Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Maladie de Gilbert : Symptômes, causes et traitements

La maladie de Gilbert est une pathologie bénigne liée aux gènes. Elle concerne un mauvais traitement de la bilirubine par le foie. Ce principal colorant de la bile découle de la dégradation des globules rouges. C’est une maladie qui comme beaucoup d’autres possède un caractère héréditaire. Aux États-Unis par exemple, 3% voire 7% de personnes sont atteintes du syndrome de Gilbert. Dans une grande proportion, les hommes sont plus touchés que les femmes.

Comprendre la maladie de Gilbert

La maladie ou syndrome de Gilbert est une affection hépatique héréditaire. Elle appartient au groupe des hyperbilirubinémies, qui est relatif à un accroissement du taux de bilirubine dans le sang. La bilirubine est un pigment biliaire, qui découle de la destruction de l’hémoglobine. Il s’agit d’une déficience incomplète d’une enzyme importante de la circulation de la bilirubine vers le foie. Cette insuffisance crée une augmentation de la concentration sanguine en bilirubine non conjuguée.

La conséquence est une hyperbilirubinémie, une modification génétique responsable de cette baisse de l’activité hépatique. C’est en 1995 qu’elle a été identifiée. Le syndrome de Gilbert est très récurrent, car touchant au moins 5% de la population tous sexes confondus. Son diagnostic n’est pas toujours fait, car beaucoup de personnes l’ont sans le savoir.

Quelle en est la cause ?

Contrairement à ce qu’il est possible de penser, la maladie de Gilbert n’est pas une pathologie rare. En effet, pratiquement 5% de la population l’a et il ne s’agit que des personnes chez qui le mal a été diagnostiqué. Depuis 1995, le dépistage a permis de découvrir que de plus en plus de personnes en sont atteintes. La particularité est qu’elles l’ignorent totalement. Le déficit partiel de l’enzyme hépatique responsable de l’élimination de la bilirubine est responsable de la maladie de Gilbert.

La transmission de la maladie de Gilbert se fait selon un mode autosomique récessif. De manière plus simple, elle est génétique et donc héréditaire. Les deux parents doivent être des porteurs pour que la transmission se fasse à l’enfant. Cela souligne donc toute l’importance de se faire diagnostiquer au plus tôt.

Les symptômes

Dans la plupart des cas, la maladie de Gilbert est totalement asymptomatique. Cependant chez certains malades, des signes peuvent être apparents. Les plus courants sont :

  • Des poussées d’ictère : elles peuvent être isolées et modérées. La conséquence est un changement de couleur des conjonctives de l’œil. Elles prennent alors une coloration jaune qui chez de nombreuses personnes, passe inaperçue. C’est pour cela que plusieurs malades s’ignorent.
  • Des maux de ventre et des nausées : ils peuvent se déclencher chez certains adolescents, et même les adultes. Néanmoins, rien n’indique que ces signes sont en relation avec la maladie de Gilbert. Il n’est pas possible de dire si c’est une cause, ou alors une conséquence.

Outre ces principales manifestations, d’autres symptômes peuvent aussi mettre sur la piste de la maladie de Gilbert. Ce sont :

  • Le jeûne prolongé ;
  • Une forte fatigue ;
  • Le stress ;
  • Une infection ;
  • Des maux de tête.

Par ailleurs, les symptômes sont énormément fluctuants. Ils peuvent être plus ou moins visibles, en fonction de l’état de santé et l’activité du malade. Tous ces symptômes sont généralement sans aucune gravité, et n’engendrent pas de complication.

Diagnostic de la maladie de Gilbert

Comme dit précédemment, la maladie de Gilbert a un caractère bénin. De ce fait, sa recherche n’est pas systématique. Ce n’est que de façon anodine qu’elle est identifiée dans la majorité des cas. Là encore, c’est après des analyses sanguines ou un examen systématique. Néanmoins, de nombreuses étapes jalonnent le diagnostic de cette pathologie. Le médecin procède d’abord à un interrogatoire du patient concernant :

  • Son mode de vie ;
  • Ses antécédents familiaux ;
  • Ses symptômes et leurs facteurs déclencheurs.

Tous ces éléments constituent l’anamnèse, qui est la première étape du processus de diagnostic. Ce n’est qu’après cela, que le médecin se lance dans un examen plus axé sur le physique. Là, il s’agira d’examiner :

  • La peau ;
  • Les muqueuses et l’œil du patient.

L’objectif est de déterminer s’il y a une jaunisse. Pour finir, il est procédé aux examens de laboratoire. L’un des principaux consiste à quantifier le taux de bilirubine dans le sang. Un bilan grâce auquel on peut identifier d’autres pathologies du foie doit aussi être fait. Il comporte :

  • Les transaminases ASAT et ALAT ;
  • Gama-GT.

En général, les personnes qui souffrent de la maladie de Gilbert voient leur bilirubine augmenter. Selon les âges des personnes malades, le diagnostic peut se faire différemment. Les médecins peuvent proposer aux parents d’un bébé qui fait un ictère sévère, des analyses sanguines. Chez des personnes sous divers traitements, la piste de la maladie de Gilbert peut aussi être explorée. En effet, la dégradation de quelques médicaments se fait aussi comme celle de la bilirubine.

Dans de tels cas, ils peuvent se révéler toxiques pour l’organisme. Cela se produit pour quelques chimiothérapies, et même des traitements contre le VIH.

Quels sont les traitements existants ?

En ce qui concerne la maladie de Gilbert, il faut retenir qu’il s’agit d’une affection bénigne. De ce fait, aucun traitement spécifique n’existe pour l’heure. Néanmoins, il est seulement possible de réduire l’apparition des symptômes relatifs à l’ictère. Pour cela, il s’agit essentiellement d’adopter un mode de vie saine, et une bonne hygiène alimentaire. Certaines personnes ont l’habitude de faire des jeûnes prolongés. Ce genre d’attitude est proscrit pour éviter les complications.

Les autres manifestations comme les maux de tête, les douleurs abdominales et autres peuvent aisément être soulagées. Il faudra alors se conformer à un traitement médicamenteux particulier. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que la maladie de Gilbert n’a rien de grave. Faire régulièrement du sport, et manger équilibré suffisent pour l’éviter ou en venir à bout.

10 fruits et légumes pour rester en bonne santé

Une bonne alimentation est l’une des clés pour rester en excellente santé. En la matière, les fruits et légumes occupent également une place de choix. En voici 10 sur lesquels vous pourrez dès maintenant miser :

1.      La pomme

La pomme fait partie des fruits les plus réputés bénéfiques pour la santé. Cela est dû à la pectine qu’elle contient, et qui est une fibre soluble. Son rôle est de procéder à une régulation du transit intestinal. En plus d’être un coupe-faim idéal, la pomme ne contient que peu de calories. En consommer plusieurs par jour fait significativement baisser le taux de cholestérol. Bon nombre d’accidents vasculaires cérébraux peuvent être prévenus, grâce à une consommation de pommes.

2.      La banane

Pleine de vitamines C, la banane renforce le système immunitaire. L’organisme est ainsi protégé contre les rhumes, et autres. Manger de la banane permet de lutter contre la carence en fer, et rend de bonne humeur. Ce fruit contient en effet de la sérotonine, mais aussi du potassium. La pression sanguine est ainsi régulée, ce qui empêche les calculs rénaux. Ce fruit est excellent pour le transit intestinal.

3.      L’orange

Riche en vitamines C, l’orange est un atout pour le système immunitaire. Par ailleurs, elle permet de fluidifier le sang en plus de lutter contre la conspiration. Du fait de la forte sensibilité de la vitamine C, l’orange doit être vite consommée après l’avoir pelée. Dans le cas contraire, vous risquez d’en perdre tous les bénéfices.

4.      Le kiwi

C’est un véritable cocktail :

  • De vitamines A et E ;
  • D’antioxydants qui combattent les radicaux libres.

Manger régulièrement du kiwi permet de lutter contre le vieillissement cellulaire, et d’autres formes de cancers. Il favorise aussi le transit intestinal, car contenant de nombreuses fibres. Les plaquettes sont également moins agrégées, car le kiwi permet de fluidifier le sang. Cela réduit fortement le risque d’accident cardiaque.

5.      L’ananas

L’ananas est un fruit aux nombreux bienfaits. Il contient une enzyme nommée la broméline, qui est d’une grande efficacité contre les inflammations. La circulation sanguine est ainsi améliorée, de même que la digestion des protéines. Ce fruit est aussi très bénéfique au système immunitaire, système nerveux et à la mémoire. Il contient en effet des vitamines A, B et C.

6.      L’épinard

Bien cuisiné, ce légume est plein de bénéfices. Il comporte en effet de nombreux oligo-éléments, de même que des minéraux essentiels. Tout cela est un véritable atout pour la production énergétique dont a besoin le corps. L’épinard contient énormément de vitamine B9, qui permet d’être de bonne humeur. Même s’il n’est pas très apprécié à cause de sa mauvaise réputation, l’épinard est excellent pour la santé.

7.      La carotte

Ce légume est l’un des plus riches en vitamine A. En consommer souvent vous permettra d’être en bonne santé et au meilleur de votre forme. La carotte contient aussi de la vitamine B9 et de l’acide folique, très efficace contre la fatigue. Il est même recommandé de la manger crue, pour profiter de tous ses bienfaits. C’est une excellente réserve de vitamine B9, mais aussi d’acide folique.

8.      Les choux

Il existe sans aucun doute une grande variété de choux. Le chou kale est à privilégier, car c’est le légume phare de l’hiver. En effet, il contient énormément d’éléments nutritifs comme :

  • Les protéines ;
  • Le fer ;
  • Les vitamines ;
  • Les minéraux ;
  • Les fibres ;
  • Etc.

Le chou kale se prête très bien aux smoothies, ce qui permet d’alléger son goût un peu amer. Vous n’aurez d’ailleurs aucun mal à le mixer avec d’autres fruits comme l’ananas, la pomme, etc.

9.      L’oignon

 Bien qu’il fasse pleurer, il n’en demeure pas moins bénéfique pour le corps. L’oignon comporte une excellente teneur en minéraux et vitamine C. En consommer vous mettra à l’abri de nombreuses infections, et optimisera votre énergie. L’oignon comporte énormément de calcium et de potassium, et peut être cuisiné de nombreuses manières. Qu’il soit cru, cuit ou confit, il saura à la perfection être un bon accompagnement de vos plats.

10.  La rhubarbe

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la rhubarbe pourrait vous permettre d’être en excellente forme. Bien qu’il soit possible de le confondre à un fruit, il s’agit bien d’un légume. Il est très riche en vitamine B et d’autres minéraux. Elle peut être utilisée pour réaliser de beaux desserts en l’associant avec de la cassonade, de la farine, etc. Une cuisson au four est fortement recommandée pour en apprécier la saveur.

La maladie de Gilbert est un mal bénin, dont il est possible de souffrir sans forcement le savoir. Dès l’apparition de symptômes suspects, il convient de consulter un médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles