Global Statistics

All countries
330,209,052
Confirmed
Updated on January 17, 2022 9:30 pm
All countries
266,312,906
Recovered
Updated on January 17, 2022 9:30 pm
All countries
5,561,119
Deaths
Updated on January 17, 2022 9:30 pm

Otoplastie : La chirurgie pour remodeler les oreilles

L’Otoplastie est une chirurgie de correction de différentes malformations des oreilles. Celles-ci peuvent être une absence totale du pavillon de l’oreille, un pli de l’anthélix ou une formation insuffisante d’un bord de l’hélix. La plupart du temps, l’Otoplastie pratiquée concerne les oreilles décollées ou hypertrophiées. Elle permet de les repositionner et de les remodeler, en corrigeant les anomalies du cartilage du pavillon auriculaire.

Cependant, la réussite de cette intervention est basée sur le respect des règles de l’art. En quoi consiste concrètement l’Otoplastie ? Comment se déroule-t-elle et quel est son coût ? Quelles sont les contre-indications de cette chirurgie ? Focus sur l’intervention chirurgicale des oreilles décollées.

En quoi consiste l’Otoplastie ?

Selon les estimations, environ 5% des Français possèdent des oreilles décollées et environ 2% sont à la recherche des solutions pour se débarrasser de ce dysfonctionnement. Chaque année, plus de 15 000 otoplasties sont pratiquées en France, suivant une technique classique.

Otosplatie – © Crédit : informationhospitaliere.com
Otosplatie – © Crédit : informationhospitaliere.com

En effet, cette intervention chirurgicale a pour objectif de réparer les oreilles décollées en les repositionnant et les remodelant. On distingue trois anomalies relatives aux oreilles décollées. Elles peuvent survenir de manière isolée ou associée.

  • Hypertrophie du cartilage central (conque), qui augmente la projection des oreilles vers l’avant ;
  • Défaut de plicature du cartilage (anthélix), l’oreille se présente comme déplissée ou trop lisse ;
  • Angle rétroauriculaire (entre le crâne et le pavillon de l’oreille) excessif, cela peut contribuer au processus de décollement dit l’hélix valgus.

Ces anomalies peuvent survenir sur l’une des oreilles ou sur les deux. L’opération est indiquée chez tout adulte qui présente une ou l’ensemble de ces anomalies. Quant aux enfants, l’opération ne peut être faite qu’à partir de l’âge de sept ans, le temps que la croissance de l’oreille soit presque achevée.

Il existe toutefois une autre alternative depuis peu, permettant dans certains cas de ne pas passer nécessairement par un bloc opératoire avant de faire le traitement : c’est l’implant Eardold.

Comment se déroule la consultation pour une Otoplastie ?

La principale démarche consiste à bien cerner les objectifs visés par l’intervention chirurgicale. Ainsi, le patient explique clairement au médecin les changements qu’il souhaite apporter. Il est recommandé de faire une ou deux consultations avant de commencer l’opération. C’est aussi le moment idéal pour le patient, de poser toutes ses préoccupations.

En ce qui concerne le chirurgien, la consultation lui permet d’effectuer un examen attentif des malformations des oreilles, de poser un diagnostic, un bilan préopératoire et d’analyser les motivations du patient, afin de choisir le type d’anesthésie à utiliser. Si l’anesthésie auquel le médecin veut opter n’est pas uniquement locale, le patient doit passer chez un médecin anesthésiste 48 h avant l’opération, pour une consultation.

Le chirurgien plasticien devra mettre aussi à disposition du patient, un devis personnalisé et détaillé dans lequel les techniques à utiliser y figurent.

Comment se déroule l’Otoplastie ?

Chirurgie des oreilles – © Crédit : informationhospitaliere.com
Chirurgie des oreilles – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’opération se déroule sous anesthésie locale assistée (suite à une entrevue avec l’anesthésiste et un bilan préopératoire) ou sous anesthésie générale ou encore sous simple anesthésie locale. La durée de l’intervention est d’environ quarante-cinq minutes à une heure. Il faut noter que l’hospitalisation est ambulatoire, c’est-à-dire que vous pouvez rentrer chez vous, le même jour de la chirurgie.

Avant l’opération

Avant de commencer l’opération, un bilan sanguin préopératoire s’effectue suivant les prescriptions. Cela permet au spécialiste de s’assurer qu’il n’existe pas de contre-indication à la chirurgie. D’autres recommandations sont à observer avant une intervention chirurgicale :

  • Éviter de prendre de l’aspirine dans les dix jours précédant l’opération ;
  • Arrêter de fumer tout au moins un mois avant et après l’intervention afin de ne pas contraindre la cicatrisation ;
  • Laver le visage, les cheveux et les oreilles la veille et le jour même de la chirurgie ;
  • Retirer les boucles d’oreilles et tout autre piercing ;
  • Ne pas boire ni manger six heures avant l’intervention en cas d’anesthésie locale assistée ou générale.

Cependant, l’anesthésie à pratiquer est fonction de l’entretien entre le chirurgien plasticien, l’anesthésiste et le patient. À cet effet, on distingue trois diverses anesthésies : anesthésie générale classique, anesthésiste locale approfondie (administration de tranquillisants par voie intraveineuse, appelée encore neuroleptanesthésie ou anesthésie vigile) et anesthésiste locale pure (injection d’une substance anesthésiante).

Pendant l’opération

L’opération s’effectue suivant plusieurs étapes :

  • Le chirurgien plasticien incise dans le pli naturel de l’oreille, autrement dit au niveau du sillon rétroauriculaire, de façon à laisser une cicatrice moins visible ;
  • Le cartilage sera mis à nu grâce au décollement de la peau, le professionnel effectue maintenant son remodelage (il peut utiliser la technique de Stenström, qui consiste à râper le cartilage ou la technique de Mustardé et Furnas, qui consiste à mettre en évidence les points de suture non résorbables) ; il peut améliorer ou recréer les reliefs naturels, si possible ; cela diminue la taille de l’oreille ;
  • Il faut ajuster l’angle rétroauriculaire grâce aux points profonds ; l’oreille se positionne dès lors près du crâne et l’apparence du décollement est corrigée ;
  • Le spécialiste veille à la bonne adéquation et à la symétrie avec le visage ;
  • Poser autour de la tête, un pansement fait avec des compresses modulantes, qui seront maintenues par des bandes élastiques ; cela protège et maintient les oreilles en bonne position.

L’Otoplastie dure entre quarante-cinq et une heure en fonction des problèmes à traiter et le recollement bilatéral ou unilatéral.

Un nouveau procédé est disponible en France depuis 2016, pour apporter des corrections à un défaut de plicature de l’anthélix. Cette technique est nommée Earfold TM et elle consiste à envoyer un implant en métal à mémoire de forme dans le pli manquant de l’anthélix. Cela permet de reproduire le pli et de recoller l’oreille. Earfold TM s’effectue sous anesthésie locale.

Quelles sont les suites opératoires ?

Les douleurs enregistrées après l’opération sont modérées et peuvent être calmées par la prise d’antalgique le lendemain de la chirurgie. Si les douleurs augmentent, il faut contacter le chirurgien. Pendant ce temps, vous devez porter un pansement en forme de casque pendant 24h.

Le médecin prescrit le port de bandeau de contention pour une durée de trois semaines minimum. Il est à porter principalement la nuit afin de protéger les oreilles. Les fils sont retirés spontanément deux à trois semaines après l’intervention, en cas de non résorbables. Cependant, il conseillé de dormir sur le dos et non sur le côté. Il est interdit de prendre des bains en piscine ou de mer, pendant six semaines.

Généralement, les oreilles sont gonflées et l’œdème peut être présent sur des reliefs, parfois des ecchymoses (violettes ou bleues). Ces effets disparaissent après quelques jours. Dès le lendemain de l’opération, il est possible de prendre votre première douche avec un shampooing. La perte de sensibilité peut aussi apparaître, mais cette manifestation reste transitoire.

L’otoplastie n’affecte pas l’audition. Il est recommandé d’arrêter le travail de trois à sept jours, de ne pas faire du sport dans le premier mois et de ne pas s’exposer à la chaleur intense (comme sèche-cheveux) ni au froid. Limitez également le port de casque et des boucles d’oreilles durant deux semaines afin de limiter le risque d’infection. Faites attention aux téléphones mobiles, qui apparaissent comme de véritables abris des bactéries.

Y a-t-il des cicatrisations postopératoires ?

Comme pour toute chirurgie esthétique, il y a des cicatrices après une otoplastie. Étant donné que l’incision est réalisée dans le pli naturel, il y aura des cicatrices, mais peu visibles. Les hypertrophies peuvent nécessiter autre incision au niveau de la face antérieure de l’oreille, mais ces cas sont très rares.

Les cicatrices peuvent apparaître indurées ou un peu rosées alors que, leur aspect final sera observé après un an, d’autant plus que le mécanisme cicatriciel est progressif. Pour obtenir une bonne cicatrisation, il est conseillé d’éviter le soleil.

Le résultat de l’Otoplastie est obtenu quand ?

Le résultat définitif de la chirurgie pour recoller les oreilles est obtenu après un à deux mois. Les cicatrices font environ douze mois pour disparaître. En matière d’esthétique, le résultat est généralement satisfaisant.

Par ailleurs, il n’est pas aisé d’obtenir une symétrie parfaite des pavillons de l’oreille.

Quels sont les avantages d’une intervention chirurgicale pour les oreilles décollées ?

L’otoplastie est une opération fiable et simple et en général, on n’observe pas de récidive. Par conséquent, il corrige définitivement les anomalies de l’oreille.

Hormis les avantages sur le plan esthétique qu’elle apporte, l’opération vous permet de ne plus faire face aux probables remarques désobligeantes, pouvant entraîner des troubles psychologiques.

Quelles sont les complications possibles ?

Outre les risques relatifs à l’anesthésie, la première complication possible de l’otoplastie est, l’apparition d’une hémorragie postopératoire. Ce risque peut entraîner la mise en place d’un hématome. À cet effet, une intervention supplémentaire s’impose pour évacuer les poches de sang (hématome). Il existe d’autres complications, mais rares, qui peuvent survenir :

  • Infection provoquant l’inflammation du pavillon et les douleurs ;
  • Infection du cartilage du pavillon de l’oreille (chondrite) pouvant conduire à une nécrose (mortification de certains os et tissus), accompagnée de la destruction du cartilage de l’oreille ; l’oreille peut se déformer à vie ;
  • Troubles sensitifs de cicatrisation ;
  • Asymétrie ou défaut du résultat.

Quel est le coût d’une otoplastie ?

Cette intervention chirurgicale est prise en charge par la sécurité sociale, si les oreilles sont décollées anatomiquement. Plus encore, si l’anomalie relève d’une déformation congénitale, provoquant une gêne sociale et psychologique importante. Aucune demande préalable n’est donc indispensable et le traitement s’effectuera à l’appréciation du chirurgien plasticien.

Une fois que l’opération est prise en charge, les frais d’honoraires restent à la charge du patient, et cela peut être remboursé par la mutuelle suivant le contrat souscrit. Vous devez ainsi vous rapprocher de votre chirurgien pour prendre au préalable un devis. Certes, le coût de l’otoplastie est basé sur la difficulté et le type d’anesthésie choisie.

En cas d’otoplastie bilatérale (les deux oreilles), il faut au minimum 2 700 euros avec une anesthésie locale et minimum 3 000 euros TTC pour l’anesthésie générale. Pour ce qui est de l’otoplastie unilatérale (une oreille), le prix minimum est de 2 000 euros TTC, en cas d’anesthésie locale et minimum 2 300 euros, en cas d’anesthésie générale. Il peut y avoir d’autres frais tels que : la consultation avec le chirurgien (50 €), la consultation avec l’anesthésiste (100 €) et le bas de contention (50 €).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles