Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

L’ichtyose : Symptômes, Diagnostic et Traitement

L’ichtyose est une pathologie génétique rare qui attaque principalement la peau. C’est une maladie chronique héréditaire pour la plupart des patients. Dans certains cas, elle se développe conjointement à d’autres pathologies. Une personne atteinte de l’ichtyose peut avoir la peau rugueuse et très sèche. Aussi, celui-ci sera confronté à un détachement permanent de pellicules de peaux mortes.

Néanmoins, cette maladie existe sous plusieurs formes et présente donc des symptômes différents selon les sujets. Son traitement passe surtout par la prise en charge de ses symptômes. Quels sont donc les symptômes de l’ichtyose et comment la traiter ?

L’ichtyose : qu’est-ce que c’est ?

L’ichtyose peut être définie comme étant une forme sévère de sécheresse cutanée. Elle engendre une perte de la couche cornée (stratum corneum) de la peau (desquamation). Cette pathologie est très différente de la xérodermie (sécheresse ordinaire de la peau). L’ichtyose désigne une affection génétique se caractérisant par un aspect cutané particulier. En effet, un sujet souffrant de cette maladie a sa peau recouverte de squames. Celles-ci sont similaires aux « écailles du poisson ». À l’instar du préjudice esthétique, l’ichtyose est susceptible de provoquer un handicap fonctionnel ou des douleurs chez le sujet malade.

La peau est formée de trois différentes couches dont le derme, l’épiderme et l’hypoderme. L’épiderme représente la couche superficielle. Elle se renouvelle constamment. À ce niveau, les pellicules de peaux mortes (invisibles à l’œil nu) sont éliminées grâce à l’effet des frottements.

Par ailleurs, chez les personnes atteintes d’ichtyose, le renouvellement de l’épiderme rencontre une perturbation. Les pellicules de peaux mortes sont éliminées partiellement. Par conséquent, elles s’accumulent et deviennent observables à l’œil nu. Souvent, le problème est lié à la production d’une importante quantité de squames (pellicules de peaux mortes).

Quelles sont les causes de l’ichtyose ?

L’ichtyose est provoquée par une anomalie, au niveau des gènes intervenant dans le processus de renouvellement de la peau. Le risque de transmission et la gravité de la pathologie varient d’un individu à un autre. Jusqu’à nos jours, on dénombre approximativement plus de 10 gènes pouvant causer l’ichtyose.

Il existe deux différentes catégories d’ichtyose : l’ichtyose acquise et l’ichtyose héréditaire. On retrouve aussi différentes formes d’ichtyose au sein de ces catégories. Par exemple, parmi les formes héréditaires, on distingue l’ichtyose vulgaire. Elle a un mode de transmission autosomique dominant. Un patient atteint de cette forme d’ichtyose est susceptible de transmettre la maladie à sa descendance.

Quant aux formes d’ichtyose acquise, elles surviennent généralement à l’âge adulte. Elles sont habituellement engendrées par la prise de certains médicaments ou par divers troubles.

Quels sont les symptômes de l’ichtyose ?

L’ichtyose se caractérise par des symptômes cutanés. Ces derniers peuvent survenir dès l’enfance ou même à la naissance. Ils peuvent envahir la totalité du corps, en passant par le cuir chevelu et le visage. Le sujet atteint d’ichtyose a sa peau sèche. Elle manque de souplesse et est recouverte de squames. Ces squames peuvent être colorées.

Chez certains patients, la rougeur de la peau peut être plus accentuée. Les pellicules deviennent plus abondantes quand le cuir chevelu est affecté. Le patient est confronté à des démangeaisons intenses. Celui-ci peut développer une odeur particulière. En dehors des symptômes préalablement énumérés, le sujet malade peut être confronté à :

  • Une exposition à diverses infections (ce phénomène est dû à la perte de la fonction protectrice de la peau) ;
  • Une baisse de l’audition (engendrée par la présence de squames dans le conduit auditif) ;
  • Une apparition des fissures au niveau des articulations et des plis ;
  • Des douleurs oculaires.

En présence de l’un de ces signes, il est préférable de se rendre immédiatement à l’hôpital.

Quel est le diagnostic de l’ichtyose ?

Le diagnostic de l’ichtyose se fait de manière clinique.  Pour confirmer l’existence d’une ichtyose héréditaire, le médecin fait recours à différents examens et consultations. Ces derniers sont effectués par un professionnel de santé, expert en génétique. La détection de l’ichtyose héréditaire est le plus souvent réalisée dès la naissance ou durant l’enfance du patient.

Lorsque le médecin remarque l’apparition des desquamations chez un sujet âgé, il conclut qu’il s’agit d’une ichtyose acquise. Pour ce fait, il fait recours à une biopsie cutanée. Cette dernière lui permettra d’identifier l’origine du trouble.

Impact de l’ichtyose sur la qualité de vie

Outre les cas sévères qui sont d’ailleurs très rares, l’ichtyose n’expose pas le sujet malade à un danger de mort. Néanmoins, les lésions causées par cette pathologie sont parfois douloureuses et inconfortables. Lorsqu’un individu contracte cette maladie, sa peau est exposée aux surinfections. Elle peut dégager une odeur désagréable. Les sujets malades sont sensibles à la chaleur. Ils supportent mal les conditions extérieures. Ils sont exposés à des malaises, ainsi qu’à la fatigue (provoquée par les changements météorologiques). Ils sont également exposés à une baisse de l’audition, laquelle est engendrée par une accumulation des squames.

L’ichtyose a un impact psychologique important sur le patient. L’image corporelle de l’individu est dégradée. Il craint le regard des autres, en raison des lésions présentes sur sa peau et de l’odeur désagréable qu’il dégage. Il craint d’avoir un aspect sale.

L’impact psychologique de cette maladie induit un effet sur la vie sociale du patient. Lorsqu’elle est jeune, la personne atteinte d’ichtyose a des problèmes d’intégration scolaire. Elle souffre d’un sentiment d’exclusion. À l’âge adulte, cette maladie a un effet sur sa vie professionnelle et sexuelle.

Traitement de la maladie

L’ichtyose apparaît comme étant une affection incurable. En effet, il n’existe aucune prise en charge permettant de guérir entièrement cette maladie. Le traitement de cette pathologie repose sur l’amélioration de l’aspect physique du patient. Aussi, vise-t-il à limiter d’éventuelles complications. Les soins quotidiens sont basés sur :

  • La prise d’un traitement antidouleur ;
  • L’application de crèmes émollientes (elles permettent d’hydrater la peau du patient. Ces crèmes doivent être appliquées à plusieurs reprises au cours d’une journée.) ;
  • L’application de pommade à base d’antibiotiques pour désinfecter soigneusement les fissures ;
  • L’application de crème kératolytique.

Le patient doit éviter tout contact avec de l’eau salée, du chlore et le soleil.

Ces agents sont capables d’aggraver la sécheresse cutanée. Pour sa toilette, le patient doit opter pour un gel de douche surgras, au détriment du savon.

En fonction des symptômes que présente le sujet, le kinésithérapeute et l’ergothérapeute peuvent intervenir dans la prise en charge de cette affection. Ces experts vont plus s’occuper des raideurs articulaires.

Les douleurs engendrées par l’ichtyose ont des origines multiples, notamment des fissures cutanées, une infection ou encore l’enraidissement des articulations.

Les douleurs engendrées par les fissures peuvent provoquer des difficultés à marcher chez le patient. Aussi, chez la majorité des sujets atteints, maintenir la même position (assez longtemps) peut être source de douleurs. Pour faire face à ces douleurs, il existe quelques mesures à adopter :

  • Positionner un coussin sur son siège ;
  • S’éloigner des sources de chaleur ;
  • Dégourdir les articulations enraidies en se levant.

Le médecin peut également recommander un soutien psychologique au patient, surtout si ce dernier est un adolescent. En effet, les rejets sociaux sont beaucoup plus visibles chez les adolescents (principalement à l’école). Le jeune adolescent atteint de l’ichtyose aura du mal à développer des liens sociaux. Il aura des difficultés à s’affirmer publiquement. Par conséquent, il aura besoin de se sentir aimé et considéré, d’où l’importance des séances de soutien psychologique. Pour ce qui est de l’ichtyose acquise, sa prise en charge repose sur le traitement du facteur à l’origine (médicaments ou troubles).

Vous aimerez aussi :

Related Articles