Global Statistics

All countries
260,908,938
Confirmed
Updated on November 27, 2021 4:24 am
All countries
233,936,832
Recovered
Updated on November 27, 2021 4:24 am
All countries
5,206,804
Deaths
Updated on November 27, 2021 4:24 am

Maladie de Raynaud : symptômes, causes et traitements !

Décrite pour la première fois en 1862, la maladie de Raynaud est un trouble chronique de santé qui touche plusieurs organes du corps. N’ayant pas de cause spécifique définie, cette pathologie peut être due à plusieurs facteurs. Ses symptômes varient selon le degré de la maladie. Toutefois, les parties touchées deviennent généralement insensibles, engourdies et froides.

Cette maladie est souvent confondue au syndrome de Raynaud. Elle affecte aussi bien les hommes que les femmes. En cas de non-traitement, elle peut devenir un handicap au quotidien. Ici, découvrez la maladie de Raynaud avec ses causes, ses symptômes avec de bons moyens de traitement!

La maladie de Raynaud : de quoi s’agit-il ?

Encore appelée phénomène de Raynaud, la maladie de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine. Elle touche généralement les doigts du corps et quelques fois les orteils. Ce trouble débute par une contraction temporaire des vaisseaux sanguins au niveau des parties touchées. Ces dernières sont ainsi privées de sang et d’oxygène. C’est ce phénomène qui entraine l’apparition de certains symptômes. La maladie de Raynaud se présente sous deux différentes formes. Il s’agit de sa forme primitive et de sa forme secondaire.

La forme primitive

Qualifiée par d’autres spécialistes de primaire, la maladie de Raynaud primitive est la forme la plus courante. Il est souvent compliqué de déterminer ses causes exactes. Alors, elle est dite idiopathique. Réversible, la forme primitive ne présente généralement pas de symptômes graves. C’est l’une des raisons pour lesquelles, la plupart des personnes qui en sont atteintes ne se traitent pas. Elle peut disparaitre avec le temps. Les personnes les plus touchées par la Raynaud primitive sont les femmes âgées de 20 à 30 ans.

La forme secondaire

Quant à la forme secondaire de la maladie de Raynaud, elle est une conséquence d’une autre maladie. Les maladies pouvant entrainer cette forme sont principalement les affections auto-immunes. Bien qu’elle soit moins fréquente que la forme primaire, la Raynaud secondaire est plus grave. Elle peut entrainer de nombreuses complications sur le sujet atteint. Elle touche les personnes ayant déjà plus de 40 ans et qui ne souffrent pas de la forme primitive.

Quelles en sont les causes ?

Les causes du phénomène de Raynaud sont multiples et diverses. Elles dépendent de la forme qui se développe.

Les causes de la forme primaire


La forme primaire est due à une hypersensibilité des récepteurs situés au niveau des vaisseaux sanguins des parties touchées. En effet, diverses perturbations peuvent déclencher les contractions des vaisseaux de ces organes à cause de leur sensibilité.

Ces différentes contractions entrainent le rétrécissement des vaisseaux limitant l’apport en sang et en oxygène. Si les perturbations persistent, les artères s’épaississent et limitent encore plus le flux sanguin. Les vaisseaux sanguins situés aux extrémités des doigts, du nez, des orteils et des lèvres sont les plus exposés à ce phénomène.

En dehors de ces causes, de nombreux facteurs de risques peuvent entrainer l’apparition de cette forme de Reynaud. Le sexe et l’âge sont notamment décisifs. En effet, les femmes sont plus exposées à cette forme de la maladie que les hommes. D’ailleurs, celles avec un âge compris en 15 et 20 ans sont plus susceptibles de développer cette pathologie.

Ensuite, le climat et les prédispositions familiales peuvent beaucoup influencer le développement de la maladie. En réalité, le trouble est plus fréquent chez des personnes qui vivent dans les milieux froids. Aussi, le risque de développer la forme primitive du phénomène de Raynaud est plus élevé lorsque l’un des parents en souffre.

Les causes de la forme secondaire

En ce qui concerne la forme secondaire, elle est provoquée par d’autres maladies. Les pathologies du tissu conjonctif et les maladies artérielles sont les causes les plus courantes.

Lorsque des personnes sont atteintes de maladies rares qui entrainent un durcissement et une cicatrisation de la peau, il y a de grandes chances qu’elles développent cette maladie. D’autres maladies telles que le syndrome de Sjogren, la polyarthrite rhumatoïde et le lupus augmentent le risque d’apparition de cette forme.

De plus, l’accumulation de plaques dans les vaisseaux sanguins alimentant le cœur, les dysfonctionnements des artères de la main et des pieds ainsi que l’hypertension artérielle sont d’autres causes courantes de Raynaud secondaire.

Comme la première forme, il existe des facteurs à risque qui accroissent le risque de développement de la seconde forme. Entre autres, il s’agit des métiers qui provoquent des traumatismes répétitifs comme l’usage d’accessoires et d’outils qui vibrent. Jouer au piano ou faire des mouvements similaires pendant de longues périodes est aussi un facteur à risque.

Hormis ces facteurs, l’exposition à certaines substances peut entrainer la Raynaud secondaire. Il s’agit :

  • du tabac ;
  • des médicaments affectant les vaisseaux sanguins ;
  • des boissons caféinées ;
  • des produits chimiques comme le chlorure de vinyle ;
  • de la glace et de tout autre produit réfrigérant.

Tous ses facteurs peuvent avoir des symptômes et des conséquences non négligeables sur le corps.

Quels sont les symptômes de la maladie de Raynaud ?

Les symptômes de la maladie de Raynaud sont généralement visibles au niveau des doigts et des orteils. Cependant, il arrive que le lobe des oreilles, les lèvres ou encore le nez présentent également des signes. Les symptômes se manifestent en trois phases.

La première appelée phase ischémique ou phase blanche est une étape de contraction des vaisseaux sanguins. Les parties touchées sont notamment les doigts et les orteils deviennent blancs. Par ailleurs, ils perdent leur sensibilité et donnent l’impression d’être morts. La phase ischémique dure quelques minutes. Toutefois, il peut arriver qu’elle dure un peu plus longtemps.

Aussi, il faut noter que dans certains cas, les symptômes de la maladie de Raynaud se limitent seulement à cette manifestation. Quant à la deuxième phase, elle est dite asphyxique ou bleue. Les parties touchées par la maladie deviennent bleues. Outre ce changement de couleur, les personnes atteintes ressentent des picotements douloureux. La phase bleue dure également quelques minutes.

La dernière phase est celle de récupération. Encore qualifiée de phase rouge, elle est caractérisée par le retour du sang. Ce retour se fait avec des sensations douloureuses semblables à des brûlures. Les doigts se réchauffent et deviennent tuméfiés. Au bout de quelques minutes, ils reprennent leur couleur normale.

Ces différentes phases se succèdent et peuvent apparaitre pendant quelques minutes ou parfois des heures. La forme primaire de la maladie de Raynaud touche généralement les deux mains. Cependant, elle épargne les pouces. La forme secondaire quant à elle peut atteindre une seule main tout en affectant le pouce. Aussi, elle peut engendrer des symptômes plus denses et prolongés que la forme primaire. Il s’agit notamment des ulcères et des nécroses sur les doigts atteints.

Quels sont les remèdes pour traiter efficacement cette maladie ?

À ce jour, il n’existe pas encore de remèdes à la maladie de Raynaud. Toutefois, certaines options permettent de gérer ses symptômes et de les atténuer.

Les remèdes naturels


Pour faire face à cette maladie, il y a quelques traitements à envisager. Dans ce lot on distingue notamment des remèdes naturels. Bien qu’aucun de ces remèdes ne puisse vraiment soigner le mal, ils ont des effets très bénéfiques.

Premièrement, il est possible d’utiliser le gingko biloba comme remède. Il s’agit d’une plante reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé pour ses nombreux bienfaits sur la circulation sanguine. Ses feuilles améliorent la circulation sanguine et la rendent plus fluide. Le gingko biloba peut s’utiliser comme un complément alimentaire.

Ensuite, il est possible de faire recours à l’aromathérapie pour traiter les symptômes de la maladie. Les huiles à base de gingembre, de basilic, de cyprès de Provence et de thym sont efficaces pour ces traitements.

L’huile végétale de Calophylle n’est pas à omettre. Elle possède des propriétés protectrices pour la circulation sanguine. Ces huiles étant souvent hautement concentrées, il est primordial de consulter un spécialiste du domaine avant de les adopter.

Les remèdes pharmaceutiques

En fonction de la forme et de la gravité de la maladie de Reynaud, les traitements conventionnels peuvent être d’une grande utilité. Pour élargir les vaisseaux sanguins et augmenter le flux sanguin, il faut des bloqueurs de canaux calciques ou des vasodilatateurs.

Les bloqueurs de canaux calciques sont des médicaments qui détendent et ouvrent les vaisseaux sanguins des pieds et des mains. Ils servent à réduire de manière considérable le nombre de crises et la gravité chez la personne atteinte. Par ailleurs, les bloqueurs de canaux calciques permettent de guérir les ulcères cutanés sur les doigts et les orteils.

En ce qui concerne les vasodilatateurs, ce sont des traitements médicamenteux qui servent également à détendre les vaisseaux sanguins. Ils comprennent des crèmes applicables aux doigts pour guérir les ulcères. Certains vasodilatateurs traitent efficacement les maladies artérielles qui provoquent la maladie de Raynaud.

Si les symptômes sont d’une gravité extrême, d’autres types de traitements sont recommandés. D’abord, une chirurgie nerveuse est envisageable. Il s’agit de petites incisions de nerfs au niveau des mains ou des pieds affectés. Elle permet de réduire les crises et de les rendre moins douloureuses. En effet, les nerfs sympathiques des mains et des pieds contrôlent l’ouverture et le rétrécissement des vaisseaux sanguins de la peau. La coupure de ces nerfs permet d’interrompre leurs réponses exagérées.

Ensuite, il est possible de faire recours à une injection chimique. Elle consiste à injecter des produits chimiques comme des anesthésiques locaux pour bloquer les nerfs sympathiques des parties affectées. Ces injections peuvent être répétées lorsque les symptômes apparaissent.

Des méthodes de prévention

Pour réduire de manière considérable les crises de la maladie de Raynaud, certaines habitudes simples doivent être adoptées.  

Pour commencer, il faut se protéger du froid. Pour ce faire, il est vivement recommandé de porter des tenues vêtements chauds surtout en période de fraicheur. Aussi, le port de chaussettes et de gangs est important pour éviter d’exposer les doigts et orteils à la fraicheur. Par ailleurs, l’utilisation des petites chaufferettes permet de se réchauffer les doigts quand il fait froid.

En outre, il est capital d’éviter les changements rapides et brusques de températures. Par exemple, passer d’un environnement chaud à un autre froid, voire congelé, en un laps de temps est peu recommandé. La consommation de tabac ou de toute autre substance toxiques est proscrite. En effet, fumer ou inhaler la fumée fait baisser la température de la peau en resserrant les vaisseaux sanguins.

Pour finir, il est important de contrôler son stress pour limiter les risques d’aggravation de la maladie. À cet effet, apprendre à reconnaitre et à éviter les situations stressantes serait un grand atout. Voilà quelques précautions à prendre pour éviter la maladie de Raynaud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles