Global Statistics

All countries
261,036,736
Confirmed
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
234,098,552
Recovered
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
5,209,580
Deaths
Updated on November 27, 2021 11:23 am

Oreille en chou fleur : Traitements et Précautions à prendre

Il n’est pas rare de remarquer des personnes avec des oreilles déformées et bosselées. La plupart de ces personnes sont des pratiquants des arts martiaux. Cette affection dont ils souffrent est appelée : l’oreille en chou fleur. Elle provient des nombreux coups reçus sur l’oreille, provoquant ainsi un traumatisme. Découvrez ici, ses causes, son traitement et les mesures à prendre pour ne pas en souffrir.

Définition de l’oreille en chou fleur

L’oreille en chou fleur est l’apparence que prend une oreille après avoir subi un traumatisme. De son nom scientifique othématome, cette affection touche une cible donnée. En effet, il faut avoir brutalisé les oreilles fréquemment pour qu’elles aient cette figure. Selon un sondage, les hommes sont trois fois plus atteints de cette affection que les femmes.

L’appellation « oreille en chou fleur » est un thème utilisé pour représenter la forme physique de la maladie. Les personnes affectées ont effectivement l’oreille sous la forme de chou-fleur. Tout comme le légume, l’orifice de l’oreille est bouché jusqu’au niveau des pavillons externes. Il est possible que les deux oreilles d’une même personne en soient affectées. Cependant, les cas similaires sont assez rares.

Quelles sont les personnes exposées à l’oreille en chou fleur ?

Généralement, pour qu’une oreille prenne la forme de chou fleur, il faut qu’elle entre en contact avec des matières fortes. Les pratiquants de sport de contact sont donc les plus touchés. Comme exemples de sports, il y a :

  • Le rugby ;
  • Le MMA ;
  • La boxe ;
  • Le kick-boxing ;
  • Le judo.

Le grappling et la lutte libre sont également des disciplines dans lesquelles les sportifs peuvent avoir une oreille en chou fleur. Bien que cette affection soit dangereuse, elle est sous-estimée par les sportifs. Par exemple, en MMA et en rugby, une oreille en chou fleur est considérée comme une marque de respect pour le sportif. Les porteurs de ce mal sont proclamés les gladiateurs du sport.

La majorité des joueurs de rugby, porteurs d’une oreille chou fleur sont des avants. Ce poste est donc convoité à cause de cette « prestigieuse marque » que représente l’othématome. Ainsi, ils deviendront des légendes comme le disent les combattants de la MMA. Même au Japon, un athlète dont l’oreille est en chou fleur est bien traité. Pour ses administrateurs et ses proches, il fait preuve de persévérance dans son travail.

À quoi est due l’oreille en chou fleur ?

L’oreille en chou fleur est un choc causé par une multitude de coups reçus sur l’oreille. Sa présence est la preuve de l’inflammation et de la surinfection de l’oreille concernée. Son apparition crée des dommages aux vaisseaux sanguins et au cartilage de l’oreille. Par conséquent, elle devient la source de plusieurs maladies.

La première maladie est celle de l’accumulation du sang sous la peau. Encore appelée un hématome, cette conséquence directe de l’oreille en chou fleur, favorise la création de nouveaux cartilages. Ces nouveaux éléments deviennent asymétriques, grumeleux ou déformés. D’une autre part, la périchondrite est une pathologie associée à l’oreille en chou fleur.

Même si la périchondrite a pour cause la déformation de l’oreille externe, elle est aussi stimulée par les piercings. Il suffit que l’oreille percée soit infectée pour que le risque de contracter l’oreille en chou fleur soit assez élevé.

Par ailleurs, la réception des coups violents ne constitue pas le seul facteur de formation de l’oreille en chou fleur. Les maladies générales, dont la polychondrite atrophiante, constituent aussi une cause probante de l’oreille en chou fleur. Dans ce cas de figure, l’affection est considérée comme un signe clinique.

Quels sont les signes annonciateurs de l’oreille chou fleur ?

Les symptômes de l’oreille chou fleur sont assez nombreux. Toutefois, ils se scindent en deux catégories à savoir : les symptômes après blessures et les symptômes post-blessures. En d’autres termes, les signes annonciateurs apparaissent en deux étapes.

La première étape : à la blessure

Les premières manifestations deviennent apparentes juste après la blessure à l’oreille. En premier, des rougeurs sont remarquables sur l’oreille blessée, puis s’ensuit le gonflement de cette oreille. Le signe suivant est celui des meurtrissures auquel, viennent s’ajouter des douleurs. Pour finir, le dernier signe est celui du bleeding.

La deuxième étape : infection de l’oreille

Lorsque les premiers signes apparaissent, il est primordial de se rendre à l’hôpital. Sauf quoi, d’autres symptômes apparaissent démontrant que l’oreille touchée a été infectée. Il s’agit de :

  • fièvre ;
  • drainage de liquide malodorant ou de pus ;
  • douleurs et rougeurs développées.

À cette étape, la consultation d’un médecin devient urgente. Sinon, la déformation du cartilage se produit inévitablement. L’oreille en chou fleur apparaît après un certain temps.

Comment faire le traitement de l’oreille en chou fleur ?

Pour traiter l’oreille en chou fleur idéalement, il faut s’attaquer rapidement à la blessure. Ce procédé permet de réduire considérablement les chances d’apparition de l’oreille en chou fleur. Bien qu’il soit possible que la blessure ne soit pas grave, il faudrait quand même la faire examiner par un médecin. Il se peut qu’un hématome auriculaire soit détecté.

Le drainage de l’oreille en chou fleur

Si l’existence de l’hématome est avérée, le médecin fera le drainage du pus. Cette méthode permet de rétablir la circulation sanguine au niveau de l’oreille. Néanmoins, cela est insuffisant, car l’hématome se reforme très rapidement. Pour l’endiguer complètement, il faudrait faire des points de suture spéciaux ou mettre un pansement compressif.

Il est important de notifier que le drainage de l’oreille ne doit pas être fait par une autre personne qu’un spécialiste ou médecin. Un tel fait peut rapidement envenimer la situation qui pourrait aboutir sur une infection ou une reformation de l’hématome. Sur le long terme, cette infection peut devenir une périchondrite.

L’usage d’antibiotique et la chirurgie

Pour une périchondrite, il faudra des antibiotiques et un suivi régulier de la blessure à l’oreille. La prise d’antibiotiques oraux est faite pour les cas bénins. A contrario, il faut obligatoirement une administration des antibiotiques par voie intraveineuse. En fonction de la gravité, une opération chirurgicale peut être recommandée pour évacuer les différents débris infectieux et les pochettes de pus.

Le recours à la chirurgie peut permettre de réparer les déformations observées au niveau de l’oreille. Cette solution est très pratique et possède un fort taux de réussite. Toutefois, pour les sportifs de haut niveau, il est préférable qu’ils choisissent cette option à la fin de leur carrière. Sinon, le caractère récidiviste de cette pathologie les obligera à subir plusieurs opérations chirurgicales.

L’ablation et la greffe de peau pour l’oreille en chou fleur

Il existe un autre moyen pour réparer l’oreille atteinte par l’oreille en chou fleur. Cette méthode consiste en l’amputation de la partie touchée. Ensuite, grâce à la greffe de peau, la partie enlevée sera remodelée pour redonner l’apparence de l’oreille. En restant toujours dans le registre de la chirurgie, une autre technique consiste à refaire l’oreille en trois actions :

  • Réduction de la taille de l’oreille ;
  • Lissage de la peau ;
  • Remise en place de la peau de l’oreille.

Cette dernière méthode n’est pas couverte par l’assurance en raison de son coût excessif. Il s’agit, en effet, d’une chirurgie esthétique pratiquée sous anesthésie. Cependant, cette opération chirurgicale est praticable en mode ambulatoire.

Quelles sont les mesures préventives contre l’oreille en chou fleur ?

La prévention contre cette affection peut se faire en trois phases. Il s’agit de la prévention contre la blessure, la prévention contre l’aggravation, et la prévention contre les maladies sous-jacentes.

La prévention contre la blessure

La première précaution pour éviter l’oreille en chou fleur est d’éviter la blessure à l’oreille. Pour le faire, il faudra porter un casque avant de pratiquer les sports de contact. Il peut ne pas s’agir des sports de combat, mais d’activités sportives favorisant la blessure aux oreilles. Ce faisant, vous réduisez le risque d’être atteint de l’oreille en chou fleur.

La prévention contre l’aggravation

L’oreille en chou de fleur ne survient pas immédiatement après la blessure à l’oreille. Par conséquent, cette maladie peut toujours être évitée après une blessure. Il faut donc immédiatement consulter un médecin afin d’avoir son diagnostic. Ainsi, il pourra prescrire le traitement approprié ou recommander une chirurgie réparatrice.

La prévention contre les maladies sous-jacentes.

À cette étape, la blessure doit être sans doute infectée. Le résultat est que le blessé est exposé à un hématome auriculaire ou une périchondrite. Néanmoins, il est toujours possible de l’éviter en consultant un médecin. En retour, il prendra les mesures nécessaires pour empêcher que les affections associées se développent. Par la même occasion, il empêche l’oreille en chou fleur d’apparaître.

En conclusion, la maladie de l’oreille en chou fleur a pour origine une blessure à l’oreille. Elle peut être évitée grâce à des précautions (trois niveaux). Cependant, le constat est que ces mesures ne sont pas suivies par les boxeurs ou combattants de la MMA. Ils prennent les blessures à l’oreille comme des signes d’honneur. Pourtant, c’est une affection assez grave qui peut déboucher sur une perte de l’audition. Il faut donc mettre en place une sensibilisation afin de mieux informer les principales cibles du danger qu’elles courent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles