Global Statistics

All countries
526,816,557
Confirmed
Updated on May 21, 2022 11:29 am
All countries
482,460,458
Recovered
Updated on May 21, 2022 11:29 am
All countries
6,299,115
Deaths
Updated on May 21, 2022 11:29 am

Massage musculaire au bébé : comment s’y prendre ?

La pratique du massage musculaire à votre bébé comporte un grand nombre de bienfaits. Outre le fait de lui garantir une bonne santé, elle favorise l’établissement de liens plus étroits. C’est également le moment idéal pour que la mère apprenne à mieux connaître son enfant. Toutefois, pour en tirer un maximum de profit, il est important que la friction soit bien faite. Quelle est la marche à suivre pour une relaxation assurée de votre bébé ?

Massage musculaire au bébé : les points positifs

Avant toute chose, il est essentiel de savoir qu’un massage musculaire prend en compte tout le corps du bébé. De ce fait, toutes les parties de son anatomie en bénéficient. Ainsi, au cours des séances de massage, le bébé :

  • optimise sa concentration et son apprentissage ;
  • développe ses muscles et tout son corps par la même occasion ;
  • éveille son esprit et son corps ;
  • accroît son équilibre et sa coordination ;
  • stabilise ses hormones et son dispositif immunitaire ;
  • favorise la circulation sanguine et la bonne digestion.

Bien que le massage musculaire indexe particulièrement les muscles du nouveau-né, son action s’étend à la totalité de son métabolisme.

Faire un massage musculaire au bébé constitue un moyen de communication entre le parent et son enfant. Il constitue une bonne démonstration de l’amour qui est porté à l’enfant. En optant pour cette pratique, vous témoignez de la joie, du respect, et de l’affection à votre enfant. Les liens entre le bébé et sa mère et/ou son père se renforcent grâce au contact physique.

Le nourrisson en ressort détendu, apaisé, et épanoui. Un sentiment de sécurité et de bien-être l’habite en permanence. Cela s’explique par la diminution des substances relatives au stress. Par conséquent, l’enfant s’endort plus facilement.

Par ailleurs, le frottement des muscles est une barrière contre de petits maux tels que les maux de ventre, les coliques et, les gaz. Aussi, l’enfant prend connaissance des différentes parties de son corps par le biais du toucher.

Massage des muscles du bébé : les conditions idéales

Il n’existe pas d’âge requis pour commencer un massage musculaire chez le nourrisson. En effet, un bébé est assez réceptif au cours des premiers mois après sa naissance. Pendant les 4 ou 5 premiers mois, il a besoin d’être constamment en fusion avec ses parents. Pour le faire, il faut qu’il soit touché et surtout contenu. Néanmoins, il faut bien cibler les moments de massage, pour obtenir toute l’attention du bébé.

À ce propos, la sortie de bain est la meilleure période pour masser le nourrisson. Étant allongé sur la table à langer, il est complètement focalisé sur le parent. Outre ce moment, il existe deux autres temps précieux utilisables à souhait. Il s’agit de son après sieste ou avant de le coucher pour la nuit. Il est convenable que le choix du moment coïncide avec celui où le parent est également libre.

Ensuite, il faut que la température ambiante n’excède pas 24°C ou 25°C. Vu que l’enfant sera nu, il faut une ambiance sereine, pour lui éviter d’attraper un coup de froid ou qu’il ait chaud. N’hésitez pas à mettre une musique douce ou une berceuse. Assurez-vous au préalable que la pièce soit calme et favorable à la relaxation. Au besoin, fermez les fenêtres, pour vous isoler des bruits extérieurs.

Pour finir, le massage musculaire du bébé ne doit pas excéder 10 minutes. Cela n’entraîne pas une séance pressée. Par contre, si vous êtes pressé, l’idéal serait de vous concentrer sur une seule partie de son corps.

Les produits nécessaires pour un frottement musculaire au bébé

Pour effectuer le massage musculaire, il faut des produits spéciaux pouvant le faciliter. L’autre utilité de ces produits est qu’ils favorisent une meilleure friction. Il s’agit principalement des laits pour bébé ou des huiles végétales naturelles. Avant de faire usage d’un de ces produits, vérifiez s’ils ne contiennent pas d’éléments allergènes pour les nouveau-nés. En cas de doute, contactez le pédiatre pour obtenir son avis ou une prescription adaptée à votre enfant.

En général, l’huile d’amande douce est le produit recommandé pour remplir cette mission. Cependant, il faudra l’éviter si, les membres de la famille y sont allergiques. Dans ce cas, l’huile de vaseline devient un bon substitut à cause de sa neutralité. Par contre, ce qu’il ne faudrait jamais utiliser est l’huile essentielle. En effet, sa forte concentration constitue un grand danger pour la peau du bébé.

Massage des muscles du bébé : point de départ

Bien qu’il n’existe plus aucun doute sur l’importance du massage des muscles du bébé, il en existe sur son point de départ. Plusieurs hypothèses sont apparues sur ce sujet, mais la plus plausible est que le point de départ dépend de l’objectif. En effet, il faut masser :

  • le ventre pour un mal de ventre ou une indigestion ;
  • les mollets, le dos et le sacrum, pour éliminer le stress ;
  • les pieds, la nuque et les jambes, pour endormir l’enfant.

Toutefois, bon nombre de spécialistes proposent que le massage musculaire commence par les pieds. D’autres experts sont plutôt convaincus que le meilleur point de départ est la fontanelle. Malgré cette divergence, les deux parties sont unanimes sur un fait : le massage intégral et apaisant doit commencer par la tête.

Frottement musculaire au bébé : formation obligatoire ou pas ?

Les parents du nouveau-né ne sont pas obligés de suivre une formation avant de le masser. Ils peuvent s’instruire grâce aux divers articles qui ont été écrits sur le sujet. Cependant, au vu de la délicatesse imposée, la participation à un stage ou des cours d’apprentissage ne serait pas de refus. Cette solution concerne surtout les nouveaux parents.

Les parents en phase de cure thermale post natale sont également concernés par cette alternative. Ils peuvent se renseigner dans les associations proches de chez eux, pour obtenir un rendez-vous. À ce propos, nombreuses sont les associations qui offrent cette prestation, à travers toute la France.

Massage musculaire au bébé : les étapes à suivre

Généralement, le massage a pour but de détendre le bébé qui finit par s’endormir. Il en ressort donc que la préparation pour le sommeil est l’objectif majoritairement poursuivi par les parents. Pour cela, le massage se fait dans l’ordre suivant :

  • pieds et jambes ;
  • bras et mains ;
  • poitrine et ventre ;
  • dos.

Au cours de ces étapes, il est important que le parent ait les yeux rivés sur l’enfant. Ainsi, il pourra discerner les émotions du bébé (la gêne, la douleur, ou encore l’agitation).

Les pieds et les jambes

Ce point de départ a pour avantage de vite détendre le bébé. Il pourra également s’habituer rapidement à cette activité et à la sensation de confort qu’elle lui apporte. Ainsi, pour masser ses pieds, il faut d’abord tourner chacun d’eux à gauche et à droite et ce, à plusieurs reprises. Grâce aux pouces, il faut frotter la plante et le dos de chaque pied, de façon légère.

Ensuite, en restant sur la plante des pieds, le parent doit faire une friction avec la paume des mains. Les talons doivent également subir cette action. Enfin, avec le pouce et l’index, les petits orteils sont massés doucement à leur tour.

Quant aux jambes, leur massage nécessite que le bébé soit mis sur le dos. Dès que c’est fait, une ceinture de main du parent est faite autour des cuisses. Le parent doit glisser sa main jusqu’aux chevilles, tout en exerçant une légère pression avec ses doigts. La glissade de la cordelière de main doit être aussi faite dans le sens inverse (chevilles aux cuisses). Pour finir, des mouvements de pédalage sont requis pour relaxer les hanches.

Les bras et les mains

Le massage musculaire des bras et des mains se fait en deux phases. En premier, le parent doit écarter les bras de l’enfant, pour y glisser sa main, des épaules jusqu’aux poignets. L’enfant ressentira une faible traction comme s’il s’agissait d’un étirement des membres supérieurs. En second, les mains du bébé doivent subir de légères pressions lors du massage.

Pour le faire, le parent doit prendre les mains du bébé entre son pouce et son index. Les petites tensions sont exercées sur les doigts, les paumes des mains, et les poignets. Il est essentiel que la pression soit vraiment légère, au cours de cette étape du massage musculaire.

La poitrine et le ventre

  • Mettre en croix les bras du bébé et poser les mains sur sa poitrine, pour faire des allers-retours entre les épaules et le buste ;
  • Descendre sur le ventre du nourrisson et entamer le massage avec le plat des doigts, en faisant de légères poussées. Le frottement doit suivre le sens des aiguilles d’une montre. À défaut, le sens à suivre est celui du transit intestinal ;
  • Poursuivre le massage sur les côtés du ventre, à l’aide des doigts et des mains.

Le dos

Pour commencer, l’enfant doit être mis sur le ventre pour un meilleur accès à son dos. Ensuite, le parent-masseur doit faire glisser ses mains depuis les épaules du bébé, jusqu’à la base de sa colonne vertébrale. Cette action ne se fait pas qu’une seule fois. Il faut la répéter à plusieurs reprises. Puis, s’ensuit la réalisation de cercles sur chaque flanc de la colonne vertébrale. Cette action se fait, de la nuque jusqu’aux fesses.

L’avant-dernière action du massage de dos consiste à tapoter la colonne vertébrale, de façon légère. Cet acte se fait tout le long du dos, en quittant le haut vers le bas. Enfin, la dernière phase consiste à rééditer la première phase de ce massage musculaire. Autrement dit, les mains du parent doivent encore parcourir le dos du bébé, en partant du haut vers le bas.

Les précautions à prendre avant un massage musculaire au bébé

  • Mettre au propre les mains pour conserver une bonne hygiène ;
  • Tailler les ongles afin de restreindre le risque de blessure au bébé ;
  • Faire des ateliers d’apprentissage, pour éviter les massages trop rapides ou brusques ;
  • Prendre l’avis d’un pédiatre ou d’un expert en réflexologie plantaire.

En gros, le frottement musculaire au bébé possède de nombreuses vertus. Il s’agit entre autres de la tonicité, de la souplesse, de la fortification des liens familiaux et, d’une meilleure respiration. Toutefois, il est primordial que les conseils prodigués ci-dessus soient rigoureusement suivis, pour un meilleur résultat du massage musculaire au bébé.

Vous aimerez aussi :

Related Articles