Global Statistics

All countries
551,422,934
Confirmed
Updated on June 29, 2022 10:23 pm
All countries
523,618,449
Recovered
Updated on June 29, 2022 10:23 pm
All countries
6,355,111
Deaths
Updated on June 29, 2022 10:23 pm

Mutisme sélectif chez l’enfant : causes, manifestations et solutions

Au cours de sa vie, l’enfant peut être exposé à de nombreux troubles anxieux. Le mutisme sélectif en fait partie. Il s’agit d’un trouble de la parole qui se caractérise généralement par l’incapacité de parler lors de situations particulières. C’est une maladie qui coexiste avec l’anxiété sociale et la timidité. Cependant, ce trouble est dû à plusieurs causes et peut se reconnaitre de différentes manières. Qu’est-ce que le mutisme sélectif chez l’enfant ? Quelles sont ses causes et ses manifestations ? Y a-t-il des solutions pour en finir avec ce trouble ? Retrouvez quelques répondes dans ce billet ?

Le mutisme sélectif : Description de la maladie

Le mutisme sélectif fait référence à un trouble de la communication reconnu comme une incapacité persistante de l’enfant à parler dans une ou plusieurs situations particulières. L’enfant peut donc cerner le langage et parler dans les situations non gênantes pour lui.

Habituellement, le comportement d’un enfant souffrant de mutisme sélectif peut être perçu comme une impolitesse ou de la timidité. Les expériences ont permis de noter qu’il existe plusieurs degrés de ce trouble.

L’enfant malade peut rester totalement silencieux à l’école, pendant plusieurs années, tout en ayant une aisance à parler chez lui. Un autre enfant souffrant de mutisme sélectif ne parlera qu’aux enfants du même âge que lui, mais pas aux adultes. Dans un autre cas, l’enfant peut parler aux adultes et ne parlera pas à ceux du même âge que lui. Tout compte fait, on comprend que l’enfant mutique n’a pas les mêmes capacités à s’exprimer dans toutes les situations.

Histoire de la maladie

La première description de la maladie du mutisme sélectif a été réalisée par le physicien allemand Adolphe Kussmaul, en 1877. Ce dernier a longtemps étudié ce trouble. Quelques années plus tard (en 1927), la psychiatre polonaise Sophie Morgenstern s’est aussi lancée dans les recherches, pour comprendre le trouble mutique. Ces recherches lui ont permis d’adopter le terme « mutisme psychogène ». Pour cette dernière, cette maladie montre de la provocation de la part de l’enfant.

Par ailleurs, au cours des années 1934, le psychiatre suisse Moritz Tramer nomme la maladie comme étant un mutisme électif. Ce terme évoqué par Moritz a été reconnu par plusieurs associations de scientifiques en 1980.

En 1990, une étude approfondie a été également effectuée sur le trouble par de nombreux spécialistes. De grands ouvrages ont été publiés sur le sujet par ces derniers. Ce n’est qu’au cours de l’année 1994 que l’expression « électif » a connu une modification et a finalement été remplacée par l’expression « sélectif ». Le terme « sélectif » a été ajouté, pour donner plus de précisions au nom de la maladie.

Quelles sont les causes du mutisme sélectif chez l’enfant ?

Les causes réelles de ce trouble restent encore inconnues jusqu’à ce jour. Néanmoins, on constate que le mutisme sélectif fait très souvent son apparition chez l’enfant, suite à l’environnement, des antécédents familiaux ou des expériences traumatiques. La combinaison de ces facteurs peut aussi entrainer l’apparition des symptômes du mutisme sélectif chez l’enfant.

Quels sont les symptômes de ce trouble ?

Pour information, le mutisme sélectif chez l’enfant est caractérisé par plusieurs symptômes. Les plus connus sont entre autres :

  • Les troubles du sommeil ;
  • Les difficultés à garder le contact visuel, surtout avec les personnes étrangères ;
  • Les signes d’une anxiété à un âge précoce ;
  • Une grande difficulté à prendre la parole dans des conditions sociales spécifiques ;
  • Une difficulté à sourire ;
  • La timidité ;
  • Les difficultés à prononcer des mots élémentaires tels que « oui ou non » ou encore « bonjour ».

À cela, il faut ajouter les difficultés à être séparés de leurs parents, les crises de colère fréquentes, le fait d’utiliser les mains pour communiquer lors des situations inconfortables, la raideur dans les mouvements. Un mutisme dont la durée s’étend sur plus d’un mois est aussi un symptôme.

Il faut préciser que le mutisme sélectif apparait le plus souvent avant l’âge de 5 ans chez l’enfant. Selon les statistiques, le mutisme sélectif touche plus les filles que les garçons.

Les différentes formes de mutisme sélectif

Il existe plusieurs formes de mutisme sélectif chez l’enfant.

Le mutisme sélectif primaire

Cette forme de mutisme sélectif est reconnue comme une maladie précoce, où l’enfant n’a pas l’habitude de parler aux personnes, qui ne font pas partie de sa famille. L’enfant évite toujours la communication avec autrui. Le mutisme sélectif primaire est la conséquence d’une anxiété déclenchée par la séparation parents-enfants.

Le mutisme sélectif secondaire

Le mutisme sélectif secondaire est un trouble qui survient tardivement chez l’enfant qui a pu parler sans aucune gêne en toute situation pendant une période donnée. Cette forme de mutisme est perçue comme une illustration d’une phobie sociale ou un trouble réactionnel.

Le mutisme symbiotique

Le mutisme sélectif symbiotique ressemble un peu au mutisme sélectif primaire. En effet, cette forme de mutisme sélectif concerne également les enfants qui ont des relations avec leur entourage.

Le mutisme sélectif intrafamilial

Le mutisme sélectif intrafamilial est une forme très rare de mutisme sélectif chez l’enfant. L’enfant atteint de ce trouble ne s’exprime pas avec ses proches.

Le mutisme sélectif extrafamilial

C’est l’une des formes de mutisme sélectif les plus connues. Il se manifeste en dehors de l’entourage familial, souvent en présence d’étrangers ou à l’école. Autrement dit, l’enfant ne parle pas avec les personnes différentes de ses proches.

Le mutisme passif agressif

Dans ce cas de mutisme sélectif, l’enfant tend à montrer son hostilité envers les personnes qui l’entourent avec des comportements violents tout en refusant de s’exprimer.

Le mutisme traumatique

Le mutisme traumatique est un trouble provoqué par des événements traumatiques vécus par l’enfant. L’enfant souffrant se met généralement en retrait. Ce qui peut provoquer chez ce dernier un état de dépression.

Le mutisme avec phobie de la parole

Il s’agit d’une forme de mutisme caractérisée par la peur de l’enfant d’entendre sa propre voix. Face à cette situation, il peut s’exprimer avec des gestes pour ne pas avoir à parler. Le mutisme avec phobie de la parole est moins répandu.

Diagnostic du mutisme sélectif chez l’enfant

Le mutisme sélectif est un trouble qui n’est pas encore très maitrisé par les professionnels de santé. De ce fait, le diagnostiquer reste une tâche compliquée. Les enfants qui souffrent de ce trouble peuvent être confondus avec des enfants malades d’autisme, ou qui ont des problèmes d’apprentissage. Ainsi, pour diagnostiquer la maladie, les parents doivent faire preuve de vigilance et observer de plus près les comportements de leur enfant.

S’ils constatent un comportement anormal lié au mutisme sélectif, prévenir un orthophoniste est la meilleure option. Ce dernier pourra mieux diagnostiquer l’état de santé de l’enfant.

Il est important d’effectuer le diagnostic de la maladie le plus rapidement possible. En effet, plus le temps passe, plus le mutisme évolue chez l’enfant.

Quelles solutions pour traiter ce trouble ?

Il n’existe pas de traitement précis pour guérir les enfants souffrant de mutisme sélectif. Néanmoins, plusieurs solutions peuvent être utilisées pour les accompagner.

Les thérapies

L’une des meilleures solutions pour traiter le mutisme chez l’enfant est la thérapie. On en distingue plusieurs.

Les thérapies béhavioristes

Ces types de thérapie ont pour but de détecter les effets provoqués par le mutisme sélectif chez l’enfant. Ils ont été approuvés de nombreux spécialistes.

La thérapie par le jeu

Elle permet de mettre l’enfant dans un environnement de jeu. L’utilisation de cette solution permet à l’enfant d’extérioriser tout ce qu’il ressent, ainsi que ses besoins et rêves.

La réalité virtuelle

La réalité virtuelle est utilisée en immersion dans des situations gênantes pour l’enfant. Le spécialiste utilise généralement un casque de réalité virtuelle et un support informatique. Ces outils permettront à l’enfant d’apprendre à mieux aborder les situations gênantes et à réagir autrement face à celles-ci.

La thérapie familiale

Cette thérapie consiste à travailler la dynamique familiale dans laquelle se trouve l’enfant souffrant de la maladie. Elle permet d’avancer plus rapidement dans la procédure de travail avec l’enfant.

L’art-thérapie

L’art-thérapie est une thérapie qui oblige l’enfant à s’exprimer par des dessins, de la peinture, des œuvres artistiques. En décryptant ses œuvres, le thérapeute peut trouver les sources du problème de l’enfant.

Mettre l’enfant dans un environnement de confiance

Pour aider les enfants malades, les parents peuvent leur montrer que cela peut arriver à n’importe quel enfant. De plus, ils doivent les accompagner dans ses situations et leur apporter leur sécurité et leur réconfort. Dans les conditions normales, les enfants atteints de mutisme sélectif se sentent à l’aise chez eux. Il sera donc plus simple pour les parents de mettre l’enfant dans un environnement de confiance en lui parlant.

Recourir aux services d’un professionnel

En plus de créer un environnement de confiance, il est aussi possible de recourir aux services d’un professionnel pour aider un enfant mutique. Avec l’aide des parents, il pourra aider l’enfant à extérioriser ses sentiments. Cette méthode peut être de longue durée.

De façon générale, le mutisme chez l’enfant est un trouble de la communication fréquent chez les enfants de 5 ans au plus. Il est donc important de prendre en compte les conseils donnés par les spécialistes et d’accompagner l’enfant. Ainsi, si vous remarquez un symptôme de ce trouble, signalez-le vite à un spécialiste. Une prise en charge au plus tôt permet d’empêcher l’évolution de la maladie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles