Global Statistics

All countries
551,682,658
Confirmed
Updated on June 30, 2022 2:24 am
All countries
523,729,841
Recovered
Updated on June 30, 2022 2:24 am
All countries
6,356,166
Deaths
Updated on June 30, 2022 2:24 am

MOTILIUM 10 : Le guide complet du médicament

Pour bénéficier des effets thérapeutiques d’un médicament, il est indispensable de savoir quand et pourquoi le prendre, mais aussi de connaître sa composition.

Dans le présent guide, vous aurez l’essentiel à connaître sur le médicament MOTILIUM 10 à savoir : sa composition, ses indications thérapeutiques, ses contre-indications, ses effets indésirables, les précautions à prendre lors de la prise et l’attitude à observer en cas de surdosage.

Dénomination et Composition

Ce médicament est connu sous la dénomination commerciale de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé. En outre, il se retrouve dans la classe pharmacothérapeutique : Stimulant de la motricité intestinale code ATC : A03FA03. Son composé principal est la dompéridone à raison d’une concentration de 10 mg par comprimé pelliculé de MOTILIUM 10. Ce médicament

En dehors de la Dompéridone, le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé se compose également de :

  • Lactose monohydraté (54,2 mg par comprimé pelliculé) ;
  • La Cellulose microcristalline ;
  • L’huile de coton hydrogénée ;
  • La Povidone K90 ;
  • L’amidon de maïs non modifié ;
  • L’amidon de pomme de terre prégélatinisé ;
  • Stéarate de magnésium.

Pour son noyau.

Et de :

  • Laurilsulfate de sodium ;
  • L’hydromellasse.

Pour son pelliculage.

Par ailleurs, MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est disponible sous la forme de comprimé pelliculé mis dans des plaquettes thermoformées en PVC ou en aluminium. Dans le commerce, le médicament peut se présenter en boîtes de 20, de 30 ou de 40 comprimés. Il s’agit d’un comprimé circulaire, biconvexe de couleur crème à crème, blanc.

Dans quel cas utiliser ce médicament ?

Le principal composé du MOTILIUM 10, la Dompéridone, possède des effets antiémétiques (améliore la motricité digestive pour soulager les états de vomissements et de nausées). Il s’agit en effet d’un antagoniste de la dopamine, mais qui traverse assez difficilement la barrière hémato-encéphalique ?

Le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est ainsi indiqué dans les cas de :

  • Nausées (envie de vomir) ;
  • Troubles dyspeptiques en raison d’un problème au niveau de la motricité digestive ;
  • Vomissements.

Ce comprimé sert en fait essentiellement à soulager les symptômes de ces affections en agissant sur les récepteurs dopaminergiques. Il augmente ainsi la vigueur du sphincter inférieur de l’œsophage et participe à l’accélération du débouchage gastrique. Il améliore également la motilité antroduodénale.

Par ailleurs, la dompéridone induit la libération de prolactine par l’intermédiaire de l’hypophyse.

Posologie, dosage et mode d’administration

Le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est généralement prescrit aux adultes. Les adolescents ayant au moins 12 ans avec une masse corporelle minimum de 35 kg peuvent aussi en prendre. Vous devez savoir que :

  • L’efficacité de ce comprimé sur les enfants de moins de 12 ans n’a pas été établie ;
  • L’efficacité de ce comprimé sur les enfants de plus de 12 ans, mais ayant moins de 35 kg n’a pas été établie ;
  • L’utilisation de ce comprimé avec des patients de plus de 60 ans est soumise à des règles strictes.

Posologie et dosage usuel

Ce médicament est à prendre le moins possible et sur la durée la plus réduite que possible pour un résultat efficace et sans danger. Généralement, un traitement sous MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé ne dépasse pas les 7 jours. La dose maximale journalière recommandée est de 30 mg soit 3 comprimés par jour.

Très souvent, les malaises traités disparaissent en trois ou quatre jours de prise. Si au bout de 7 jours, vous ne remarquez aucune amélioration, contactez votre médecin. Ne prenez donc pas l’initiative de prolonger le traitement de plus d’une semaine sans son accord.

En général, la posologie est à adapter par le clinicien selon le type et le degré de la maladie sans pour autant excéder la dose maximale journalière recommandée. On peut ainsi avoir des dosages qui vont de 1 à 3 prises par jour.

Posologie et dosage spécifique

Dans le cas d’une insuffisance rénale ou hépatique

Pour les patients présentant une insuffisance rénale sévère, la dose de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est à réduire considérablement. Ces patients pourront se contenter d’une dose unique de 10 mg ou de deux doses de 10 mg chacune, par jour. Selon la gravité de la maladie, la dose peut être revue à la baisse.

Il en est de même dans le cas d’une insuffisance hépatique légère. Par contre, le médicament MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est proscrit en présence d’une insuffisance hépatique modérée ou sévère.

Pour les patients de plus de 60 ans

Pour ce type de patient, la prise de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé peut être interdite en raison des risques de problèmes cardiaques. En effet, chez ces patients, le risque de l’allongement de l’intervalle QT à l’électrocardiogramme est assez élevé. On retrouve aussi des cas d’arythmies ventriculaires assez graves ou la survenue d’une mort subite.

Tous ces troubles seraient en effet causés par la dompéridone et le risque d’apparition est augmenté avec l’âge des patients. D’autres études attestent aussi des mêmes résultats, mais auprès de patients ayant dépassé la dose maximale autorisée indépendamment de leur âge.

Mode d’administration

Le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé se prend par voie orale et de préférence avant les repas. On parle idéalement d’une vingtaine à une trentaine de minutes avant le repas. Lorsque vous en prenez après votre repas, il existe de fortes chances que l’absorption soit longuement retardée. Ce qui diminue l’efficacité du produit et retarde son élimination.

De plus, il est conseillé de prendre ce médicament avec de l’eau ou avec tout autre liquide de votre choix. En outre,évitez de mâcher le comprimé avant de l’avaler. Par ailleurs, il est recommandé aux patients de définir des heures précises pour la prise et de les respecter.

Surtout, prévoir un minimum de 6 heures entre chaque prise serait l’idéal.

Contre-indication et mise en garde

Cette rubrique vous informe sur les cas où il est déconseillé de prendre du MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé ainsi que des précautions à prendre dans le cadre de son utilisation.

Contre-indication

Il est formellement interdit de prendre du MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé dans l’un cas ci-après :

  • Si vous avez moins de 12 ans ou si vous avez plus de 12 ans, mais moins de 35 kg ;
  • Si vous présentez une allergie à l’un des composés du médicament, présentés un peu plus haut ;
  • Lorsque vous souffrez du syndrome de mauvaise absorption du glucose ou du galactose ;
  • Lorsqu’une intolérance au galactose se présente ;
  • Si vous présentez un déficit total en lactase ;
  • Si vous souffrez d’une pathologie du foie (modérée ou sévère) ;
  • Lorsque vous présentez une pathologie induisant une augmentation ou une diminution de votre taux de potassium sanguin (troubles électrolytiques importants) ;
  • Si vous présentez une pathologie induisant une diminution de votre taux de magnésium sanguin (troubles électrolytiques importants).

Le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est également déconseillé dans les cas suivants :

  • Si vous souffrez d’une insuffisance hépatique sévère ou modérée ;
  • Si vous souffrez d’une hémorragie gastro-intestinale, avec une obstruction mécanique ou une perforation induisant une dangerosité de la stimulation de la motricité gastrique ;
  • Lorsque vous souffrez d’une prolactinome (une tumeur hypophysaire à prolactine) ;
  • Si vous présentez un allongement de l’intervalle QTc ou d’un des intervalles de conduction cardiaque ;
  • Lorsque vous présentez une bradycardie (un rythme cardiaque lent) ;
  • Si vous souffrez d’une maladie cardiaque sous-jacente comme une insuffisance cardiaque congestive ;
  • Si vous suivez déjà certains traitements (les détails plus bas dans la partie : Interactions médicamenteuses).

Mise en garde

  • Ne prenez jamais une double dose de ce médicament parce que vous avez raté la dose précédente. Continuez le traitement fidèlement ;
  • Évitez d’aller au-delà de trois prises journalières ;
  • Évitez de prendre ce médicament si vous remarquez des traces de dégradation sur l’emballage ou sur le comprimé ;
  • Gardez-vous de la prise de ce médicament après la date d’expiration marquée sur l’emballage (ce médicament se conserve en général durant 3 ans à partir de la date de fabrication) ;
  • Conservez ce médicament loin de la vue et hors de la portée des enfants.

Précautions particulières

Il n’existe pas de moyens de conservation particulière pour ce médicament. De préférence, gardez-le dans un endroit sec et frais à une température de 30 °C idéalement. Vous devez néanmoins éviter de le jeter après usage dans la poubelle ou les égouts. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur la gestion des déchets médicamenteux. Cela constitue un geste à la fois économique et écologique.

Les cas de conduite ou d’utilisation de machines

Après l’administration du médicament MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé, les patients peuvent être sujets à des moments de somnolences et à des sensations de vertige. Il est donc préférable après la prise, de :

  • Ne pas conduire ;
  • Éviter de se servir d’une quelconque machine.
  • N’effectuer aucune activité nécessitant de la concentration, de la coordination et de la vigilance.

Interactions médicamenteuses

Si vous suivez déjà certains traitements médicamenteux, la prise de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est vivement déconseillée. Il en est de même si le traitement à MOTILIUM est déjà en cours et que vous comptez suivre un autre traitement simultanément.

Des médicaments à éviter avec Motilium 20

Ces traitements en simultané avec le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé sont proscrits. Il s’agit de :

  • La prise de n’importe quel médicament allongeant l’intervalle QT, exception faite de l’apomorphine (si et seulement si l’effet conjugué recherché est nettement supérieur aux risques encourus et la posologie adaptée aux effets des deux médicaments) ;
  • La prise des médicaments connus comme étant des inhibiteurs puissants du CYP3A4 (antiprotéase, antibiotique macrolides, antifongiques azoles systémiques) ;
  • L’utilisation des médicaments connus comme étant des inhibiteurs modérés du CYP3A4 (quelques macrolides, diltiazem et vérapamil).

C’est également le cas de :

  • La prise de certains antihistaminiques (notamment la méquitazine et la mizolastine) ;
  • La prise de certains antipaludéens (notamment la luméfantrine et l’halofantrine) ;
  • L’empoi de certains antidépresseurs (notamment le citalopram et l’escitalopram) ;
  • L’empoi de certains anticancéreux (notamment le torémifène, le vandétanib, et la vincamine) ;
  • La prise de certains antibiotiques (notamment l’érythromycine, la spiramycine la moxifloxacine et le lévofloxacine) ;
  • La prise de certains antifongiques (notamment la pentamidine et le fluconazole) ;
  • Du suivi d’un traitement contre l’hypertension artérielle ou contre des problèmes cardiaques ;
  • Du suivi d’un traitement contre des maladies comme le VIH/SIDA ou l’hépatite C
  • La prise de certains antiarythmiques (classe IA et classe III).

D’autres médicaments à éviter avec Motilium

L’utilisation des médicaments tels que le bépridil, le diphémanil, et la méthadone ainsi que des médicaments pour soulager des troubles gastriques (notamment le cisapride, le dolasétron, et le prucalopride) est aussi déconseillée.

Pour plus de précision, il est conseillé de demander l’avis de son médecin avant tout traitement concomitant à celui au MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé.

La liste de médicaments fournie ci-dessus n’est pas exhaustive. Elle vise simplement à vous donner une idée des composants à éviter d’associer au MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé.

En revanche, vous pouvez suivre simultanément un traitement antisécrétoire ou antiacide à condition de prendre ces comprimés après votre repas. L’idée est de ne pas prendre ces médicaments en même temps que le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé.

Fertilité, grossesse et allaitement

Si vous :

  • Êtes enceinte ;
  • Êtes nourrice ;
  • Prévoyez d’avoir un enfant.

Il est indispensable de tenir votre médecin traitant au courant. C’est lui qui décidera si un traitement sous MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé est vraiment nécessaire dans votre état.

Fertilité

Les rares études menées sur ce comprimé en matière de santé de reproduction mettent en avant un risque notable pour la femme. Du côté de l’homme, aucune conclusion n’a été tirée.

Si vous envisagez d’avoir un enfant très prochainement, le mieux serait donc de vous rapprocher de votre médecin pour avoir son avis avant tout traitement avec le MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé.

Grossesse

Dans le cas d’une grossesse également, la toxicité ou non du MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé n’a pas été clairement établie.

Si vous pensez être enceinte ou si vous êtes déjà enceinte, c’est alors votre médecin traitant qui déterminera si oui ou non vous pouvez suivre ce traitement.

Allaitement

Des traces de dompéridone ont été relevées dans le lait maternel. Or, cette substance présente certains risques de santé pour le nouveau-né notamment sur le plan cardiaque. Toutefois, la décision de poursuivre le traitement n’intervient que si l’effet thérapeutique recherché est amplement justifié.

Dans ce cas, un arrêt de l’allaitement est préconisé durant toute la durée du traitement. Autrement, le traitement sera abandonné et l’allaitement pourra continuer sans danger pour l’enfant. Ce dernier pourra en outre bénéficier d’une surveillance ECG s’il a été exposé au MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé via le lait maternel.

Effets indésirables

Plusieurs effets secondaires ont été recensés auprès des patients ayant pris du MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé. Ces effets varient d’un individu à l’autre et surviennent en moyenne chez un individu sur cent. Pour l’effet le plus signalé, son apparition est de l’ordre d’une personne sur 10.

Certaines personnes peuvent même ne sentir aucun de ces effets indésirables ou alors en ressentir de nouveaux qui n’ont pas encore été consignés.

L’effet le plus souvent rencontré

  • La sécheresse buccale

Les effets occasionnellement rencontrés

  • Des difficultés respiratoires ;
  • Quelques convulsions ;
  • Des problèmes urinaires ;
  • Des problèmes hormonaux (chez les femmes).

Les effets peu fréquents

  • Une raideur ou un spasme musculaire ;
  • Une contraction involontaire de certains muscles (face, bras, jambes) ;
  • Des tremblements excessifs ;
  • De l’anxiété et de la nervosité ;
  • Des éruptions cutanées, démangeaisons, urticaires ;
  • Une hypersensibilité (conduisant parfois à un choc anaphylactique) ;
  • De la somnolence, des maux de tête, des sensations de vertige ;
  • De l’agitation ;
  • Des problèmes mammaires chez les femmes (seins douloureux, sensibles, écoulement)
  • Des sensations de fatigue générale ;
  • De la diarrhée ;
  • Une diminution ou une perte de la libido.

Par ailleurs, le traitement s’arrête obligatoirement si vous ressentez des problèmes respiratoires ou cardiaques. Pour signaler un effet secondaire, vous pouvez contacter votre pharmacien soit votre médecin ou directement vous tourner vers :

  • L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ;
  • Le réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance.

Le signalement auprès de ces organes spécialisés est possible en ligne sur la plateforme www.signalement-sante.gouv.fr.

Tous les effets secondaires ressentis sont à signaler même s’ils ne figurent pas dans la liste ci-dessus.

Observations

La dompéridone est connue pour induire un allongement de l’intervalle QT observé à l’électrocardiogramme et provoquer des arythmies ventriculaires. Par conséquent, si au cours du traitement, vous constatez des signes d’arythmies (un rythme cardiaque chaotique, tantôt lent, tantôt rapide) ou tout autre symptôme cardiaque, référez-vous immédiatement à votre médecin traitant.

Selon le cas, le traitement est susceptible d’être immédiatement suspendu.

Surdosage

On parle de surdosage lorsque vous avez pris plus de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé que vous devriez en prendre pour la journée. Le premier réflexe à avoir en cas de surdosage est de contacter immédiatement votre médecin. Vous pouvez également contacter :

  • Votre pharmacien ;
  • Un centre antipoison.

Les symptômes

Au nombre des symptômes qui traduisent un surdosage de MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé, on retrouve :

  • Des réactions extrapyramidales (les tremblements, l’akathisie, la dystonie, et l’akinésie) ;
  • Des convulsions ;
  • Une désorientation ;
  • De l’agitation ;
  • Des troubles de la conscience ;
  • De la somnolence.

Les remèdes

Il n’existe pas à proprement parler un remède spécifique à l’intoxication au MOTILIUM 10 mg, comprimé pelliculé. La prise en charge est symptomatique et dépend donc de votre état après le surdosage.

Dans tous les cas, vous serez immédiatement mis en observation médicale avec un traitement spécifique au trouble que vous présentez.

Par ailleurs, une surveillance ECG s’avère obligatoire en plus d’un traitement de type anticholinergique ou antiparkinsonien.

Enfin, pour avoir des informations supplémentaires ou éclaircir des zones d’ombre sur le MOTILIUM 10, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles