Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Muguet de bébé : pourquoi et comment s’en débarrasser ?

Le muguet de bébé est une petite tache blanche, qui apparaît au niveau de la langue du nourrisson. Il cause de graves douleurs au bébé dès qu’il est touché. Par conséquent, cette affection empêche le bout de chou de s’alimenter correctement. Pire, l’enfant de quelques semaines éprouvera un mal-être profond. Alors, comment réagir face à cette pathologie ? Nous vous en donnons les moyens dans ce guide.

Le muguet de bébé : qu’est-ce que c’est ?

Le muguet est le résultat de la prolifération d’un champignon microscopique, sur les muqueuses de la bouche. La levure en question est appelée le candida albicans et elle s’invite très fréquemment, dans l’organisme du bébé. Une telle situation est due à la fragilité du système immunitaire du nouveau-né. En effet, la maturation de sa défense naturelle est toujours inachevée à cet âge.

Pour ne pas confondre le muguet à un autre type d’infection, il est recommandé de rechercher trois points cruciaux à savoir :

  • la position du muguet ;
  • l’aspect de l’infection ;
  • la couleur des taches.

Cette pathologie se retrouve, en majorité, sur trois parties de la bouche. Il s’agit de la langue, la joue, et le palais. Pour ce qui est de l’aspect, elle ressemble à du lait caillé et, les taches sont blanchâtres. Comme astuce, faites usage d’un coton-tige pour frotter la muqueuse, afin d’en voir la résistance. Si les taches s’enlèvent alors il ne s’agit pas du muguet chez le bébé.

La tache générée par cette affection est résistante. Autrement dit, un simple frottage de coton-tige ne suffit pas pour l’enlever. Il faut souligner que cette affection fait son apparition lors des 6 premiers mois du bébé. Sa durée de vie moyenne est d’une ou deux semaines environ. Toutefois, il peut arriver qu’elle persiste pendant plus de 15 jours.

Muguet de bébé : cause secondaire et manifestations

Comme mentionné ci-dessus, le champignon candida albicans est à l’origine de la mycose buccale. Toutefois, sachez qu’il n’est pas la seule cause, car l’ingestion de certains médicaments constitue la seconde cause de cette maladie.

Cause secondaire du muguet de bébé

La prise d’antibiotiques et de médicaments immunodépresseurs affaiblit le dispositif immunitaire du bébé. De ce fait, il est vulnérable et devient une proie facile pour les infections notamment, celle du Candida albicans.

Manifestations du muguet de bébé

Les signes de présence du muguet buccal sont multiples. D’abord, des plaques blanches sont visibles sur les zones d’apparition connues de l’infection (langue, palais, joues). Les taches sont également apparentes sur les gencives du bébé. Ensuite, une sécheresse buccale fait son apparition, suivie de petites fentes sur les lèvres. Il faut souligner que les lèvres s’enflent et rougissent.

Chaque contact du sein avec les lésions, crée une vive douleur au bébé. Par conséquent, il peut se mettre à pleurer lors des prises de biberon ou des tétées. L’érythème fessier est également sur la liste des symptômes de cette affection. En effet, le champion trouve son confort dans les milieux humides. Le bébé, étant toujours en couche, est en proie à l’apparition de ce signe clinique.

Par ailleurs, un muguet de bébé non traité, favorise la propagation de l’infection. Lorsque celle-ci atteint le dispositif digestif, des vomissements et/ou des diarrhées apparaissent.

Muguet de bébé : les modes de transmission

Cette pathologie bénigne possède deux principaux modes de transmission. Il s’agit de la contagion entre enfants et, de la contagion entre le bébé et sa mère. Pour ce qui est de la transmission entre bébés, elle se fait par le biais des objets tels que la tétine, les suces ou les jouets. Il suffit que le nourrisson malade mette l’objet dans sa bouche, pour contaminer le bébé sain, dès qu’il fait de même.

En ce qui concerne la seconde forme de transmission, elle provient du contact direct de la mycose buccale avec les seins de la maman. Ainsi, une candidose mammaire s’installe et, se manifeste de la manière suivante :

  • irritation des mamelons ;
  • apparition de croûtes et/ou crevasses ;
  • démangeaisons et atroces douleurs au sein.

Bien que ces symptômes semblent criards, la gravité de la maladie sur la mère est similaire à celle sur l’enfant. En d’autres termes, aucune complication n’est à redouter.

En outre, le bébé peut être aussi affecté par le muguet lors de l’accouchement. Étant un micro-organisme, le champignon peut se glisser dans le corps du nouveau-né, pendant sa venue au monde. Ce mode de transmission signifie que la maman est, au préalable, une porteuse du germe.

Traitement du muguet de bébé

Avant d’aborder le sujet du traitement, sachez que le diagnostic de la maladie se fait à la base de ses symptômes. Aucun test n’est requis pour déterminer l’existence du muguet. Pour revenir au traitement, il se fait obligatoirement en deux phases. Il s’agit du traitement du bébé et du traitement de la mère. Toutefois, en règle générale, cette affection se guérit d’elle-même en une ou deux semaines.

Traitement du bébé

Pour se débarrasser du muguet, le médecin recommande l’usage d’un fongicide en suspension. La mère doit enduire la bouche du nourrisson avec ce produit 4 fois par jour. Le traitement doit durer deux semaines au maximum. Dans le cas d’une persistance de l’infection, il faudra trouver un autre type de traitement plus adapté.

En effet, il existe des souches de candida albicans qui sont assez résistantes. Pour les contrer, l’usage de fongicide en pommade est la meilleure solution. Il se met à l’intérieur de la bouche du bébé pendant une ou deux semaines. La fréquence d’utilisation quotidienne est de 4 applications également, par jour.

Traitement de la mère

Pour la maman nourrice, le médecin va prescrire un onguent fongicide. Son objectif est de guérir les seins déjà infectés ou, de les prémunir d’une éventuelle contamination. Dans la plupart des cas, le médicament est une pommade applicable sur les mamelons. À défaut de vous rendre chez le médecin, vous pouvez vous en procurer chez le pharmacien.

D’ailleurs, il existe des antifongiques en vente libre. Assurez-vous que celui que vous allez utiliser contienne, du clotrimazole.

Le violet de gentiane ? Non !

Les antifongiques ne sont pas le seul traitement contre le muguet de nourrisson. Il y a quelques années auparavant, le violet de gentiane servait également à guérir cette affection. Cependant, cette solution a été mise de côté, à cause du danger qu’il représente pour la santé. En effet, les produits contenant cet ingrédient augmentent considérablement le risque de cancer.

Soins et attitudes à adopter

Le traitement du muguet doit s’accompagner de comportements adéquats, pour obtenir un meilleur résultat. Il s’agit de :

  • lavage de mains de façon régulière ;
  • nettoyage à l’eau bouillante des objets portés à la bouche par le bébé ;
  • rinçage de ses objets, dans une combinaison d’eau et de vinaigre (50% chacun) ;
  • lavage des mamelons, après chaque repas du nourrisson ;
  • usage de compresses stériles et sèches, pour couvrir les mamelons.

Pour ce qui est de l’utilisation de compresses, la maman doit en changer à chaque tétée de l’enfant. En outre, la maman doit éviter de mettre à la bouche la tétine du bébé, pour ne pas souffrir aussi du muguet. En faisant toutes ses démarches, la maman évite à son enfant de faire une rechute.

Muguet de bébé : les moyens de prévention

La première chose à faire pour prévenir le muguet de bébé est de suivre les règles d’hygiène. Il est également important que la tétine, le biberon, et les anneaux de dentition, soient permanemment stérilisés. Outre ces alternatives, il y a la prévention contre l’affaiblissement dû aux antibiotiques. En effet, il est recommandé d’administrer des probiotiques, aux bébés sous traitement antibiotique.

Cette prévention aide au renforcement de l’organisme, de sorte à éliminer les infections dues aux champions. Les souches Saccharomyces boulardii et Lactobacillus rhamnosus GG sont plus indiquées, pour remplir la fonction de barrière au candida albicans.

En conclusion, le muguet de bébé se transmet du bébé à la mère, mais aussi de la mère au bébé. Son diagnostic n’est absolument pas complexe. Grâce à ses symptômes, cette affection peut être vite décelée. Ainsi, le traitement peut se faire de manière rapide et efficace. Par ailleurs, le traitement doit être appliqué simultanément sur l’enfant et la mère, même si l’un d’eux ne présente aucun symptôme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles