Accueil Bien-être Mélatonine : définition, indications et bienfaits

Mélatonine : définition, indications et bienfaits

0
Mélatonine : définition, indications et bienfaits
Complément alimentaire en mélatonine

La mélatonine est l’une des hormones produites de façon naturelle par le corps humain. Elle a pour fonction d’assurer la régulation des mécanismes biologiques de l’organisme. Cependant face au déficit que ressentent certains patients, sa commercialisation a été autorisée sous forme de médicament et de complément alimentaire.  Grâce à ses nombreuses propriétés, elle est indiquée dans le traitement de divers troubles. Pour bénéficier des bienfaits de cette hormone, il est important d’en connaitre le mode d’utilisation ainsi que les précautions d’utilisation.

Présentation de la mélatonine

La mélatonine est une hormone naturelle qui a été découverte en 1958 par le chercheur Aaron B. Lerner. Cependant, l’hormone n’est réellement devenue connue du grand public qu’en 1995, au travers de la publication de l’ouvrage, « Mélatonine, la fabuleuse drogue naturelle ».

Surnommée au XXe siècle « l’hormone miracle », la mélatonine est produite par un micro-organe situé en dessous du cerveau, appelé épiphyse. L’avantage de la production de cette hormone est qu’elle favorise le bon fonctionnement du cycle veille-sommeil. Le pic de production de la mélatonine est généralement atteint entre 2h et 5h du matin. Cette production peut également intervenir en journée, mais uniquement lorsqu’il fait sombre. En effet, la lumière constitue une source d’inhibition pour la mélatonine.

La production de la mélatonine est donc fortement stimulée lorsqu’il y a obscurité. La sécrétion de la mélatonine signale au cerveau les horaires idéals pour dormir et suscite ainsi le besoin d’endormissement chez le sujet. Outre son impact sur le sommeil, elle participe aussi à la régulation de la tension artérielle, de l’appétit ainsi que de la glycémie.

De même, elle favorise le maintien du corps humain à une température optimale.  Par ailleurs, la mélatonine étend son action aux récepteurs nerveux, et stimule la production de la dopamine. Il participe ainsi à la régulation de l’humeur.

En raison de ces diverses fonctions, le déficit en mélatonine pourrait induire des perturbations d’ordre biologique. La commercialisation de l’hormone sous forme de médicaments et de compléments alimentaires a donc été admise pour prévenir et traiter ces perturbations.

Les indications et bienfaits de la mélatonine

La mélatonine sous forme de médicaments ou de compléments alimentaires est indiquée dans la correction des troubles d’endormissement et autres problèmes neurologiques.

Les troubles d’endormissement

L’hormone de la mélatonine est principalement recommandée aux personnes souffrant de divers troubles du sommeil.

Contrairement aux somnifères, la prise de mélatonine possède comme avantage de ne pas occasionner une addiction. En particulier, elle est indiquée chez les personnes dont les troubles du sommeil se manifestent par :

  • Une durée d’endormissement écourtée ;
  • Les réveils nocturnes ;
  • Des décalages entre les horaires de travail et le rythme de l’organisme, etc.

Ces différents troubles touchent en général les personnes travaillant la nuit et le personnel sanitaire. Les problèmes de sommeil écourtés touchent en particulier les personnes âgées. Celles-ci sont enclines à des réveils précoces à l’aube et n’arrivent plus à se rendormir. Elles accumulent ainsi un manque de sommeil  qui peut être source de déclin cognitif. La prise de la mélatonine leur permet donc de corriger ce problème.

Les réveils nocturnes et les décalages quant à eux touchent les personnes ayant des heures de sommeil irrégulières d’une nuit à une autre. Ces modifications d’habitudes interviennent le plus souvent durant les vacances et en week-end, durant lesquelles certaines personnes ont tendance à dormir tard. Les grasses matinées contribuent également à dérégler le rythme de l’organisme durant ces mêmes périodes.

La prise de mélatonine permet donc de régulariser le fonctionnement de l’horloge interne. Contrairement aux somnifères, la mélatonine présente l’avantage de ne pas occasionner d’addiction chez le sujet. Elle est d’ailleurs utilisée pour faire un sevrage en cas d’accoutumance à la prise de somnifères. Elle permet ainsi aux sujets de reprendre de saines habitudes de sommeil.

Les troubles neurologiques

La mélatonine peut être prescrite dans la prise en charge de certains troubles neurologiques notés chez les enfants. Le traitement des syndromes de Rett et d’Angelman, qui sont des maladies neurogénétiques nécessite souvent une prescription de mélatonine. Cette hormone serait également efficace dans le traitement des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TADH).

En outre, les propriétés de la mélatonine lui permettraient aussi de renforcer la structure osseuse, dont elle stimule d’ailleurs la formation. Grâce à cette vertu, elle serait donc efficace pour prévenir la survenue de l’ostéoporose. Par ailleurs, certaines études ont révélé que l’hormone pourrait aussi réduire les risques de récidive du cancer, ainsi que les effets indésirables des traitements comme la chimiothérapie et la radiothérapie.

Mode d’emploi de la mélatonine

La mélatonine est commercialisée en vente libre pour les personnes désirant se sevrer des somnifères. Pour les personnes souffrant de troubles qui ne sont pas liés à l’endormissement, une prescription médicale est indispensable. Diverses formules de l’hormone sont disponibles sur le marché, avec chacune une posologie différente.

La mélatonine à libération rapide

Les médicaments ou compléments alimentaires de mélatonine à libération rapide sont recommandés aux personnes ayant des difficultés à s’endormir rapidement. La particularité de cette formule est donc de susciter un endormissement rapide chez le patient. Elle existe sous forme de médicaments et de compléments alimentaires.

La mélatonine à libération rapide s’administre 30 minutes ou une heure avant le coucher. Le dosage recommandé est de 1mg ou 5mg. Toutefois, cette formule est exclusivement efficace chez les personnes ayant un déficit en mélatonine naturelle.

La mélatonine à libération prolongée

La mélatonine à libération prolongée est prescrite aux personnes dont le trouble du sommeil se manifeste par des réveils nocturnes répétitifs. Les personnes âgées enclines aux réveils précoces le matin sont éligibles à l’utilisation de cette formule. Sous forme de médicaments, la mélatonine à libération prolongée est soumise à ordonnance médicale. Dans ce cas, la dose prescrite est de 2mg.

La formule de mélatonine à libération prolongée existe aussi sous forme de compléments alimentaires. Le dosage recommandé est de moins de 2mg par prise. Il est recommandé de prendre cette formule une ou deux heures avant le coucher. Les effets de la mélatonine à libération prolongée s’installent lentement,  mais durent plus longtemps que la formule à libération rapide.

La mélatonine végétale

La mélatonine est une hormone que l’on retrouve dans plusieurs plantes. Les formules de mélatonine en complément alimentaire proviennent d’ailleurs de la synthèse effectuée à partir de plantes telles que :

  • Le lierre ;
  • L’acacia ;
  • La luzerne ;
  • La chlorelle, etc.

En dehors de ces plantes, on retrouve également la mélatonine dans divers aliments d’origines végétales comme les céréales, les légumes et les fruits. Ainsi, une consommation régulière de tomates, de maïs, de fraises et de graine de tournesol permet de prévenir un déficit en mélatonine.

Les précautions d’emploi de la mélatonine

En raison du manque d’étude portant sur l’innocuité de la mélatonine, son utilisation n’est pas recommandée chez les femmes enceintes et chez les nourrices. En outre, les personnes atteintes de pathologies graves comme un cancer ou l’épilepsie ne peuvent utiliser ce traitement que sous suivi médical. La prise de mélatonine est également contre-indiquée chez les personnes atteintes de maladies inflammatoires.

La prise continue de mélatonine est contre-indiquée en raison de l’ignorance des effets d’un tel procédé. L’utilisation de la mélatonine est susceptible de provoquer certains effets indésirables en monothérapie ou en interaction avec d’autres médicaments.

Les effets indésirables de la mélatonine

Des cas de somnolence, de nausées et de migraines ont été notés au cours des études cliniques de la mélatonine. Dans certains cas, la mélatonine pourrait également entrainer une dépression temporaire chez le patient. Il est donc recommandé aux patients souffrant de dépression d’éviter cette hormone.

Les interactions non recommandées avec la mélatonine

La prise de la mélatonine n’est pas recommandée en association avec certaines plantes et certains médicaments. Relativement aux plantes, il n’est pas conseillé d’associer la prise de mélatonine avec la consommation de plantes comme :

  • La camomille ;
  • La valériane ;
  • Le houblon, etc.

En raison des propriétés sédatives de ces plantes, une interaction avec la mélatonine pourrait causer des effets indésirables. En dehors des plantes citées ci-dessus, une association entre la mélatonine et des plantes aux vertus anticoagulantes est également déconseillée.

Les interactions médicamenteuses non recommandées portent principalement sur la fluvoxamine, les bêtabloquants et les anticoagulants. En premier lieu, la fluvoxamine est un antidépresseur qui augmente considérablement l’absorption de la mélatonine. Sa prise en supplément de la mélatonine est susceptible d’induire une amplification des effets de la mélatonine. Cependant, certaines études ont indiqué qu’une telle association pourrait être bénéfique aux patients souffrants d’insomnie réfractaire.

En second lieu, l’interaction entre la mélatonine et les bêtabloquants comme l’aténolol et le propranolol pourrait aggraver les troubles du sommeil. En dernier lieu, les médicaments anticoagulants sont déconseillés aux sujets prenant de la mélatonine. Certains essais cliniques ont en effet révélé que la mélatonine pourrait agir sur la coagulation sanguine. La nature de cette influence étant inconnue, il est précautionneux d’éviter une telle interaction.