Global Statistics

All countries
585,590,841
Confirmed
Updated on August 4, 2022 9:44 am
All countries
550,661,741
Recovered
Updated on August 4, 2022 9:44 am
All countries
6,428,290
Deaths
Updated on August 4, 2022 9:44 am

Maladie de Pica : causes, symptômes et traitements

La maladie de Pica est un trouble de l’alimentation présent un peu partout dans le monde. Cependant, malgré qu’elle soit très répandue, cette affection reste très peu connue du grand public. Or, cette pathologie représente un problème de santé majeur dans certaines régions du globe. Quels sont les différents aspects de cette maladie notamment ses causes, ses symptômes et les traitements possibles ?

Qu’est-ce que la maladie de Pica ?

Définition

Étymologiquement, le mot Pica renvoie au comportement d’un oiseau appelé pie. En effet, cet oiseau est connu pour picoter et ingérer toute sorte de matières comestibles pour lui ou non. Ainsi, la maladie de Pica est définie comme un trouble alimentaire. Elle est caractérisée par l’ingestion régulière de substances ou produits comestibles ou non.

Il faut préciser que, la maladie de Pica classée comme trouble alimentaire, n’a pas l’unanimité de la communauté scientifique. Pendant que certains la considèrent comme un trouble alimentaire tel la boulimie, le grignotage pathologique et autres, d’autres s’y opposent.

En effet, puisque les substances ingérées ne sont pas toujours des aliments, ces scientifiques considèrent cette maladie comme un syndrome.

Caractéristiques de la maladie de Pica

Lors de la maladie de Pica, les personnes affectées consomment principalement des substances non alimentaires sans aucun intérêt nutritif. Ce comportement est jugé normal, chez les enfants ayant moins de deux ans. Par conséquent, l’individu malade doit avoir au moins deux ans.

De plus, l’ingestion de ces substances doit se faire de façon répétée sur au moins un mois. Ainsi, seuls les cas d’ingestion fréquente de substances par un enfant ou un adolescent sont considérés comme cas de Pica.

Quelles sont les formes de la maladie de Pica ?

La maladie de Pica se présente sous diverses formes. Chacune de ses formes correspond à la consommation d’une substance ou d’une matière particulière. Au total, il existe environ quinze formes de maladie de Pica répertoriées.

L’ensemble de ses formes peut être regroupé en trois catégories que sont :

  • L’ingestion des substances humaines, animales ou végétales ;
  • La consommation de matières solides ;
  • La consommation d’autres formes de substances.

La maladie de Pica avec l’ingestion de substances humaines, animales ou végétales

Certaines formes de maladie de Pica entraînent l’ingestion chronique de substances non comestibles. À cet effet, il y a :

  • La coprophagie : Elle consiste en la consommation des matières fécales. Cela conduit généralement à des vomissements et des troubles digestifs ;
  • L’émétophagie qui consiste en l’ingestion du vomi ;
  • L’urophagie qui qualifie l’ingestion d’urine personnelle ;
  • La mucophagie : Elle indique l’ingestion de crottes de nez ;
  • La trichophagie : Elle représente l’ingestion de cheveux personnels, de laines d’animaux ou d’autres fibres ;
  • La xylophagie : Les individus xylophages aiment manger du bois ;
  • La foliophagie caractérise l’ingestion de feuilles, d’herbes et de plantes non comestibles ;
  • L’hématophagie est l’ingestion du sang ou d’autres substances liées au sang.

La maladie de Pica avec la consommation de matières solides

La maladie de Pica peut également se manifester par la consommation de matières solides.

Tout d’abord, il y a la géophagie. Cette forme désigne l’ingestion du sable, de la craie, de la poussière, des pierres, etc. La géophagie est subdivisée en deux groupes que sont : la coniophagie et la lithophagie. La première désigne l’ingestion de poussières. Quant à la seconde, elle désigne l’ingestion de pierres ou de cailloux.

Ensuite, il y a la plumbophagie. Elle peut se manifester par la consommation de plomb et d’écailles de peinture.

Enfin, la maladie de Pica peut aussi prendre la forme de l’acuphagie ou de l’hyalophagie. En cas d’acuphagie, le malade fait l’ingestion d’objets pointus et tranchants. En ce qui concerne l’hyalophagie, le patient ingère des morceaux de verres. Les individus acuphages ou hyalophages ont souvent des blessures dans le tube digestif.

La maladie de pica avec d’autres formes d’ingestion

Cette catégorie regroupe l’ingestion de matières liquides, de cendres ou de glaces.

En première position, il y a l’amylophagie. Il s’agit de l’ingestion d’empois d’amidon utilisé pour l’empesage des vêtements. C’est une substance liquide qui s’obtient après l’agitation de poudre d’amidon dans de l’eau chaude.

En deuxième position, il s’agit de la cautopyeriophagie. Elle désigne l’ingestion de têtes d’allumettes brûlées, de cendres de cigarettes ou de charbon.

En troisième position, il y a la pagophagie. Elle se rapporte à l’ingestion de givre, de neige ou de glace.

Quelles sont les causes de la maladie de Pica ?

Tout d’abord, il faut préciser que certaines formes de la maladie de Pica sont liées à des états spécifiques. Ainsi, dans le cas de la coprophagie, la maladie de Pica peut être associée à un trouble psychotique ou cognitif. Par ailleurs, la géophagie, la pagophagie et l’amylophagie sont le plus souvent remarquées, chez les femmes en état de gestation.

Actuellement, les recherches scientifiques ont établi deux principaux facteurs qui sont à l’origine de la maladie de Pica. Ces deux facteurs sont le désir irrésistible et l’aversion. Ils représentent les facteurs les plus courants conduisant au développement d’une ou plusieurs formes de la maladie de Pica.

Néanmoins, il existe de nombreux autres facteurs pouvant causer cette maladie. Il y a entre autres :

  • Les troubles psychotiques tels que les troubles envahissants du développement, les troubles du spectre de l’autisme, la schizophrénie, etc. ;
  • La malnutrition ;
  • Les troubles cognitifs tels que la démence, l’amnésie, etc. ;
  • Les maladies psychiatriques ;
  • Les carences nutritionnelles ;
  • Les états dépressifs chez un individu ;
  • La présence d’épilepsie chez un individu ;
  • Les troubles affectifs.

Il faut noter que dans le cas des troubles affectifs, la substance ingérée permet au malade de penser à quelqu’un. En effet, ce dernier a un certain lien avec la substance ingérée. Cela incite le malade à ingérer la substance, sous prétexte qu’elle lui fait penser à cette personne qui lui manque.

Quels sont les symptômes de la maladie de Pica ?

Les symptômes de la maladie de Pica peuvent varier en fonction de deux éléments majeurs. Il s’agit de la forme de Pica et l’individu souffrant. Ainsi, chez des personnes souffrant de ce trouble du comportement alimentaire, les symptômes sont entre autres :

  • L’anémie ;
  • Le retard de croissance ;
  • La perforation des voies digestives due à l’ingestion des objets tranchants et pointus ;
  • L’abrasion des dents ;
  • Les infections parasitaires ou parasitoses ;
  • L’occlusion intestinale, c’est-à-dire le blocage des voies intestinales ;
  • Les douleurs abdominales ;
  • Les vomissements ;
  • La constipation.

De plus, les patients souffrant de plumbophagie peuvent également être atteints de saturnisme. Il s’agit d’une intoxication au plomb, qui peut être chronique ou aiguë selon les cas.

Comment diagnostiquer la maladie de Pica ?

Généralement, le diagnostic de cette maladie se fait après un examen clinique, ou suite aux conséquences sanitaires liées au trouble. Pour faire un bon diagnostic, le médecin observe et réunit un certain nombre de critères. Ces critères lui permettent de poser le diagnostic de la maladie de Pica.

Les critères sont les suivants :

  • L’ingestion régulière de produits ou substances non nutritifs durant un mois minimum ;
  • L’inadéquation de l’ingestion de ces substances avec les habitudes du milieu de vie de l’individu ;
  • La présence d’un trouble psychotique, cognitif et/ou d’une grossesse ;
  • La consommation de substance non favorable au développement de l’individu.

Aussi, le diagnostic peut-il être fait suite à l’apparition de complications sévères. Il s’agit notamment des complications gastro-intestinales, de douleurs abdominales chroniques ou d’autres complications médicales sévères. De plus, un état de dépression peut également susciter ce diagnostic.

Comment traiter la maladie de Pica ?

L’efficacité du traitement médicamenteux contre la maladie de Pica reste à être prouvée. Néanmoins, il est rassurant de savoir que les symptômes de la maladie de Pica peuvent disparaître au bout d’un temps. Cela peut être dû à une prise de conscience éventuelle de l’individu, ou à la suite un traitement psychiatrique.

De plus, des interventions médicales peuvent être nécessaires face aux conséquences de la maladie de Pica. À cet effet, il peut être effectué une intervention chirurgicale, un lavage d’estomac ou autres soins médicaux.

L’usage de médicaments prescrits uniquement par un médecin qualifié est aussi recommandé, en cas d’autres complications gastro-intestinales ou intoxication alimentaire. En outre, pour gérer efficacement la maladie de Pica, il est préférable de prendre deux précautions. Il s’agit de :

  • Consulter un médecin spécialiste pour identifier la forme de Pica ;
  • Consulter un psychologue et/ou un psychiatre, pour déterminer d’éventuels troubles psychotiques ou cognitifs.

Suite à cette procédure, il est important de suivre rigoureusement les instructions du médecin ou du psychiatre traitant.

Vous aimerez aussi :

Related Articles