Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Listériose et toxoplasme chez la femme enceinte

La listériose et le toxoplasme sont des intoxications alimentaires très peu courantes chez les adultes en parfaite santé. Les femmes enceintes, en revanche, en sont plus touchées du fait que la grossesse bouleverse leur système immunitaire. À leur apparition, ces infections entrainent généralement des conséquences plus ou moins graves chez ces dernières. La listériose et le toxoplasme peuvent provoquer chez les femmes enceintes des symptômes semblables à ceux de la grippe. Il est même possible d’observer dans certains cas, des signes comme les vomissements, la diarrhée ou la constipation. Ces expressions paraissent entre le troisième et le trentième jour qui précède la consommation d’aliments contaminés. Découvrez dans cette rubrique tout ce qu’il faut savoir sur ces deux pathologies.

Conséquences relatives à la listériose et au toxoplasme chez la femme enceinte

Lorsqu’elle est atteinte de la listériose, la femme enceinte peut faire une fausse couche ou concevoir un enfant mort-né. De plus, le germe concerné peut être communiqué à l’embryon et altérer son cerveau ou son sang. Il peut en effet entraîner chez celui-ci :

Par contre, le toxoplasme est rarement dangereux pour l’enfant à naître. Comme dans le cas de la listériose, la bactérie en cause du toxoplasme peut être transmise au fœtus. Cette transmission se fait ici par le placenta, notamment au troisième trimestre de la grossesse.

Il faut par ailleurs noter que les effets de l’infection sur l’enfant sont plus dramatiques lorsqu’elle apparaît en début de grossesse. De même, les cas de toxoplasme plus accentués peuvent également donner suite à une fausse couche chez la femme enceinte.

Astuces pour prévenir la listériose et le toxoplasme chez la femme enceinte

De nombreux aliments favorisent la transmission de la listériose et du toxoplasme chez les femmes enceintes. Il est pour cela indispensable de les connaître afin de les éviter pendant la grossesse.

Les aliments à éviter durant la grossesse

Les principaux aliments à éviter pendant votre grossesse sont ceux qui renferment des œufs crus ou à peine cuits. Les produits laitiers non stérilisés, les fromages à pâte demi-ferme, à pâte molle et les fromages bleus sont également déconseillés. Il est en outre important de supprimer de votre alimentation les chèvres crémeux, même fait de lait pasteurisé.

En effet, ces dernières sont aussi en mesure de transmettre la listériose et le toxoplasme. À ces divers aliments s’ajoutent également les fruits et légumes frais non lavés de même que :

  • les viandes crues ;
  • les poissons et fruits de mer crus ;
  • les charcuteries non séchées ;
  • les foies.

Bien qu’ils soient d’excellentes sources de fer, ces aliments ont une teneur en vitamine A trop élevée pour une femme enceinte.

Les précautions à prendre en cuisine

Afin d’éviter la listériose et le toxoplasme, voici quelques précautions à prendre lorsque vous cuisiniez ou mangez des fruits. Assurez-vous dans un premier temps de bien laver les fruits et les légumes avec de l’eau avant de les consommer. Il en va de même lorsque vous souhaitez les découper pour les faire cuire ou les peler.

Dans ce dernier cas, il faut nettoyer le couteau pour l’empêcher de porter les bactéries à la chair. Vous avez la possibilité d’utiliser si nécessaire une brosse à légume pour frotter correctement les fruits et légumes. Ces derniers peuvent être :

  • des pommes ;
  • des concombres ;
  • des carottes.

Nettoyez de même les fines herbes comme le romarin, le basilic et le thym avant de les ajouter aux aliments. Vous pouvez au besoin vous servir d’un linge propre ou d’un papier essuie-tout pour sécher les vivres lavés.

Par ailleurs, il est recommandé d’éviter tout contact entre les viandes crues et d’autres aliments. Assurez-vous par contre de la cuisson des viandes, poissons, œufs et germinations avant de les déguster. Une fois la cuisson terminée, il faudra servir les aliments soit bien chauds soit bien froids.

L’idéal est de les conserver au réfrigérateur, si vous désirez les consommer à froid. D’un autre côté, les ustensiles utilisés doivent être différents pour les aliments crus et pour les aliments cuits.

Autres précautions à prendre contre le toxoplasme

Alimentation femme enceinte

Les chats sont des animaux de compagnie porteurs du toxoplasme et peuvent le transmettre par leurs fèces. Ainsi, si vous en avez, évitez de nettoyer vous-même sa litière. Toutefois, portez des gants et lavez-vous les mains après le nettoyage.

Comme des selles d’animaux peuvent aussi se retrouver enfouies dans votre jardin, les gants vous seront indispensables. Ils sont surtout utiles pour l’entretien de votre pelouse ou quand vous devez remuer du sable.

N’oubliez de même pas de bien nettoyer les fruits et légumes ayant déjà été en contact avec de la terre.

Quels sont les risques de ces infections pour l’enfant à naître ?

Les bactéries responsables de ces intoxications se transmettent généralement par voie digestive. Une fois dans l’organisme, la listériose franchit facilement la barrière placentaire pour atteindre le bébé. Elle peut engendrer de sérieuses conséquences sur l’enfant à naître telles que :

  • une grave septicémie ; 
  • le décès du bébé ; 
  • un accouchement prématuré ;
  • une infection sévère du nouveau-né.

Dans le cas des formes plus aigües d’infections, ces infections peuvent causer la mort du fœtus.

La listériose : quel traitement ?

Pour lutter contre la listériose, une prise en charge rapide couplée à un traitement précoce doit être faite. Cela permet de limiter au maximum les complications possibles de cette maladie. En plus, il existe un traitement antibiotique qui consiste à associer l’ampicilline et la gentamicine.

Cependant, son efficacité est fonction de la précocité de sa mise en place. Lorsque les antibiotiques sont efficaces dans le traitement de la listériose, il ne reste que la prévention.

Quel traitement contre le toxoplasme chez la femme enceinte ?

Lorsqu’un médecin remarque une séroconversion avec des anticorps anti-Toxoplasma lors de la grossesse, il oriente la femme enceinte. Dans la plupart des cas, cette dernière est appelée à consulter des spécialistes dans un service hospitalier. Le but de cette consultation est de certifier le diagnostic et de prendre en charge le toxoplasme.

Un traitement par spiramycine est ordonné jusqu’à l’obtention d’un bilan dans un centre spécialisé. Après bilan, l’enfant peut présenter un toxoplasme congénital confirmé par une analyse du liquide amniotique. Dans ce cas, deux antibiotiques sont prescrits en association jusqu’à l’accouchement. Ces médications peuvent causer une carence en acide folique, parfois à l’origine d’une anémie.

En vue d’éviter cet effet fâcheux, la prise de comprimés d’acide folique est recommandée lors du traitement. Face à certaines déformations fœtales graves à l’échographie, un arrêt médical de grossesse peut être demandé par les parents. Par contre, quand le diagnostic du toxoplasme anténatal est négatif, le traitement par spiramycine peut être poursuivi jusqu’à l’enfantement.

En conclusion, la listériose et le toxoplasme peuvent avoir de sérieuses conséquences sur la femme enceinte. Ces infections évoluent jusqu’à la mort du fœtus, d’où l’importance des précautions à prendre.

Vous aimerez aussi :

Related Articles