Global Statistics

All countries
228,945,941
Confirmed
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
203,821,602
Recovered
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 5:09 am

LH et FSH: rôle, taux et interprétation

L’organisme humain sécrète de nombreuses hormones qui interviennent dans le processus de reproduction. Au nombre de ces dernières se trouvent la LH et la FSH. Elles sont produites à la fois chez l’homme et chez la femme et jouent un rôle très important. Nous vous proposons de découvrir dans cet article  quel est le rôle de la LH et de la FSH dans le corps humain, quels sont les taux de ces 2 hormones et comment se fait leur interprétation.

Rôle de LH et FSH

La LH et la FSH jouent des rôles spécifiques dans le processus de reproduction chez l’homme et la femme. Quels sont ces rôles?

Rôle de LH

L’hormone lutéinisante (LH) est une hormone produite par la partie antérieure de l’hypophyse qui agit sur les glandes sexuelles de l’homme (testicules) et de la femme (ovaires). La LH est produite sous le contrôle d’une neurohormone sécrétée par l’hypothalamus appelée la GnRH. Il faut savoir que la LH agit différemment chez l’homme et chez la femme.

Chez l’homme, la LH participe à la production de la testostérone en stimulant l’activité des cellules de Leydig dans les testicules. C’est grâce à cette testostérone que les organes génitaux mâles se forment, se développent, et que les caractères sexuels secondaires apparaissent. Ainsi, la LH joue un rôle très important dans le comportement sexuel de l’homme et dans son développement physique.

Chez la femme, la LH est directement responsable de l’ovulation. Comment? Vers le 14e jour du cycle menstruel, le cerveau commence à en produire.  Le taux de cette dernière augmente jusqu’à atteindre un pic de sécrétion qui provoque l’ovulation durant laquelle la fécondation est possible. Après cette phase du cycle, le cerveau commande la diminution progressive de la LH et le processus recommence au début du cycle menstruel suivant.

Rôle de FSH

Tout comme la LH, L’hormone folliculo-stimulante (FSH) est produite par l’hypophyse et elle agit directement sur les organes de reproduction mâles et femelles. Elle est sécrétée de manière pulsatile chez les 2 sexes et varie en fonction du cycle menstruel de la femme.

Chez l’homme, la FSH participe à la spermatogenèse en stimulant les cellules de Sertoli qui synthétisent l’Androgen Binding Protein (ABP), la protéine testiculaire de liaison des androgènes. C’est cette protéine qui permet à la testostérone sécrétée de s’accumuler dans les tubes séminifères et de favoriser la production de spermatozoïdes. 

Chez la femme, la FSH participe aussi à l’ovulation. Durant les 14 premiers jours du cycle menstruel,  l’hypophyse produit le taux de FSH qui permet aux follicules ovariens de commencer leur processus de maturation. Celle-ci va entraîner la production d’oestrogène qui va à son tour déclencher la production de LH jusqu’à l’ovulation. Après l’ovulation, le taux de FSH va aussi progressivement diminuer dans l’organisme jusqu’à la fin du cycle.

Taux de LH et FSH

Comme vous avez pu le comprendre dans la première partie, le taux de LH et de FSH dans l’organisme d’un homme ou d’une femme conditionne sa fertilité. Un taux de LH et de FSH trop haut ou trop bas est donc un facteur désavantageux pour ceux qui veulent avoir des enfants.

Taux de LH

Le taux normal de LH n’est pas le même chez l’homme et chez la femme. Chez l’homme, il varie selon les trois grandes étapes de sa vie tandis que chez la femme, il varie aussi selon les différentes étapes du cycle menstruel. Ce taux est mesuré en millième d’unité internationale par millilitre (mUI/mL) ou en unité internationale par 24h (UI/24h).

Chez l’homme

Dans le sang :

  • < 1,5 avant la puberté ;
  • Entre 1 et 7 à l’âge adulte ;
  • > 15 à l’andropause.

Dans l’urine:

  • < 5 avant la puberté ;
  • Entre 10 et 30 à l’âge adulte ;
  • Entre 10 et 30 à l’andropause.

Chez la femme

Dans le sang:

  • < 1,5 avant la puberté ;
  • Entre 2 et 12  durant la phase folliculaire ;
  • Entre 10 et 75 durant le pic ovulatoire ;
  • Entre 1 et 17 durant la phase lutéale ;
  • < 10 à la préménopause ;
  • Entre 15 et 80 à la ménopause.

Dans l’urine:

  • < 5 avant la puberté ;
  • Entre 2 et 20  durant la phase folliculaire ;
  • Entre 10 et 40 durant le pic ovulatoire ;
  • Entre 2 et 10 durant la phase lutéale ;
  • Entre 2 et 10 à la préménopause ;
  • Entre 10 et 50 à la ménopause.

On remarque qu’avant la puberté, la LH est faiblement sécrétée dans l’organisme. A la phase de la puberté, son taux augmente chez les deux sexes et reste relativement élevé à la ménopause et à l’andropause. Chez la femme par contre, le taux de LH augmente progressivement avant l’ovulation, atteint son pic pendant l’ovulation et diminue quelques jours après pour se stabiliser.

Taux de FSH

Tout comme pour la LH, il existe des taux normaux de FSH dans l’organisme humain. Ils varient chez l’homme selon les grandes de sa vie. Chez la femme, ces taux dépendent aussi des différentes phases du cycle menstruel. Le dosage sanguin en UI/L de la FSH donne les résultats suivants.

Chez l’homme

  • Entre 1 et 8 entre 3 à 6 semaines ;
  • < 5 avant la puberté ;
  • Entre 3 et 15 à l’âge adulte ;
  • Entre 37 et 100 après l’andropause.

Chez la femme

  • Entre 1 et 15 entre 3 et 6 semaines ;
  • < 5 avant la puberté ;
  • Entre 2 et 10  durant la phase folliculaire ;
  • Entre 5 et 30 durant le pic ovulatoire ;
  • Entre 1 et 6,5 durant la phase lutéale ;
  • Entre 20 et 150 à la ménopause.

On remarque que le taux de FSH est bas dans les premières semaines de vie d’une personne et qu’il augmente tout au long de sa vie. Chez la femme en particulier, ce taux augmente au début du cycle menstruel, atteint son maximum pendant l’ovulation et diminue à nouveau pour se stabiliser avant la fin du cycle.

Interprétation de LH et FSH

Le dosage de la LH et de la FSH est généralement demandé pour connaître l’état de santé ou pour identifier les différentes phases d’un individu.   Une fois les résultats obtenus, ils doivent être interprétés pour permettre de faire un diagnostic. Voici comment se fait l’interprétation de LH et de FSH. 

Interprétation de la LH

Les analyses de sérum ou d’urine peuvent montrer un taux de LH élevé ou bas dans l’organisme humain. En fonction des cas, l’interprétation peut être différente. 

Taux élevé

Lorsque le taux de LH est élevé chez l’homme, il peut s’agir de :

  • un retard de la puberté ;
  • une insuffisance testiculaire primitive qui peut entraîner l’infertilité ;
  • un déficit localisé sur les tubes séminifères.

Lorsque le taux de LH est élevé chez la femme, il peut s’agir de :

  • une absence de règle (aménorrhée) à cause d’une insuffisance ovarienne ;
  • une ménopause normale ou prématurée ;
  • une tumeur de l’hypophyse ;
  • des kystes aux ovaires.

Taux bas

Lorsque le taux de LH est bas chez l’homme, il peut s’agir d’une difficulté de l’hypophyse à produire cette hormone. Lorsque ce taux est bas chez la femme, les interprétations possibles sont:

  • l’aménorrhée causée par une insuffisance hypophysaire;
  • l’aménorrhée d’origine psychique.

Interprétation de la FSH

Tout comme pour la LH, le dosage de FSH peut montrer un taux élevé ou bas dans l’organisme humain. Les interprétations qui peuvent en être faites sont les suivantes.

Taux élevé

Lorsque le taux de FSH est élevé chez une femme de moins de 40 ans, il peut s’agir d’un cas de ménopause précoce due à une insuffisance ovarienne. Chez l’homme, ce taux élevé est le signe d’un dysfonctionnement dans la partie basse de son corps. Le diagnostic pencherait plus vers une insuffisance testiculaire ou une obstruction des tubes séminifères.

Taux bas

Un taux de FSH bas chez la femme peut être le signe de :

  • une aménorrhée causée par une insuffisance hypophysaire ;
  • une aménorrhée d’origine psychique ;
  • un déséquilibre hormonal (syndrome de Stein-Leventhal) ;
  • une tumeur au cerveau.

Chez l’homme, un taux bas de FSH signale un problème de la partie haute du corps. Le diagnostic se porte donc vers la partie haute du corps à savoir le cerveau. Il pourrait s’agir de dysfonctionnement au niveau de l’hypophyse ou de l’hypothalamus. 

Facteurs qui influencent le taux de LH et FSH

Le dosage de LH et de FSH s’effectue généralement face à des problèmes d’ordre physiologique chez les adolescents, face à des difficultés de conception d’un couple ou face aux perturbations de la ménopause et de l’andropause. Bien que certains cas puissent être graves, il faut savoir que plusieurs facteurs influent sur la production d’hormones. Au nombre de ces facteurs se trouve les causes organiques que sont :

  • les malformations congénitales ;
  • le syndrome de Turner (anomalie chromosomique) ;
  • les insuffisances de production ;
  • les problèmes psychiques (maladie, anorexie mentale, etc.). 

Le taux de LH et de FSH dans l’organisme varie aussi en fonction de critères comme :

  • une mauvaise alimentation comme on le remarque chez les personnes souffrant de malnutrition ou  d’anorexie ; 
  • une suractivité physique comme on le constate chez les sportifs de haut niveau ;
  • un traitement médicamenteux ou chirurgical ayant des impacts sur les ovaires comme une chimiothérapie ou une radiothérapie. 

La LH et la FSH sont des hormones gonado-stimulantes qui sont synthétisées dans le cerveau sous le contrôle du GnRH. Elles jouent un rôle direct et très important sur la fertilité et donc la capacité pour des personnes d’avoir des enfants. 

En cas de difficulté de conception ou de dysfonctionnement hormonal, il est indispensable d’effectuer un dosage pour déterminer les taux de ces hormones dans l’organisme, car il existe des taux normaux en fonction du profil de la personne à traiter. 

Les taux obtenus par les analyses permettent d’identifier la nature du dysfonctionnement et de proposer des traitements, si possible, pour augmenter les chances de conception. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles