Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

Leucocytes élevés : quels sont les cancers en cause ?

Encore appelés globules blancs, les leucocytes sont des cellules créées par la moelle osseuse. Ils ont pour rôle d’assurer la défense de l’organisme contre les bactéries, parasites, virus, etc. Cependant, le taux de leucocytes peut augmenter considérablement et provoquer des malaises. Cette augmentation est le résultat de plusieurs anomalies ou maladies comme le cancer. Découvrez ici les cancers qui sont à la base des leucocytes élevés.

La leucémie

La leucémie fait partie des cancers du sang. Elle est encore appelée cancer des cellules de la moelle osseuse. En effet, lorsque de nouvelles cellules naissent, elles doivent atteindre un stade de maturité en devenant des globules rouges, globules blancs et plaquettes sanguines. Ceci, afin d’accomplir leur fonction qui est d’assurer le transport de l’oxygène et la défense immunitaire de l’organisme.

Malheureusement, le développement de ces cellules est parfois bloqué. Ainsi, elles n’arrivent pas à évoluer et deviennent résistantes à la mort cellulaire normale. Elles restent donc coincées dans la moelle osseuse, se multiplient et empêchent donc celle-ci de créer à nouveau des cellules en bon état. C’est ce qui est la base de l’apparition de ce type de cancer qu’est la leucémie.

Le patient souffrant de la leucémie peut ressentir la fatigue, avoir des infections, présenter une perte de poids flagrante, avoir des saignements, etc. Il existe plusieurs formes ou stades de leucémie à savoir :

  • La leucémie aigüe

C’est celle qui évolue très rapidement. Elle est très dangereuse et doit être traitée d’urgence avec hospitalisation du patient.

  • La leucémie chronique 

Elle est le plus souvent, retrouvée chez les personnes adultes, et les symptômes dans ce cas apparaissent très progressivement. 

  • La leucémie myéloïde chronique ou LMC

Elle est plus présente chez les personnes d’âge avancé. La leucémie myéloïde chronique est causée par la mutation de chromosomes. Elle est rare, lente et se développe dans la moelle osseuse.

  • La leucémie myéloïde aiguë ou LAM

Encore appelée leucémie aigüe mésoblastique, ce type de cancer débute dans la moelle osseuse et peut continuer jusqu’à  atteindre les autres parties du corps.  Elle se développe vite et peut s’avérer très grave pour la personne atteinte.

  • La leucémie lymphoïde ou LLC

Elle se caractérise par la multiplication lente de globules blancs qu’on appelle lymphocyte B. La leucémie lymphoïde affecte le plus souvent les personnes âgées.

Chacun de ces types de leucémie se caractérise par la rapidité de la prolifération et de la caractérisation des globules blancs. Ils peuvent être guéris par un suivi simple ou une chimiothérapie, accompagnée dans certains cas d’une greffe cellulaire.

Le lymphome

Pouvant également être à l’origine des leucocytes élevés, le lymphome est le cancer du système lymphatique potentiellement mortel. En effet, ce système lymphatique permet de défendre le corps contre l’attaque de certaines maladies. Le lymphome peut s’identifier par :

  • Une fatigue exagérée ;
  • Des essoufflements ;
  • Des maux de tête ;
  • Des toux qui durent plusieurs jours ;
  • Des pertes de poids et d’appétit ;
  • Le gonflement des ganglions lymphatiques ;
  • La fièvre qui survient souvent dans la nuit ;
  • Des inflammations à divers niveau comme le cou, l’aisselle, etc.

Si vous ressentez l’un des symptômes énumérés, le mieux serait d’aller consulter un médecin. Par ailleurs, il existe plusieurs formes de lymphomes.

  • Le lymphome hodgkinien ou le lymphome de Hodgkin

Ce cancer du système immunitaire apparaît après la transformation et la multiplication incontrôlée des lymphocytes, plus précisément des cellules Reed-Sternberg, qui finissent par donner une tumeur cancéreuse.

  • Le lymphome hodgkinien

Il  représente le cancer du système lymphatique survenant suite à la multiplication incontrôlée des lymphocytes B et T.

Le myélome

Le myélome désigne le cancer des plasmocytes. Ces derniers sont en réalité une forme de globules blancs que l’on retrouve dans la moelle osseuse. Susceptible d’engendrer des leucocytes élevés, il peut aussi affecter le système immunitaire, les os, les reins, etc. La première caractéristique de cette maladie est la prolifération des plasmocytes qui sont devenus cancéreux.

Mais, cette caractéristique n’est visible qu’après un passage chez le médecin, soit à la suite d’une imagerie, d’un examen ou d’un bilan de santé. Celles qui sont visibles et susceptibles de vous alerter sont entre autres :

  • Le manque d’appétit ;
  • La fièvre ;
  • Les douleurs dans les os ;
  • Des infections comme celle liée au poumon, à l’ORL, etc.

D’autres regroupent les principaux symptômes sous l’acronyme CRAB, l’ensemble des mots hyper Calcémie, atteinte rénale, Anémie et Bone lésion.

  • L’hyper Calcémie

Elle fait référence à une quantité élevée de calcium dans le sang. Elle se manifeste par des des troubles de rythme cardiaque, douleurs abdominales, des vomissements, des nausées, etc.

  • L’atteinte rénale

Elle traduit une insuffisance rénale ou un mauvais fonctionnement des reins.  Elle est identifiée au niveau du patient, après une prise de sang.

  • L’anémie

L’anémie se traduit par une baisse importante du taux d’hémoglobine dans le sang, à cause de l’infiltration des plasmocytes

La maladie de Waldentrom

Le médecin Waldentrom est le premier à décrire cette maladie, justifiant ainsi qu’elle porte son nom. La maladie de waldentrom est une forme de lymphome dite lymphoplasmocytaire, qu’on caractérise de cancer de sang à évolution lente, avec multiplication de cellules de lymphocytes B. Elle est aussi associée à la fabrication de l’immunoglobine M monoclonale.

C’est une maladie rare et lente qui survient vers l’âge de soixante ans, et affecte le plus souvent les hommes. Bien que la source réelle de cette maladie soit inconnue, certaines personnes pensent qu’elle est d’origine génétique.

En outre, la maladie de Waldentrom peut être à l’origine des leucocytes élevés, d’une anémie, des problèmes de poumons ou de reins, des troubles de coagulation, etc. Le risque avec cette maladie est qu’elle ne présente pas de symptômes au début. Le patient se sent en parfaite santé, même quand elle est déjà installée. Lorsqu’elle atteint déjà un stade un peu évolué, le patient peut commencer à remarquer :

  • Un gonflement des ganglions dans les aisselles, le cou, l’aine ;
  • Une fatigue excessive ;
  • L’apparition de la rate ;
  • Un essoufflement régulier ; 
  • Des crampes et douleurs multiples ;
  • La peau pâle, etc.

Elle peut être diagnostiquée par électrophorèse, examens radiologiques, myélogramme, numération formule sanguine, etc. Son traitement passe par l’immunothérapie et/ou la chimiothérapie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles