Global Statistics

All countries
593,409,880
Confirmed
Updated on August 12, 2022 6:06 am
All countries
563,651,637
Recovered
Updated on August 12, 2022 6:06 am
All countries
6,449,024
Deaths
Updated on August 12, 2022 6:06 am

Neurinome de l’acoustique : quels traitements ?

Le neurinome de l’acoustique est une tumeur apparaissant sur la gaine qui protège les nerfs. Il existe sous différentes formes dont la plus répandue atteint le nerf vestibulocochléaire. Il s’agit en effet du nerf crânien intervenant à la fois dans l’audition et dans l’équilibre. Bien que les neurinomes soient en général de légères tuméfactions, certains peuvent cependant entraîner de graves complications. Leur évolution souvent lente provoque des troubles de l’acoustique et de l’équilibre et il devient alors indispensable de les traiter. Découvrez dans cet article les différents traitements applicables au neurinome de l’acoustique.

Tout savoir sur le neurinome de l’acoustique

Le neurinome de l’acoustique est une tuméfaction non cancéreuse observée dans les cellules entourant le nerf vestibulaire.

Quelles sont ses causes ?

À l’image de plusieurs autres types de tumeurs, le neurinome de l’acoustique a une cause qui est encore méconnue. Certains cas ont néanmoins été testés comme des signes de neurofibromatose de type 2. Ils correspondent en effet à des maladies causées par une mutation génétique.

Comment reconnaître le neurinome de l’acoustique ?

Le diagnostic du neurinome de l’acoustique se fait par l’observation de certains signes cliniques caractéristiques. La présence des tumeurs peut par ailleurs être constatée de manière inattendue au cours d’un examen médical.

Ces tumeurs peuvent, dans certains cas, être asymptomatiques, ne présentant aucun signe extérieur. Leur diagnostic est essentiellement axé sur des examens auditifs comme :

  • l’audiogramme ;
  • la tympanométrie ;
  • le test des potentiels auditifs.

Afin d’approfondir et d’attester le diagnostic, il est possible de réaliser ensuite un examen d’imagerie par résonance magnétique.

Quels sont les symptômes du neurinome de l’acoustique ?

Comme expliqué un peu plus haut, certains cas de neurinome de l’acoustique ne présentent pas de symptômes apparents. Leur développement peut néanmoins se manifester par quelques signes caractéristiques qui sont entre autres :

  • la perte auditive ;
  • les acouphènes ;
  • les douleurs à l’oreille ;
  • les maux de tête ;
  • le déséquilibre et des vertiges.

Par ailleurs, il faut préciser que le neurinome de l’acoustique est souvent unilatéral, mais peut parfois être bilatéral.

Quelques risques de complications du neurinome de l’acoustique

Dans la plupart des cas, le neurinome de l’acoustique est une tuméfaction bénigne. Cependant, il peut arriver que ces tumeurs soient cancéreuses. De plus, la tumeur présente au niveau du nerf crânien VIII peut augmenter de volume et provoquer des complications.

D’autres nerfs crâniens sont par contre compressés par les tumeurs, ce qui engendre parfois une paralysie faciale. Cela se manifeste par une perte incomplète des aptitudes motrices au niveau de la face. Il s’agit en effet d’une céphalée du trijumeau provoquée par la compression de celui-ci.

Les différents traitements du neurinome de l’acoustique

Il n’existe pas en réalité de traitement unique contre le neurinome de l’acoustique, mais bien au contraire plusieurs stratégies. Ces dernières dépendent d’un certain nombre de facteurs comme :

  • l’âge et l’état général du patient ;
  • la taille du neurinome de l’acoustique ;
  • la gravité de la perte auditive ;
  • les troubles neurologiques associés.

La stratégie thérapeutique requiert des compétences et l’intervention de plusieurs spécialités médicales. Lorsque la tumeur est minime, ne grossit pas ou ne présente pas de symptôme, aucun traitement n’est nécessaire.

Toutefois, il est conseillé de mettre en place un suivi médical régulier en vue de réduire le risque de complications. De même, il peut s’avérer nécessaire de prendre en charge le neurinome de l’acoustique si la tumeur s’amplifie.

L’abstention médicale et la surveillance

Une toute première conduite consiste à observer une surveillance stricte et active. Il s’agira d’une observation clinique, audiométrique ou par imagerie. L’idéal ici est de s’assurer que l’enflure ne pousse pas trop et de limiter ses dommages sur l’audition.

Cette attitude est indiquée lorsque l’impact du neurinome de l’acoustique n’est pas très élevé. Cela concerne notamment les personnes âgées ou dont la santé est délicate et pour qui une approche thérapeutique plus agressive peut être dangereuse.

La radiothérapie

Vous avez également la possibilité de recourir à la radiothérapie pour la réduction de la tumeur. Cela représente d’ailleurs une meilleure option face à un neurinome de l’acoustique petit ou moyen. Ce traitement consiste en effet à stabiliser la diffusion des tumeurs en stoppant l’extension de la tumeur.

La radiothérapie ne détruit pas en réalité la tumeur, ce qui nécessite une attention particulière sur le traitement. Les contraintes relatives à ce type de traitement sont moins régulières après la chirurgie, surtout l’impact sur l’audition.

La chirurgie

D’autres praticiens peuvent recommander un traitement chirurgical qui consiste en une ablation de la tumeur. La chirurgie vise en effet à enlever le neurinome de l’acoustique en protégeant autant que possible les structures environnantes. Elle implique généralement la présence d’une double équipe chirurgicale qui se compose de :

  • chirurgiens ORL ;
  • neurochirurgiens.

Le plus souvent, la chirurgie a pour suite la perte totale et irréversible de l’audition du côté opéré. Par ailleurs, elle peut avoir pour conséquence postopératoire une paralysie faciale. Ces troubles peuvent être partiels ou complets, mais ne sont en principe que passagers.

Face à ces risques, il existe des techniques de monitoring qui sont mises en place par les chirurgiens durant l’opération.

Le traitement des conséquences fonctionnelles du neurinome

En plus des traitements pré-énumérés, il existe également d’autres possibilités à envisager pour lutter contre le neurinome de l’acoustique. Ces solutions s’appliquent notamment aux conséquences fonctionnelles des tumeurs.

L’écoute

Il est tout à fait normal de chercher à corriger autant que possible les pertes auditives. Un appareillage conventionnel en conduction aérienne peut être proposé, mais si l’activité du nerf acoustique est très réduite voire nulle, son efficacité sera très limitée.

Dans le cas d’un traitement chirurgical du neurinome de l’acoustique, certains chirurgiens proposent à certains patients de poser une prothèse auditive à ancrage osseux (BAHA), profitant souvent de l’opération sous anesthésie générale pour ce faire.

L’équilibre

Si des troubles de l’équilibre sont associés à un neurinome de l’acoustique, il peut être prescrit une rééducation vestibulaire, à effectuer auprès d’un masseur-kinésithérapeute. Cette rééducation se base sur des exercices accentués qui favorisent la compensation des troubles de l’équilibre. Le traitement dépend de nombreux paramètres dont :

  • la taille des tumeurs ;
  • le degré de gêne qu’il entraîne.

Tous les neurinomes de l’acoustique ne sont pas toujours traités. La décision nécessitant l’avis de différents spécialistes. Cela dépend de l’âge et de l’état de santé de la personne atteinte de cette tumeur non cancéreuse, mais aussi de la taille du neurinome. Lorsque les tumeurs sont petites et que le patient a plus de 60 ans, il faut juste une simple surveillance.

Pour les petites tumeurs, vous pouvez recourir à la radiothérapie pour stopper la croissance de l’atteinte.

En somme, le choix du traitement du neurinome de l’acoustique dépend de nombreux paramètres. Il s’agit de la taille de la tumeur, de l’âge, de l’état de santé et de la gravité des symptômes.

Vous aimerez aussi :

Related Articles