Global Statistics

All countries
261,071,718
Confirmed
Updated on November 27, 2021 2:24 pm
All countries
234,127,303
Recovered
Updated on November 27, 2021 2:24 pm
All countries
5,210,090
Deaths
Updated on November 27, 2021 2:24 pm

Norset 15 : le guide du médicament

Le préalable à l’utilisation de tout médicament, en l’occurrence Norset 15, est de se renseigner sur les informations importantes constituant le mode d’emploi de celui-ci. Ce guide du médicament est donc fourni à dessein.

Il y est abordé tout ce qu’il est utile de savoir sur l’utilisation du médicament NORSET 15, notamment sa dénomination et composition, ses indications thérapeutiques, sa posologie et dosage, ainsi que ses effets relatifs à la grossesse, et l’allaitement.

Les réactions indésirables éventuelles liées à l’emploi de Norset 15 et les dispositions à observer concernant le surdosage sont également évoquées dans ce guide du médicament.

Dénomination et Composition

Commercialisé sous le nom de NORSET 15 mg, comprimé pelliculé, ce médicament est essentiellement constitué de la Mirtazapine (sa substance active) à hauteur de 15 mg par comprimé pelliculé.

En ce qui concerne ses autres composants, en comprimé nu, on distingue :

  • L’amidon de maïs ;
  • Le stéarate de magnésium ;
  • Le lactose monohydraté ;
  • L’hydroxypropylcellulose ;
  • La silice colloïdale anhydre.

Au niveau du pelliculage, on note comme composants :

  • L’hypromellose ;
  • L’oxyde de fer jaune (E172) ;
  • Le macrogol 8000 ;
  • L’oxyde de titane (E171).

Dans quel cas utiliser ce médicament

De la classe pharmacothérapeutique des antidépresseurs, le médicament Norset 15 intervient dans le traitement des affections dépressives chez les adultes.

Voici ce qu’il faut retenir quant à son action :

  • L’antidépresseur Norset 15 commence à produire ses effets à partir de 1 à 2 semaines d’utilisation ;
  • Le patient commence à ressentir un certain mieux-être après de 2 à 4 semaines.

De ce fait, il est requis de se confier à son médecin dans les cas suivants :

  • Lorsqu’on ne ressent aucune amélioration à la suite de 2 à 4 semaines d’administration ;
  • Lorsqu’on se sent moins bien au bout de 2 à 4 semaines de traitement.           

Selon le cas, le médecin ou le pharmacien pourra juger de l’arrêt du traitement avec Norset 15 ou de sa poursuite à dose plus importe.

De manière générale, l’antidépresseur Norset 15 s’utilise sur 4 à 6 mois après la disparition des manifestations dépressives chez le patient.

Posologie, dosage et mode d’administration

Posologie et dosage

L’utilisation de l’antidépresseur Norset 15 doit se faire en suivant absolument les prescriptions de son médecin ou de son pharmacien. Dans des situations de doute concernant la posologie et le dosage à suivre, se référer au professionnel de la santé pour vérification.

Toutefois, à titre indicatif, la dose de départ indiquée pour le traitement avec Norset 15 varie de 15 à 30 mg par jour. Le médecin peut recommander au patient l’augmentation de la dose au bout de quelques jours de traitement, soit entre 15 et 45 mg.

En fait, le professionnel de la santé procèdera à une majoration graduelle jusqu’à trouver la dose la plus appropriée au cas en présence.

En général, la posologie est la même pour tous les âges. En revanche, pour les sujets âgés ou atteints d’une affection du foie ou des reins, une certaine adaptation de la dose pourra être effectuée par le professionnel de la santé.

Mode d’administration

Pour une utilisation appropriée de Norset 15, certaines bonnes pratiques sont à observer :

  • Prendre le médicament Norset 15 par voie orale ;
  • Avaler la dose de l’antidépresseur indiquée sans en modifier la forme (sans croquer), à l’aide d’une boisson adaptée, notamment de l’eau ou du jus de fruit, et ce en petite quantité ;
  • Prendre l’antidépresseur Norset 15 toujours à la même heure chaque jour : de préférence, ce médicament doit se prendre au coucher en une dose unique. Toutefois, le médecin peut indiquer de sectionner la dose en deux, soit une prise le matin et une seconde le soir au coucher. Attention, la dose la plus importante doit être administrée le soir au coucher.

Contre-indication et mise en garde

Contre-indication

L’administration de l’antidépresseur Norset 15 est interdite chez les patients suivants :

  • Allergiques à la substance active de Norset, la mirtazapine ;
  • Allergiques à toute autre substance contenue dans Norset comme indiqué au niveau de la composition ;
  • Ayant utilisé ou récemment utilisé, notamment pendant les 2 dernières semaines, des produits IMAO (inhibiteurs de la monoamine-oxydase).

Mise en garde

Le comprimé pelliculé Norset 15 renferme du lactose. Par conséquent, les sujets manifestant une intolérance à certains sucres sont tenus d’en faire cas à leur médecin ou pharmacien. Cette démarche est importante avant toute utilisation de Norset 15.

Des enfants et des adolescents

Le médicament Norset 15 est en principe proscrit dans le cas de traitement des enfants et des adolescents en dessous de 18 ans. En fait, ses effets thérapeutiques se révèlent non concluants chez les sujets de cette catégorie.

D’un autre côté, le risque d’événements indésirables est majoré chez les adolescents en dessous de 18 ans. En effet, l’utilisation de ce type de médicaments chez ces derniers accroit notamment :

  • Les idées de suicide ;
  • Les comportements hostiles ;
  • Les tentatives de suicide…

Cependant, lorsque cela se révèle être vital pour un sujet de cette tranche d’âge, le médecin peut décider de lui ordonner Norset.

Des pensées de suicide et de l’aggravation de la dépression

À l’entame d’un traitement par antidépresseur, l’envie de se faire du mal ou de se donner la mort peut s’intensifier chez les sujets souffrant de dépression. Cela se justifie par l’action non immédiate de Norset.

En général, il faut attendre en effet deux semaines et même plus dans certains cas pour sentir ses effets thérapeutiques.

Certains sujets dépressifs sont plus susceptibles de connaitre une majoration de pensées suicidaires lorsqu’ils en ont déjà été victimes par le passé. Cela est également valable chez les jeunes adultes atteints par la dépression, notamment les patients en dessous de 25 ans.

Lorsque le désir vous vient de vous suicider ou simplement de vous faire du mal, appelez votre médecin dans l’immédiat. Se rendre directement dans un centre de santé représente aussi une parfaite option.

Surtout, si vous avez un parent ou un ami à qui vous confier, expliquez-lui votre état dépressif et demandez-lui de prendre connaissance du présent guide du médicament. Ce proche pourra vous aider à mieux considérer votre attitude. Selon qu’elle s’améliore ou s’aggrave, vous pourrez ainsi prendre les meilleures dispositions à temps.

De l’arrêt du traitement avec Norset 15

L’arrêt du traitement avec Norset 15 requiert l’avis du médecin ou du pharmacien. En effet, un arrêt brusque pourrait conduire à une réapparition de la dépression du patient. Surtout, le sujet peut se sentir mal avec des effets tels que :

  • Étourdissements ;
  • Agitation ;
  • Anxiété ;
  • Maux de tête.

Or, il est possible de parer ces événements indésirables en stoppant le traitement avec Norset 15 de façon progressive. À cet effet, consulter le professionnel de la santé permet de s’enquérir de la façon de diminuer les doses graduellement.

Des précautions à prendre avant le traitement avec Norset 15

Avant l’utilisation de l’antidépresseur Norset 15, tout patient ayant déjà été confronté à certaines maladies ou souffrant actuellement de ces affections doit en faire cas à son médecin ou pharmacien, en vue de dispositions particulières.

Ces maladies concernent :

  • L’éruption cutanée ;
  • Les cloques ou les plaies à l’intérieur de la bouche ;
  • L’épilepsie ;
  • Les maladies hépatiques voire la jaunisse ;
  • L’affection rénale ;
  • La tension artérielle faible ou la maladie cardiaque…

Des précautions à prendre au cours du traitement avec Norset 15

Si certaines manifestations font leur apparition au cours de l’utilisation de l’antidépresseur Norset 15, il convient de stopper le traitement et d’alerter aussitôt son médecin ou pharmacien.

Ces réactions concernent :

  • La schizophrénie : événement psychotique se caractérisant pas la survenue d’idées paranoïdes de façon plus fréquente ;
  • La psychose maniaco-dépressive se manifestant par des sensations de surexcitation ;
  • Le diabète ;
  • Les affections visuelles ;
  • La difficulté à uriner ;
  • Les maladies cardiaques susceptibles d’affecter le rythme de cœur ;
  • Le développement de symptômes liés à une infection à savoir : maux de gorge, fièvre importante injustifiée, ulcération de la bouche ;
  • Les effets cutanés sévères comme les syndromes suivants : Lyell, hypersensibilité, Stevens-Johnson…

Surtout, les sujets ayant déjà connu des effets cutanés sévères ne devront pas être soumis à un traitement par l’antidépresseur Norset 15.

Par ailleurs, les patients âgés devront être particulièrement surveillés tout au long du traitement avec Norset, compte tenu de leur importante vulnérabilité aux réactions indésirables des antidépresseurs.

Des autres médicaments et Norset 15

En vue de parer à tous risques, le patient doit informer son médecin ou son pharmacien, lorsqu’il est sous un quelconque médicament. Cette mesure est valable s’il a récemment utilisé ou prendrait un autre médicament.

En effet, au vu de l’interaction entre Norset 15 et certains médicaments, ceux-ci ne doivent pas être administrés de façon concomitante. On en distingue également qui ne doivent pas être pris à la suite d’un traitement récent avec Norset.

Les médicaments déconseillés durant ou après un traitement avec Norset concernent :

  • Les inhibiteurs IMAO ;
  • Les solutions faites de millepertuis, le tramadol, le lithium, les triptans, le bleu de méthylène, le linézolide et les antidépresseurs comme le L-tryptophane, la venlafaxine et l’ISRS ainsi que le néfazodone ;
  • Les benzodiazépines et tous autres médicaments intervenant dans le traitement de l’insomnie ou de l’anxiété ;
  • La cétirizine et tous autres médicaments antiallergiques ;
  • La morphine et tous autres médicaments combattant les douleurs aigües ;
  • Les médicaments pour traiter les infections en général ;
  • La phénytoïne, la carbamazépine et tous autres médicaments antiépileptiques ;
  • La rifampicine et tous autres médicaments antituberculeux ;
  • La warfarine et tous autres produits anti coagulant ;
  • Les médicaments susceptibles de modifier le rythme cardiaque, notamment certains types d’antipsychotiques et d’antibiotiques…

Du traitement avec Norset 15 et l’alcool

La consommation de l’alcool au cours du traitement avec ce médicament peut occasionner de la somnolence. Le patient est donc tenu de ne pas prendre de l’alcool tout au long de son traitement avec Norset 15.

Grossesse et allaitement

Toute patiente enceinte ou allaitante doit demander conseil à son médecin ou pharmacien avant l’usage de cet antidépresseur. Une telle démarche est aussi requise chez la femme qui pense être enceinte ou qui planifie une grossesse.

Grossesse

L’usage du médicament Norset chez la femme en situation de grossesse est possible, mais doit être limité. Surtout, des mesures doivent être observées pour prévenir les risques au cours de la grossesse.

Pour une patiente utilisant l’antidépresseur Norset enceinte, voici ce qu’il faut noter :

  • Le bébé devra être surveillé en vue de rechercher d’éventuelles réactions indésirables. Cette précaution est particulièrement importante si la femme a pris ce médicament peu avant la naissance ou jusqu’à l’accouchement ;
  • La patiente devra contacter immédiatement sa sage-femme ou son médecin, si son nouveau-né présente certains symptômes tels qu’une coloration bleuâtre ou une respiration plus rapide. Il s’agit en effet des manifestations liées à une hypertension artérielle pulmonaire persistante pouvant survenir chez le bébé en cas de prise concomitante de Norset et de produits équivalents.

Allaitement

Au vu de la possibilité de passage de la substance active de Norset ou de ses autres composants dans le lait maternel, éviter l’usage de ce médicament chez la femme allaitante est vivement préconisé.

Toutefois, lorsque son administration s’impose chez la femme allaitante, cette dernière devra arrêter d’allaiter.

Effets indésirables

Norset 15 ne s’exempte pas de produire des effets secondaires tout comme la plupart des médicaments. Seulement, les réactions peuvent survenir différemment d’une personne à une autre.

Les principaux effets indésirables

Tout patient ressentant l’un des événements indésirables graves indiqués ci-dessous doit stopper aussitôt avec Norset 15. Ensuite, il en fait cas à son médecin.

  • Effets peu fréquents : une sensation de surexcitation ou d’exaltation ;
  • Événements rares : une coloration jaune de la peau ou des yeux (cela peut être le signe caractéristique d’un dysfonctionnement hépatique) ;
  • Réactions à fréquence indéterminée : des signes d’infection, des crises épileptiques, survenue concomitante de certains symptômes [sueurs, fièvre injustifiée, hausse de la fréquence cardiaque, contraction des muscles, sautes d’humeur, frissons, diarrhée, accentuation des réflexes, montée de la quantité de salive, impatience musculaire, perte de connaissance] pouvant être indicateur d’un syndrome sérotoninergique, pensées suicidaires, réactions cutanées graves…

Les autres effets indésirables

D’autres réactions secondaires peuvent apparaitre avec l’utilisation de Norset 15 à savoir :

  • Réactions très fréquentes : l’endormissement ou la somnolence, la sécheresse buccale, les maux de tête, un appétit démesuré associé à une prise de poids ;
  • Effets fréquents : les vomissements, les nausées, la diarrhée, la constipation, la léthargie, les frissons et tremblements, les étourdissements, la fatigue, les perturbations du sommeil, les rêves intenses, l’anxiété, la confusion, les douleurs au niveau des muscles ou des articulations, une douleur dorsale, une éruption ou rougeur cutanée, un gonflement au niveau des pieds ou des chevilles, une sensation de malaise ou de vertiges quand on se lève de façon brutale, des perturbations de la mémoire ;
  • Événements peu rapportés : des sensations cutanées anormales [chatouillements, brûlures, fourmillements, picotements], hallucinations, cauchemars, besoin urgent de bouger, agitation, tension artérielle faible, sensation d’engourdissement à l’intérieur de la bouche, impatience dans les jambes, évanouissement ;
  • Réactions rares : l’agressivité, les contractions ou secousses des muscles, des nausées et douleurs abdominales ;
  • Effets à fréquence indéterminée : paresthésies orales, hyponatrémie, œdème buccal, œdème généralisé, des gonflements localisés, un trouble de la parole, une difficulté à uriner, le somnambulisme, une montée du taux de créatine-kinase dans le sang, une érection douloureuse et prolongée du pénis, des réactions cutanées graves, une douleur musculaire, un accroissement du taux d’hormone prolactine dans le sang voire un écoulement de lait du mamelon ou un gonflement des seins, production anormale d’hormone antidiurétique…

Des réactions secondaires supplémentaires chez les enfants et adolescents

Chez les sujets en dessous de 18 ans, quelques réactions secondaires ont été notées lors des études cliniques, et ce, de façon fréquente. On distingue notamment :

  • Un accroissement de la quantité de triglycérides dans le sang ;
  • L’urticaire ;
  • Une prise de poids notoire.

Si vous notez une quelconque réaction indésirable lors de votre utilisation de Norset 15 ou même après votre traitement, informez aussitôt votre pharmacien ou votre médecin. Cette précaution est valable pour tous autres effets secondaires qui ne sont pas indiqués dans le présent guide du médicament.

Surdosage

Tout patient ayant pris plus de comprimés pelliculés Norset 15 qu’il n’aurait dû doit consulter dans les plus brefs délais son médecin ou son pharmacien.

Les réactions indésirables les plus rapportées liées à un surdosage sont :

  • La somnolence ;
  • La désorientation ;
  • L’augmentation de la fréquence cardiaque ;
  • La modification du rythme cardiaque…

En revanche, pour éviter tout risque de surdosage et préserver sa santé, voici les mesures à observer :

  • Lorsqu’on doit prendre ce médicament en dose unique par jour, ne jamais prendre de dose double en compensation d’une dose de Norset 15 oubliée ;
  • Quand on doit prendre sa dose journalière en deux prises, il est possible de rattraper sa dose du matin au coucher. Cependant, la dose du soir manquée ne peut être compensée au matin suivant. Cela est également valable en cas d’oubli des deux doses ; aucune compensation n’est possible ;
  • L’automédication est à éviter absolument. Surtout, l’avis du médecin doit être prise avant l’utilisation de tout autre médicament au cours du traitement avec Norset 15 ;
  • Le respect strict de l’ordonnance du médecin par le patient est un incontournable.

Pour finir, ce guide du médicament ne fournit des informations qu’à titre indicatif. Il est ainsi essentiel de suivre scrupuleusement les instructions de son médecin ou pharmacien et de le consulter pour toute préoccupation durant le traitement avec Norset 15.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles