Global Statistics

All countries
551,959,804
Confirmed
Updated on June 30, 2022 2:26 pm
All countries
524,790,538
Recovered
Updated on June 30, 2022 2:26 pm
All countries
6,356,640
Deaths
Updated on June 30, 2022 2:26 pm

Maladie de Soda : causes, symptômes et traitements

La maladie de soda, encore appelée stéato-hépatite non alcoolique ou NASH est une pathologie silencieuse, mais très mortelle. Habituellement, elle se caractérise par un stockage excessif de graisses dans les cellules hépatiques. Les hommes sont plus exposés à cette maladie. Quelles peuvent en être les causes et comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les  traitements disposnibles pour lutter de façon efficace contre la maladie de soda?  

Maladie de soda : qu’est-ce c’est ?

La stéato-hépatite non alcoolique ou maladie de Soda est une pathologie chronique qui attaque essentiellement le foie. Caractérisée par une surcharge de graisse dans le foie, elle peut s’aggraver jusqu’à l’étape du cancer. En effet, le foie stocke et transforme les sucres contenus dans les aliments en graisses. Ces graisses stockées sont indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme.  Le mécanisme de stockage  de graisses est donc tout à fait normal.

Mais lorsque la graisse s’accumule excessivement de manière évolutive dans les cellules du foie, cela prend la forme d’une anomalie dans l’organisme. Ainsi, quand cette anomalie s’accompagne d’une complication hépatique, associée à une inflammation du foie, on parle de la maladie de Soda. C’est une maladie sous-estimée mais très dangereuse, qui toucherait un français sur quatre, selon certaines études.

Quels sont les facteurs de risques de la maladie de Soda ?

Selon certains spécialistes, les personnes qui ne consomment pas l’alcool sont sujettes à la maladie de Soda. Il est également  démontré  que la consommation abusive du soda ou du tabac et celle modérée de l’alcool présentent un risque élevé. En résumé, les facteurs à risque les plus récurrents se présentent comme :

  • Le taux élevé de lipides dans le sang ;
  • L’hypertension ;
  • Une résistance à l’insuline ;
  • Une maladie cardiaque, et
  • L’Obésité.

On note par ailleurs le diabète de type 2, comme un potentiel facteur à risque de cette maladie. Tous ces facteurs sont liés à une mauvaise hygiène alimentaire.

Quelles sont les causes de la maladie de Soda ?

A l’heure actuelle, les causes exactes de la maladie de soda ne sont pas  définies avec précision. Cependant, les études réalisées sur plusieurs cas révèlent que le mode de vie alimentaire et l’inactivité favoriseraient le développement de cette maladie.

En effet, la consommation des aliments gras et ceux  riches en glucides apporte plus de sucre et de graisse à l’organisme. Les fast-foods,  la malbouffe, les  produits industriels…sont les plus concernés par cet apport de sucre et de graisse, en grande quantité au foie.

Comme dit précédemment, le stockage de graisse par le foie est un métabolisme normal. En fait, ces graisses ont pour rôle de fournir de l’énergie à l’organisme, et d’assurer le bon fonctionnement du foie.  Mais, lorsque la graisse s’accumule sans être utilisée, elle peut entraîner une inflammation du foie. L’un des facteurs responsables de cette accumulation est le manque d’activité sportive. Ainsi, les personnes sportivement inactives, consommant plus de sucre et d’aliments gras, sont plus vulnérables à cette pathologie.

Comment se manifeste la maladie de Soda ou la stéatose hépatique

La stéato-hépatite  non  alcoolique est une maladie qui évolue le plus souvent, sans laisser apparaître de signes. Une personne peut donc souffrir de cette pathologie pendant des années voire même des décennies, sans s’en rendre compte. La mauvaise nouvelle est que ses signes ne sont constatés, que lorsqu’elle atteint déjà son stade le plus avancé.  A ce moment, les fonctions hépatiques sont déjà endommagées. Les symptômes les plus récurrents à cette étape sont entre autres :

  • Les saignements engendrés par les varices œsophagiennes (la cirrhose);   
  • L’épanchement intra-abdominal de liquide, appelé ascite;
  • L’augmentation du volume du foie détectée par les palpitations ;
  • La perte d’appétit et une fatigue constante ;
  • Une inflammation du foie accompagnée des douleurs;
  • Un  surpoids différent de l’obésité, et
  • Les maladies cardiovasculaires.

Lorsque ces différents signes ne sont pas pris au sérieux, la stéato-hépatite peut facilement tendre vers un cancer de foie.

Peut- on diagnostiquer une stéato-hépatite?

Comme toute autre pathologie, il existe plusieurs diagnostics pouvant permettre de déceler la présence de la stéatohépatite chez un individu. Parmi ceux-ci, on peut énumérer :

  • Un examen du foie et un bilan  sanguin pour contrôler le taux des transaminases ;
  • Une biopsie ;
  • Un diagnostic de la stéatose ;
  • Une échographie pour évaluer la quantité de graisse dans le foie, et
  • Une élastométrie via un FibroScan, pour quantifier la fibrose dans le foie.

Principalement pour cette pathologie qui tue silencieusement, il est fortement recommandé de se faire diagnostiquer le plutôt possible. Cela pourrait limiter les conséquences  et effets désastreux constatés à l’apparition des signes. L’idéal serait donc de ne pas attendre les manifestations de la pathologie.

Maladie de Soda: Préventions et traitements

 Les traitements contre la maladie de soda sont extrêmement limités. La solution idéale sera de la prévenir, pour éviter d’en être atteint.

Comment prévenir la Stéato-hépatite ?

La prévention de la maladie de Soda consistera à éliminer ses causes au quotidien. Par conséquent, les précautions ci-dessous se révèlent très efficaces.

  • Limiter la consommation du sucre et du gras

C’est la toute première précaution. Elle consiste à réduire la prise des aliments riches en lipides au quotidien. Ces aliments sont, pour la plupart, des produits industriels. Les matières grasses et les sucres contenus dans ces types d’aliments sont généralement de mauvaise qualité. Il faut aussi éviter impérativement la prise excessive des boissons sucrées.

  • Privilégier la consommation des aliments non transformés

Ces aliments ne contiennent aucun produit chimique et fournissent à l’organisme les substances nutritives (gras et sucré) de bonne  qualité et sans risque. A titre d’exemple, on peut parler des fruits et légumes frais, des viandes de qualité…

  • Pratiquer une activité physique

La pratique d’une activité physique permet au foie d’éliminer les stocks de gras et de sucre dans ses cellules.

Comment traiter la NASH ?

Il est vrai qu’il n’existe pas encore de traitements efficaces contre la NASH. Néanmoins, il existe quelques méthodes curatives. Tout va  dépendre du stade de la maladie. Ainsi, si le mal est à ses débuts, on peut très facilement le corriger en adoptant de bonnes habitudes alimentaires et en pratiquant le sport. Mais si celui-ci a atteint le stade de la stéatose, c’est-à-dire des lésions du foie, il va falloir :

  • Traiter le diabète ;
  • Réduire le taux de triglycérides ou du cholestérol, en limittant la consommation des aliments trop gras ;
  • Retarder l’apparition des premiers symptômes, en prenant des médicaments  tels que la metformine ou la thiazolidinediones ;
  • Améliorer le taux hépatique grâce à la bêta-N acétylcystéine et à la vitamine E.

Par ailleurs, lorsque la pathologie atteint un niveau plus grave, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Ainsi, une greffe de foie pour remplacer le foie défaillant s’impose comme dernier recours. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles