Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Occlusion intestinale : causes, symptômes et traitements appropriés

L’occlusion intestinale comme son nom l’indique est l’arrêt du fonctionnement de l’intestin grêle ou du côlon. En effet, elle entraîne la mauvaise circulation des aliments, des gaz et des liquides dans l’intestin grêle. Il faut savoir que l’intestin grêle se situe entre l’estomac et le gros intestin. Il est en forme de tube et son rôle est de poursuivre la digestion des aliments débutés dans l’estomac. Par ailleurs, l’occlusion peut être haute ou basse, selon que le blocage est localisé dans l’intestin grêle ou dans le côlon. Cette maladie présente de nombreux symptômes et pour la traiter, il est important de se renseigner sur ses causes et sa prise en charge. Qu’est-ce qu’une occlusion intestinale ? Quelles sont ses manifestations et sa prise en charge ? Quelles sont ses causes ?

Qu’appelle-t-on occlusion intestinale ?

L’occlusion intestinale est l’une des principales anomalies abdominales. En effet, elle peut attaquer l’intestin grêle ainsi que le côlon. Lorsqu’il y a occlusion intestinale, les aliments ne peuvent pas aller jusqu’au niveau du tube digestif. Dans certains cas, on peut remarquer l’absence des mouvements de contractions musculaires de l’intestin.

La complication majeure de ce blocage est une souffrance des tissus de la paroi de l’intestin. Celle-ci provoque la perforation de cette paroi, avec le passage du contenu de l’intestin. Ce dernier entraîne à son tour une inflammation du péritoine.

Par ailleurs, vous avez deux types d’occlusion intestinale, la forme mécanique et la forme paralytique. Chez les enfants de moins de 5 ans, l’invagination intestinale est le principal facteur de ce blocage.

L’occlusion intestinale nécessite une prise en charge très stricte et immédiate. Dans la plupart des cas, il est conseillé de subir une opération chirurgicale afin d’éviter la nécrose d’une grande zone de l’intestin. Cependant, si le sujet ne reçoit pas un traitement efficace, l’aggravation de l’occlusion intestinale peut provoquer la mort.

Les causes de l’occlusion intestinale

De nombreux facteurs sont à l’origine de l’occlusion intestinale. En premier lieu, on retrouve :

  • Les tumeurs qui bouchent l’intestin grêle ;
  • Les dommages d’une radiothérapie ;
  • Certains médicaments permettant de combattre la diarrhée ;
  • La constipation ;
  • Les tissus cicatriciels qui se forment suite à une opération chirurgicale dans l’intestin grêle.

En outre, d’autres causes peuvent s’ajouter à cette liste, en fonction du type d’occlusion intestinale.

L’occlusion intestinale mécanique

L’occlusion intestinale mécanique est due à des causes particulières. Ce type d’occlusion est parfois lié à une asphyxie par strangulation. En effet, lors de la strangulation, l’occlusion se caractérise par la présence de lésions vasculaires provoquées par un écrasement des vaisseaux sanguins. Cela arrête alors la circulation sanguine donnant lieu à une gangrène.

Il est important de savoir que l’occlusion intestinale par obstruction est généralement causée par la présence d’une tumeur dans l’intestin. De plus, la présence des maladies inflammatoires est à l’origine de ce type d’occlusion. En dehors de tout ceci, vous avez les cancers du côlon, de l’estomac, de l’ovaire et de l’utérus.  

Les occlusions intestinales fonctionnelles

Ces types d’occlusions se caractérisent par une paralysie au niveau de l’intestin lié à l’atteinte d’un autre organe. Par ailleurs, elles sont causées par l’appendicite, l’hématome, l’abcès et certains médicaments fabriqués à base des substances qui provoquent un relâchement musculaire. C’est le cas de la morphine, du tramadol, du fentanyl et de l’hydrocodone.

Les différents symptômes de l’occlusion intestinale

L’occlusion au niveau de l’intestin grêle se manifeste par de nombreux symptômes. En effet, elle provoque des sensations douloureuses au niveau de l’abdomen et autour de l’ombilic. De plus, l’individu touché par ce blocage fera face à :

  • Des vomissements ;
  • Une sévère constipation ;
  • Une augmentation du volume de l’abdomen ;
  • Une déshydratation ;
  • Un arrêt des matières fécales et des gaz.

En dehors de toutes ses manifestations, il y a la diarrhée, des douleurs ainsi qu’une forte fièvre due à la strangulation. En plus de cela, en absence de la strangulation, l’abdomen n’est pas sensible à la palpation et généralement il y a la présence de contractions musculaires. En outre, cela s’accompagne par des crampes au niveau de l’abdomen, des ballonnements ainsi qu’un manque d’appétit.

Par ailleurs, d’autres signes peuvent être associés à ceux déjà évoqués. Ainsi, vous avez la sècheresse buccale et une haleine très désagréable. Une occlusion intestinale peut provoquer la perforation du côlon ou de l’intestin grêle. Dans ce cas, le contenu de l’intestin grêle se vide dans la membrane couvrant la cavité abdominale, ce qui entraîne une inflammation. Le sujet touché par l’occlusion intestinale peut être également confronté à une hémorragie digestive et des infections aiguës au niveau du poumon.

Les traitements appropriés contre l’occlusion intestinale

Après avoir déterminé la cause de l’occlusion intestinale, le médecin pourra maintenant adopter le traitement adapté. Dans tous les cas, la prise en charge nécessite une hospitalisation. Par ailleurs, les options de traitements peuvent impliquer certaines mesures spécifiques.

Repos de l’intestin grêle

Il est important de savoir que vous devez faire reposer votre intestin grêle pendant une bonne période. Autrement dit, il est interdit de consommer les aliments et les liquides par la bouche. Pour cela, le médecin va vous administrer des liquides par injection afin de vous hydrater. De plus, cela permet de garder les électrolytes du sujet à l’équilibre. En effet, ces électrolytes favorisent également le passage des éléments nutritifs dans les cellules et permettent d’évacuer les déchets en dehors des cellules. Ainsi, cela permet de maintenir l’équilibre des liquides dans l’organisme. Pour finir, les électrolytes sont responsables du bon fonctionnement des muscles.

Soulagement de la pression au niveau de l’abdomen

Il faut savoir que le médecin peut faire recours à une sonde permettant d’administrer directement des nutriments dans l’estomac. En effet, cela permet de réduire les douleurs abdominales ainsi que les vomissements. Pour cela, le médecin introduit la sonde dans le nez et la fait descendre dans l’estomac en passant par la gorge. De plus, la sonde est également utilisée pour évacuer l’estomac. Il y a également une possibilité de faire passer la sonde par le rectum pour atteindre le côlon. Cela permet de soulager le patient qui a accumulé assez de gaz et liquide dans l’organisme.

Traitement médicamenteux

L’injection des antibiotiques est également recommandée pour combattre l’occlusion intestinale. En effet, ces antibiotiques permettent également de prévenir les complications que peut engendrer l’écoulement du contenu de l’intestin dans la cavité péritonéale. De plus, le sujet peut prendre des médicaments pour calmer la douleur et les nausées que provoque ce blocage.

La chirurgie

Il faut savoir que l’opération chirurgicale est le dernier recours pour le traitement de l’occlusion intestinale. En effet, lors de cette intervention, le chirurgien se servira d’un endoscope pour mettre en place un extenseur en métal. L’endoscope est un tube souple équipé d’une lumière, d’une lentille et de l’extenseur, qui ressemble également à un tube en mailles. De plus, l’endoscope permet d’éliminer le blocage et de laisser l’intestin grêle ouvert. En plus de cela, ce tube facilite le passage des aliments vers l’intestin grêle tout en leur permettant de contourner le blocage.

Par ailleurs, la gastrostomie est une opération chirurgicale au cours de laquelle il y a la création d’une stomie. Autrement dit, la gastrostomie consiste à créer une ouverture artificielle dans l’estomac en passant par la paroi de l’abdomen. De plus, la sonde de cette intervention chirurgicale peut être introduite dans l’ouverture artificielle afin d’atteindre l’estomac. En effet, cette sonde peut être également utilisée dans le but de calmer l’accumulation de liquide et de gaz dans l’organisme. En plus de cela, elle permet d’administrer des médicaments directement dans l’estomac.

Il est possible d’associer à la sonde une poche de drainage équipé d’une valve. En effet, à l’ouverture de la valve, la nourriture se dirige directement dans la poche. En effet, cela permet au sujet touché de mâcher les aliments sans avoir de difficultés. Dans d’autres cas, le chirurgien peut décider d’extraire une partie de l’intestin grêle afin de limiter le blocage. Après cette intervention, le chirurgien va relier les deux extrémités de l’intestin grêle sain. Cela permet d’établir une connexion entre les deux extrémités créant ainsi une nouvelle voie de circulation sanguine.

Cependant, le chirurgien peut décider de faire une colostomie si la quantité de morceaux d’intestin grêle extraite est importante. La colostomie est une opération chirurgicale qui consiste à créer une ouverture dans le côlon vers l’extérieur. En effet, cela permet au sujet d’expulser les selles de l’organisme avant d’atteindre la partie de l’intestin touchée.

En absence d’une prise en charge appropriée, le patient a plus de risques de développer des complications mortelles. Lorsque les causes de l’occlusion intestinale ont pu être détectées, et que l’obstacle est éliminé, le sujet a des chances de guérison plus grandes.

Il est important de savoir que l’occlusion intestinale est un dilemme en ce qui concerne la prise en charge thérapeutique. Par ailleurs, il n’existe pas d’approche complémentaire concernant le traitement de l’occlusion intestinale. Cependant, il est conseillé d’opter pour un régime alimentaire particulièrement faible en gras et riche en fibres alimentaires. Ainsi, cela permet de réduire les risques du cancer colorectal qui est une complication de l’occlusion intestinale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles