Global Statistics

All countries
591,907,757
Confirmed
Updated on August 11, 2022 12:21 am
All countries
561,988,092
Recovered
Updated on August 11, 2022 12:21 am
All countries
6,444,344
Deaths
Updated on August 11, 2022 12:21 am

Maladie cœliaque : causes et traitements de l’intolérance au gluten

La maladie cœliaque est une maladie intestinale chronique, liée à la consommation de gluten. Il s’agit d’une pathologie d’origine immunologique qui se manifeste de plusieurs manières. Pour combattre cette maladie, les recherches ont permis de trouver des traitements requis. Qu’est-ce que la maladie coeliaque ? Quelles sont ses causes et comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les traitements appropriés pour la maladie cœliaque ?

Description de la maladie cœliaque

Manifestation de la maladie coeliaque  – © Crédit : informationhospitaliere.com
Manifestation de la maladie cœliaque – © Crédit : informationhospitaliere.com

La maladie coeliaque se définit comme une maladie chronique de l’intestin, causée par la consommation du gluten. Pour information, le gluten est un mélange de protéines présentes dans certaines céréales (seigle, blé). La maladie coeliaque se manifeste généralement par l’apparition de symptômes digestifs.

Par ailleurs, la maladie coeliaque touche un grand nombre de personnes et est plus fréquente chez les la gent féminine. Encore connue sous le nom d’« intolérance au gluten », cette maladie peut entrainer chez la personne malade, une disparition des villosités intestinales.

Quelles sont les causes de la maladie coeliaque ?

Pour parler des causes de la maladie coeliaque, il est bienséant de comprendre ce qui se passe au niveau de l’intestin grêle. En effet, dans un système digestif normal, on remarque que la muqueuse de l’intestin grêle est constituée de petites saillies. Ces saillies sont souvent en forme de doigts et connues sous le nom de villosités. Les villosités ont des terminaisons filiformes qui ont pour but d’absorber les nutriments provenant de l’alimentation.

Cependant, lorsqu’on parle de maladie cœliaque, les villosités se présentent sous d’autres formes. Selon les nombreuses expériences, on remarque que ces villosités s’aplatissent et disparaissent. Ceci, en raison de la réaction immunitaire que provoque l’indigestion des aliments contenant du gluten.

Cette indigestion déclenche donc une déformation des villosités et une absence de leurs terminaisons filiformes. Ce qui entraine l’altération de la muqueuse intestinale et l’apparition des lésions. Ainsi, on parle de la maladie cœliaque. Le gluten est donc la cause de l’apparition de la maladie coeliaque.

Quelles sont les personnes à risque d’une intolérance au gluten ?

Autrefois, cette maladie se manifestait toujours dans l’enfance. Mais aujourd’hui, les données ont permis de noter que certaines personnes sont aussi susceptibles d’être atteintes par la maladie. Il s’agit entre autres :

  • Des personnes ayant des antécédents familiaux : les expériences ont montré que la maladie cœliaque a un caractère héréditaire ;
  • De ceux ayant un diabète de type 1 ;
  • Des personnes ayant des troubles auto-immuns (l’exemple de la thyroïdite) ;
  • Des personnes qui présentent des symptômes liés au syndrome de Down.

Il faut noter que les personnes âgées peuvent constater l’apparition des symptômes de la maladie cœliaque, après avoir eu un trouble intestinal ou une infection intestinale. On retient donc que la maladie cœliaque peut apparaitre, tant chez l’enfant que chez la personne âgée.

Précisons que la fréquence de la maladie cœliaque dépend surtout de l’origine ethnique et des régions des globes. À titre justificatif, les populations caucasiennes sont les plus touchées par la maladie cœliaque. Aussi, la maladie semble plus rare chez les personnes qui ont une origine africaine ou asiatique. En France,  la présence de la maladie est estimée à un taux de 1 %.

Maladie cœliaque : quels sont les symptômes ?

Symptômes de la maladie coeliaque – © Crédit : informationhospitaliere.com
Symptômes de la maladie coeliaque – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les symptômes liés à la survenue de la maladie coeliaque sont entre autres :

  • Les crampes abdominales ;
  • L’état de faiblesse générale ;
  • La diarrhée aiguë ;
  • Une sensation de ballonnement.

Il peut arriver que la personne malade constate d’autres symptômes. D’autant plus que la liste ainsi mentionnée n’est pas exhaustive. De plus, l’apparition de ces symptômes peut varier d’un patient à un autre. Dans tous les cas, si vous constatez un quelconque problème, rapprochez-vous immédiatement de votre médecin.

Les complications liées à l’intolérance au gluten

L’organisme d’une personne atteinte de la maladie cœliaque perd sa force d’absorption des nutriments qui proviennent des aliments. Ce problème peut provoquer l’apparition de certaines maladies. On peut évoquer :

Les complications liées à l’atteinte intestinale

Les complications liées à l’atteinte intestinale sont les plus fréquentes. On peut citer :

L’intolérance au lactose

Les atteintes subies par la paroi intestinale peuvent entraîner une intolérance au lactose chez le patient. Dans les conditions normales, cette maladie disparait peu de temps après l’adoption d’une alimentation sans gluten.

Les calculs rénaux

Les risques liés à l’apparition des calculs rénaux sont faibles. Néanmoins, ils ont été remarqués chez certaines personnes.

La malnutrition

En raison de l’incapacité à absorber les nutriments, on peut s’attendre à une malnutrition chez le patient.

L’anémie 

Étant donné que l’organisme n’arrive plus à absorber du fer, une anémie peut survenir lorsque ses réserves en fer seront épuisées.

L’ostéoporose

L’ostéoporose intervient suite à la mauvaise absorption de vitamine D et de calcium au niveau de l’intestin.

Les complications non liées à l’atteinte intestinale

Certaines complications qui n’ont aucun lien avec les atteintes intestinales peuvent survenir suite à une sensibilité au gluten. Il s’agit surtout de :

La neuropathie ou atteinte des nerfs

La sensibilité au gluten peut parfois entrainer une atteinte des nerfs. Ce qui peut provoquer des douleurs, des crises d’épilepsie et d’autres troubles neurologiques.

La dermatite herpétiforme

Il s’agit d’une maladie de la peau qui peut survenir suite à la sensibilité au gluten. Elle se manifeste par l’apparition des démangeaisons, des cloques rouges, surtout sur les genoux et les coudes.

L’infertilité

Ce problème est très fréquent parmi les atteintes liées à la sensibilité au gluten.

Pour éviter l’apparition de ces complications, il est indispensable de signaler tôt, l’apparition d’un quelconque symptôme pour un meilleur diagnostic.

Comment diagnostiquer la maladie coeliaque ?

Le diagnostic de la maladie cœliaque est souvent difficile et prend du temps à être établi. Cela s’explique par le fait que la maladie se manifeste par de nombreux symptômes, qui ne lui sont pas tous propres. Pour effectuer un diagnostic parfait, le médecin se doit d’éliminer d’abord l’hypothèse liée à la survenue d’un problème digestif chez le patient (syndrome de l’intestin irritable par exemple).

Habituellement, le diagnostic de la maladie cœliaque s’effectue par plusieurs techniques. La première est relative au test sanguin et contribue à détecter le taux des anticorps. Lorsque ces anticorps sont en quantité élevée, cela signifie que le corps du patient réagit anormalement au gluten.

Le test sanguin quant à lui, permet aussi de connaître les personnes enclines à la maladie, en particulier dans les familles à risques.

En ce qui concerne la deuxième technique, le médecin prélève les tissus dans l’intestin grêle. Ce prélèvement de tissus se fait par insertion d’un endoscope, de la bouche à l’intestin grêle. Ainsi, le professionnel de santé fera une étude approfondie des cellules pour trouver les signes de la maladie cœliaque.

Comment traiter l’intolérance au gluten ?

Il n’existe qu’un seul traitement pour en finir avec la maladie cœliaque. Le traitement consiste principalement à éviter toute consommation de gluten, quelle que soit la gravité de la maladie (maladie légère ou sévère). Les études ont prouvé que la guérison de la maladie cœliaque survient après un an environ, lorsque le patient suit une diète sans gluten.

Il faut ajouter que l’adoption d’un régime sans gluten peut s’avérer difficile. Il revient donc au patient d’être rigoureux face aux exigences, et d’être constamment suivi par un médecin. C’est à juste titre que certains patients consultent un nutritionniste, pour les aider à adopter un régime alimentaire sans gluten.

Comment prévenir la maladie cœliaque ?

Pour mieux prévenir la maladie cœliaque, il est recommandé de toujours vérifier les étiquettes apposées sur les aliments. Cette astuce permet de détecter toute présence de gluten. Il faut aussi éviter de consommer les aliments tels que le blé, les seigles et l’orge.

De façon générale, la maladie cœliaque est liée à la consommation de gluten. Ainsi, pour la prévenir et la guérir, l’idéal est d’éviter à tout prix tout contact avec le gluten. Et si vous souffrez de cette maladie, il faudra être rigoureux dans vos habitudes et écouter les conseils de votre médecin traitant.

Vous aimerez aussi :

Related Articles