Accueil Bien-être Nutrithérapie : définition, utilisations et bienfaits<strong></strong>

Nutrithérapie : définition, utilisations et bienfaits

0
Nutrithérapie : définition, utilisations et bienfaits<strong data-lazy-src=

La nutrithérapie est une pratique qui privilégie une alimentation équilibrée avec des compléments alimentaires spécifiques. Pour être efficace, elle tient compte des besoins propres à chaque sujet ou patient. Mais, que savoir concrètement de ce traitement ? Dans quels cas l’utilise-t-on ? Quels sont ses bienfaits ?

Définition de la nutrithérapie 

La nutrithérapie est un traitement qui consiste à prévenir la survenance de certaines maladies ou à soigner un individu avec une alimentation équilibrée.  En d’autres termes, il s’agit de l’adoption des comportements alimentaires selon les besoins d’un individu particulier.

Très souvent, la nutrithérapie est accompagnée de micronutriments, communément appelés compléments alimentaires. Entre autres, ces derniers comprennent les acides gras essentiels, les vitamines, les oligo-éléments et les minéraux.

Historiquement, la nutrithérapie est apparue au temps du célèbre médecin grec Hippocrate, père de la médecine. Mais, ce n’est qu’au XXᵉ siècle que le concept a pris réellement pris corps. À cette ère, différents travaux de recherches sur les vitamines et leurs actions dans le corps humain ont été effectués. La plupart recommandent d’adopter une habitude alimentaire saine et adaptée à chaque personne.

Différence entre nutrition et nutrithérapie 

Bien que les deux termes aient plusieurs liens de communs, ils ne signifient pas les mêmes choses. Tout comme la nutrithérapie, la nutrition est aussi une science. Cependant, elle se concentre plus sur les apports existants entre les aliments et la santé.

De fait, elle vise à faire des recommandations médicales ou alimentaires afin de permettre au patient d’avoir une bonne santé. En outre, la nutrition s’applique en particulier aux sujets qui souffrent des maladies digestives, cardiovasculaires, de l’obésité, du cancer ou du diabète.

Quant à la nutrithérapie, elle utilise les aliments riches en principes actifs pour offrir au sujet des effets thérapeutiques. On peut alors comprendre que la nutrithérapie utilise juste certains aliments et nutriments à cause de leurs effets pharmacologiques.

Avantages de la nutrithérapie 

Naturellement, une alimentation équilibrée est bénéfique pour un bon métabolisme. Mais, il existe certaines maladies qui nécessitent une nutrithérapie. Comme indiqué ci-dessus, c’est le cas des maladies cardiovasculaires. Par conséquent, la nutrithérapie présente plusieurs avantages pour l’organisme. Entre autres, elle permet de :

  • Prévenir plusieurs maladies ;
  • Avoir un sommeil adéquat ;
  • Améliorer des défenses immunitaires ;
  • Améliorer la qualité de vie du patient ;
  • Prévenir le stress.

Par ailleurs, elle permet aussi de développer et d’optimiser le potentiel intellectuel, psychique et physique du patient. Elle joue également un rôle dans la prévention des inflammations et la détoxification de l’organisme.

Enfin, elle est utile pour amoindrir les conséquences négatives liées aux pathologiesdéjà existantes dans l’organisme. De ces avantages, on en déduit que la nutrithérapie joue un rôle préventif, mais aussi thérapeutique.

Quels sont les aliments conseillés en nutrithérapie ?

Plusieurs aliments sont conseillés en nutrithérapie. Principalement, on retrouve les fruits et légumes, très recommandés par les nutritionnistes. Par jour, il est conseillé d’en consommer 4 à 5. L’adepte de la nutrithérapie a la possibilité de les consommer sous toutes ses formes : crus ou cuits pour les légumes et en jus ou confiture pour les fruits.

En outre, la science de la nutrithérapie recommande de faire usage des huiles végétales. En effet, les nutritionnistes conseillent les huiles de tournesol ou de soja. Bien qu’il existe plusieurs variétés d’huiles végétales, ces deux sont les mieux recommandées. Cela se justifie par le fait qu’elles sont assez légères et ont moins de graisses nocives.

En dehors des fruits, des légumes et des huiles végétales, on recommande également les poissons en lieu et place des viandes. Ce sont des aliments riches en protéines. Particulièrement, le type de poisson conseillé est le poisson gras qui constitue une vraie source pour les besoins en graisse du corps.

Par ailleurs, il existe d’autres aliments sur lesquels mise la nutrithérapie. Parmi ceux-ci, on peut citer les légumineuses. Elles sont conseillées parce qu’elles représentent une bonne source de protéine végétale.

Quels sont les risques de la nutrithérapie ?

Avec une analyse de son état de santé ou même sur la base des principes de régime alimentaire relayés ci et là, on peut déjà choisir ses compléments alimentaires. Généralement, ce choix se fait en fonction de ses besoins. Cependant, il est indispensable de consulter un professionnel de la santé, en particulier un nutrithérapeute

En effet, cela permet d’éviter différentes erreurs de ciblages en compléments alimentaires. Le médecin saura encadrer vos prises de compléments alimentaires. De fait, choisir soi-même les compléments alimentaires peut entraîner plusieurs risques.

Entre autres, on peut citer : le surdosage en vitamines ou en oligo-éléments et l’interaction entre différents compléments alimentaires. A cela s’ajoutent aussi les risques liés à l’interaction avec des traitements médicamenteux en cours.

Quand faire recours à la nutrithérapie ?

On fait recours à la nutrithérapie comme complément de la thérapie médicale. Tout le monde peut alors en faire usage. Cependant, il est conseillé de prendre conseil auprès d’un professionnel de la santé, le plus souvent un nutritionniste. 

La nutrithérapie résout habituellement les problèmes de santé. On peut l’utiliser pour renforcer le système immunitaire du corps humain. Elle est aussi un bon remède dans le cas de résolutions de plusieurs maux.

Pour un individu qui présente régulièrement des problèmes de carence, la nutrithérapie reste un excellent recours. C’en est de même pour ceux qui ont un besoin de vitamines, de magnésium, de minéraux, de zinc ou encore de fer.