Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Nouvelle astuce pour soigner l’asthme : le salbutamol et le budésonide réduisent le risque d’exacerbation sévère

L’étude de phase 3 Mandala a révélé une solution insoupçonnée de traitement de l’asthme. Il s’agit d’un traitement de secours qui combine du salbutamol et du budésonide pour réduire le risque d’exacerbation de l’asthme, qu’il soit modéré ou sévère.

Le salbutamol et le budésonide : un nouveau traitement de secours pour l’asthme

Le « New England Journal of Medecine » rapporte que l’étude de phase 3 Mandala a découvert que lorsqu’on associe du salbutamol à un corticoïde, le risque d’exacerbation dans tout type d’asthme est réduit.

En fait, le salbutamol connu sous le nom de Ventoline est un beta-2 agoniste à courte durée. Et son association au budésonide, un glucocorticoïde, habituellement utilisé en entretien, permet de soulager l’exacerbation dans l’asthme. Cette découverte est stupéfiante, mais est approuvée par les chercheurs.

À juste titre, Reynold Panettieri, Directeur du RITMS aux États-Unis, a déclaré que « c’est la première fois que le salbutamol et le budésonide sont combinés dans un inhalateur. Cela représente un changement de paradigme dans le traitement de l’asthme ».

Des statistiques de l’efficacité de l’inhalateur salbutamol et budésonide sur l’asthme

Le salbutamol et le budésonide sont testés sur environs 3132 patients, dont 97 % enfants de 295 centres aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Des résultats probants ont été ensuite observés. Le critère d’observation principal repose sur la survenue d’une exacerbation sévère.

Sur trois jours de traitement consécutifs, il a été observé une diminution jusqu’à 26 % d’un risque d’exacerbation chez des patients ayant reçu une dose élevée de budésonide. À l’opposé, les patients ayant reçu une faible dose de budésonide ont connu seulement 16 % de réduction de risque d’exacerbation.  

Par conséquent, le budésonide est un agent très influent dans l’atténuation des exacerbations asthmatiques. Comme le souligne Reynold Panettieri, « nous avons montré qu’en plus de réduire les exacerbations, le traitement combiné diminue les besoins en stéroïdes oraux après une poussée ».

Ainsi, approuvé par les chercheurs aux États-Unis, le traitement de l’asthme à la combinaison salbutamol-budésonide est une technique qui peut déjà être utilisée.

Vous aimerez aussi :

Related Articles