Global Statistics

All countries
674,537,373
Confirmed
Updated on January 28, 2023 3:27 am
All countries
627,711,061
Recovered
Updated on January 28, 2023 3:27 am
All countries
6,756,817
Deaths
Updated on January 28, 2023 3:27 am

Misophonie : causes, diagnostics et traitements

La misophonie est une réaction émotionnelle extrêmement négative à des sons spécifiques. La manifestation principale de ce mal est la colère. La misophonie fait partie de phénomènes de tolérance diminués aux sons tels que la polyacousie et la phonophobie. Elle n’est pas considérée comme une pathologie ou un problème. Cependant, de nombreux chercheurs pensent que c’est un trouble qui rend mal à l’aise. Un individu ayant une réaction impulsive de dégoût de colère ou d’irritation à la présence de certains bruits est susceptible d’être un misophone. Par ailleurs, ce bruit génère une réaction physiologique comme la chaleur, des contractions ou des sensations douloureuses. Que savoir sur la misophonie ? Quels sont ses causes ? Comment faire sa prise en charge ?

Misophonie : Définition

Il faut savoir que la misophonie est une allergie aux sons produits par d’autres personnes. En effet, ces bruits rendent mal à l’aise l’individu qui souffre de ce désagrément. En outre, la misophonie est considérée comme un bouleversement mental à part entière engendré par une hyperactivation du cortex insulaire inférieur. Ainsi, certains bruits deviennent insupportables aux individus misophones. Parmi ces différents sont, vous avez :

  • Le claquement des doigts ;
  • Le bruit des claviers d’ordinateurs ;
  • Les bruits de ronflement ;
  • Les bruits des bouteilles dans un casier ;
  • Les raclements de gorge.

Il est important de savoir que le traitement de la misophonie est psychothérapeutique.

Les causes de la misophonie

La misophonie est un désagrément dont les causes ne sont pas encore connues. En effet, elle touche tout individu peu importe l’âge ou le sexe et se présente généralement à un âge très jeune. Cependant, certains éléments remarquables comme des sons produits par les adultes ou les enfants peuvent être considérés comme les facteurs de la misophonie. Les bruits provoqués par les animaux font également partie des causes de ce désagrément.

Par ailleurs, il faut savoir que la misophonie est associée à d’autres anomalies telles que le syndrome de Tourette, l’anxiété ou l’angoisse. Pour finir, la majorité des personnes qui présentent des sensations auditives anormales sont misophones.

Les diagnostics de la misophonie

La misophonie peut être parfois voisine ou même liée à certaines affections. Pour diagnostiquer cette maladie, il faut avoir recours à un psychothérapeute ou un psychologue. Ces derniers se basent sur des questionnaires afin de tracer l’évolution du trouble ainsi que ses causes.

Les diagnostics différentiels

La misophonie est à distinguer des anomalies telles que :

  • Hyperacousie : c’est une sensibilité excessive de l’ouïe suivie de certaines réactions négatives. En effet, ces dernières sont causées par le volume ou une intensité sonore ;
  • Phonophobie : c’est la crainte de parler à haute voix qui est suivie d’un état d’anxiété ;
  • Phobie sociale : c’est un trouble dont le stimulus est la sensibilité excessive des jugements des autres ;
  • Phobie spécifique : concernant ce type de phobie, les signes émotionnels ne sont pas liés aux sons. L’anxiété engendrée par le son fait partie des symptômes chez le phobique. Par ailleurs, ce n’est pas le cas chez le misophone ;
  • Trouble de la personnalité : l’individu souffrant de ce trouble sera constamment agressif, ce qui n’est pas lié aux sons. Par ailleurs, les critères de ces troubles n’ont aucun lien avec la misophonie ;
  • L’acouphène : c’est une sensation auditive anormale (bourdonnements, sifflements ou tintements) en l’absence de tout stimulus extérieur. De plus en plus fréquente dans le monde, il affecte souvent les patients qui se plaignent de bruit.

Les diagnostics cliniques de la misophonie

La misophonie est un trouble psychique qui est caractérisé par l’allergie à de nombreux sons tels que le raclement de gorge ou les bruits nasaux. Par ailleurs, si ces bruits sont émis par l’individu touché par ce désagrément, cela ne représente aucune gêne.

Le traitement de la misophonie

Il est important de savoir qu’il n’existe pas un traitement spécifique contre la misophonie. Par ailleurs, l’objectif de cette prise en charge n’est pas de soigner le trouble, mais plutôt de faire recours à certaines thérapies d’adaptation. En effet, cela permet aux individus touchés par ce trouble de mieux vivre avec les symptômes qu’il présente. Dans certains cas, ces thérapies peuvent également soulager les signes, mais ils ne disparaissent pas totalement.

En outre, après avoir diagnostiqué la misophonie, le médecin va mettre en place un traitement de psychothérapeutique. Cette thérapie est similaire à celle utilisée lors de la prise en charge des phobies comme les thérapies comportementales et cognitives. Après le diagnostic, le médecin doit rapidement la prendre en charge. Plus le temps passe et plus le sujet fait face à un isolement social.

Si le médecin constate que la misophonie est associée à l’acouphène, il peut faire recours à une thérapie d’adaptation aux acouphènes. Le port d’un appareil auditif est également efficace pour vous soulager.

Si après tous ses traitements, le sujet constate toujours des bruits parasites dans les oreilles, il peut vivre avec. Cependant, l’idéal est d’apprendre au cerveau de se focaliser sur une autre chose afin de détourner son attention du son. Les traitements médicamenteux sont également disponibles pour traiter la misophonie. En effet, il est recommandé de prendre des antidépresseurs ou des anxiolytiques pour réduire les problèmes psychiques.

Les thérapies cognitivo-comportementales

Les thérapies cognitivo-comportementales comprennent :

La Thérapie d’exposition

Ce type de thérapie consiste à combattre le mal par le mal. En effet, il s’agit de s’exposer à ses sons désagréables tout en les écoutant de façon concentrée. Cela permet de créer un lien avec les sons qui posent le problème. Le but de cette thérapie est d’habituer le cerveau à ces sons afin qu’il les considère comme normaux. Par ailleurs, c’est une thérapie à pratiquer pendant une bonne période, mais elle est très bénéfique pour la prise en charge de la misophonie.

L’hypnose

L’hypnose est une technique utilisée pour provoquer une inconscience chez l’individu par suggestion. Elle peut être utilisée en complément avec les thérapies cognito-comportementales. En plus de cela, l’hypnose est conseillée par la majorité des médecins en raison de son efficacité.

Article précédent
Article suivant
Cholestéatome : causes, symptômes, traitements

Vous aimerez aussi :

Related Articles