Global Statistics

All countries
260,876,508
Confirmed
Updated on November 27, 2021 3:24 am
All countries
233,917,243
Recovered
Updated on November 27, 2021 3:24 am
All countries
5,206,264
Deaths
Updated on November 27, 2021 3:24 am

Mycose du pied : 14 traitements naturels

Les maladies de peau se décomptent par plusieurs catégories. Tandis que certaines touchent particulièrement la peau des membres supérieurs et du visage surtout, d’autres attaquent la peau des pieds, le derme de la plante des pieds, et bien d’autres parties proches. Les cloques, les démangeaisons, les rougeurs et les boutons qui attaquent la peau présentent plusieurs causes et symptômes. Parmi les maux dont peut souffrir votre peau, la mycose de pied présente plusieurs facteurs de risques, de nombreuses causes et des symptômes assez particuliers. Classée parmi les maladies de peau les plus répandues, la mycose de pied se traite de différentes façons.

Les remèdes naturels présentent plusieurs avantages dans la mesure où ils s’obtiennent plus facilement, ils s’appliquent aisément et ne coûtent pas vraiment cher. Dans ce dossier, nous vous présentons de façon brève les symptômes et quelques détails sur la mycose de pied puis nous vous proposons une liste de traitements naturels que vous pourrez essayer ou recommander à vos proches qui souffrent de cette infection.

Connaitre la mycose de pied pour mieux la soigner

La mycose de pied est encore appelée « pied d’athlète ». C’est une infection provoquée par un champignon de la peau. Elle se manifeste habituellement entre les orteils, sur les ongles ou sous la plante des pieds. C’est une affection très présente parce qu’elle peut toucher jusqu’à 10 % de la population.

La mycose des pieds – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les dermatophytes, ces champignons responsables de l’infection se posent sur la couche externe de la tablette des ongles et peuvent se proliférer rapidement s’ils se retrouvent dans des conditions favorables. Cette prolifération se manifeste par le passage des champignons à travers la barrière de la peau. Très tôt, les bactéries s’y développent et se multiplient à grande vitesse.

Les sportifs présentent plusieurs facteurs de risques et peuvent connaitre très rapidement une mycose survenant entre deux orteils. Cela justifie l’appellation « pied d’athlète » en référence donc aux sportifs. C’est une infection contagieuse qui touche autant les enfants que les adultes, hommes et femmes. C’est une affection qui ouvre la porte à d’autres infections bactériennes qui se développent aussi bien dans la chaleur que dans l’humidité.

Les causes de cette infection se résument à certaines habitudes telles que :

  • La marche pieds nus dans des milieux chauds et humides ;
  • Le contact des pieds avec certaines bactéries dans les piscines ou les bassins ;
  • La marche pieds nus dans les vestiaires, les saunas et salles de sport, etc.

Le champignon responsable de la mycose pénètre dans les orteils et se propage à la peau et aux ongles en se multipliant. Pour détecter les premiers symptômes et vite vous soigner, vous devez observer souvent entre le 3ème et le 4ème orteil ou entre tous les orteils de façon générale. Si vous êtes infecté, vous allez :

  • Remarquer des rougeurs ;
  • Sentir des démangeaisons ;
  • Sentir des brûlures.

Au fil du temps, une fissure peut apparaitre et occasionner des douleurs et des cloques visibles. Vous devez soigner le plus tôt possible cette infection parce qu’elle reste contagieuse. Plusieurs traitements naturels s’offrent à vous.

1. Le premier traitement : la prévention

Le pied d’athlète ne se classe pas dans la liste des affections graves de la peau. Toutefois, elle vous met dans une situation désagréable et surtout contagieuse. Si vous ne le savez pas, une personne infectée qui ne se traite pas peut s’autocontaminer c’est-à-dire la propagation des champignons sur d’autres parties de son corps. De même, vous pouvez également infecter d’autres personnes par contact indirect à cause de la perte de peaux mortes contenant des champignons.

Pour éviter cela, le premier traitement naturel reste la prévention. Plusieurs personnes n’y pensent pas souvent. Cependant, prévenir vaut mieux toujours que guérir. Pour éviter d’attraper la mycose de pied, nous vous recommandons de vous promener toujours pieds chaussés. À la maison, vous pouvez porter des chaussettes, des chaussons ou des sandalettes de maison afin d’éviter le contact avec les zones humides. En période de chaleur également, veuillez tout au moins porter des chaussures nu-pied qui protègent la plante de vos pieds.

Les chaussettes ou socquettes protègent vos orteils et vous assurent une prévention contre les dermatophytes. Si vous pratiquez du sport, évitez de marcher pieds nus dans les vestiaires, dans les salles de sport et les saunas. En effet, plusieurs personnes utilisent ces salles et la sueur et la chaleur dégagée par le grand nombre d’usagers de ces salles constituent autant de facteurs de prolifération des champignons. Après le sport et surtout si vous êtes resté longtemps en chaussures, vous devez procéder à leur enlèvement et passer des produits naturels pour tuer les germes des bactéries. Le port de chaussures fermées provoque un environnement chaud et humide, favorable donc au développement des champignons. Veuillez passer des solutions efficaces et naturelles pour prévenir.

2. L’ail, un ennemi des dermatophytes

Une diminution des défenses immunitaires peut favoriser le développement des champignons. Pour renforcer ce système et les combattre, vous devez recourir aux produits naturels tels que l’ail. Plusieurs recherches scientifiques ont prouvé l’efficacité de cette espèce de bulbe de la famille des liliacées. Composé de plusieurs petites gousses réunies sous une enveloppe commune, l’ail est utilisé d’abord en cuisine, mais aussi dans le traitement naturel de plusieurs maladies.

Dans la guérison d’une mycose de pied, son odeur forte et son caractère piquant jouent un rôle très efficace contre les agents pathogènes. Sa forte teneur en ajoène agissant comme un antifongique justifie ses propriétés antibactériennes naturelles. Avec l’ail, vous pouvez procéder à un traitement naturel antifongique par :

  • Voie orale ;
  •  Voie cutanée.

Dans le premier cas, vous pouvez intégrer à votre alimentation la consommation d’une certaine quantité d’ail. Dans la pratique, nous vous recommandons d’ajouter une gousse ou deux à votre nourriture afin d’accélérer le processus de guérison. Vous pouvez consommer l’ail de différentes manières bien évidemment. Tout dépend de votre préférence.

Pour un traitement cutané, veuillez écraser la gousse d’ail et ajoutez à la pâte deux ou trois gouttes d’huile d’olive. Ensuite, appliquez la pâte sur les zones touchées et laissez agir durant 30 minutes avant de laver avec de l’eau et un savon antifongique. Vous pouvez répéter cette application pendant plusieurs jours pour guérir et prévenir en même temps une autre contamination.

3. Le traitement par le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude constitue un moyen économique et très prometteur contre les infections fongiques comme la mycose de pied. C’est un produit naturel qui vous évite des complications après les soins et agit efficacement contre les bactéries. Pour un traitement cutané, c’est l’une des solutions les plus avantageuses. Au début de la mycose ou pour soigner une mycose modérée, veuillez diluer 4 cuillères à soupe de bicarbonate dans un litre d’eau tiède. Ensuite, plongez vos pieds pendant une quinzaine de minutes avant de les sécher. Pour trouver très tôt l’efficacité de ce remède, nous vous conseillons de le répéter chaque jour jusqu’à la disparition totale des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures et des douleurs.

De même, vous pouvez essayer une méthode plus simple que la première. Veuillez saupoudrer le bicarbonate de soude sur les parties infectées avant d’enfiler vos chaussettes ou les bas. La poudre permettra l’absorption de l’humidité qui reste la cause principale de la prolifération des champignons et de leur développement. L’avantage de cette solution réside dans son caractère économique et très écologique.

4. Le bain d’eau salée

Une autre solution économique et respectueuse de l’environnement par son caractère naturel consiste à se baigner dans l’eau salée. Le bain d’eau salée parait banal. Cependant, il présente plusieurs propriétés antibactériennes. Si vous ne le savez pas, le sel détruit plusieurs espèces animales telles que les vers de terre et des bactéries comme celles responsables de la mycose de pied.

L’eau salée demeure un environnement très hostile pour les mycoses en général. Cela s’explique par le fait que le sel empêche la prolifération des champignons et donc des dermatophytes. Pour suivre ce traitement naturel, vous pouvez verser par litre d’eau environ une cuillère à soupe de gros sel. Ensuite, veuillez tremper chaque jour vos pieds dans l’eau salée. Les agents pathogènes s’affaiblissent et ne peuvent plus se multiplier. Avec la répétition de ce remède, vous les détruisez complètement et vous évitez à votre entourage une infection.

Contrairement au sucre qui attire certains agents pathogènes, le sel les élimine. Si vous ne le savez pas, le diabète reste un facteur de risque de mycose des pieds, par la diminution des défenses et d’autres facteurs qui favorisent les microtraumatismes facilitant la pénétration du champignon dans la peau. Si vous souffrez du diabète, vous devez suivre un traitement adapté et très sérieux au risque de voir votre pied amputé.

5. Les huiles essentielles : l’arbre à thé

Vous pouvez recourir aux huiles essentielles pour traiter le pied d’athlète. Plusieurs parmi elles vous apportent une guérison rapide. Elles luttent contre les mycoses de pieds grâce à leurs vertus antifongiques. Vous pouvez essayer les huiles essentielles d’arbre à thé ou tea tree en anglais. Les vertus remarquables de ces huiles se constatent dès les premiers jours du traitement. Vous procédez à une application directe des huiles aux parties touchées. Pour plus d’efficacité, vous pouvez mélanger certaines huiles essentielles entre elles.

Veuillez ne pas utiliser ces huiles chez la femme enceinte ni chez l’enfant. De même, elles ne s’appliquent pas sur les plaies au risque de voir naitre d’autres aggravations.

6. L’huile de lavande aspic

Elle possède les mêmes vertus que l’huile d’arbre à thé. Vous pouvez la mélanger avec l’huile d’amande douce pour l’utiliser par voie cutanée. Vous sentez les vertus antifongiques de ce mélange lorsque vous l’appliquez directement sur les parties touchées. Elles ne brûlent pas et ne vous irritent pas la peau. Au contraire, les huiles essentielles de lavande aspic adoucissent vos démangeaisons et procurent une certaine sécurité à la peau. Elles détruisent profondément les bactéries et rétablissent la force aux cellules des peaux qui mouraient.

7. L’huile de cèdre d’Atlas et le palmarosa

Ces huiles essentielles possèdent aussi des vertus antifongiques. Tout comme les précédentes, vous pouvez les mélanger avec l’huile d’amande douce et appliquer directement sur la zone infectée. Pour respecter une fréquence, nous vous recommandons d’appliquer deux à trois fois par jour jusqu’à la disparition totale de la mycose. Pour éviter des désagréments d’ordre sanitaire, vous gagnerez toujours à consulter un pharmacien ou un parapharmacien sur l’utilisation de ces huiles essentielles.

8. Recette à base de l’huile de lavande

Pour soigner la mycose avec l’huile de lavande, vous pouvez mélanger 1 millilitre de cette huile de avec un millilitre (= 25 gouttes) d’huile essentielle de sarriette puis 4 millilitres d’huile d’amande douce ou de pépin de raisin. Une fois que vous réalisez ce mélange, vous remuez délicatement le tout. Vous pouvez appliquer quelques gouttes de la solution obtenue sur la zone atteinte par la mycose. Nous vous conseillons de répéter cela trois fois par jour, jusqu’à ce que l’infection cesse complètement. Si vous voulez prévenir la mycose, vous pouvez adopter l’huile de lavande que vous appliquerez sur les zones susceptibles d’être attaquées au moins une fois par jour.

9. Les bienfaits du chlorure d’aluminium

Plusieurs remèdes naturels à base de chlorure d’aluminium offrent une garantie pour la lutte contre la mycose de pied. Imbibez un coton avec cette solution et appliquez-la entre les orteils à raison de deux à trois fois par jour pendant 14 jours. Vous trouverez en pharmacie le mélange d’eau et de chlorure d’aluminium pour soigner le pied d’athlète. Si vous ne supportez pas les huiles essentielles, c’est l’alternative parfaite à laquelle vous pouvez recourir. Le chlorure d’aluminium s’utilise de façon ponctuelle pour soigner par exemple la mycose.

Il se charge d’assécher la zone atteinte afin d’éviter une prolifération des champignons à la quête de l’humidité. Si vous souffrez des lésions, évitez que la solution touche les zones concernées dans le cas échéant. Si vous avez des questions ou des doutes et points d’ombres, vous pouvez prendre des conseils chez un pharmacien sur l’utilisation efficace et sûre de ce remède naturel.

10. L’Aloe Vera

Parmi les remèdes naturels les plus connus et les plus utilisés au monde, l’Aloe Vera se classe sans aucun doute dans les premières positions. C’est une plante aux nombreuses vertus qui s’adaptent très bien aux soins de visage, aux traitements des maladies de peau. C’est donc une solution très sûre pour traiter la mycose de pied avec une assurance totale.

Vous pouvez utiliser un gel d’Aloe Vera sur les fissures entre les orteils ou les zones infectées. Les propriétés antifongiques de la substance appliquée agissent sur la vie des bactéries ou champignons. Quand vous finissez l’application, veuillez procéder au séchage et laissez durant une trentaine de minutes au moins, le temps que le gel joue pleinement son rôle.

Vous n’avez pas besoin d’acheter un produit fabriqué à base d’Aloe Vera. Vous pouvez vous-même couper un bout de feuille charnue d’Aloe Vera en son milieu et à l’aide de ciseaux, vous retirez les épines. Ensuite, le liquide qui sort constitue le gel d’Aloe Vera que vous appliquez directement sur les parties lésées.

11. L’argile verte

L’argile verte se classe parmi les produits naturels qui traitent le pied d’athlète. Après avoir obtenu cette argile, vous pouvez vous servir d’un pinceau pour l’appliquer directement entre les orteils infectés. Dès que l’argile s’assèche, vous allez rincer avec de l’eau tiède et sécher les pieds. Le séchoir à cheveux peut vous aider dans cet exercice quotidien.

Si vous optez pour un bain de pieds avec de l’argile verte, vous versez 2 cuillères à soupe du produit dans un verre d’eau. Après avoir remué, vous renversez le tout dans l’eau pour un bain de pieds. Vous plongez ensuite vos pieds durant au moins 15 minutes afin de calmer les démangeaisons.

12. Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre s’utilise beaucoup plus dans les recettes de cuisine. Cependant, c’est un allié efficace dans la lutte contre les mycoses. C’est un produit naturel auquel vous pouvez recourir. Pour l’utiliser comme remède, vous remplissez votre bassine pour le bain de pieds d’eau tiède et de vinaigre de cidre en quantité égale. Ensuite, vous trempez vos pieds au moins une fois par jour pendant un quart d’heure.

Vous pouvez essayer d’autres solutions à base du vinaigre de cidre. Dans l’eau de bain de pieds, vous ajoutez au vinaigre de cidre une cuillère de sel de mer et 3 gouttes d’huile essentielle de citron. Ce mélange possède plusieurs vertus antifongiques. Vous accélérez le processus de guérison si vous recourez fréquemment à cette solution.

13. Les plantes contre la mycose

Vous pouvez recourir à la phytothérapie pour soigner les mycoses de pied. Entre autres, les pépins de pamplemousse possèdent des capacités antifongiques et détruisent naturellement les champignons. Vous appliquez quelques gouttes de l’extrait de pépins de pamplemousse directement sur la peau, trois fois par jour jusqu’à disparition de la mycose. La teinture de propolis et l’huile essentielle de baies d’argousier luttent efficacement contre la mycose. Vous appliquez localement à raison d’une ou deux gouttes sur la zone, trois fois par jour. La racine de bardane quant à elle se prend comme complément alimentaire pour soigner les mycoses. De même, une application cutanée n’est pas exclue. Vous la trouverez sous forme de teinture mère que vous appliquez localement sur les zones touchées.

14. Le lapacho ou Pao d’arco

L’écorce de lapacho (un arbre de l’Amérique du Sud) possède assez de qualités antifongiques pour détruire les champignons et bactéries. Pour l’utiliser, vous laissez reposer vos pieds durant 15 minutes dans un bain de lapacho mariné dans l’eau tiède. Répétez ce traitement 2 à 3 fois par jour. Cela diminue considérablement les infections comme une mycose. Pour une efficacité garantie, cette préparation fonctionne bien sous forme de décoction. Vous devez donc faire bouillir durant 8 à 10 minutes, 15 g à 20 g de poudre d’écorce interne séchée de lapacho dans 500 ml d’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles