Maltitol: utilisations et dangers de l’additif E965

La question des additifs alimentaires n’est plus un secret de nos jours. C’est le cas du maltitol qui se démarque par ses diverses caractéristiques et propriétés. Grâce à ses nombreuses fonctions et ses multiples avantages, il est utilisé dans la fabrication de nombreux produits alimentaires sucrés, pharmaceutiques et cosmétiques. Bien qu’il soit avantageux à plusieurs égards, il est conseillé de faire attention lors de son usage pour éviter certains dangers. Les détails dans ce billet.

Le Maltitol : qu’est-ce que c’est ?

Le Maltitol est l’un des édulcorants les plus connus. On appelle un édulcorant, une substance qui apporte la même saveur que le sucre sans être un sucre. Le maltitol est aussi un polyol, c’est-à-dire qu’il fait partie des « sucres alcool », ce qui lui confère un effet rafraîchissant pour la bouche.  On l’obtient après hydrogénation du maltose, lui aussi issu de l’amidon de blé ou de maïs.

Il participe à la confection de nombreux produits sucrés à cause de sa résistance à la chaleur et de ses nombreuses autres caractéristiques. Comme tous les additifs des produits alimentaires, il est doté d’un code qui permet de l’identifier : E965. Sa faible teneur en calories en dépit de son pouvoir sucrant proche de celui du sucre fait qu’on le priorise dans la fabrication des produits pour diabétiques. Il est également très conseillé aux personnes sous régime.

Le maltitol est aussi connu sous le nom de d-maltitol, de xylitol et de mannitol. Il est présenté sous forme de poudre blanche ou de sirop, deux natures solubles dans l’eau. Lorsqu’il est sous forme de sirop, le maltitol peut contenir d’autres polyols comme les polysaccharides hydrogénés ou encore le sorbitol.  Par ailleurs, le standard international du Codex alimentarius, reconnaît également le maltitol comme étant un stabilisant, un émulsifiant, un agent de charge et un humectant.

Quelles sont les caractéristiques du Maltitol ?

Le Maltitol est avant tout un produit industriel. Physiquement, il est présenté sous forme de poudre blanche. On dit parfois qu’il ressemble un peu trop au sucre. Par ailleurs, le Maltitol est un édulcorant dit « de charge » ou « de masse », c’est-à-dire qui a la capacité de sucrer au même titre que le sucre. Cela signifie que 100 g de Maltitol donne la même saveur sucrée que 100 g de sucre. Cette propriété le différencie des édulcorants « intenses » comme l’aspartame. Ces derniers ont un pouvoir sucrant très élevé.

On retient aussi que le Maltitol apporte deux fois moins de calories que le sucre. En termes clairs, 1 g de Maltitol apporte 2 kcal alors que le sucre l’apport du sucre classique s’élève à 4 kcal. En outre, le Maltitol n’a pas d’effet cariogène. Aussi, il s’agit d’un édulcorant dont la consommation élève très peu le niveau de la glycémie. Cela justifie sa présence dans un grand nombre de produits sucrés.

Quelles sont les principales fonctions du Maltitol ?

Les caractéristiques du Maltitol ci-dessus citées lui confèrent un certain nombre de fonctions. À cause de son faible apport en calories, il sert à diminuer la valeur énergétique des aliments sucrés sans que la saveur soit perdue ou ne diminue. Son aspect semblable à celui du sucre permet aussi de conserver le même aspect et la même texture pour un produit dans lequel on utilisait le sucre.

Dans l’industrie pharmaceutique, le Maltitol permet de donner une saveur sucrée à certains médicaments buvables et aux pastilles. On parle alors d’édulcoration. On l’utilise souvent dans la composition des médicaments contre les maladies liées à un taux élevé de glycémie.

Le Maltitol : que devient-il une fois dans l’organisme ?

Après la consommation, le Maltitol n’est digéré que partiellement. L’intestin absorbe une petite quantité. La partie restante évolue vers le côlon. À ce niveau, l’ensemble des bactéries intestinales (microbiote intestinal) connu sous le nom de flore intestinale joue un rôle de fermentation.

Ainsi, lorsque le Maltitol est consommé en grande quantité, il provoque des situations d’inconfort digestif comme le ballonnement. Il peut également déclencher un effet laxatif. Selon les informations recueillies auprès des consommateurs, on est victimes de ces effets lorsqu’on consomme entre 40  et 50 g de v en une journée.

Le Maltitol est-il dangereux ?

Sachez que l’usage du Maltitol en tant qu’édulcorant a été autorisé par un comité mixte d’expert de l’OMS (Organisation Mondiale de Santé) et de la FAO (Food and Agriculture Organisation) depuis 1985. Il a été à nouveau examiné en 1999 à cause de nouvelles spécifications découvertes. Les experts sont parvenus aux mêmes conclusions, à savoir que le maltitol est sans danger pour la santé humaine.

Toutefois, il est conseillé de le consommer avec précaution et dans les limites réglementaires. Une consommation excessive peut provoquer des inconforts liés à l’indigestion. Mais cela n’a pas un impact direct sur la santé.

Quelles sont les contre-indications au Maltitol ?

Le Maltitol est un produit contre-indiqué pour les enfants. Il est aussi déconseillé aux femmes en état de gestation et celles qui allaitent. On autorise par contre les personnes diabétiques à consommer des produits contenant du Maltitol, mais elles doivent se limiter à de petites quantités.

Quelles sont les utilisations du Maltitol ?

Les utilisations du Maltitol sont nombreuses. On le retrouve dans certains produits industriels, des médicaments et même en cuisine.

Dans quels produits trouve-t-on le Maltitol ?

Le Maltitol est présent dans différents produits sur le marché en qualité d’édulcorant. On le retrouve dans la composition de produits industriels catégorisés comme étant « sans sucre ajouté » ou « allégé en sucre ». Ces produits figurent le plus souvent dans les rayons à but diététique ou liés à la santé. Entre autres, on peut citer :

  • Les chewing-gums ;
  • Les pâtisseries ;
  • Les confiseries ;
  • Les confitures ;
  • Les desserts ;
  • Les bonbons ;
  • Les cacaos allégés ;

Dans ces différents produits, le Maltitol sert à faire baisser la valeur énergétique sans pour autant perdre la saveur sucrée. Il est aussi utilisé comme un édulcorant de table, seul ou mélangé avec d’autres édulcorants. Il sert dans ce cas à sucrer les denrées ou les plats à la cuisine ou directement à table.

Le maltitol trouve également ses usages en pharmacie et en cosmétiques. Il entre dans la composition de certains médicaments buvables pour leur donner un goût sucré et les rendre agréables à prendre. Toutefois, on conseille aux personnes diabétiques de se tourner vers les médicaments faits à base d’édulcorants naturels tels que les glycosides de stéviol ou encore le stévia.

Pour identifier le maltitol dans la composition d’un produit, il suffit de lire la liste de ses ingrédients. Il peut être écrit en toute lettre mais il arrive qu’on le mentionne avec le code E965. Toutefois, les produits dont la composition contient plus de 10% de maltitol sont tenus de porter la mention spéciale : « une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs ».

Quel usage du Maltitol en cuisine ?

Le maltitol a la particularité de fondre dans l’eau. Cette propriété facilite son utilisation dans les préparations culinaires. Les amoureux des fourneaux l’apprécient beaucoup pour la forte stabilité et la texture croquante qu’il confère aux préparations dans lesquelles on l’utilise. En plus de ses caractéristiques, il apporte presque la même saveur que le sucre classique (saccharose). Par ailleurs, il ne provoque pas de réaction de Maillard. Autrement dit, il ne caramélise pas et ne brunit pas.

Quelques précautions à propos du Maltitol 

Si vous avez opté pour l’usage du Maltitol, il est conseillé de prendre un certain nombre de précautions. Tout d’abord, si vous l’utilisez à la maison, vous devez éviter de dépasser la quantité de 20g par portion. Aussi limitez-vous à 40g par jour. Le respect de ces conseils permet d’éviter de subir des situations d’inconforts digestifs que le Maltitol pourrait provoquer.

Généralement, on recommande de faire attention aux produits « allégés » ou « sans sucre ajouté ». En effet, ce sont des produits extrêmement transformés. Malgré leur faible apport calorique, ils comportent des risques pour l’organisme.

Foire à questions sur le Maltitol

Le Maltitol peut-il être consommé pendant un régime végétalien ?

Oui, il ne constitue aucun danger pour les personnes qui suivent un régime végétalien.

Le Maltitol peut-il être consommé pendant un régime casher ?

Oui, le maltitol est un casher.

Le Maltitol peut-il être consommé pendant un régime halal ?

Oui, cet édulcorant est halal.

Le Maltitol est-il autorisé en France ?

Oui, le E965 est autorisé en France. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles