale.

Maladies récurrentes

Comme on peut s’y attendre, un faible niveau de globules blancs peut naturellement exposer à des maladies. Bien que ces maladies ne soient pas trop graves, elles peuvent être difficiles à traiter si les défenses de l’organisme ne sont pas à leur niveau normal. Une personne atteinte de leucopénie sera plus encline à souffrir de pneumonie par exemple. Cela s’explique par le fait que les bactéries ont plus de facilité à attaquer les poumons.

Autres symptômes tels que la fièvre (38° C ou plus), la transpiration, les maux de gorge, les plaies buccales, la toux, la diarrhée, les frissons, la miction douloureuse,…peuvent aussi être remarqués en cas de leucocytes bas.

Diagnostic et traitement de la leucopénie

Diagnostics

Certains tests de diagnostic peuvent permettre d’identifier le nombre de globules blancs présents dans le sang, ainsi que la cause de leurs insuffisances. Nous avons par exemple la formule sanguine complète (FSC). C’est un test sanguin permettant de mesurer le nombre de globules blancs dans le sang, et plus précisément la proportion de chaque type. 

Des tests spécifiques permettent également d’identifier la cause du faible niveau de globules blancs. Ils sont proposés en fonction des signes et symptômes. Il y a par exemple le test de dépistage du VIH, qui permet d’identifier le VIH comme la cause. Une biopsie de la moelle osseuse peut permettre d’identifier le cancer de sang. 

Traitements

Le traitement qu’on doit apporter à un patient, dépend du type de globules blancs à la base du faible taux. Il peut donc être nécessaire que vous ayez besoin d’autres traitements, pour soigner les infections que le faible taux de globules blancs aurait causé. Les traitements les plus courants proposés en cas de leucocytes bas comprennent : 

Arrêt des traitements ou médicaments qui causent la leucopénie

Il peut être nécessaire d’arrêter un traitement, afin de donner à votre corps le temps de faire plus de globules blancs. Le nombre de cellules sanguines, notamment des globules blancs, peut augmenter de manière naturelle si le traitement de la radiothérapie est terminé ou que vous l’arrêtez. Cependant, le temps qu’il faut à l’organisme pour reconstituer les globules blancs peut varier d’une personne à une autre.

Si vous prenez un médicament qui est à la base de la leucopénie, votre médecin peut ajuster la dose que vous prenez. Il peut aussi vous demander de changer de médicament si possible.

Antimicrobiens

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments, afin de prévenir ou d’éliminer une infection présente. Les antibiotiques sont connus pour traiter les infections bactériennes. Les antifongiques permettent de traiter les infections fongiques.

Traiter les affections sous-jacentes de la leucopénie

Si vous souffrez de maladies responsables de leucopénie, telles que la sarcoïdose ou le lupus, votre médecin peut vous proposer un plan de traitement afin de les gérer au mieux. Cela peut aider à ramener votre taux de globules blancs à la normale.

Comment prévenir les infections pendant une leucopénie ?

La leucopénie ne peut malheureusement pas être prévenue. Cependant, certaines mesures peuvent prévenir les infections lorsque le taux de globules blancs est bas. Ces mesures comprennent :

La diète

Si vous avez un faible taux de globules blancs, il existe des types d’aliments que vous ne devriez surtout pas consommer, comme :

  • Germes crus ;
  • Viande, volailles ;
  • Produits laitiers crus ;
  • Produits laitiers non pasteurisés ;
  • Œufs insuffisamment cuits ou crus ;
  • Tout aliment contenant des œufs crus tel que la sauce hollandaise ou la mayonnaise faite maison.

Il est aussi important de savoir manipuler les aliments, afin de réduire les éventuels risques d’infection. Voici quelques conseils :

  • Rincer les produits qui sont frais

Vous devez rincer délicatement les produits frais sous l’eau du robinet. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser une brosse propre afin de frotter la surface des produits qui sont durs, comme les pommes ou les pommes de terre.

  • Se laver les mains

Se laver les mains avant et après avoir manipulé les aliments est essentiel. Vous devez aussi vous laver les mains avant et après avoir mangé.

  • Séparer les types d’aliments

Séparer des autres aliments, les aliments crus comme les fruits de mer, la viande, la volaille, etc.

  • Réfrigération

Ne laissez pas sur le comptoir pendant une longue durée, les aliments périssables. Placez-les alors dans votre réfrigérateur ou congélateur. 

Mode de vie

Plusieurs moyens naturels vous permettent de prendre soin de vous à la maison, si le taux de vos globules blancs est bas.  Voici quelques conseils pratiques que vous pouvez appliquer :

Se laver les mains 

Pour éviter au mieux les germes infectieux, assurez-vous de vous laver les mains fréquemment avec du savon et de l’eau tiède. Ainsi, il est conseillé de se laver les mains :

  • Après avoir utilisé les toilettes ;
  • Après avoir touché les animaux domestiques ;
  • Avant de se toucher la bouche, le nez et les yeux ;
  • Avant et après avoir manipulé ou préparé les aliments ;
  • Après avoir manipulé les ordures ;

Il est aussi important de se laver les mains, après avoir éternué ou toussé.

Être prudent

Si vous avez un faible taux de globules blancs, toute ouverture de la peau ne serait-ce que petite (coupure ou éraflure), est assez propice à l’apparition d’une infection. Pour éviter tous ces risques, vous pouvez demander par exemple à quelqu’un d’autre de couper les aliments indispensables pour la cuisine.

Plutôt qu’un rasoir manuel, privilégiez un rasoir électrique si vous devez vous raser.

Pour vous brosser, utilisez une brosse à dent à poils souple, afin d’éviter d’irriter vos gencives.

A la maison, portez des chaussettes ou des chaussures, afin d’éviter les coupures et éraflures aux pieds. 

Bien manger

Le corps a naturellement besoin de vitamines et de nutriments pour son bon fonctionnement. Les bienfaits des fruits et légumes sont considérables. Sauf avis contraire de votre médecin, consommez-les. Ayez une bonne alimentation, pas trop grasse, trop salée, ni trop sucrée. Faites donc le plein de vitamines et de nutriments pour le bien-être de votre organisme.

Nous sommes en présence de leucopénie lorsque le niveau de globules blancs est en dessous de la moyenne. Généralement, les personnes qui en souffrent ont un risque accru d’infection. En effet, il se peut même que vous ne sachiez pas que vous avez des leucocytes bas, jusqu’à ce que vous commenciez à développer les symptômes d’une infection. Si vous présentez les symptômes mentionnés plus haut, n’hésitez pas à contacter un médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles