Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Orthodontie invisible : tout ce que vous devez savoir

L’orthodontie connaît un succès croissant chez les personnes qui attachent du prix à la beauté de leur sourire. Ce faisant, elles formulent des attentes très élevées à l’égard de leur orthodontiste et des techniques utilisées. L’absence de contrainte, l’esthétique, mais aussi le confort d’utilisation sont autant d’exigences auxquelles tentent de répondre les techniques modernes de l’orthodontie invisible.

Qu’est-ce que l’orthodontie invisible ?

Grâce à des innovations continues dans le domaine de la pose des appareils dentaires, des dispositifs ou des techniques de pose très discrets sont développés. Ils ont été pensés pour être invisibles ou presque invisibles pour les personnes extérieures. On parle alors d’orthodontie invisible. 

Qui peut recourir à l’orthodontie invisible ?

Les dispositifs de l’orthodontie qu’ils soient invisibles ou non permettent d’améliorer la disposition des dents. Toutes les personnes ressentant ce besoin que cela soit pour des fins esthétiques comme pour des fins fonctionnelles peuvent donc se permettre de recourir à l’orthodontie invisible sans distinction d’âge.

Il n’y a donc pas d’âge minimum pour recourir à cette technologie. Les orthodontistes recommandent d’ailleurs aux parents d’emmener leurs enfants pour une première consultation à partir de l’âge de 6 ans. Ainsi pourront-ils vérifier que tout va bien. Sinon, en cas de besoin, une orthodontie invisible corrective pourrait déjà débuter.

En outre, si le port d’appareil dentaire est souvent l’apanage des enfants et des adolescents, il n’est pas interdit pour des adultes d’envisager cela. Ces derniers sont d’ailleurs de plus en plus tentés par l’orthodontie invisible.

Quelles sont les options offertes par l’orthodontie invisible ?

Les dispositifs employés par l’orthodontie invisible fonctionnent globalement de la même manière. Leur port exerce une pression douce sur les dents dont l’alignement doit être corrigé. 

Toutefois, les différents types utilisés par les spécialistes sont nombreux, chacun d’eux ayant des caractéristiques bien précises. On les catégorise cependant en deux classes, à savoir les appareils fixes et les appareils amovibles.

Les bagues en céramique

Les bagues en céramique fonctionnent de façon similaire aux bagues en métal. Elles font partie de la catégorie de l’orthodontie invisible parce que la matière ayant servi à leur fabrication ressemble fortement à l’émail dentaire. Cela fait qu’elles sont pratiquement imperceptibles par d’autres personnes.

La réalisation de ces types de dispositifs orthodontiques se fait grâce à une céramique de dernière génération, ce qui suggère une excellente adhérence à la dent. Les risques de casse sont réduits, car les pièces sont plus résistantes.

Avec les bagues en céramique, les porteurs peuvent opter pour un fil très discret afin de les relier entre elles même si la plupart des professionnels préfèrent employer un fil métallique. Et par rapport aux élastiques qu’on dispose autour des bagues, ils ont malheureusement tendance à jaunir avec le temps et selon le genre d’aliments consommés.

Pour finir, il faut souligner qu’à l’instar des bagues orthodontiques classiques, les bagues céramiques requièrent des visites régulières chez le spécialiste afin de les ajuster.

Les bagues transparentes

Les bagues orthodontiques transparentes sont conçues avec de la résine. Elles sont classées dans la catégorie de l’orthodontie invisible, car elles se fondent parfaitement avec la couleur de la dent, quelle qu’elle soit. En réalité, le résultat obtenu après la pose de ce type d’appareil dentaire permet d’obtenir un rendu presque invisible.

Cette solution représente l’alternative la plus innovante et la plus pratique pour ceux qui font le choix d’un appareil dentaire fixe. En effet, même si le temps passe, la résine ne se décolore point.

Et par rapport à la fiabilité de cette option, il faut savoir que ces dispositifs offrent une grande adhérence et sont très résistants. Toutefois, en cas de coup, elles peuvent s’abîmer ou se décoller. Enfin, tout comme les bagues orthodontiques en céramique, les bagues transparentes nécessitent des visites fréquentes chez l’orthodontiste pour les ajustages.

Les bagues linguales

Les bagues linguales sont des dispositifs dentaires fixes et invisibles fabriquées en métal. Elles ne se placent pas sur la langue, mais leur nom vient du fait qu’elles se disposent sur la façade intérieure des dents et sont en contact avec la langue.

Cette caractéristique (leur position) fait que ce type de traitement est complètement imperceptible sauf si l’on regarde à l’intérieur des dents. Sinon, elles fonctionnent exactement de la même manière que les bagues classiques.

En ce qui concerne la fiabilité, il faut savoir que ces dispositifs d’orthodontie invisible sont hautement résistants. Malheureusement, à cause de leur position dans la bouche, ils peuvent rendre difficile l’articulation de certains mots, en tout cas, jusqu’à ce que celui qui les porte s’habitue à leur présence.

Les bagues linguales peuvent également provoquer des plaies sur la langue. Enfin, elles nécessitent aussi un contrôle régulier chez l’orthodontiste pour les ajuster.

Le choix d’une de ses solutions dépend de différents facteurs que sont l’âge, les paramètres financiers ainsi que le degré de complexité du cas de chaque patient. 

Les aligneurs invisibles

Les aligneurs invisibles représentent une technologie révolutionnaire en orthodontie invisible. Ce type d’appareils dentaires est apparu sur le marché, il y a un peu plus de 2 décennies. Ils sont amovibles et sont composés de deux gouttières transparentes qui adhèrent parfaitement à l’émail.

Le matériau principal servant à la fabrication de ces dispositifs est le polyuréthane robuste et rigide. Il s’agit d’un matériau médical de qualité supérieure conçue avec une technologie de pointe afin d’offrir une solution complètement indolore et invisible.

Étant amovibles, ils permettent à celui qui le porte de profiter de tout type de repas, l’esprit tranquille, sans restriction ni inconvénient. Ils permettent également d’avoir une excellente hygiène buccale, car lors du brossage des dents, il est possible de le retirer pour mettre au propre toutes les zones de la bouche.

Ce faisant, il est à noter que pour jouir pleinement de leur efficacité, il faudra les porter 22 heures sur 24 heures. Il est donc indispensable de les avoir lorsqu’on dort.

Par rapport à leur fiabilité, il faut noter que les aligneurs invisibles sont extrêmement résistants et se cassent très rarement. En plus, ils n’entraînent pas de coupure ou de douleurs.

Mais comme tous les autres types d’appareils dentaires, le porteur a besoin de temps pour s’habituer, car durant les premiers jours, il aura du mal à parler normalement.

Quels en sont les avantages ?

Au nombre des avantages liés à l’orthodontie invisible, on distingue la discrétion, l’esthétique et le confort. En savoir plus :

La discrétion : si en Amérique latine et en Asie le port des bagues argent ou doré constitue un signe de richesse et d’aisance financière, tel n’est pas le cas pour les Européens. Ils préfèrent recourir à l’orthodontie invisible pour la discrétion qu’elle suggère.

L’esthétique : parce qu’ils sont totalement ou presque invisibles par une personne extérieure ces dispositifs de l’orthodontie invisible donnent un résultat très agréable. Bien entendu, les aligneurs invisibles sont les plus esthétiques. 

Les bagues linguales se retrouvent en deuxième position. Ensuite viennent les bagues transparentes puis celles qui sont en céramique.

Le confort : les techniques de fabrication des équipements d’orthodontie invisible ont évolué. Les laboratoires utilisent les empreintes dentaires de chaque patient pour proposer des solutions sur-mesure pour un confort.

Comment se déroule un traitement d’orthodontie invisible ?

La première chose à faire dans ce sens est de contacter un orthodontiste. Après une première consultation, le médecin pourra établir un diagnostic et définir le type de traitement à envisager : bagues en céramique, transparentes ou linguales ou aligneurs invisibles. 

Pour cela, certains examens peuvent être nécessaires. Il s’agit par exemple de la radiographie intraorale et panoramique qui permettra au spécialiste de détecter certaines pathologies dentaires à corriger avant d’entamer le traitement d’orthodontie invisible.

Le docteur peut aussi demander en aval, un scanner 3D pour obtenir des images précises et de haute qualité de la dentition. Cela, dans le but de mettre en place un traitement entièrement personnalisé.

Il est aussi fréquent que le patient ait besoin d’une chirurgie corrective avant de passer au traitement. Ce peut être par exemple dans le but d’avancer un menton ou d’élargir le palais.

Lorsque le praticien estime que tout est en ordre, il peut maintenant passer à la pose de l’appareillage orthodontique. Ceci, en mettant un accent particulier sur les règles d’hygiène et les rendez-vous à respecter. 

Après une correction optimale de l’alignement dentaire, le médecin peut alors demander au patient d’arrêter avec le port des dispositifs. Et pour finir, il procédera à la mise en place d’une contention afin d’assurer une stabilité à vie au traitement.

Quelle est la durée du traitement ?

La durée d’un traitement d’orthodontie invisible dépend du type de dispositif pour lequel le patient aura opté. Cela dépendra aussi de l’état bucco-dentaire et de la complexité du cas de chaque sujet. 

Ainsi, pour les bagues en céramique et les bagues transparentes, la durée du traitement varie entre 18 mois et 36 mois. Pour les bagues linguales, la durée du traitement est généralement comprise entre 18 et 24 mois. Enfin, en ce qui concerne les aligneurs invisibles, elle est de 6 à 12 mois.

Combien coûte une orthodontie invisible ?

Le prix d’un traitement d’orthodontie invisible varie de façon significative d’une personne à l’autre. Voici quelques critères qui peuvent jouer sur la facture à régler.

La complexité du cas

Bien entendu, plus les cas sont simples, moins ils sont coûteux. Les cas les plus compliqués comme ceux qui nécessitent des chirurgies préalables seront évidemment plus chers.

Le type du dispositif dentaire

Comme vous vous en doutez, le type du dispositif est l’un des paramètres pouvant considérablement influencer le coût de revient d’un traitement d’orthodontie invisible. Toutefois, il faut savoir que les bagues linguales sont les plus coûteuses et que les bagues en céramique sont les moins chères.

Les honoraires du praticien

Les tarifs de prestation de l’orthodontiste ne sont pas fixes dans tous les cabinets médicaux. Chaque spécialiste dispose d’une grille tarifaire selon laquelle il fonctionne.

En fonction de ces critères, il est tout de même possible d’établir une marge moyenne des prix d’un traitement d’orthodontiste.

  • Aligneurs invisibles : au moins 2000 euros pour le traitement ;
  • Bagues linguales : 1000 à 1500 euros semestre ;
  • Bagues transparentes : 1000 à 1200 euros par semestre ;
  • Bagues en céramique : 850 à 1000 euros par semestre.

Vous aimerez aussi :

Related Articles