Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Otite interne : Causes, symptômes et traitements

L’otite interne est une pathologie bénigne de l’oreille interne. Rare chez les enfants, elle touche particulièrement les hommes et les femmes adultes. Impossible de la prévenir, c’est une maladie qui est également difficile à diagnostiquer. Elle peut porter atteinte à la capacité auditive et elle cause des vertiges sérieux. Voici un tour d’horizon pour mieux comprendre cette infection. Ses causes, ses symptômes et comment la soulager, tout est dit ici !

Qu’est-ce qu’une otite interne ?

L’otite interne est une infection ou une inflammation du labyrinthe, qui est une cavité de l’oreille interne. C’est pourquoi cette maladie est encore appelée labyrinthite.

Le labyrinthe est une partie du système auditif. Il se trouve dans le crâne et contient des tubes et des sacs remplis de liquide. L’oreille interne joue un rôle important dans l’audition. Il comprend deux organes importants, le système vestibulaire et la cochlée. Le vestibule assure l’équilibre du fonctionnement du système auditif. C’est également le vestibule qui vous permet de savoir les mouvements effectués par votre tête, ou de déterminer la sensation de position du corps. Quant à la cochlée, elle est indispensable à l’ouïe.

Vu l’importance du labyrinthe, l’otite interne est un mal qu’il ne faut pas négliger. En effet, en cas d’infection ou d’inflammation, les organes se trouvant dans cette cavité peuvent être touchés. Si dans certains cas, ce mal est bénin, il peut aussi entraîner une perte d’audition. Il existe généralement trois formes d’otites internes.

  • La labyrinthite aiguë ;
  • La labyrinthite suppurée ;
  • La labyrinthite chronique.

Chaque type de labyrinthite présente des causes et des symptômes différents. Lorsque vous remarquez l’une d’entre elles, rapprochez-vous de votre médecin.

Les causes de l’otite interne

Les causes d’une otite interne sont soit bactériennes, virales ou inflammatoires. Dans certains cas, les médecins n’arrivent pas à trouver l’origine réelle de la maladie.

La labyrinthite virale

Dans la majorité des cas, les otites internes sont d’origine virale. Elles sont généralement entraînées par des virus. C’est pourquoi en période d’épidémie, le risque de développer la maladie est élevé. Cette infection peut influencer le reste du corps ou être limitée au labyrinthe.

Les virus de l’herpès qui déclenchent les boutons de fièvre peuvent être à l’origine de ce mal. De même, la grippe, la rougeole, la varicelle, les oreillons, ou encore la polio peuvent causer une labyrinthite. Les maladies de foie font également partie de la liste. À ce jour, le nombre de virus n’est pas encore connu de façon précise.

Généralement, l’otite interne virale ne touche qu’une seule oreille. Cette infection du labyrinthe peut devenir inactive avec le temps. Toutefois, il est possible qu’elle s’enflamme à tout moment.

La labyrinthite bactérienne

Les otites internes d’origine bactérienne sont rares. Elles sont généralement causées par une otite moyenne. En effet, les germes responsables de l’otite moyenne produisent des substances hautement toxiques. Ces dernières attaquent la cochlée, le vestibule, ou les deux organes simultanément. Cela survient lorsque l’otite moyenne n’est pas traitée. Les bactéries responsables de cette infection sont le Streptococcus pneumoniae. On parle ici de labyrinthite séreuse.

Il existe également une autre forme de labyrinthite bactérienne : la labyrinthite purulente ou suppurée. Ici, les bactéries à l’origine de l’otite moyenne vont attaquer directement le labyrinthe. Cette situation se produit aussi en cas de méningite purulente. Elle peut également avoir lieu suite à un traumatisme causant une fracture de l’os temporal du crâne.

Les autres causes possibles de cette maladie

Il existe d’autres causes de l’otite interne, même si ces cas sont très rares. En effet, les allergies peuvent être à l’origine de cette maladie de l’oreille. De même, les tumeurs bénignes de l’oreille comme les cholestéatomes peuvent entraîner une otite. Enfin, cette pathologie peut être causée par certains médicaments ou par un vertige paroxystique bénin.

Les facteurs de risque

Certains facteurs peuvent favoriser le développement d’une otite interne. Il s’agit notamment des infections de l’oreille moyenne non traitées. Le rhume, la grippe et les autres infections des voies respiratoires augmentent aussi le risque d’avoir cette maladie. 

Lorsque vous fumez de la cigarette ou que vous consommez trop d’alcool, vous êtes beaucoup plus exposé à une labyrinthite. Le stress répété, une fatigue non soulagée ou des antécédents d’allergie sont également des facteurs qui favorisent le développement de l’otite interne.

Les symptômes de la labyrinthite

Les différents signes de l’otite interne apparaissent du jour au lendemain. Cette maladie peut ne pas se manifester de la même manière, selon l’origine du mal. Toutefois, il existe des symptômes qui ne dépendent pas de la cause initiale.

La labyrinthite se manifeste par des sensations de flottement, l’impression que la tête tourne et une vision floue. Vous allez vous sentir déséquilibré. Un grand vertige survient par la suite et vous avez l’impression que la terre tourne autour de vous. Que vous ayez les yeux fermés, que vous soyez assis ou debout, le vertige persiste. Il va à son tour causer des nausées et des vomissements.

L’otite interne entraîne aussi un bourdonnement dans l’oreille, des maux de tête et des palpitations. Fièvre, douleurs à la poitrine, difficulté à bien parler et évanouissement sont aussi des symptômes de la labyrinthite. Dans les formes graves, elle cause une surdité plus ou moins sévère au niveau de l’oreille infectée. Selon la cause, l’otite interne peut entraîner une douleur dans l’oreille atteinte, et une paralysie faciale.

Ces différents symptômes disparaissent généralement après quelques semaines. Toutefois, cela ne signifie pas que le mal a disparu. Vous devez consulter votre médecin pour suivre un traitement, car l’infection peut frapper à nouveau.

Diagnostic de l’otite interne

En cas de soupçons, ou suite à l’apparition des symptômes vous devez vous rendre chez un spécialiste. L’oto-rhino-laryngologiste est le médecin qu’il vous faut.

Souvent, il est difficile de diagnostiquer une otite interne, même quand les symptômes sont là. En effet, l’accès à l’oreille interne est difficile. Le médecin va donc vous soumettre d’abord à un questionnaire bien détaillé. Les questions tournent essentiellement autour des symptômes de la maladie. Vos réponses vont lui permettre de continuer son diagnostic.

Après les questions, le spécialiste ORL procède à un examen physique. Il va s’assurer de l’intégrité de vos yeux, de vos oreilles et de votre fonction nerveuse. Il contrôle également votre conduit auditif pour vérifier si vous avez une otite moyenne. Ceci l’amènera à détecter éventuellement la présence de virus ou de bactéries.

Après cette étape, viennent ensuite les tests d’audition et d’équilibre. Pour vérifier votre capacité auditive, le médecin a parfois recours aux examens au diapason pour voir comment votre oreille va réagir. Quant au test d’équilibre, il peut vous demander de vous tenir sur vos pieds, les yeux fermés afin de vérifier si vous avez des vertiges.

Ces différents tests vont permettre au médecin d’éliminer progressivement les autres pathologies qui peuvent entraîner ces symptômes. C’est en analysant les symptômes et en procédant par élimination des causes que le diagnostic est finalement posé. Lorsque l’otite interne est avérée, un traitement est alors prescrit.

Comment traiter une labyrinthite ?

Généralement, les symptômes de la labyrinthite disparaissent après quelques semaines. Toutefois, à cause du risque de récidive, il est important de traiter l’origine du mal. Le traitement approprié dépend des causes. C’est donc l’issue du diagnostic qui permet au médecin de vous prescrire les médicaments adaptés.

Si vous souffrez d’une otite interne bactérienne, vous devez utiliser des antibiotiques à fortes doses pour combattre les bactéries concernées. En cas de pus, le médecin procède à une paracentèse. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à inciser légèrement le tympan pour évacuer le liquide.

Pour la labyrinthite virale, le traitement se fait à base d’antiviraux adaptés au type de virus à l’origine du mal. Par exemple, on utilisera du Tamiflu contre le virus de la grippe et de l’Aciclovir contre les germes responsables de la varicelle. Quant à la labyrinthite inflammatoire, les anti-inflammatoires comme les corticostéroïdes sont la meilleure solution.

À ces différents traitements, le médecin peut associer des médicaments contre le vertige et la nausée. Si la maladie entraîne une baisse d’audition soudaine, votre spécialiste ORL peut vous prescrire un appareillage auditif.

Des remèdes maison sont également indiqués pour soulager l’otite interne. Déposez des compresses douillettes, ou des gargarismes à l’eau salée sur l’oreille malade pour apaiser les symptômes.

Les bonnes conduites à tenir en cas d’otite interne

Parallèlement aux traitements recommandés par votre médecin ORL, quelques mesures pourraient atténuer les symptômes.

Reposez-vous autant que possible pendant les premiers jours tout en évitant de bouger la tête. La nuit, dormez dans une position semi-allongée. Utilisez un fauteuil inclinable pour ne pas avoir mal au dos. Veillez à ce que votre buste soit relevé. Évitez de faire de la lecture durant cette période et restez le plus souvent possible à l’abri de la lumière.

Reprenez ensuite vos différentes activités progressivement, idéalement, après deux ou trois jours. Pour sortir, vous pouvez mettre des lunettes de soleil pour vous protéger contre la lumière du jour. Évitez de conduire, et de grimper aux échelles. Lorsque vous vous sentez abasourdi, vous pouvez vous asseoir ou vous couchez. La consommation d’alcool, de stupéfiants, de cigarette et de caféine est à proscrire. Si vous vomissez beaucoup, hydratez-vous suffisamment.

La manœuvre d’Epley est un ensemble d’exercices pour atténuer les effets du vertige. Pour commencer, asseyez-vous sur votre lit et tournez votre tête à 45 ° du côté qui déclenche les vertiges. Ensuite, couchez-vous en prenant soin de mettre un oreiller derrière. L’oreiller doit se trouver sous vos épaules, une fois que vous êtes allongé. Inclinez ensuite votre tête de 30 ° vers le lit et gardez cette position pendant 2 minutes. Maintenant, tournez lentement la tête de l’autre côté tout en la bloquant en position médiane pendant 30 secondes. Continuez par tourner votre tête jusqu’à 90 ° et restez comme ça pendant 2 minutes. Enfin, tournez le corps et la tête de 90 ° encore et attendez environ 2 minutes avant de vous redresser.

L’otite interne est généralement un mal bénin avec peu de risque de récidive. Après quelques semaines les symptômes, s’estompent d’eux-mêmes dans la plupart des cas. Toutefois, il est recommandé de se faire traiter, car on ne peut dire exactement si le mal va ressurgir ou pas. De même, une prise en charge vous éviterait des douleurs chroniques et des complications. En dehors des traitements médicamenteux, prenez soin de vous et respectez les conseils du médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles