Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Maladie de Verneuil : causes, symptômes, prise en charge

La maladie de Verneuil, également appelée hidrosadénite suppurée, est une affection cutanée chronique. Elle est caractérisée par des nodules et des kystes douloureux qui se développent sur les jambes, l’aine et les fesses. Elle provoque une accumulation de sueur et de bactéries, ce qui entraîne une inflammation et l’écoulement de pus par les glandes sudoripares. De plus, cette affection est fréquente chez les femmes âgées de 20 à 30 ans qui sont en surpoids ou obèses. Elle touche également les hommes et les enfants. Elle débute le plus souvent à l’adolescence, mais il arrive qu’elle se développe plus tard dans la vie. Dans la plupart des cas, elle est bénigne et peut être traitée avec des crèmes ou d’autres produits. Voici les causes, symptômes et modes de prise en charge de la maladie.

Causes de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil est une affection cutanée chronique qui provoque l’apparition de nodules douloureux et gonflés sur le visage. Elle affecte généralement la zone de l’aine et les aisselles, mais elle peut également se manifester sur d’autres parties du corps comme les seins, le cuir chevelu et les jambes.

Hidrosadénite – Crédit : informationhospitaliere.com
Hidrosadénite – Crédit : informationhospitaliere.com

La cause de cette maladie est inconnue, mais elle pourrait être liée à la bactérie Staphylococcus aureus. Cette bactérie vit normalement sur la peau sans causer de problèmes, mais lorsqu’elle affecte des plaies profondes ou des abcès, elle peut provoquer l’hidradénite suppurée.

Par ailleurs, la maladie de Verneuil a aussi été liée à une réponse excessive du système immunitaire aux bactéries qui vivent sur la peau. C’est ce qu’on appelle l’auto-immunité. L’auto-immunité peut également être causée par une infection.

Hormis cela, plusieurs facteurs peuvent être la cause de cette maladie. Il s’agit :

  • De l’obésité ;
  • Une infection qui irrite les glandes sudoripares et qui les fait grossir anormalement ;
  • De l’hypertension artérielle.

Il est important de noter que la maladie de Verneuil peut se développer dans d’autres parties du corps que sous la peau. Elle peut apparaître sur d’autres organes ou structures comme les os ou les muscles. Parmi les facteurs déclencheurs de la maladie de Verneuil, figure également une transpiration excessive dans les zones atteintes malgré une température corporelle normale.

La prolifération de bactéries dans les follicules pileux

La maladie de Verneuil survient lorsque des bactéries prolifèrent dans les follicules pileux. En effet, il a été constaté que la bactérie Propionibacterium acnes est souvent présente en grande quantité, chez les patients atteints de la maladie de Verneuil. Lorsque cette bactérie colonise les follicules pileux et provoque une inflammation, il peut en résulter des kystes et des abcès remplis de pus, qui sont difficiles à traiter et à guérir.

Les bactéries responsables de la maladie de Verneuil se trouvent généralement sur la peau ou dans le nez des personnes en bonne santé.

L’âge

L’âge est un facteur qui peut augmenter le risque de la maladie. En effet, avec l’âge, l’organisme produit moins de collagène, une protéine présente dans le tissu conjonctif. Cette protéine contribue à la solidité et à l’élasticité de la peau, mais comme elle diminue avec l’âge, la peau peut devenir plus sujette aux déchirures et aux cicatrices, et c’est exactement ce qui se passe dans le cas de la maladie de Verneuil.

De plus, la majorité des personnes qui ont développé cette maladie ont entre 30 et 50 ans, mais elle peut également toucher des personnes plus jeunes et des adultes plus âgés.

La génétique

Lorsqu’une personne est atteinte de la maladie de Verneuil, elle présente une mutation au niveau de l’un ou plusieurs de ses gènes. Lorsqu’elle transmet cette mutation à ses enfants, ceux-ci peuvent développer la maladie plus tard. C’est pourquoi la génétique est l’une des principales causes de la maladie de Verneuil.

Il est également possible que les changements hormonaux dus à la grossesse ou à la ménopause soient des facteurs contribuant à l’apparition de la maladie de Verneuil. Certaines personnes atteintes de cette maladie présentent également un risque accru de développer un diabète sucré de type 2.

En outre, la maladie de Verneuil peut survenir lorsqu’une zone de la peau a été blessée, par exemple par une piqûre d’insecte ou un coup de soleil. Une fois que la zone est infectée, elle peut provoquer une réaction inflammatoire qui provoque une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins et une fuite de liquide dans les tissus environnants. Cela crée une poche de pus qui se remplit de cellules cutanées mortes et d’autres débris.

Au fur et à mesure que la poche s’agrandit, elle devient douloureuse et commence à drainer du pus sur les zones voisines. Cela peut entraîner des infections bactériennes, si elles ne sont pas prises en charge à temps ou si de nombreuses poches sont présentes en même temps.

Symptômes de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil est une affection cutanée rare qui provoque la formation d’abcès et d’ulcères au niveau des aisselles, de l’aine et du cuir chevelu.

Cette maladie entraîne le développement de petits abcès sous la peau. Ceux-ci peuvent être douloureux et peuvent éclater et libérer du pus dans les tissus environnants. Cela peut entraîner des cicatrices et une décoloration permanente des zones touchées. La peau peut également devenir plus épaisse que la normale. Elle durcit avec le temps en raison d’infections répétées par des bactéries qui vivent dans les follicules pileux.

Dans certains cas, cette peau épaisse peut former des kystes qui contiennent du liquide plutôt que du pus. Ils s’appellent des sillons profonds ou des sinus. Ces kystes se trouvent généralement dans la région de l’aine, où ils sont connus sous le nom de « puits de l’aine ». Ils sont plus fréquents chez les hommes que chez les femmes.

Cependant, cette affection est souvent difficile à diagnostiquer, car les symptômes sont similaires à ceux d’autres maladies de la peau. Les signes les plus courants sont les suivants :

  • Une peau sensible ou douloureuse au toucher ;
  • Des douleurs dans les jambes ;
  • Une faiblesse dans les jambes ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Une urine foncée.

Les symptômes de la maladie comprennent également des boutons rouges douloureux, qui ressemblent à des bosses ou à des furoncles. Ces boutons se forment dans les follicules pileux dans des zones où se trouvent des glandes sudoripares. La maladie peut également provoquer des cicatrices après la guérison. Les symptômes peuvent d’ailleurs s’aggraver en cas de stress ou par temps chaud.

De plus, les personnes atteintes de la maladie de Verneuil ont souvent des antécédents d’épisodes récurrents de gonflement des aisselles ou de l’aine. Le gonflement est renforcé par l’inflammation et l’infection des glandes sudoripares dans ces zones. Ces abcès sont remplis de globules blancs et de bactéries. Ils se présentent généralement en grappes et peuvent être accompagnés de rougeurs et d’autres symptômes tels que de la fièvre ou des frissons.

Par ailleurs, au fur et à mesure que les bosses grossissent, elles peuvent devenir dures comme du tissu osseux et dépasser la surface de la peau. L’infection peut alors se propager dans les tissus environnants, provoquant une douleur intense et un gonflement des tissus environnants tels que les articulations ou les muscles. Cela peut entraîner des complications graves, comme une insuffisance rénale. Enfin, il est possible de constater des modifications de la peau telles que l’assombrissement, l’épaississement, la desquamation et la cicatrisation autour des glandes sudoripares affectées.

Prise en charge de la maladie de Verneuil

Il n’existe pas de remède à la maladie de Verneuil, mais plusieurs traitements sont disponibles pour aider à gérer les symptômes de cette affection. Des médicaments à prendre par voie orale peuvent être utilisés pour traiter les infections bactériennes, y compris les kystes. Par ailleurs, des crèmes peuvent être appliquées, pour réduire le gonflement et l’inflammation. Des corticostéroïdes peuvent également être prescrits pour aider à réduire la douleur et le gonflement. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour drainer ou retirer les kystes qui se sont formés sur la peau.

Seul un médecin (dermatologue) est habilité à recommander au patient les traitements qui lui conviennent le mieux, en fonction de ses symptômes et de ses antécédents médicaux.

Voici quelques précisions sur les traitements utilisés pour prévenir la maladie de Verneuil.

Les crèmes stéroïdiennes

Les crèmes stéroïdiennes sont utilisées, car elles aident à réduire l’inflammation en diminuant les protéines qui contribuent au gonflement et à la rougeur. Pour ce faire, elles suppriment la réponse immunitaire et réduisent la dilatation des vaisseaux sanguins. Cela permet au processus de guérison de commencer plus rapidement. Ces crèmes sont également efficaces pour traiter la douleur associée à la maladie de Verneuil, car elles ont un effet anti-inflammatoire sur les terminaisons nerveuses dans tout le corps.

En plus d’être un traitement efficace de la douleur et de l’inconfort liés à la maladie de Verneuil, les crèmes stéroïdiennes sont également efficaces, pour traiter d’autres affections telles que l’eczéma et le psoriasis. Elles soulagent les symptômes de démangeaison que ces troubles provoquent souvent.

Bien que ces crèmes soient efficaces pour traiter la maladie de Verneuil, elles ont des effets secondaires. Parmi ceux-ci, figure l’amincissement de la peau, les vergetures, l’acné et la rosacée, la raréfaction des cheveux sur le cuir chevelu ou le visage, la prise de poids autour du ventre, etc.

L’excision chirurgicale

L’excision chirurgicale consiste à enlever les nodules à l’aide d’un scalpel ou d’un couteau froid. L’objectif est de réduire l’inflammation, de prévenir la propagation de l’infection dans les tissus et organes environnants et de diminuer les niveaux de douleur associés à cette affection.

Cette intervention permet également de retirer les tissus affectés et d’éliminer les cicatrices futures des lésions rompues. Ce traitement peut être efficace pour les patients qui n’ont pas bien répondu aux autres traitements comme la radiothérapie ou les corticostéroïdes.

Après l’opération, la plaie sera fermée par des points de suture ou des agrafes. Le patient devra peut-être prendre des antibiotiques, pour prévenir les infections pendant la cicatrisation.

La thérapie au laser

La thérapie au laser agit en détruisant les tissus de la zone affectée avec de l’énergie lumineuse. Cela empêche les nouveaux tissus de se développer à l’intérieur d’une ancienne cicatrice ou lésion, leur permettant ainsi de guérir correctement au lieu de rester coincés sous des couches de tissus morts.

Ce traitement est souvent utilisé parallèlement à d’autres traitements comme les antibiotiques ou les corticostéroïdes, qui ralentissent les niveaux d’inflammation, afin de contrôler les symptômes jusqu’à leur disparition complète.

Le processus commence par une courte procédure visant à éliminer les cellules cutanées endommagées. Ensuite, le laser est utilisé pour dessécher les lésions et pour éliminer les micro-organismes restants à l’intérieur de la lésion. Cela permettra à la lésion de guérir correctement sans infection supplémentaire ni irritation due à des agents extérieurs tels que la sueur ou le frottement des vêtements au cours des activités quotidiennes.

En dehors de cela, si une personne est atteinte de la maladie de Verneuil, il est important qu’elle garde sa peau propre et sèche. Cela peut aider à prévenir le développement d’une infection dans ses plaies. Elle doit également éviter de porter des vêtements serrés, surtout au niveau du torse ou des cuisses, car cela pourrait aggraver sa douleur si un abcès se développe à cet endroit.

Il est également important de gérer votre niveau de stress, afin de réduire la quantité de cortisol dans l’organisme. Le cortisol est une hormone qui aide à réguler les fonctions du système immunitaire, notamment la production de globules blancs.

Enfin, l’exercice physique peut aider à gérer les symptômes de la maladie de Verneuil. Il faut aussi que la personne atteinte dorme suffisamment et ait une alimentation équilibrée riche en fibres et en vitamine C. Cela contribuera à réduire l’inflammation dans tout le corps, afin qu’elle ne se propage pas d’une zone à une autre.

Article précédent
Les troubles du sommeil chez les séniors
Article suivant
Ectropion : causes, symptômes, traitements

Vous aimerez aussi :

Related Articles