Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Ostéopathie vs chiropractie : quelle différence entre les deux thérapies ?

L’ostéopathie et la chiropractie sont deux thérapies manuelles qui semblent être identiques, puisqu’elles apportent toutes un soulagement aux différents troubles. Elles ont toutes les deux pour principe, de manipuler différents points précis du corps pour soigner ou prévenir une pathologie. Cependant, l’ostéopathie et la chiropractie sont différentes du point de vue pratique et en terme légal. Quelles sont les principales différences existantes entre l’ostéopathie et la chiropractie.

Différence entre l’ostéopathie et la chiropractie

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui travaille sur le corps dans son ensemble. Elle a pour but d’assurer un équilibre au sein des différentes structures du corps, et d’apporter du soulagement à certains maux. L’ostéopathie prend en compte non seulement la colonne vertébrale, mais aussi les muscles, le crâne, les articulations et les ligaments. Un dysfonctionnement dans une zone du corps entraîne une de perte de mobilité. Le rôle de l’ostéopathie à cet effet, est de rétablir la mobilité de la structure du corps touchée.  

Reconnue en France en 2002, la chiropractie est une thérapie manuelle qui prend en compte des parties ciblées, spécialement les articulations et la colonne vertébrale. Elle s’intéresse plus au lien existant entre la colonne vertébrale et le système nerveux. En outre, la chiropractie se concentre sur la capacité de la colonne vertébrale à assurer la préservation et la restauration d’une bonne santé et d’un bien-être général.

Ainsi, on peut noter que la chiropractie a une approche beaucoup plus spécifique, c’est-à-dire ciblée, tandis que l’approche de l’ostéopathie est plus globale.

Hormis les approches de ces deux thérapies manuelles qui sont distinctes, les actes qu’elles sont autorisées à pratiquer sont également différents. Ce sont les problèmes fonctionnels qui sont pris en compte en ostéopathie, pendant que la chiropractie s’occupe, en plus des problèmes d’ordre fonctionnel, des problèmes d’ordre pathologique. Ce qui traduit que les ostéopathes semblent réaliser moins de mobilisation et de manipulations, comparativement aux chiropracteurs.

Manipulations et techniques des deux thérapies

En ostéopathie, ce sont des manipulations et des mobilisations qui sont faites pour soulager le patient de son mal. Les techniques (pression, mobilisation ou étirement) dont font usage l’ostéopathe varient, suivant le trouble à soigner. Ces techniques sont plus réalisées sur les ligaments, les tissus mous et les muscles.

Autrement dit, les manipulations vertébrales sont seulement d’environ 10% en ostéopathie, c’est plutôt les techniques de massage et parfois des techniques moins douces qui sont utilisées.

Considérée comme la spécialité de la colonne vertébrale, la chiropractie a recours à des techniques de mobilisation énergétiques ou douces, en fonction du mal à soulager. On parle dans ce cadre des mobilisations et des manipulations à base d’instruments ou assistées par des appareils. De plus, la chiropractie s’occupe des manipulations des cervicales avec vecteur de force ou des corrections aux dysfonctionnements de l’appareil locomoteur.

Douleurs et troubles pris en compte par l’ostéopathie et la chiropractie

L’ostéopathie est indiquée pour soulager les situations suivantes :

  • Troubles du sommeil : la difficulté à s’endormir ou l’insomnie ;
  • Troubles nerveux : les sciatiques ou les névralgies ;
  • Troubles de la circulation : les jambes lourdes par exemple ;
  •  Troubles génitaux : les cystites, l’énurésie, les règles douloureuses ;
  • Troubles ORL : les otites, les céphalées, les vertiges, les acouphènes, les bourdonnements ;
  • Troubles digestifs : les reflux gastro-œsophagiens, la diarrhée, la constipation, les ballonnements ;
  • Troubles musculo-squelettiques : la cervicalgie, la dorsalgie, la lombalgie.

En qui concerne la chiropractie, elle est indiquée dans le cadre de toute douleur et trouble pathologique ou fonctionnel, relatifs à l’appareil locomoteur. Elle apporte de soulagement dans les situations suivantes :

  • Douleurs lombaires : lumbago ou lombalgies ;
  • Douleurs articulaires périphériques : les tendinites par exemple ;
  • Cervicalgies : le coup de lapin, le torticolis ;
  • Troubles neurologiques tels que les névralgies, les cruralgies ou les sciatiques ;
  • Dorsalgies ;
  • Désordres posturaux : la scoliose par exemple.

Cependant, notez que l’ostéopathie ainsi que la chiropractie peuvent constituer des thérapies préventives.

Durée de consultation, prix et remboursement des séances d’ostéopathie et de chiropractie

Durée d’une consultation

La durée de consultation en ostéopathie et en chiropractie diffère, et plus encore, elle varie d’un thérapeute à l’autre. Les séances de consultations en ostéopathie oscillent en moyenne entre quarante-cinq minutes et une heure, et le nombre de consultations part d’un à deux.

En chiropractie, la durée de la première consultation est très longue, mais les consultations qui suivent sont généralement plus courtes (entre quinze et trente minutes). Avec cette thérapie manuelle, de multiples consultations sont indispensables (peuvent aller jusqu’à dix parfois).

Prix et remboursement

Les coûts des consultations en chiropractie et en ostéopathie sont presque identiques. En effet, le tarif moyen varie entre 45 et 80 €. La sécurité sociale ne rembourse pas ces thérapies manuelles. Toutefois, certaines mutuelles santé prennent en charge les consultations.

Formation pour devenir ostéopathe ou chiropracteur

Formation des ostéopathes

On dénombre soixante-quinze écoles d’ostéopathie en France, ainsi que de nombreuses formations différentes. En ce qui concerne la durée de formation, il n’existe pour le moment aucune législation précise permettant d’encadrer la formation des spécialistes en ostéopathie : elle peut aller de trois à six ans.

Il a été rapporté que la majorité des bonnes écoles donnent en moyenne 4 200 à 5 000 heures de formation. Cela traduit que l’expérience varie d’un ostéopathe à l’autre. Puisque les kinésithérapeutes, les médecins ou toute autre personne exerçant la profession de santé réglementée, peuvent devenir des ostéopathes.

Par ailleurs, un ostéopathe a besoin d’un certificat de la part du médecin du patient avant d’effectuer toute manipulation cervicale. De plus, il n’a pas l’autorisation de prendre en charge les nourrissons de moins de six mois et d’utiliser les instruments.

Formation des chiropracteurs

L’unique école de formation des chiropracteurs qui existe en France est l’Institut Franco-Européen de Chiropratique (ifec). Donnant une formation de 5 500 heures (échelonnées sur six ans d’études), cette école dispense une qualité de prestation égale à tous les chiropracteurs.

Pour finir, notez que les spécialistes de ces deux médecines manuelles ne sont pas bien représentées : le nombre d’ostéopathes en 2014 est de 21 095 contre 600 chiropracteurs en France.  L’ostéopathie et la chiropractie restent néanmoins, malgré cette représentation, les thérapies manuelles les plus recommandées pour soulager les maux de dos les plus courants.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles