Accueil Enfants/bébés L’importance d’une bonne hygiène auriculaire !

L’importance d’une bonne hygiène auriculaire !

0
L’importance d’une bonne hygiène auriculaire !
Lavage médical des oreilles

Comme le nez, les yeux et d’autres parties du corps, les oreilles doivent être entretenues pour favoriser notre bien-être général. Cependant, quelle est l’importance d’une hygiène auriculaire ? Comment s’y prendre ? Quelle attention particulière devons-nous porter à l’hygiène auriculaire chez les enfants ?

Quelques rappels importants

Avant d’aborder le recours à la gamme Audispray pour l’entretien des oreilles, il est important de rappeler la composition de l’oreille. En effet, cet organe complexe et délicat se divise en trois sections distinctes, chacune ayant une fonction bien précise dans le processus d’audition. La première, l’oreille externe, comprend le pavillon, cette partie extérieure que nous voyons, ainsi que le conduit auditif. Ce dernier a pour rôle principal de capter les ondes sonores et de les diriger vers le tympan.

La seconde est l’oreille moyenne. Elle se compose du tympan lui-même et de la caisse tympanique. Cette zone agit comme un transducteur, convertissant les ondes sonores en vibrations. La troisième est l’oreille interne. Celle-ci abrite la cochlée et l’appareil vestibulaire.

De plus, elle joue un rôle crucial non seulement dans notre capacité à entendre, mais aussi dans notre sens de l’équilibre. C’est ici que les vibrations sont transformées en signaux nerveux, qui sont ensuite envoyés au cerveau pour interprétation.

Pourquoi avoir une bonne hygiène auriculaire ?

Maintenir une hygiène auriculaire adéquate est crucial pour préserver notre capacité auditive et prévenir les maladies liées à l’oreille. En effet, l’objectif principal d’une bonne hygiène des oreilles est de soutenir une audition optimale tout en évitant les problèmes auditifs qui pourraient survenir. Cela implique principalement de retirer l’excès de cérumen qui peut s’accumuler à l’entrée du conduit auditif.

Dans ce maintien de la santé de nos oreilles, il est important de reconnaître le rôle essentiel que joue le cérumen. Contrairement à certaines idées reçues, cette substance n’est pas un déchet inutile. D’abord, le cérumen intervient dans la protection du conduit auditif et du tympan.

Sa fonction première est d’éliminer les débris cellulaires, ce qui contribue à la propreté de l’oreille. Par ailleurs, il assure la lubrification du conduit auditif et du tympan, afin de prévenir les assèchements et irritations susceptibles de survenir.

En plus de ces fonctions, le cérumen agit comme un rempart contre les éléments extérieurs. Il empêche notamment l’eau, qui pourrait s’infiltrer dans l’oreille interne, et les poussières, de pénétrer dans l’oreille. Cela offre ainsi une protection supplémentaire. De plus, il intervient dans la régulation du pH de l’oreille, en conservant un environnement acide qui est naturellement antibactérien.

Bien que le cérumen soit généralement éliminé de façon autonome, il peut parfois devenir trop épais ou être produit en quantité excessive. Dans ces situations, il peut ne pas être éliminé correctement. Cela peut conduire à la formation de bouchons de cérumen, ce qui peut gêner l’audition et nécessiter une intervention pour être retirés.

Ainsi, une hygiène auriculaire appropriée protège contre les infections en éliminant les bactéries et les débris qui peuvent s’accumuler et causer des problèmes. Elle prévient également les irritations et les inconforts qui peuvent provenir d’une accumulation excessive de cérumen ou de corps étrangers dans les oreilles. En somme, une bonne hygiène des oreilles contribue à la santé générale de l’oreille, préserve l’audition et prévient les infections et les désagréments.

Quels sont les bons gestes à adopter pour l’entretien des oreilles ?

L’entretien des oreilles implique l’adoption de certains gestes. Il s’agit notamment de l’usage de solutions nettoyantes, de l’eau et du savon et l’évitement de certains produits, dont les cotons-tiges.

Utiliser des solutions nettoyantes

En pharmacie, il est possible de trouver différentes solutions pour nettoyer les oreilles, telles que des dosettes ou des sprays. Ces produits qui aident à prévenir l’accumulation de cérumen et la formation de bouchons. Conçus pour être doux et non irritants, ils favorisent la dissolution du cérumen, ce qui facilite son élimination. Ils contribuent également à maintenir l’hydratation de la peau située dans le conduit auditif externe. Cependant, ces solutions ne doivent pas être utilisées si le tympan est perforé.

Pour appliquer correctement ces produits, il convient de pencher la tête afin que l’oreille à nettoyer soit orientée vers le haut. Il faut ensuite introduire la solution dans l’oreille, suivie d’un rinçage doux avec de l’eau ou du sérum physiologique. Enfin, il faut sécher délicatement l’entrée du conduit auditif avec un tissu doux. Cependant, il est recommandé de ne pas utiliser ces produits plus de deux fois par semaine, à moins d’une indication contraire de la part d’un professionnel de santé.

Utiliser de l’eau et du savon, ou de l’eau de mer pour le nettoyage

L’utilisation de l’eau et du savon est une recommandation pour pavillon (la partie externe de l’oreille). En effet, il est possible de le nettoyer quotidiennement avec de l’eau, en utilisant un linge propre et légèrement humide enroulé autour du doigt. Pour ceux qui le désirent, l’application d’un savon doux est envisageable, à condition de veiller à ce qu’aucun savon n’entre dans le conduit auditif.

En outre, pour nettoyer le conduit auditif, l’utilisation d’un spray auriculaire sans gaz propulseur, qui soit doux pour votre tympan, contenant ou non de l’eau de mer, peut être privilégiée. Cependant, cela est déconseillé pour ceux ayant une propension à former des bouchons de cérumen. Notons que ces produits facilitent la suppression de l’excédent de cérumen en le rendant plus fluide, sans causer de dommage auditif.

Trouver l’équilibre parfait pour le nettoyage

Il est nécessaire de trouver le juste milieu en matière de nettoyage auriculaire. Pour ce faire, une routine hebdomadaire d’une à deux fois maximum peut être adoptée. Cela est lié au fait qu’un lavage excessif peut compromettre la capacité naturelle du cérumen à assurer la protection du conduit auditif et du tympan.

Une élimination trop fréquente du cérumen peut stimuler une production accrue, ce qui pourrait augmenter ainsi le risque de formation de bouchons. Par ailleurs, des oreilles trop souvent nettoyées deviennent plus susceptibles aux attaques extérieures. Ainsi, maintenir une fréquence de nettoyage adéquate est recommandé pour conserver un équilibre sain de l’oreille.

Prendre rendez-vous chez un spécialiste ORL

Il est sage de prendre rendez-vous annuellement avec un médecin ORL pour s’assurer de la bonne santé des oreilles et de leur capacité auditive, qui en dépend étroitement. Lors de ces consultations, l’ORL examinera les oreilles et l’audition du patient, et pourra retirer toute accumulation excessive de cérumen ou éventuellement des bouchons. De plus, ce spécialiste est qualifié pour offrir des conseils sur mesure et suggérer les produits les plus appropriés pour maintenir une hygiène auriculaire optimale.

Éviter l’usage de cotons-tiges

Les experts ORL mettent en garde contre l’emploi des cotons-tiges pour le nettoyage auriculaire. Bien qu’ils puissent sembler utiles pour éliminer les impuretés, leur utilisation peut en réalité encourager la formation de bouchons de cérumen. Cela se produit souvent lorsque les cotons-tiges sont poussés trop profondément dans le canal auditif, propulsant le cérumen vers l’intérieur.

Plus alarmant encore est le fait que, de par leur design et leur dimension, les cotons-tiges peuvent toucher et endommager le tympan. Cela présente un risque élevé pour les nourrissons et les jeunes enfants. Il est ainsi recommandé d’éviter cet outil. Si un individu décide malgré tout de les utiliser, il doit s’abstenir de les introduire au-delà de l’entrée du canal auditif, se limitant au nettoyage de la partie externe de l’oreille.

Est-il nécessaire de procéder au nettoyage des oreilles chez les bébés ?

Le cérumen est produit naturellement par les oreilles des bébés, tout comme chez les enfants et les adultes. Il est alors important de les aider à avoir une hygiène auriculaire adéquate. Comme mentionné précédemment, maintenir un niveau de cérumen équilibré dans le conduit auditif permet de prévenir l’accumulation excessive. Autrement, cela pourrait conduire à la formation d’un bouchon de cérumen.

Le moment optimal pour le nettoyage des oreilles d’un bébé est après le bain. En effet, la chaleur de l’eau aide à assouplir les sécrétions dans le conduit auditif, ce qui rend le nettoyage de l’oreille plus aisé. Ce moment est d’autant plus approprié que c’est généralement après le bain qu’on procède à la toilette globale du nourrisson, incluant les yeux, le nez, la bouche, et donc les oreilles.

Dans la zone située derrière l’oreille du bébé, on trouve souvent un repli qui nécessite un nettoyage quotidien pour éviter l’apparition de croûtes ou d’eczéma. Il est conseillé d’utiliser une compresse, de préférence stérile, légèrement humidifiée avec de l’eau tiède pour ce faire. Il suffit de frotter doucement sans exercer de pression. Cette même approche doit ensuite être appliquée au pavillon auriculaire du nourrisson.

Pour ce qui est du nettoyage de l’intérieur des oreilles, les spécialistes en ORL insistent sur l’importance d’éviter les cotons-tiges, particulièrement chez les nourrissons. En effet, le conduit auditif des bébés est plus court et plus étroit comparativement à celui des adultes, et la peau y est plus délicate. Afin de minimiser les risques tels que l’irritation du conduit auditif, les dommages au tympan du nourrisson ou la formation d’un bouchon de cérumen, il est préférable d’opter pour une méthode plus douce.

En ce qui concerne la fréquence du nettoyage, il est conseillé de nettoyer régulièrement l’arrière de l’oreille et le pavillon auriculaire du nourrisson chaque jour. Pour l’intérieur de l’oreille, un à deux nettoyages hebdomadaires sont suffisants, comme recommandé par les spécialistes.