Accueil Grossesse et allaitement Œdèmes après grossesse : comment les gérer et s’en débarrasser ?

Œdèmes après grossesse : comment les gérer et s’en débarrasser ?

0
Œdèmes après grossesse : comment les gérer et s’en débarrasser ?
Œdèmes après grossesse

L’œdème de grossesse survient dans les membres inférieurs, mais aussi dans les poumons. Cependant, pour le traiter, il faut respecter quelques règles de vie et surtout consulter un professionnel de santé. Quels sont donc les traitements appropriés pour cette maladie ? Comment peut-on gérer efficacement un œdème après grossesse ? Explications dans ce guide !

Œdème après grossesse : quelques notions importantes

De manière générale, un œdème est un problème localisé dans la circulation sanguine. Il se manifeste par le gonflement des tissus à cause d’une quantité anormale de liquide. Par conséquent, le plasma sort des vaisseaux sanguins puis se dirige vers le tissu interstitiel.

Ce dernier est le tissu de soutien entre les organes de l’Homme. À cause de ce mécanisme, l’œdème est communément appelé une boursouflure ou une rétention d’eau. Alors, un œdème après grossesse est une rétention d’eau développée après l’accouchement d’un bébé.

Généralement, l’œdème après grossesse se trouve au-dessus des pieds. Ce problème de santé peut s’installer sur un seul pied ou les deux au besoin. Après son apparition, il disparaît après 2 à 5 jours. L’avantage est qu’il ne laisse pas de séquelles. Par contre, il est possible que l’affection récidive assez souvent.

Pour reconnaître un œdème de grossesse, il suffit de faire pression sur la partie touchée avec un doigt. Une fois le doigt pointé, la zone ciblée reste marquée durant quelques secondes.

Les causes principales d’un œdème après grossesse

La première cause d’un œdème après grossesse est une phlébite. Encore appelée une obstruction veineuse, elle est une formation de caillot de sang dans une veine. Par conséquent, la circulation sanguine est bloquée. Ce qui peut provoquer un œdème après l’accouchement du bébé.

Une nouvelle maman, souffrant de maladies pulmonaires chroniques, peut aussi souffrir de ce trouble de santé. En effet, ces affections exercent une forte pression dans les vaisseaux sanguins. Le résultat est une accumulation de liquide dans les jambes et les pieds.

Outre ces causes, il existe des maladies pouvant entraîner un œdème après grossesse. Il s’agit d’une :

  • hyperthyroïdie ;
  • cirrhose de foie ;
  • insuffisance veineuse, cardiaque ou rénale.

Pour ce qui est de l’hyperthyroïdie, elle ralentit l’organisme de la nouvelle maman. De ce fait, le cœur fonctionne moins bien.

Par conséquent, il pompe moins de sang dilatant ainsi les vaisseaux sanguins. Quant à la cirrhose du foie, ce sont les protéines produites en faible quantité qui stimulent l’accumulation de l’eau. Tout comme l’hyperthyroïdie, les insuffisances cardiaque, rénale ou veineuse entraînent cette affection par ralentissement. 

En outre, certaines thérapeutiques sont opportunes à l’apparition d’œdèmes. Leur particularité est la dilatation des vaisseaux sanguins.

Les causes secondaires de ce problème de santé

Outre les raisons principales, l’œdème après grossesse est aussi causé par un autre cas de grossesse. L’œdème est donc favorisé par la pression exercée par l’utérus sur la veine cave. De ce fait, elle provoque ainsi une mauvaise circulation sanguine.

Une sécrétion trop importante d’œstrogènes peut aussi entraîner la rétention d’eau. Ce qui implique que les règles menstruelles sont aussi une cause probante de l’œdème après grossesse.

Par ailleurs, une faiblesse des muscles de la jambe peut aboutir à une rétention d’eau dans les pieds. Ce type de cause est souvent remarqué chez les femmes d’un âge avancé.

En outre, une position assise ou debout prolongée peut être aussi à l’origine d’une boursouflure. Cette dernière peut aussi être causée par une alimentation trop riche en sel. Il arrive également que certaines opérations chirurgicales engendrent un œdème après grossesse.

Problème de rétention d’eau : les signes cliniques accompagnateurs

Outre le gonflement des pieds, d’autres symptômes sont remarquables. Parmi eux, il y a :

  • des fourmillements dans les pieds ;
  • une forte douleur au niveau de la partie touchée ;
  • des lourdeurs dans le corps, notamment les membres inférieurs ;

À certaines occasions, l’œdème peut être situé au niveau du poumon. Cela peut susciter d’autres signes tels que :

  • la toux ;
  • l’essoufflement ;
  • les ballonnements abdominaux.

Attention : le diagnostic de l’œdème après grossesse se fait par étape. En effet, le médecin doit exclure certaines maladies telles que la thrombose veineuse profonde, la prééclampsie et un trouble cardiaque. Ainsi, il est certain de diagnostiquer un œdème physiologique normal.

Gestion de l’œdème après grossesse : comment faire ?

Normalement, l’œdème se ressent au cours de la grossesse. Cependant, il est possible que ce problème de santé apparaisse après l’accouchement. Dans ce cas, il est recommandé d’adopter de bonnes habitudes alimentaires.

À ce propos, une alimentation riche en protéines est requise. La consommation de sel est aussi interdite. Parallèlement, la personne atteinte d’un œdème après grossesse doit pratiquer une activité physique régulière.

Une consultation chez le médecin est requise si le gonflement ne disparaît pas au bout de 5 jours. Le médecin/infirmière peut prescrire un traitement approprié.

Comment se débarrasser de la rétention d’eau dans les membres ?

Pour guérir de l’œdème après grossesse, la nouvelle maman a plusieurs solutions à sa portée. Pour commencer, elle peut avoir recours à l’homéopathie. Il s’agit d’une médecine douce se servant des plantes, pour faire des infusions. À ce propos, les plantes les plus efficaces sont :

  • le pissenlit ;
  • le thé vert ;
  • la vigne rouge.

Le drainage lymphatique

Cette solution est idéale pour soulager un œdème après grossesse. La nourrice bénéficie d’un massage stimulateur de la circulation du liquide biologique appelé lymphe. En outre, pour les causes, telles que la cirrhose du foie ou l’insuffisance cardiaque, il faut obligatoirement qu’elle se réfère à un médecin pour un traitement adéquat.

Le bas de compression

Les bas ou collants de compression sont aussi des alternatives. Grâce à leur action de compression, ils soutiennent :

  • les jambes ;
  • les pieds ;
  • les chevilles

Ainsi, le sang peut mieux circuler dans les veines et empêcher la formation d’un œdème après grossesse.

Autres manières de supprimer l’œdème après grossesse

En cas de rétention d’eau après grossesse, il faut se coucher sur le côté gauche. De cette façon, l’utérus est éloigné de la grosse veine ramenant ainsi le sang vers le cœur. À côté, le repos avec les jambes surélevées est aussi une meilleure position pour soulager ce mal.

D’ailleurs, le port des vêtements amples est aussi une meilleure manière d’éviter une restriction du flux sanguin. Il est vivement conseillé d’éviter les habits trop serrés afin de ne pas favoriser un œdème après grossesse. Cette précaution est surtout importante pour les jambes.

En somme, l’œdème après grossesse est une affection qui requiert une alimentation saine et équilibrée. La consommation de sel est la chose à ne pas faire. À défaut de suivre des règles de prévention, il est possible de le traiter rapidement. Toutefois, normalement, cette maladie s’auto-guérit au bout de quelques jours après son apparition.