Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Otite : causes, symptômes, traitements – Le guide complet !

L’otite est un trouble assez récurrent qui entraine 2 à 3 millions de consultations chaque année. Ce mal touchant essentiellement l’oreille et ses différentes parties peut affecter tout individu. Il faut noter qu’il y a différentes causes et divers symptômes liés à cette maladie. Pour la prévenir ou la combattre, il est important d’avoir un maximum d’informations sur le sujet.

Surtout, le traitement idéal pour l’otite varie d’un sujet à un autre. Il dépend notamment du type d’otite en présence. Lorsqu’un souffre de ce mal, il est nécessaire de faire une consultation pour profiter du meilleur suivi possible. Focus sur les points importants à connaitre sur l’otite !

Qu’est-ce que l’otite ?

L’otite est une infection ou une inflammation de l’oreille. Elle atteint tous les individus, mais elle s’attaque particulièrement aux enfants et aux nourrissons. Lorsqu’elle n’est pas traitée à temps, elle laisse des séquelles qui peuvent engendrer de nombreuses complications. Toutefois, dans certains cas, l’otite a un caractère bénin. Alors, elle peut disparaitre d’elle-même. Toutefois, il est utile de noter que cette maladie se classe en plusieurs catégories selon la partie de l’oreille affectée. Les trois types d’otites sont :

  • l’otite externe ;
  • l’otite moyenne ;
  • l’otite interne.

L’otite externe encore appelée otite du baigneur affecte la partie externe de l’oreille et le conduit auditif. Souvent considérée comme une inflammation bénigne, ce type d’otite peut affecter les adultes, mais aussi les enfants qui font souvent de la baignade. Le second type d’otite est l’otite moyenne. Elle touche la cavité osseuse de l’oreille. Elle peut avoir deux formes : l’otite moyenne chronique et l’otite moyenne aiguë.

Le troisième type d’otite, il s’agit de l’otite interne. Elle touche le système de conduit interne de l’oreille. Il faut noter qu’il existe d’autres formes d’otites. Il s’agit notamment des formes asthéniques et d’otites barotraumatiques. Les otites asthéniques peuvent survenir chez des nourrissons, des diabétiques ou des vieillards.

Quelles sont les causes de l’otite ?


Les causes de l’otite sont nombreuses et variées. En général, l’otite est causée par des virus ou des bactéries. Lorsqu’un patient souffre du rhume notamment, les microbes peuvent se loger dans la trompe d’eustache et entrainer une otite. La trompe d’eustache est le canal qui relie l’oreille moyenne et le rhinopharynx. Ce dernier n’est rien d’autre que le conduit situé entre la bouche et l’œsophage.

En ce qui concerne l’otite moyenne, elle est généralement provoquée par des bactéries telles que les staphylocoques, les pneumocoques et les streptocoques. Dans certains cas, l’otite moyenne peut être d’origine virale. Alors, elle survient suite à un rhume ou une rhinopharyngite. Après un traumatisme, l’oreille peut aussi subir des lésions. Elles peuvent être à la base de l’otite moyenne.

L’otite interne est souvent causée par des infections virales comme la grippe ou le rhume. Parmi les possibles causes d’une otite interne, on note aussi :

  • une allergie ;
  • une réaction à un médicament ;
  • un AVC ;
  • une méningite ;
  • une tumeur.

Parfois, ce type d’otite résulte d’une complication de l’otite moyenne.

Quant à elle, l’otite externe est causée par une inflammation de la peau. Elle touche la partie externe de l’oreille. L’inflammation provient généralement d’un champignon ou d’une bactérie. Dans certains cas, l’otite externe apparait lorsque de l’eau stagne dans l’oreille après une baignade prolongée ou fréquente. Cette eau favorise le développement de bactéries qui infectent le conduit auditif externe.

Aussi, un usage abusif de coton-tige ou l’insertion répétée d’objets dans les oreilles favorisent la présence de microbes dans les oreilles. Ceci augmente le risque d’apparition d’une otite externe. Chez les adultes, les affections cutanées et les allergies de contact liées au piercing ou aux boucles d’oreilles sont aussi des causes de l’otite externe. En outre, les otites dites barotraumatiques surviennent suite à des pressions liées à un voyage en avion ou à un passage d’un train sous un tunnel.

Les symptômes de l’otite

Les symptômes de l’otite varient selon le type d’otite, mais aussi selon l’âge du sujet atteint par la maladie. Dès le premier ou le deuxième jour, les symptômes apparaissent et peuvent être plutôt désagréables. Chez un patient souffrant d’otite externe, on observe souvent :
une vive douleur ;

  • des rougeurs ;
  • des démangeaisons ;
  • des irritations ;
  • des gonflements.

Les douleurs s’intensifient généralement lorsqu’une pression est exercée sur l’oreille. Les douleurs à la mâchoire peuvent également être un signe d’otite externe. Aussi, une légère baisse de l’audition et parfois un écoulement jaunâtre ou blanchâtre peuvent survenir. Ce sont également des symptômes de l’otite externe.

Pour une otite interne, les signes indicateurs sont des vertiges entrainant des nausées et des vomissements. Dans cette liste, on retrouve également la perte auditive et les bourdonnements dans l’oreille. L’otite interne se traduit par un mal-être généralisé. Le sujet souffrant de cette forme d’otite peut également faire l’objet d’étourdissements et de difficultés de concentration des yeux.

Les symptômes d’une otite moyenne se remarquent dans une période allant de 2 à 7 jours après le début de l’infection. Ces symptômes sont entre autres la fièvre, un inconfort de l’oreille, un écoulement de l’oreille et des problèmes de sommeil. Il faut noter que ces symptômes peuvent s’aggraver au fil des jours. Par ailleurs, les otites de forme asthénique se manifestent notamment par une chute du poids et par des troubles digestifs.

L’otite chez le bébé

Les signes qui permettent de détecter une otite chez les bébés ne sont pas toujours évidents. Pour cette raison, il est important de consulter un médecin le plus tôt possible lorsque certains signes apparaissent. Il faut également souligner que chez des nourrissons de moins de 3 mois, les signes peuvent être parfois difficiles à reconnaitre.

Au-delà de 3 mois, les otites peuvent survenir très souvent chez les nourrissons et les petits enfants. Lorsque le bébé se gratte l’oreille, lorsqu’il refuse de s’alimenter, lorsqu’il a de la fièvre et lorsqu’il pleure plus que la normale, cela peut cacher une présence de la maladie.

Vous pourriez également être attentifs à des symptômes comme les vomissements, la diarrhée et des écoulements de l’oreille au réveil. Dès que vous remarquez l’un de ces signes chez votre bébé, vous devriez aussitôt consulter un médecin généraliste ou un pédiatre. Il pourra faire des analyses et établir un diagnostic.

L’otite chez l’adulte et les personnes âgées

Chez des adultes, l’otite se caractérise par des douleurs vives au niveau de l’oreille. Elles sont fréquentes et s’accompagnent souvent de bourdonnements de l’oreille. Comme symptômes, il faut également prendre en compte :

  • les maux de tête ;
  • la fièvre ;
  • une baisse de l’ouïe.

En réalité, les douleurs sont généralement suivies de ces différents maux. Il est recommandé de consulter un médecin lorsque ces signes apparaissent. En effet, lorsqu’elles persistent pendant un long moment, elles peuvent entrainer une méningite ou une surdité complète.

Les personnes âgées font également partie des sujets les plus exposés aux otites. Ceci est dû à leur système immunitaire souvent affaibli. Ils présentent généralement les mêmes symptômes que les adultes moins âgés. L’importance de la consultation dès l’apparition des signes d’une otite chez une personne âgée est d’autant plus importante. Pour cause, la plupart des sujets âgés atteints de surdité l’ont contracté après une otite.

Le cas des otites chroniques

Les otites chroniques sont souvent dues à une rétention de liquide derrière les tympans. Elles sont assez fréquentes chez les enfants, mais ne présentent pas de symptômes chez des sujets qui en sont atteints. Ce cas d’otite se guérit généralement sans traitement spécifique au bout de 3 ou 4 mois. Toutefois, les otites chroniques ne sont pas à négliger. Elles peuvent entrainer une baisse de l’audition. Une otite chronique peut ensuite déboucher sur une infection des voies respiratoires.

Comment traiter les otites ?

Lorsque les premiers signes d’une otite sont observés, il est opportun de prendre des antalgiques comme du paracétamol dans le but de soulager les douleurs. Chez des adultes, l’ibuprofène peut être également prescrit par des médecins. En dehors des antalgiques, les antibiotiques servent également à traiter les otites.

Les antibiotiques tels que l’amoxicilline sont généralement prescrits en cas d’otite chez des nourrissons de moins de 2 mois et chez les petits enfants de plus de 2 ans. En particulier, ils sont recommandés lorsque cette infection est suivie de fortes douleurs et d’une fièvre supérieure à 38 °C. Selon l’évolution de l’état de santé du patient, le médecin peut être amené à prescrire d’autres types d’antibiotiques. En outre, un massage sur le petit os situé à l’arrière de l’oreille permettrait également de soulager la douleur en cas d’urgence.

La paracentèse est également un élément essentiel dans le traitement de l’otite. En effet, elle est une intervention chirurgicale de l’oreille réalisée en cas d’otite moyenne chronique ou aiguë. Lors de cette intervention, le chirurgien nettoie le conduit auditif puis procède à une incision du tympan. Cette incision a pour but d’expulser le liquide contenu dans l’oreille moyenne. Il y a également des gouttes auriculaires à introduire sur la partie externe de l’oreille. Ces gouttes sont composées d’antibiotiques. Elles ont pour but de traiter les otites externes en particulier.

Pour traiter les otites, il faut également procéder à une désinfection des fosses nasales. Chez les enfants, la désinfection consiste à moucher le nez de l’enfant grâce à :

  • un sérum physiologique ;
  • des solutions à l’eau de mer ;
  • d’autres substances indiquées par un spécialiste.

Les moyens permettant d’effectuer une désinfection efficace varient selon l’âge de l’enfant. Les adultes atteints d’otite moyenne aiguë n’ont pas nécessairement besoin d’un traitement. En effet, la majorité des otites moyennes aiguës s’estompent même sans traitement.

Certains enfants sont parfois exposés à des otites à répétition. Dans ces cas, le spécialiste peut être amené à poser des tubes afin de faciliter le traitement. Il s’agit d’une intervention au cours de laquelle un tube est inséré dans le tympan afin de drainer le liquide accumulé. Ensuite, un petit tube est placé dans le tympan pour limiter les risques d’otite à venir. Ce tube tombe tout seul entre 6 mois et 1 an. Dans la majorité des cas après cette période, le tympan est guéri.

Par ailleurs, il existe également des traitements naturels à base d’huiles essentielles ou de plantes médicinales efficaces pour atténuer les douleurs de l’oreille. Toutefois, il est important de respecter les dosages et les posologies pour un traitement efficace. Des solutions homéopathiques peuvent également être prescrites par un médecin homéopathe.

D’autres réflexes à adopter pour prévenir les otites

Prévenir les otites est aussi un moyen efficace de se préserver de cette maladie dans toutes ses formes.

Prendre de bonnes dispositions

Il est primordial que les enfants soient dans un environnement sain. La maison doit être aérée. Lorsque les parents consomment du tabac, ils doivent faire le maximum pour s’en passer afin de préserver le bien-être de leurs enfants. Le tabagisme même passif est un risque important pour l’otite.

Ensuite, il faut effectuer un lavage régulier des oreilles de l’enfant à l’aide d’un coton-tige. Par mesure de précaution, il faut éviter de trop enfoncer le coton-tige dans l’oreille au risque de toucher le tympan. Lorsqu’un enfant est atteint de rhinopharyngite, il est important que vous l’aidiez à se moucher régulièrement. Au fil du temps, vous pourriez lui apprendre à se moucher tout en évitant de détériorer l’état de son tympan.

Aussi, après des séances de baignade, il est idéal de vérifier qu’il n’y a pas d’eau qui stagne dans les oreilles de l’enfant. Pour ce faire, il suffit de lui demander de pencher sa tête à droite et à gauche. Pendant qu’il effectue ce mouvement, vous pouvez tirer sur le lobe de son oreille. Cette action permet d’évacuer l’eau qui aurait éventuellement stagné dans les oreilles. Aussi, il n’est pas idéal que l’enfant soit exposé à des bruits forts.

Des gestes utiles

Pour préserver les nourrissons, veillez à ce que le bébé soit allaité et évitez de lui donner le biberon lorsqu’il est couché. De plus, afin de limiter les risques de rhume, les parents et les enfants devraient se laver régulièrement les mains. Administrer le vaccin contre la grippe et le vaccin contre le pneumocoque au nourrisson de deux mois est aussi un moyen efficace de préserver le nourrisson.

Lorsque vous remarquez les premiers symptômes d’une otite accompagnés de fièvre, l’un des premiers réflexes à adopter consiste à boire suffisamment d’eau. S’hydrater au mieux permet de réduire la déshydratation qui peut résulter de la transpiration. Dans les cas où vous souffrez déjà de l’otite, certaines astuces aident à s’endormir malgré les douleurs à l’oreille. Adopter une position adéquate telle que la position semi-allongée.

Pour un bébé qui souffre d’une otite, le mettre dans une position adéquate consisterait à surélever sa tête. Toutefois, pour le faire, il faut veiller à placer le support sous son matelas afin de limiter les risques d’étouffements. Aussi, il faut adopter de bonnes habitudes qui permettent à l’otite de guérir facilement. Notez que certains éléments peuvent accroitre la douleur. On distingue :

  • le tabagisme ;
  • les bruits trop forts ;
  • le simple fait de toucher l’oreille atteinte ;
  • les courants d’air.

Par ailleurs, les médicaments qui peuvent être pris sans ordonnance doivent être consommés avec précaution. Il en est de même pour les gouttes auriculaires qui ne sont pas adaptées à tout type d’otite.

Le rhume entraine souvent une otite. Ainsi, lorsqu’un enfant est atteint de rhume, il faut veiller à convenablement nettoyer son nez. Cela favorise l’écoulement du nez et permet de prévenir l’otite. Dans les cas où l’enfant peut se moucher lui-même, vous devriez souvent lui demander de le faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles